Revenir en haut Aller en bas
Tu ne sais pas quel groupe rejoindre ?
Et bien sache que nous manquons cruellement de Sorciers ! (a)
Toi aussi, tu aimes Hungcalf ?
Alors vote sur les top-sites et laisse un petit com' sur Bazzart et PRD !

Partagez | .
 
giamh - young, wild and free
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Niamh Walsh
Dancing queen
›› parchemins postés : 742
›› miroir du riséd : Sarah Hyland
›› crédits : ava : .cranberry
›› multinick : Caleb && Sasha
›› dispo RP : full
ARTS DU SPECTACLE
›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 8ème année
›› options obligatoires & facultatives : ★ Options obligatoires
Danse, Littérature Magique, Théâtre et Musique

★ Option facultative
médias moldus et sorciers


›› nature du sang : née-moldu
›› gallions sous la cape : 778

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Jeu 7 Juin 2018 - 9:00 Sujet: giamh - young, wild and free


le hasard fait bien les choses, ou pas!
Du camping ? T'es pas sérieuse ? Quoique, si Teli le propose, tu dois pouvoir le supporter le temps d'un weekend, non ? Toi qui frôle la maniaquerie, qui aime que chaque chose soit à sa place dans une propreté rigoureuse, la poussière, la boue, les insectes ... Le weekend s'annonce sportif. Vous allez être mise à rude épreuve. Tu le savais en arrivant, mais tu n'imaginais pas que dès l'enregistrement vous alliez être confrontée à une erreur. désolés mesdemoiselles, il y a eu une erreur sur les parchemins lors de votre inscription, nous ne pouvons rien faire. Tu regardes Teli totalement abasourdie et cette vieille harpie apprendra rapidement que vous n'êtes pas aussi inoffensives que vos petites tailles pourraient le laisser croire. Quand on est incapable de gérer un truc aussi simple que des emplacements on ne le fait pas, ou alors, je sais pas moi, servez vous d'un ordinateur !!! Ton amie te regarde outrée, oui, bon, vous avez des avis bien différents sur la question, elle est une sang-pur fière de l'être et toi la moldue un peu trop excessive, c'est amusant de voir les malaises naviguer d'une à l'autre dans ce genre de situation.

Bref, tu laisses tomber parce que tu vois bien que cet employé n'est pas coopératif, rien n'a pu le dissuader, pas même les gallions offerts. Tu pries intérieurement en arrivant à l'endroit de ton séjour. Tu ne sais pas sur qui tu vas tomber, mais vu le nombre de personne qui ne t'apprécient pas, il y a peu de chance que tu sois avec l'une des rares amicales. Le papier que tu tiens t'informe que tu es arrivée, la première visiblement, c'est ce que tu penses en tout cas. Rapidement, tu prends tes marques, tu choisis un côté, premier arrivé premier servi pas vrai ? Tes affaires trouvent leur place dans les rangements, classées comme toujours par couleur et type de vêtements, le premier qui parle de toc se ramasse une claque, tu es simplement organisée. Probablement. Tu avoueras quand même que tu aimes tout contrôler ? Nie pas le truc Nini, c'est aussi flagrant que le nez qui trône au milieu de ton joli visage. Une fois les choses rangées, tu t'assieds sur le lit, jambes en tailleur, tu profites pour envoyer quelques messages aux deux hommes de ta vie, tes deux frères, grimaces sur snapchat pour Gray, message long et rempli d'amour pour Ian. Tu t'amuses à jouer avec les filtres tout en faisant milles grimaces quand tu remarques une ombre dans le coin de la tente, probablement le second occupant, tu poses le téléphone et plisse les yeux pour filtrer les rayons du soleil non ... C'est une blague ? Giacomo Emerson se trouve à l'entrée de la tente, ta tête bascule vers l'arrière avec un léger grognement de contrariété, sur toutes les personnes que tu pouvais avoir, c'est lui. Tu pouvais pas avoir Lilas ou même son frère ? Quitte a passer un weekend de merde, autant que ça ne soit pas avec quelqu'un qui ta poussé dans les escaliers. Il y a dix ans. La prescription, tu connais pas toi, pas vrai ? Tu te lèves en prenant ton téléphone et ton sac, je vais voir pour changer de location, là c'est pas possible ! Tu aimerais sortir, mais il est un peu en plein milieu de la sortie, alors tu te plantes devant lui, bras croisés sur ta poitrine, attendant simplement qu'il se lasse et te laisse sortir pour aller régler ce désastre.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





I'll never  surrender 
nothing but a victory
This is a battle I must win
to want my share is not a sin
 


revelio:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Giacomo Emerson
modo ☼ le petit guacamole italien
›› parchemins postés : 98
›› miroir du riséd : Dylan O'Brien
›› crédits : Erstwood
›› multinick : Semoule Hamilton & Badass Oscar
›› dispo RP : 4 / 5
ARTS SPORTIFS
›› âge : 23 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 5ème année
›› options obligatoires & facultatives : Options obligatoires : Sport (vol), Médias Moldus et Sorciers, Sortilèges. Options Facultatives : DCFM, Études des moldus et Histoire de la magie.
›› profession : Emmerdeur
›› particularité : Animagus
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 248

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Ven 8 Juin 2018 - 22:27 Sujet: Re: giamh - young, wild and free

Tu ne sais pas tellement comment, et même pourquoi, mais tu ne peux pas avoir la même tente qu’un pote à toi, obligé de partager ton cocon pendant plusieurs jours avec une personne que tu ne connais peut-être même pas. Tu n’as même pas demandé l’information, ce n’est pas le genre de choses dont tu aimes faire attention après tout n’importe qui pourrait faire l’affaire, tu ne comptes pas être longtemps dans cet endroit de toute façon. Tu vas passer des heures avec ton ballon dehors ou à participer aux différentes activités avec ta meilleure amie donc ce n’est pas un souci, il ne faudrait juste pas que se soit Nigel. Ce garçon avec qui tu ne pourras jamais t’entendre, c’est comme ça. Tu arrives en direction de ta nouvelle maison pour l’été avec ton gros sac sur l’épaule et le ballon sous l’autre bras avec le sourire, content d’être enfin en vacances et d’arrêter de penser aux cours un peu, ça ne peux que te faire du bien. L’ambiance est déjà très agréable et il fait tellement beau, les élèves rigolent et ils dansent déjà tous ensemble en attendant l’heure du repas pour certains alors que tu n’as toujours pas fait connaissance avec ton ou ta nouvelle colocataire pour les prochains jours. Tu ne sais pas si Lya sera là, elle n’a pas eu envie de le dire après tout, il faut dire qu’elle ne dit pas grand chose seulement avec pour objectif de t’embêter un maximum. Une fois sur place, tu perds directement ce sourire qui pourtant t’as accompagné tout le reste de la journée, c’est une blague ? Ça ne peut-être qu’une mauvaise blague ? Tu ne sais pas si tu dois être heureux de voir celle qui prend du plaisir à te consoler sous ta forme animale de temps en temps dans le parc ou si tu es en colère de devoir dormir dans la même tente qu’une personne qui jusqu’à preuve du contraire n’arrive pas à supporter ta présence. Ça va être long. Elle croise les bras et elle n’a pas l’air content du tout alors que tu arrives à l’entrée en silence, ce n’est quand même pas ta faute si c’est ici que tu dois dormir. Tu ne l'as pas décidé et ça commence à te fatiguer. Tu regardes la jeune femme en haussant les sourcils comme pour couper court à la conversation. « Salut ! » Tu attends un moment avant de reprendre en regardant la jeune femme droite dans les yeux en attendant qu’elle se pousse pour que tu puisses commencer à t’installer. « Je peux passer ? » Elle ne bouge pas et tu commences à perdre patience, tu poses ton sac au sol et garde cependant le ballon sous ton bras sans perdre les iris de la jeune femme de vu. Tu attends, puis tu attaques. « C’est quand même pas ma faute, je veux juste m’installer et aller faire quelques passes. » Tu lui montres la balle et portes ton attention à nouveau sur elle pour lui faire comprendre que tu ne veux pas la guerre, juste passer des vacances tranquilles sans embrouilles. Mais si elle cherche, c’est évident qu’elle trouvera. « On n'est pas obligé de se parler, si tu ne veux pas. » Tu as l’impression de voir la Niamh capable de sourire quand elle voit le chaton que tu es, bien sûr elle ne sait pas que c’est toi et pourrais t’assassiner en l’apprenant, elle ne doit jamais savoir pour une question de survie. Tu essaies, mais elle bloque encore le passage, tu commences à souffler clairement. « Niamh… » Tu fais tout ton possible pour garder ton calme, mais c’est de plus en plus dur et tu commences à chauffer de l’intérieur. Si elle ne veut pas comprendre, tu vas devoir trouver un autre endroit pour dormir, elle peut partir aussi, rien ne la retient. Ce n’est pas sa tente.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niamh Walsh
Dancing queen
›› parchemins postés : 742
›› miroir du riséd : Sarah Hyland
›› crédits : ava : .cranberry
›› multinick : Caleb && Sasha
›› dispo RP : full
ARTS DU SPECTACLE
›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 8ème année
›› options obligatoires & facultatives : ★ Options obligatoires
Danse, Littérature Magique, Théâtre et Musique

★ Option facultative
médias moldus et sorciers


›› nature du sang : née-moldu
›› gallions sous la cape : 778

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Lun 11 Juin 2018 - 9:22 Sujet: Re: giamh - young, wild and free


le hasard fait bien les choses, ou pas!
Si seulement tu savais ce qui t'exaspère le plus chez ce garçon, peut-être que ça t'aiderait à aller de l'avant, à l'ignorer plutôt que de chercher le conflit. Entre deux pans de tente, tu le toises avec ce regard extrêmement dur, regard fusillant qui pourtant sait être doux quand tu le souhaites. Il te salue et tu ne réponds pas. Tu as trop encaisser ces dernières semaines, tu espérais que tes trop brève vacances se passeraient bien, qu''elles te permettraient d'oublier. C'était avant de voir qu'il était celui avec qui tu étais affectée. Organisation sorcière à la con! Le grymm te demande s'il peut passer et vu l'expression sur ton visage, il comprend que si ce n'est pas lui qui se bouge, tu ne vacilleras pas. T'es un peu trop fière Niamh.

C’est quand même pas ma faute ! c'est pas la mienne non plus ! je veux juste m’installer et aller faire quelques passes Tu souris. C'est pas bon signe ça. Tu souris jamais à ceux que tu n'apprécies pas. Alors, t'installes pas trop vite mon grand, tu vas pas rester dans ma tente bien longtemps ! Ton regard se baisse vers la balle qu'il tiens et tu roules des yeux, les mecs et leur baballe, ça vient d'un complexe freudien ou comment ça se passe ? On n'est pas obligé de se parler, si tu ne veux pas c'est pas te parler que je veux pas faire Giacomo, c'est te voir, t'entendre, te supporter ! Merde quoi ! C'est déjà bon d'être dans la même maison, j'ai pas envie de faire des efforts en plus en vacance ! T'es dure, tu t'en rends compte, mais tu t'en fiche. Tu as une rancune à son sujet qui est là, omniprésente, c'est con, t'as déjà pardonné à bien d'autre, pourquoi pas lui ?

Il perd patience le gamin, ça t'amuse, tu entres sur un terrain familier, celui que tu préfères, l'affrontement. Il prononce ton prénom et tu hoches simplement la tête, c'est bien, tu sais toujours comment je m'appelle. Tu ne bouges pas d'un iota, trop fière que pour accepter de céder, ton regard se pose à nouveau sur sa balle précieusement logée au creux de ses bras, nourrisson factice dont il semble prendre tellement soin, si t'avais été moitié moins attentionné envers moi, on n'en serait pas là. Jalousie extrêmement mal placée, t'es ridicule, tu le sais, mais tu ne peux empêcher cette pulsion, chaleur qui envahit tes muscles, t'es obligée de le faire pour être libérée de ce mètre quatre-vingt de connerie. Vive, rapide, tu saisis le ballon et l'envoie au fond de la tente tout en le regardant droit dans les yeux, va chercher la baballe le temps que je m'occupe de ce problème. Il a de la chance, tu aurais aussi bien pu le crever. T'es peut-être pas si mauvaise. Quoique... La réaction ne vas probablement pas tarder.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





I'll never  surrender 
nothing but a victory
This is a battle I must win
to want my share is not a sin
 


revelio:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Giacomo Emerson
modo ☼ le petit guacamole italien
›› parchemins postés : 98
›› miroir du riséd : Dylan O'Brien
›› crédits : Erstwood
›› multinick : Semoule Hamilton & Badass Oscar
›› dispo RP : 4 / 5
ARTS SPORTIFS
›› âge : 23 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 5ème année
›› options obligatoires & facultatives : Options obligatoires : Sport (vol), Médias Moldus et Sorciers, Sortilèges. Options Facultatives : DCFM, Études des moldus et Histoire de la magie.
›› profession : Emmerdeur
›› particularité : Animagus
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 248

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mer 13 Juin 2018 - 20:52 Sujet: Re: giamh - young, wild and free

Tu n’arrives pas à comprendre ce genre de comportement, tu n’as absolument rien demandé et ce qu’il s’est passé n’est qu’un accident, tu sais que tu n’as pas eu envie durant cet instant à Poudlard de pousser la jeune femme dans les escaliers de l’école. Elle ne veut pas le croire, elle t’en veut et sûrement qu’elle ne pourra jamais changer d’avis envers toi, mais rien ne justifie autant d’animosité envers toi. Tu remontes ton sac sur l’épaule, il commence à devenir lourd, mais sûrement qu’elle s’en moque complètement Niamh alors qu’elle ne laisse pas une seule seconde de libre pour que tu puisses vraiment t’exprimer. Tu ne dois pas t’installer, parce que tu ne vas pas rester longtemps d’après elle hors, il est impossible de changer de tente et elle le sait très bien, elle va juste gagner un aller-retour gratuit jusqu’à l’intendance. Si c’est ce qu’elle veut, qu’elle le fasse, ce n’est pas tellement ton problème. Tu essaies de passer et elle ne laisse pas un seul mouvement possible alors que finalement, elle décide de s’en prendre à ton ballon qui n’a absolument rien demandé. Tu lèves un sourcil, si jamais il arrive quelque chose à ton camarade elle ne va pas s’en sortir avec une simple jambe en morceau. Il ne faut jamais toucher à tes affaires. Il traverse seulement la tente pour aller se poser dans un coin, comme si elle t’avait presque aidée à t’installer, c’était assez gentil de sa part finalement. Tu gardes un léger sourire, rien ne pourra te faire partir, tu es là pour être en vacances et avance pour déposer ton sac, elle est trop occupée à s’énerver toute seule pour t’empêcher une nouvelle fois de passer. Tu commences par ouvrir ton sac et sortir quelques affaires qui seront importantes pour cette journée, pourquoi pas une serviette et des vêtements propres. Tu as envie d’une bonne douche, en fait, tu ne demande que ça en ce moment, mais il va se passer quoi pendant que tu n’es pas là ? Elle ne risque pas de rester tranquille. Tu n’écoutes plus de toute façon. « Justement, nous sommes en vacances alors évite de me gaver. » Tu commences à légèrement être irrité, il faut dire qu’elle est absolument insupportable malgré toute la gentillesse dont tu peux faire preuve depuis que tu viens d’arriver, ça risque seulement de ne pas durer encore un long moment. Tu es une personne agréable et pleine de valeurs, mais il ne faut quand même pas chercher à te mettre sur les nerfs au risque de s’en mordre les doigts et Mlle Walsh commence à dépasser les limites. Tu prends place sur la couchette libre qui maintenant est la tienne et pose les yeux sur la jeune femme qui n’a pas l’air d’être plus calme qu’avant. « Tu comptes me regarder toute la journée ? » Tu hausses les épaules et attrapes une bouteille d’eau pour en prendre une gorgée avant de continuer. « Je sais que je suis beau, mais quand même. » Elle est très forte à ce jeu et malheureusement, tu ne vas pas pouvoir jouer longtemps, tu n’es pas ici pour te prendre la tête, mais pour passer du bon temps. « Écoute… Si tu arrives à convaincre l’intendance, je veux bien changer de tente. D’accord ? » Mais tu ne risques pas d’y arriver. Tu voudrais le rajouter, mais pas besoin après tout, tu sais comment calmer certaines personnes. Puis au pire, si elle n’est pas contente, c’est la même chose et si elle ne le sait pas, elle apprendra à s’en rendre compte par elle-même. Tu regardes la jeune femme et un mince sourire arrive à nouveau, tu penses aux moments dans le parc sous une forme animale ou la jeune femme raconte toute sa vie à ce qu’elle pense être un simple chaton. Elle est très confortable d’ailleurs quand elle ne crie pas. En fait, elle est carrément sexy quand elle s'énerve.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niamh Walsh
Dancing queen
›› parchemins postés : 742
›› miroir du riséd : Sarah Hyland
›› crédits : ava : .cranberry
›› multinick : Caleb && Sasha
›› dispo RP : full
ARTS DU SPECTACLE
›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 8ème année
›› options obligatoires & facultatives : ★ Options obligatoires
Danse, Littérature Magique, Théâtre et Musique

★ Option facultative
médias moldus et sorciers


›› nature du sang : née-moldu
›› gallions sous la cape : 778

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Ven 15 Juin 2018 - 18:07 Sujet: Re: giamh - young, wild and free


le hasard fait bien les choses, ou pas!

C'est impossible pour toi de rationaliser quand il s'agit de certaines personnes, comme lui. Tu es épuisée avec la fin d'année animée que tu as eu, tu veux juste profiter de quelques jours de paix avant de partir à l'aventure avec Scylla et non, c'est encore trop compliquer. L'univers est-il réellement contre toi ou est-ce simplement toi qui prends tout trop à cœur ? Peut-être que ce n'est que ça. Après tout, t'es encore sous l'influence des hormones que tu as dûs prendre ces dernières semaines. Ça ira mieux à l'avenir. Ça pourrait être difficilement pire qu'un viol, une grossesse et une fausse couche en moins de quatre mois. Tu soupires longuement, pourquoi il fallait que ça tombe sur toi ? Grrrrrrrr C'est toi qui le gave ? Il manque pas d'air le gamin ! Il passe finalement à côté de toi pour aller s'installer, il a des problèmes cognitif ? Qu'est-ce qu'il n'a pas comprit dans « tu vas pas rester » ? Tu le regardes interdite avec une légère expression d'agacement, il ose se foutre de toi en plus. Tu lèves ton regard noisette vers le plafond en toile et resserre un peu plus tes bras autour de toi. Contrairement à ce qu'ils pensent tous, tu n'aimes pas te sentir seule et là, tu as l'impression que le monde t'abandonne, il n'y a pas une seule âme amicale dans les parages et tu te réconfortes comme tu peux, ça va aller. Bien sûr. T'es une battante et lui c'est un gamin. Tu ne vas pas te laisser démonter si vite. Sans un regard supplémentaire tu te rends au desk d'accueil, retours sur l'espèce de harpie qui te répète pour la cinquantième fois que c'est impossible. Tes mains sur son bureau, tu l'agrippes pour ne pas lui sauter au cou Qu'est-ce que ça pourrait vous faire d'échanger les deux colocataires ? Hein ? Franchement ! C'est trop compliqué pour votre petit cerveau ? Vous pouvez quand même comprendre que deux femmes, deux amies, préfèrent partager une tente ensemble que de se retrouver avec un homme inconnu – ou pas ? une énième j'peux rien faire, aura raison de ta patience. Tu tapes sur le bureau, claque la porte tout en laissant échapper un cri, tant de rage que de frustration, qui résonne probablement dans tout le camping. Si c'était la pleine lune, je lâcherais mon loup sur toi vieille chouette. Oui, enfin, Grayson n'est pas un chien de garde, mais c'est vrai que tu as souvent eu ce fantasme qu'il puisse bouffer toutes les personnes qui te causent du soucis.

Rouge de rage, tu rentres dans la tente sans lancer un regard de l'autre côté, tu sais qu'il est toujours là parce que tu ressens sa présence, c'est magnétique. Un conseil... la ferme ! Tu ne supporterais pas un « je te l'avais dit », tu serais capable de lui sauter à la gorge. Tu sors ton téléphone pour vérifier quelques messages et fini par t'asseoir sur ce qui te servira de lit, le visage entre les mains, ça va être un cauchemar. Tu ne le connais pas. Tu n'as jamais fait cet effort, peut-être qu'il n'est pas si stupide que tu le penses, mais t'es rancunière, fière et obstinée. La cohabitation s'annonce délicate. Lentement, tu relèves le regard vers Giacomo, qu'est-ce que ça pourrait lui faire d'échanger deux noms ? Faut quand pas même pas sortir d'hungcalf pour comprendre certaines choses ? Il y a autre chose peut-être ? C'est pas que lui, soit honnête ? Ça aurait été n'importe qui que tu ne connaissais pas, ça aurait été la même chose. T'as peur des gens, de ce qu'ils peuvent te faire, pourtant, on ne te demande pas de l'encadrer, il suffit que tu le laisses faire sa vie, il te laissera faire la tienne, probablement. Pourquoi tu lâches pas prise Niamh ? Pourquoi tu veux toujours tout contrôler ?

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





I'll never  surrender 
nothing but a victory
This is a battle I must win
to want my share is not a sin
 


revelio:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Giacomo Emerson
modo ☼ le petit guacamole italien
›› parchemins postés : 98
›› miroir du riséd : Dylan O'Brien
›› crédits : Erstwood
›› multinick : Semoule Hamilton & Badass Oscar
›› dispo RP : 4 / 5
ARTS SPORTIFS
›› âge : 23 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 5ème année
›› options obligatoires & facultatives : Options obligatoires : Sport (vol), Médias Moldus et Sorciers, Sortilèges. Options Facultatives : DCFM, Études des moldus et Histoire de la magie.
›› profession : Emmerdeur
›› particularité : Animagus
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 248

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Ven 15 Juin 2018 - 23:04 Sujet: Re: giamh - young, wild and free

Elle est énervée, ne veut pas que tu sois dans la même tente qu’elle pour les vacances et quoi de plus normal alors que tu aurais sûrement réagi de la même manière si tu avais vu une personne que tu n’aimes pas arriver dans ta nouvelle maison pendant plusieurs semaines pour la partager avec toi. Tu serais en colère, quoi de plus normal de ne pas vouloir ce genre de chose. C’est pour ça que tu gardes le sourire, que tu n’as rien dis au moment ou elle a mise ses mains sur ce ballon que pourtant, tu aimes tant. Il arrive à te rappelles quel genre de personne, tu es et pourquoi tu aimes autant pratiquer un sport que peu de personnes prennent la peine d’essayer de comprendre un seul instant. C’est drôle, c’est un sport magnifique. Tu n’as rien dis quand elle a commencé à se mettre hors d’elle, parce que tu es d’accord avec elle, elle a le droit de ne pas t’aider. Mais pourtant, tu donnerais beaucoup pour que ce ne soit pas elle qui ai ce genre de rancune envers toi, tu n’avais pas à devenir un chat pour aller passer du temps avec une femme qui sans le savoir deviendrait rapidement bien plus qu’une habitude. Son odeur, elle est impossible à oublier et pourtant, c’est quelque chose dont il ne fallait pas prendre la moindre habitude, tu l’as fait. Imbécile. Niamh commence à nouveau à ronchonner toute seule et disparaît pendant un moment sûrement pour aller changer vos places, si elle peut partir ou te virer de l’endroit en question elle n’hésitera sûrement pas une seule seconde. Tu souris. Elle a raison. Tu peux tout faire, tu es le plus grand de cette famille qui n’est pourtant pas vraiment la tienne et tu ne dois montrer aucun signe de faiblesse, la douleur s'est interdite avec toi. Ça n’existe pas. Alors c’est quoi ça ? Tu poses une main innocente au centre de ta poitrine un instant, comme si tous les malheurs du monde n’étaient centré seulement que sur ta propre personne, égoïste. Nombrilisme. Tu n’es pas le centre de ce monde.

Tu attrapes le ballon et reste couché en regardant vers le haut pour envoyer l’objet de ta passion dans les airs à plusieurs reprises avant de le rattraper, tu es doué, c’est en même temps ton futur métier. Passeur. Ce genre de geste arrive à t’apaiser, à te faire du bien d’une certaine façon. Tu arrêtes un instant alors que la jeune brune revient tout autant en colère. « Un conseil... la ferme ! » Tu continues à sourire. Elle n’y va pas avec le dos de la cuillère, il semblerait qu’elle soit tout aussi mignonne quand elle est énervée et que rien de ce qu’elle ne pourra dire ne retirera ce que tu penses d’elle. Tu connais son vrai visage, tu sais qu’elle est douce et pleine de vie, tu l’as vu à travers des yeux félins à plusieurs reprises. Elle aime chanter, elle danse merveilleusement bien et adore parler à un pauvre chaton solitaire pendant des heures pour parler de tout et de rien. Tu voudrais lui répondre parfois, mais elle ne serait pas contente d’apprendre que c’est en fait toi. Vraiment pas contente. Elle prend place et plonge sa tête dans ses mains. Ton cœur se serre. « qu'est-ce que ça pourrait lui faire à échanger deux noms ? Faut quand pas même pas sortir d'hungcalf pour comprendre certaines choses ? » Tu regardes dans sa direction pour être certain que c’est à toi qu’elle s’adresse sans être méchante, c’est bien à toi alors tu commences à t’asseoir pour lui faire face en la regardant dans les yeux. Elle est belle. « Peut-être qu’ils ont des ordres bien précis et que le règlement l’interdit. » Tu ne lui apprends rien, mais tu n’as rien trouvé de mieux sur le moment, tu serais en ce moment même en pleine excuse pour ne pas changer d’endroit, tu as envie d’une certaine façon de rester avec elle. C’est même certains. « Je vais passer beaucoup de temps dehors si ça peut te rassurer. » Tu aimes promener et cette île à l’air vraiment magnifique, tu as mieux à faire que de rester dans une tente, partir à l’aventure par exemple, c’est le genre d’activité que tu adores, alors pourquoi tu t’en priverais ? Va t’amuser. « Tu savais qu’un Bicorne peut aussi prendre une apparence humaine, on utilise même leurs cornes pour la préparation du Polynectar. » Tu acquises comme pour confirmer ce que tu viens de dire, quand tu n’es pas à l’aise avec une femme, tu commences à parler de ce que tu aimes, en l’occurrence les créatures-là. Tu étales une science qui énerve plus d’une personne. Déjà qu’elle ne t’aime pas, maintenant, elle a même une raison pour se moquer ouvertement de toi, Giacomo, tu es stupide. « Mais… Je pense que tu t’en moques. » Tu baisses les yeux et regardes le sol en souriant, tu es bien bête et tu le sais, pourtant, tu es quelqu’un de capable, qui ira loin plus tard et personne dans ta famille n’a de doute à ce sujet. C’est toi qu’il faut persuader, et même si tu es doué, sportif et cultivé, il manque encore une chose importante. Un miracle. Une fois sur tes jambes, tu vas en direction de la sortir, honteux. « Je… Je vais voir si je peux faire changer l’accueil d’avis… »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niamh Walsh
Dancing queen
›› parchemins postés : 742
›› miroir du riséd : Sarah Hyland
›› crédits : ava : .cranberry
›› multinick : Caleb && Sasha
›› dispo RP : full
ARTS DU SPECTACLE
›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 8ème année
›› options obligatoires & facultatives : ★ Options obligatoires
Danse, Littérature Magique, Théâtre et Musique

★ Option facultative
médias moldus et sorciers


›› nature du sang : née-moldu
›› gallions sous la cape : 778

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Sam 16 Juin 2018 - 13:59 Sujet: Re: giamh - young, wild and free


le hasard fait bien les choses, ou pas!

On peut dire sans craindre d'exagération, que la vie t'a façonnée comme tu es aujourd'hui. Tu étais une enfant douce, joyeuse, heureuse, naïve, rien dans l'enfant que tu étais ne présageait la femme que tu es. Pourtant, il y a une différence entre celle que tu montres et celle que tu es. Certaines, rares, personnes le savent. Au fil des années tu as construit un mur autour de toi, murailles solides qui te sépare des autres, des sentiments et de l'attachement. Tu as longtemp été persuadée de ne pas valoir plus que les quelques noises que tu avais en poche, tu quémandais l'attention et l'amour d'un être qui ne mérite même pas de partager ta lignée. Aujourd'hui les choses changent, tu laisses entrer plus facilement, tu essaies de te convaincre que tu n'es pas inutile, tu travailles deux fois plus dur pour atteindre tes objectifs et quand tu n'obtiens pas satisfaction malgré tout tes efforts, tu es frustrée. Tu trouves la situation injuste. Tu ne comprends pas et c'est avec énormément de colère que tu reviens dans la tente. Comme tu t'y attendais, il n'a pas bougé, il est vraiment décidé à ne pas te faciliter la tâche et même si tu as l'habitude qu'on te tienne tête, le fait qu'il le fasse avec un sourire et un calme que tu qualifierais d'olympien te dépasse. Non, tu n'aimes pas forcément l'affrontement, mais dans certains cas tu aimes quand on ne te facilite pas la tâche. Hors, il est impossible pour toi de t'énerver sur lui, puisqu'il ne réagit pas. Pourquoi ? T'es réellement ignoble avec lui, si les rôles étaient inversés, il n'y a pas de doute que tu te serais montrée bien plus combative que lui. Il est peut-être pacifiste ? Drôle d'idée.

Ces quelques jours devaient être merveilleux, tu voulais partager pour la dernière fois un moment avec une amie précieuse, hungcalf c'est fini pour toi, ta décision est prise, enfin, à quatre-vingt-dix pourcent, tu n'en as encore parlé à personne, mais tu as fait le tour, c'est plus pour toi, tu as envie d'explorer d'autres pistes, ton voyage à New-York avec Sam t'a ouvert les yeux sur tout ce que tu ratais en restant ici. Tu as des projets, le temps passe et tu souhaites les réaliser. Tu ne sais pas comment tu vas annoncer la chose à tes proches, tes amis, la squad ? Au fond, ils resteront ce que tu as de plus précieux, tu continueras de vivre à l'appartement, tant qu'ils voudront bien de toi et tu as eu de nombreux échanges avec Othello sur la possibilité de reprendre le centre. Les choses se mettent en place, tu espérais que ces quelques jours seraient la cerise sur le gâteau, une occasion de te retrouver avec Lina pour lui annoncer en tête à tête cette nouvelle, tu connais la sorcière, elle va probablement être prise d'une crise de nettoyage frénétique, ou tu ne sais pas trop quoi. Des mots sortent de ta bouche, expression d'une frustration, d'une déception, il y a tellement de sentiments qui tournoient dans ta petite poitrine en ce moment, trop pour que tu puisses les identifier d'ailleurs. Ton regard croise celui du Grymm, et après les gens se demandent pourquoi rien ne change jamais ? Les ordres. C'est stupide de suivre sans réfléchir ! Tu te montres sarcastique, mais ce n'est pas contre lui, plutôt contre le fonctionnement général de la société. Les gens ne cessent de se plaindre, mais dés qu'il faut bouger, bousculer ou outrepasser les règles établies, il n'y a plus personne et c'est une chose qui te contrarie grandement ça Niamh, tu bosses là-dessus aussi avec la squad pour que ça change. Bande de sales gosses désorganisés, c'est la seule partie de ta vie que tu ne contrôles pas, impossible de contrôler quoique ce soit avec une armée de fous comme celle-là.

Le sorcier ajoute qu'il ne restera pas longtemps dans la tente, tu hausses un sourcil, toi non plus tu ne resteras pas longtemps là, il y a trop de choses à faire et trop peu de temps, tu comptes profiter du beau temps, tu as entendu qu'il y avait des hippogriffes, tu ne pourras pas passer à côté de ses créatures magnifiques. En réponse, tu hoches la tête, marquant à ton accord. Ton nez se retrousse automatiquement quand tu réprimes un sourire, pourquoi est-ce qu'il me parle de bicorne? Tu es interpellée, tu ne comprends pas le changement de sujet, il t'aurait parlé du climat, de kayak ou même d'écureuils, oui ... mais de bicorne ? Il semble fier de lui et tu ne réponds pas, toujours perplexe face à ce garçon qui semble finalement plus mal-à-l'aise qu'autre chose. T'es pas si méchante que ça, mais lui l'ignore encore. Il baisse les yeux tout en supposant que tu te moques de cette information, timing parfait où ton téléphone indique un nouveau message, tes yeux se tournent vers l'appareil avec qui tu partages ta vie.

Quand tu relèves le regard, le lit d'en-face est vide, la grande silhouette du Grymm se dirige vers la sortie, tu souris et tu savais qu'on raconte qu'ils dévorent les époux fidèles et attentionnés ? Fait pas bon être heureux en ménage quand même , un rire s'échappe d'entre tes lèvres, tu baisses les yeux, laisse tomber tes épaules et ton port de reine, de danseuse simplement avant de relever le regard vers lui reste ... je veux dire, si on est pas parvenue avec Tzvetelina à le corrompre en lui demandant poliment, en lui faisant les yeux doux, en lui proposant des gallions et enfin en m’énervant, je crois que c'est foutu... Tu t'installes contre la toile de la tente sans le quitter du regard, on partage la même salle commune depuis des années, on devrait supporter le choc de la cohabitation quelques jours je crois Il y a quelque chose dans son regard, que tu n'avais jamais remarqué avant parce que tu n'as jamais prêté attention à lui, mais c'est quelque chose de presque familier, de reposant, une sensation étrange que tu ne comprends pas. Tu lui souris tout en attrapant la grenouille en peluche qui te sert de coussin, de doudou aussi avoue, depuis des années tu racontes ça à quelqu'un, je deviendrais ton pire cauchemar   le ton de ta voix est sérieux, tes yeux sont plutôt rieurs, même si franchement t'as pas envie que toute l'université soit au courant que tu dors toujours avec une peluche, t'as pas vraiment une tête à doudou.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





I'll never  surrender 
nothing but a victory
This is a battle I must win
to want my share is not a sin
 


revelio:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Giacomo Emerson
modo ☼ le petit guacamole italien
›› parchemins postés : 98
›› miroir du riséd : Dylan O'Brien
›› crédits : Erstwood
›› multinick : Semoule Hamilton & Badass Oscar
›› dispo RP : 4 / 5
ARTS SPORTIFS
›› âge : 23 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 5ème année
›› options obligatoires & facultatives : Options obligatoires : Sport (vol), Médias Moldus et Sorciers, Sortilèges. Options Facultatives : DCFM, Études des moldus et Histoire de la magie.
›› profession : Emmerdeur
›› particularité : Animagus
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 248

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mar 19 Juin 2018 - 22:16 Sujet: Re: giamh - young, wild and free

Elle n’est vraiment pas contente, mais à ta grande surprise ce n’est pas du tout contre ta personne, mais plutôt contre les organisateurs même si d’une certaine façon, tu es concerné vu qu’elle ne voudrait pas que tu sois là. Tu n’es plus le même qu’avant, mais tu ne pourras jamais le faire comprendre vu les préjugés qu’elle porte encore envers toi. Tu devras juste faire preuve de patience et espérer que les vacances vont bien se passer, que tu pourras passer du temps à faire l’aventurier et à t’entraîner pour le prochain tournoi national qui devrait avoir lieu dans quelques semaines. L’équipe est prête et elle a besoin d’un très bon passeur, tu n’as pas à faire la moindre bêtise au risque de faire perdre toute la team, tu n’as même pas envie de l’envisager. Voilà que tu ne prends pas la peine d’attendre quelques minutes de plus avant de te mettre la honte, en direction de la sortir, tu pensais que les vacances venaient de prendre fin au même moment où tu avais terminé la dernière phrase. Voilà que tu ne prends pas la peine d’attendre quelques minutes de plus avant de te mettre la honte, en direction de la sortir, tu pensais que les vacances venaient de prendre fin au même moment où tu avais terminé la dernière phrase. « et tu savais qu'on raconte qu'ils dévorent les époux fidèles et attentionnés ? Fait pas bon être heureux en ménage quand même » Tu ne savais pas qu’elle pouvait être ce genre de personne, à rattraper le coup pour sauver quelqu’un de la noyade en l’occurrence pour le coup, toi. Tu hausses les épaules au même moment qu’elle pour répondre à ses propos. « C’est pour ça que je suis célibataire. » Et parce que tu n’arrives pas à trouver quelqu’un qui puisse te correspondre ou que tu as bien trop peur des relations humaines pour essayer quoi que se soit depuis le chapitre Arianna qui reste encore en travers de ta gorge.

« on partage la même salle commune depuis des années, on devrait supporter le choc de la cohabitation quelques jours, je crois » Elle n’a pas totalement tord et il faut dire que tu ne vas pas dire non à passer plusieurs jours, et même plusieurs nuits dans le même endroit que la jeune femme qui depuis quelques jours hante tes nuits. « Je pense aussi. » Tu souris, plus sincèrement que tout à l’heure alors que depuis la première fois de ta vie, tu arrives à avoir une discussion avec la jeune femme que tu n’arrêtais pas de regarder de loin avant. Tu arrives à progresser. Tu n’as peut-être plus besoin d’être un chaton pour pouvoir passer du temps avec elle, du moins c’est ce que tu veux essayer de faire croire à ta conscience, ça serait sympa que cela puisse réellement fonctionner. Tu as le droit d’être heureux. « tu racontes ça à quelqu'un, je deviendrais ton pire cauchemar » Tu n’avais pas fais attention, mais ce sont une fois les yeux dans sa direction que tu peux apercevoir la grenouille, un léger rire sort de ta bouche et tu arrives à joindre les mains une nouvelle fois pour lui répondre avec sincérité. « C’est promis. » Tu as aussi eu des doudous jusqu’à très tard et ce n’est pas du tout une honte, bien au contraire. Tu es bien depuis quelques minutes, un nouveau sentiment agréable est arrivé et la cohabitation peut enfin commencer.

Le lendemain soir. 21h. Une soirée près du lac. -

Tu étais vraiment fatigué hier et n’as pas mis longtemps avant de réussir à trouver le sommeil sans prendre la peine de visiter les alentours, il faut dire que tu as eu une semaine assez chargé et qu’une bonne nuit de sommeil a au moins eu pour effet de recharger entièrement les batteries. Tu n’as pas passé beaucoup d’heures dans la tente, l’après-midi t’as servi à prendre le soleil avec ton ballon et faire quelque étirement. Tu n’as pas vu Tina et Lya de toute la journée, elles doivent être ailleurs ou alors elles ne sont peut-être pas là, elles pourraient au moins le dire. Niamh n’a pas passé beaucoup de temps dans votre tente, elle n’a pas tellement donnée d’information, mais voulait rendre visite à ses colocataires. Des personnes habitent avec elle, sans vraiment l’assumer, tu es un peu jaloux de ces gens surtout si un garçon se cache parmi eux. Cependant, elle est bien là, à cette soirée avec une amie à elle à danser et boire depuis quelque temps. Toi, tu es à ton second verre et essaies d’impression un copain en jouant à « La tour infernale. » Le concept est simple, boire son verre en cul-sec sans s’aider de ses mains. C’est plus compliqué qu’on pourrait le penser, mais tu es un professionnel dans ce domaine. Tu attrapes le verre avec les dents et le relèves d’un coup sec, la moitié du récipient termine sur ton torse alors que le verre tombe au sol, tu regardes ton pote avec un air désespéré. « Je ne comprend pas, d’habitude ça fonctionne. » Il hausse les épaules et tu n’as pas le temps d’écouter ce qu’il ajoute puisque tu vois une chose qui ne te plaît pas du tout.

Tu arrives à hauteur de la jeune femme, de son amie et d’un homme qui dégage une forte odeur d’alcool, il faut toujours que ce genre de soirée termine comme ça, tu es adorable et timide avec les femmes, mais ce n’est pas tellement la même chose avec les hommes. Il ne faut pas te chercher, et ça seulement ta famille et quelques élus le savent. Elle ne veut clairement pas que cet homme soit là, il se permet de poser ses mains sur elle, tu attrapes son bras avec le sourire et plisses légèrement les yeux. « Dis donc, mon ami, il semblerait qu’on t’appelle plus loin. » Il se libère en tirant avec beaucoup d’agressivité et commence à poser un regard noir sur toi. Il n’a pas tellement envie de t’écouter, ce n’est pas un problème, ce genre d’embrouille, tu sais comment gérer. « Tu devrais aller jouer plus loin le gamin. » Tu jetes un coup d’oeil à Niamh. « Je sais que ça ne me regarde pas, si tu me dis que c’est ce que tu veux, je m’en vais, mais s’il t’approche sans ton consentement, je lui explose les noix. » Il attrape ton épaule. « T’as dit quoi là. » Tu lui mets un coup de genou entre les jambes avec toute ta forme et le pousse en même temps pour le voir tomber au sol, avant de lever les mains dans sa direction. « J’ai parlé de te casser les noix. » Ce n’est sûrement pas ton problème, mais il est hors de question que cet homme puisse s’en sortir alors qu’il vient de poser ses mains sur la femme qui te fait tourner la tête.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niamh Walsh
Dancing queen
›› parchemins postés : 742
›› miroir du riséd : Sarah Hyland
›› crédits : ava : .cranberry
›› multinick : Caleb && Sasha
›› dispo RP : full
ARTS DU SPECTACLE
›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 8ème année
›› options obligatoires & facultatives : ★ Options obligatoires
Danse, Littérature Magique, Théâtre et Musique

★ Option facultative
médias moldus et sorciers


›› nature du sang : née-moldu
›› gallions sous la cape : 778

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mar 19 Juin 2018 - 23:22 Sujet: Re: giamh - young, wild and free


le hasard fait bien les choses, ou pas!
Tu ne sais pas pourquoi, mais quelque chose dans son attitude, ses paroles te rappelle ton frère. C’est peut-être pour ça que tu lui viens en aide, répondant à son incroyable changement de sujet sur les bicornes. Peu de gens le savent, mais tu es très intéressée par les créatures magiques, c’est un peu le thème récurrent de tes livres de chevet, ça et les grands classiques de la littérature bien entendu. Une femme plus cultivée qu’on ne le croit si on se contente uniquement des apparences. Elles sont souvent trompeuses de toutes façons. Du tac au tac, il te donne une réponse à la fois -probablement- sincère et remplie d’humour, tu hoches la tête en souriant ton sacrifice sera apprécié par la gente féminine – ou masculine. Tu es totalement ouverte et ne juge jamais personne sur ses préférences sexuelles, tu sais qu’on a toujours tendance à être réducteur avec les gens, ce n’est pas ton cas. L’avantage d’avoir un frère plus souvent intéressé par les garçons probablement. Au fond, tu te rends bien compte que ta petite vendetta nuira tant à lui qu’à toi, tu préfères donc laisser tomber. Tenter la cohabitation ne vas te tuer, normalement, sauf s’il se décide à achever ce qu’il avait entrepris quelques années plus tôt, mais tu n’as pas l’impression que c’est à l’ordre du jour. La grenouille que tu serres dans tes bras, ce n’est pas une simple peluche, c’est celle que les garçons t’ont offert après la mort de vos parents. T’étais inconsolable, vous êtes passés devant ce magasin de jouets moldu et ton regard s’est enflammé pour cette peluche. Ian et Gray ont fouillé leurs poches pour réunir l’argent nécessaire afin de te l’offrir, c’est non seulement un cadeau des personnes les plus importantes de ta vie, mais aussi un gage d’amour énorme pour toi. Macs la grenouille t’accompagne – presque – partout, tu ne pourrais jamais t’en séparer. Giacomo laisse échapper un rire quand il voit l’objet du délit, tu grimaces en réponse, mais compte bien sur son silence, sans quoi, tu devras prendre des sanctions envers lui. Et tu n’es pas certaines qu’il apprécierait, mais tu plaisantes, pas vrai ? Sérieux ?

Le lendemain soir. 21h. Une soirée près du lac. -


Debout à l’aurore, comme toujours, tu as donné rendez-vous à Lina pour une journée juste elle et toi, petit déjeuner préparer à votre manière, les tocs c’est contagieux, tu te soignes, mais une fois qu’elle est là, impossible de faire autrement que de replonger. Autour d’un jus de fruit, tu lui as annoncé ta décision, celle de quitter Hungcalf à la rentrée et malgré une pointe de tristesse dans son regard, elle s’est montrée particulièrement enjouée à l’idée de te voir parcourir le monde, monter ta propre affaire, parce qu’elle sait, parce qu’elle a compris que c’était quelque chose de très important pour toi. Le reste de la journée s’est particulièrement bien déroulé, vous avez échangé sur vos colocataires respectif, visiblement elle aussi avait eu droit à une surprise de taille. Le destin semble s’acharner sur vous. Une soirée est organisée le soir au bord du lac, tu as réussi à la convaincre de t’accompagner, de la musique, de la danse, tu ne pourrais pas résister de toute manière. C’est entre filles que vous vous êtes préparées, tu as pris un malin plaisir à la faire sortir de sa zone de confort, quant à toi, tu n’es pas vite gênée, donc un belle robe noire courte avec un maxi décolleté à très bien fait l’affaire. Vous passez un bon moment, tu lui apprends quelques pas de base et rapidement elle te suit sans rechigner, c’est tellement agréable l’innocence. Après quelque temps, un homme vient s’immiscer, si dans un premier temps il ne semble pas désagréable, il se montre rapidement collant, les mains un peu tops baladeuses à ton goût, ta tolérance à ce genre de comportement à largement chuter ces derniers mois, ses mains glissent sur tes hanches, tes fesses, une fois, deux fois, trois fois, tu le remets à sa place et commence même à t’énerver quand une silhouette apparaît à tes côtés, tu tournes le regard hébété vers Giacomo. Qu’est-ce tu fais là toi?

Le grymm semble venir à la rescousse et tu es un peu perdue, même si au fond, tu apprécies le geste chevaleresque. C’est qu’il pourrait presque être impressionnant le petit. Tu croises les bras sous ta poitrine, le regard faisant des allers-retours entre les deux hommes, tu ne voudrais pas qu’il se ramasse un coup en venant t’aider, même si tu n’as rien demandé au fond, un geste de gentillesse ne doit pas être négligé. C’est ce que le prêtre disait l’autre jour à la messe. Soit donc gentille Niamh. Giacomo se tourne vers toi, s’excusant d’intervenir et t’assurant que si tu le souhaites, il te laissera avec cet homme me laisse pas. Pas avec cet homme qui te rappelle trop de mauvais souvenirs. Tu n’as pas le temps de répondre que ton cavalier enhardit reprends la parole, mais qu’est-ce qu’ils ont tous? C’est a ce moment précis que le grymm a envoyé un méchant coup, ta main s’est portée d’instinct sur ta bouche pour étouffer un petit cri de surprise, avant de rire face au panache de ton compagnon de maison. L’autre étant toujours à terre, tu attrapes Giacomo par le bras pour partir en catimini ; vous éloignez en tout cas, on ne sait jamais que monsieur mains baladeuses aurait la rancune tenace. Tu t’arrêtes sur le côté, un peu plus loin que le bar, t’as pas l’habitude. De devoir dire merci. Des attitudes chevaleresques. Qu’on fasse attention à toi dans une mer de gens. Forcément, tu sais pas comment on fait, alors tu souris timidement sans vraiment croisé son regard, t’es un peu trop gênée de la scène qui vient de se jouer que pour faire la fière, je suppose que c’est là que je dois te remercier ? Tu pourrais faire mieux, t’en doute pas, mais t’es mal à l’aise. Lentement, ton regard se lève et fini par croiser le siens, noisette au reflet d’ambre, tu soupires, tu sais même pas pourquoi, avant d’ajouter pourquoi ?   Oui, c’est original comme remerciement. Quand on disait que tu pouvais faire mieux, on imaginait pas vraiment ça, mais c’est toi, on ne vas pas essayer de comprendre comment tu fonctionnes, on y passerait la nuit, pourtant tu continues ta phrase, clarifiant de ce fait la situation je veux dire… ça fait quoi ? Dix ans ? Que je suis odieuse avec toi ? Bon, tu l’avais mérité, on va pas revenir là-dessus, mais … tu pouvais très bien me laisser me débrouiller, comme tous les autres on fait… Prochaine fois que tu souhaites présenter des excuses, demande conseil, lit un bouquin, fait quelque chose, mais pas ça, sauf si ce ne sont pas des excuses que tu présentes, mais que tu cherches une explication rationnelle à un comportement qui ne l’est pas ? Un geste de gentillesse gratuite à ton égard, alors que tu sais toi-même que tu ne le mérites pas, c’est plutôt ça, pas vrai Niamh ?

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





I'll never  surrender 
nothing but a victory
This is a battle I must win
to want my share is not a sin
 


revelio:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
DATE:  Sujet: Re: giamh - young, wild and free

Revenir en haut Aller en bas
 
giamh - young, wild and free
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» young, wild and free ✰ juyne & louis
» ∞ young, wild and free. (finish)
» ++ young. wild. and free. (winnie a. mayfield)
» Candace ▬ Young, Wild & Free.
» young, wild and free.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
(NO) MAGIC UNIVERSE
 :: Londres & le monde :: Kelpie's camp
-