Revenir en haut Aller en bas
Tu ne sais pas quel groupe rejoindre ?
Et bien sache que nous manquons cruellement de Sorciers ! (a)
Toi aussi, tu aimes Hungcalf ?
Alors vote sur les top-sites et laisse un petit com' sur Bazzart et PRD !

Partagez | .
 
sauf une fois au chalet ft. Kirby
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Even Helsing
Oldie - experimented wizard ⚔
›› parchemins postés : 337
›› miroir du riséd : jensen ackles
›› crédits : tumblr || cranberry || LonelyRune ♥
›› multinick : levi sexy bastard dalsgaard
›› dispo RP : 11/5 + 2 de prévus
ENSEIGNEMENT
›› âge : 41 ans (27/01)
›› situation : Célibataire
›› profession : Professeur de Dragonologie || Directeur Ethelred
›› particularité : Animagus
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 246

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Ven 8 Juin 2018 - 1:40 Sujet: sauf une fois au chalet ft. Kirby

Sauf une fois au chalet

Even & Kirby

Sa montre avait prit l'eau. Par conséquent, il n'avait aucune idée de l'heure qu'il pouvait être. En regardant les trombe d'eau tomber de l'autre côté de la fenêtre de la vieille cabane qui les abritait maintenant, il soupirait. Au moins, ils étaient à l'abri. Vu la gueule du ciel, la tempête allait encore durer longtemps, peut-être même toute la nuit vu sa chance. L'américain n'en revenait pas. Il s'était laissé prendre au jeu, attiré par la promesse d'une île sereine où il y avait de nombreuses activités typées détente dignes de véritables vacances d'été. Et il se retrouvait, piégé avec une élève inconnue dans un chalet miteux, surement plus vieux que les deux individus réunis. Il ne serait même pas étonné de voir leur abri de fortune prendre l'eau, tiens. Vacances d'été. Les mots se répétaient dans sa tête, comme pour lui rappeler que celles-ci commençaient douloureusement pour eux.

En y repensant, il y a quelques heures, rien n'aurait pu lui indiquer la tournure que les événements allaient prendre. Even s'était juste trouvé un coin sympa, assez éloigné sur l'île, là où ses chances de croiser âme qui vive était pauvre. Sur son chemin, il n'avait croisé que quelques garçons qu'ils ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam. Il avait trouvé une vieille souche d'arbre en bord d'un petit lac, même si le mot "flaque" aurait été plus approprié à ces yeux. L'endroit avait du cachet : un véritable champ de lotus qui s'épanouissaient paisiblement sur la surface de l'eau calme, des grenouilles ici et là. Sur l'instant, il regrettait de ne pas avoir pris son appareil photo, mais il était simplement venu faire un tour sur le camp, c'était juste l'histoire de quelques jours.

Au bout de quelques heures de repos ici, à écouter les amphibiens et sentir les insectes tenter une approche autour de lui, il senti les premières gouttes lui tomber dessus. Rien de bien méchant, il n'y fit pas plus attention que ça, mais quand les gouttes furent remplacées par des glands venant de l'arbre au-dessus de sa tête, il se releva. Levant la tête, il se mordit l'intérieur de la lèvre en voyant les nuages noirs se rapprocher de l'île, tandis que la pluie devenait trombe d'eau. Regardant à droite, puis à gauche, il se mit à courir dans une direction lambda, espérant trouver de quoi s'abriter le temps que le ciel se dégage, et il finit par apercevoir une construction de bois entre les arbres, quelques centaines de mètres plus loin.

Quand il fut enfin à la porte, il été déjà trempé, l'état du ciel ne s'améliorant pas. Il tourna la poignée, étonné de voir que la porte n'était pas verrouillée, mais n'en tenu pas rigueur. L'important étant d'avoir trouvé un endroit sec, avec si possible de quoi se sécher. Il constata rapidement qu'il n'était pas seul dans le chalet, une jeune femme blonde y ayant également trouvé refuge. Il retira sa chemise à carreaux, se retrouvant en t-shirt, et l'essora à même le sol. "Ravi de voir que je suis pas le seul dans cette merde.", avait-il dit, rieur.

Il soupira une dernière fois, alors que l'eau frappait contre les fenêtres comme si Dieu s'amusait à déverser un océan sur le toit déjà dans un état lamentable. Derrière lui, Kirby fouillait dans les placards. Passant en mode survie, l'enseignant se leva, laissant sa chemise humide sur le dossier de la chaise, et s'avança jusqu'à l'autre bout de la pièce, à la recherche du moindre truc qui pourrait les aider à ne pas commencer à se grignoter l'un l'autre. Dans un tiroir, il trouva un scalpel, parfait pour quitter ce monde si l'apocalypse venait bel et bien de frapper, comme il commençait à s'en convaincre.

Au détour d'un coffre à double-fond, ses espoirs furent ravivés tels une flamme quand ses yeux se posèrent sur une vieille bouteille de whisky. Il faisait noir, alors il utilisa Lumos pour y voir plus clair, et un sourire se dessina de lui-même sur ses lèvres quand il compris que le coffre en était rempli. Il y en avait pour des litres et des litres de beuverie. Une petite pensée pour Thomas plus tard, il se retourna vers Kirby, une bouteille dans chaque main. "Au moins on va pas mourir de soif !" Il avait l'air beaucoup trop enjoué à l'idée de picoler jusqu'à oublier leur mésaventure, mais l'alcool étant un de ses vices depuis toujours, il ne prêta pas attention à la raison qui lui murmurait qu'ingurgiter ces quantités était loin d'être une de ses idées les plus brillantes.

Made by Neon Demon


@Kirby Banner


▵ Farewell, I've gone to take my throne above ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t9994-nothing-is-forever-don-t-be-mad-at-the-design-even-h-helsing
avatar
Kirby Banner
LITTLE MISS SUNSHINE
›› parchemins postés : 377
›› miroir du riséd : josefine pettersen.
›› crédits : rhumanesque (avatar, crackship, aesthetic) & sial (code sign).
›› multinick : zephyr le loup-garou romantique.
›› dispo RP : 8/5 - kirstache, sasha, giuseppe, silas, nymphes, lufkins, even, melrose. (it's rainning men maggle).
JUSTICE MAGIQUE
›› âge : vingt-sept ans et demi, tout est dans la précision.
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 10ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires :
- histoire de la magie,
- étude des moldus,
- sciences politiques magiques.
options facultatives :
- études des runes,
- littérature magique.
›› profession : serveuse mi-temps à la Moufette Enchantée, gardienne de l'équipe de Quidditch de la maison Lufkin, vice-présidente des Nymphes d'Hungcalf.
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 101

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Ven 8 Juin 2018 - 10:58 Sujet: Re: sauf une fois au chalet ft. Kirby


even & kirby

until dawn


C’est vraiment étrange de te dire que l’année scolaire est terminée, Kirby. Plus encore, qu’il s’agit sans doute de la fin de ta scolarité tout court. Et pourtant, comme tous les autres étudiants de Hungcalf tu n’as qu’une idée en tête : les vacances. C’est ainsi que tu te retrouves au camp Kelpie avec une bonne autre population d’adolescents et jeunes adultes sorciers bien décidés à profiter des beaux jours. Toi la première, Kirby : tu as beau être venu avec des amies, des potes, des camarades… Tu as décidé de passer la première journée en solitaire, pour te ressourcer un peu, apaiser ton esprit. De ce fait, tu quittes votre campement en fin de matinée, équipée pour une petite après-midi de baignade et de farniente.

Explorant les environs, à travers champs et forêts, tu finis par trouver un petit coin de paradis : un bassin dans lequel se jette une cascade, le tout entouré de rochers brûlant au soleil et de végétation dense pour un maximum de calme et de discrétion. On n’en point douter, ce spot doit être privilégiée des soirées en amoureux. Mais pour l’instant, c’est la journée, et tu es toute seule ici, alors tu comptes bien en profiter. Dans ton sac en tissus, une serviette que tu roules en guise de repose-tête, une crème solaire moldue améliorée à l’aide de la magie (pas la tienne, on s’en doute) pour éviter de cramer ta peau sensible, des biscuits et une bouteille d’eau. Tu portes déjà ton maillot de bain, en dessous d’un short en jean et d’un crop top, et tes lunettes de soleil sont vissés sur ton nez. Ouais, t’es parfaitement équipée pour profiter du moment.

Après avoir tartiné la moitié de ta crème solaire un peu partout, tu n’y tiens pas Kirby, et tu sautes directement dans l’eau depuis ton rocher. L’eau est fraîche mais terriblement agréable,  claire et douce. Le silence des environs n’est brisé que par le bruit ronronnant de la cascade, celui des oiseaux, et le bruissement des feuilles dans les arbres. C’est le paradis, et tu penses déjà à qui tu pourrais emmener ici pour une petite excursion. Tu passes donc ton après-midi ainsi, alternant entre bronzette et baignade. Tu ramasses des cailloux si polis par l’eau qu’on dirait des perles. Tu joues avec les poissons. Tu retournes bronzer, et finalement, tu t’assoupis. C’est la pluie, Kirby, qui te réveilles. Inopinée, légère au début, mais un coup d’oeil aux nuages menaçant t’indique qu’il vaut mieux ne pas traîner. Mais la nuit arrive en même temps et, bien évidement, l’inévitable se produit : tu te perds totalement.

Mais pour une fois, ton karma n’est pas si dégueulasse que ça, puisque tu tombes sur une sorte de cabane dans les bois. Ouais, clairement le mauvais cliché d’un pitoyable scénario de film d’horreur moldu. Allez Kirby, on respire, on frappe… Personne. T’es trempée, Kirby, et ta baguette refuse encore une fois de t’obéir, ne serait-ce que pour un simple Alohomora. Soit, tu passes en mode débrouille et tu te sers simplement de la force que te confère le Quidditch et le sport pour enfoncer la porte. C’est une réussite, seulement le verrou qui s’est fendu, et tu peux rentrer te mettre à l’abri en repoussant la porte derrière toi. « Mais quelle poisse ! »

Tu ne restes pas seule bien longtemps car soudainement, la porte en bois s’ouvre au moment où tu essores ton haut avant de le remettre précipitamment bien qu’il soit encore trempé. Mais comme toi, il ne s’agit que de quelqu’un prit au dépourvu par l’orage, et qui semble à la fois contente de trouver abri, et compagnie. « Fais comme chez toi ! » lances-tu joyeusement,  riant légèrement, toi aussi bien soulagée de ne pas être la seule dans cette galère. Puisqu’il ne s’agit pas d’un gros monstre des bois, tu enlèves à nouveau ton haut, puisque tu portes ton maillot de bain, et tu continues de te sécher un peu les cheveux d’une main avec ta serviette de plage histoire de ne pas chopper la mort, alors que de l’autre tu ouvres les placards de la cuisine : parce que clairement, les pepitos dans ton sac ne vont pas suffire pour deux personnes et pour toute la nuit. Finalement, tu tombes sur des paquets de chips et… des fruits en conserves. Bon, c’est déjà mieux que rien.

La lueur familière d’un lumos attire ton attention, et tu te retournes vers l’homme – et tu réalises que dans la merde actuelle vous ne vous êtes même pas présentés – qui tient fièrement le Saint-Graal. Une bouteille de whisky dans chaque main, tu ouvres la bouche de surprise et de joie en t’agaçant vers lui, la serviette toujours posée sur la tête. « Holy shit, Merlin bénisse les Highlands ! » Eh bien quoi ? L’alcool ça réchauffe, l’alcool ça fait passer le temps, l’alcool ça dédramatise toutes les situations : c’est le remède parfait à votre poisse. Tu te débarasses de la serviette, Kirby, en la posant sur la tête de l’homme (que pour ce faire tu dois te hisser sur la pointe des pieds puisqu’il est bien connu que tu es une naine, après tout). « Tiens, sèche toi un peu avec ça, » lui adresse-tu en souriant tout en l’allégeant d’une des bouteilles. Tu la fais tourner entre tes mains en hochant la tête d’un air appréciateur, et fini par la poser sur la table basse, entre canapés et cheminée morose, pour ensuite retourner chercher les pauvres victuailles trouvées dans les placards. « Du coup… Chips périmées, mais bon, c’est des chips quoi… Et… Ananas et abricot en boîte. » T’étales le festin sur la table basse et t’installes en tailleur sur le canapé, tapotant la place libre à ta droite d’une main, de l’autre reprenant la bouteille de whisky. Cette dernière finalement ouverte, tu la trinque doucement contre celle de ton compagnon de malchance avant d’en prendre une gorgée. Les verres ? Pff. Qui a besoin de verres.


« Au fait, je suis Kirby, Banner. » Tu te présentes avec un petit sourire en t’enfonçant dos dans le canapé. « J’suis en dixième année,  justice magique. Et j’arrive pas à mettre un nom sur ton visage mais je sais que je t’ai déjà vu quelque… part… » La lumière se fait finalement dans ton esprit alourdi par la pluie, au même moment où un coup de tonnerre déchire le ciel. Bien sûr, Kirby, t’es seulement en présence d’un professeur d’Hungcalf et accessoirement directeur des Ethelred. Et tu agis comme si t’étais avec un pote, au calme, pas de pression. Ton visage se décompense, tant par rapport à ton attitude un peu trop décontractée, qu’à… Tout le reste. Sans parler de ta tenue un peu trop… trop peu, en fait. Tu te racles la gorge, Kirby. « Désolée, monsieur. » Balbutiement d’excuses alors que tu te lèves pour renfiler ton tee-shirt court, frissonnant au contact froid et mouillé désagréable du tissus… Et faisant passer le tout avec une autre gorgée salvatrice d’alcool. « Comment avez-vous atterri ici, monsieur ? » Le vouvoiement de mise avec un membre du corps enseignement est automatiquement de retour, accompagné d’un rougissement sur tes joues, toujours aussi gênée la Kirby. Faut dire que tu t’es peut-être un peu trop mise à l’aise en présence d’un professeur, et que ce n’est pas réellement convenable. N’est-ce pas ?

AVENGEDINCHAINS



( crawling back to you )
i die everytime you walk away, don't leave me alone with me, see, i'm afraid of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be okay.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t9866-kirby-thanks-god-for-girls
avatar
Even Helsing
Oldie - experimented wizard ⚔
›› parchemins postés : 337
›› miroir du riséd : jensen ackles
›› crédits : tumblr || cranberry || LonelyRune ♥
›› multinick : levi sexy bastard dalsgaard
›› dispo RP : 11/5 + 2 de prévus
ENSEIGNEMENT
›› âge : 41 ans (27/01)
›› situation : Célibataire
›› profession : Professeur de Dragonologie || Directeur Ethelred
›› particularité : Animagus
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 246

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Lun 11 Juin 2018 - 0:01 Sujet: Re: sauf une fois au chalet ft. Kirby

Sauf une fois au chalet

Even & Kirby

Devant la réaction de Kirby quand ses yeux se posèrent sur sa magnifique trouvaille, Even savait qu'il aurait tomber sur pire compagne de misère. Le whisky n'était pas forcément la came de tout le monde, mais l'étudiante ne reculait pas devant le défi de la quinzaine de bouteilles à vider. Au contraire, elle s'avança vers lui, retirant au passage la serviette qui trônait sur ses cheveux pour la poser sur sa tête à lui, s'accaparant d'un de ses petits trésors en verre. Il reposa la bouteille à ses pieds pour ébouriffer les cheveux de deux ou trois coups de serviette. Il se retrouvait très certainement avec la fameuse bed head, avec des épis partout, mais comme ils étaient surement coincés ici pour plusieurs heures, il attendrait qu'ils se replacent d'eux mêmes. Il passa rapidement la serviette sur ses épaules et partout où il sentait l'eau le chatouiller, puis vint la poser sur la poignée de la porte pour qu'elle sèche, elle aussi.

Imitant la jeune femme, il vint poser le reste des bouteilles sur la table, à côté de laquelle se trouvait une cheminée. Un petit feu serait le bienvenu, étant donné l'isolation de leur abri, alors il inspecta la pièce de rapides regards avant d’apercevoir sous l'escalier qui menait surement dans un grenier, quelques planches d'un bois qui - heureusement - n'était pas humide au toucher. Alors qu'il s'en saisissait, il entendit Kirby énumérer ses trouvailles. "Du coup… Chips périmées, mais bon, c’est des chips quoi… Et… Ananas et abricot en boîte." En un mot comme en cent, pas grand chose. Elle rassembla les provisions à côté de l'alcool, s'emparant de la bouteille qu'elle lui avait prise des mains par la même occasion, puis s'installa dans le fauteuil miteux. "Voilà une bonne occasion de se mettre au veganisme !" Il n'avait pas vérifié les listes d'ingrédients sur les converses, mais il était quasiment convaincu qu'il n'y avait pas de produits animaliers dedans.

Une fois à hauteur de la cheminée, il fourra les planches dans l'alcôve, lançant Incendio pour ne pas perdre trois heures à frotter deux silex qu'il n'avait pas, puis put enfin s’asseoir dans le canapé. A sa grande surprise, il était plus confortable qu'il ne l'avait imaginé. "Au fait, je suis Kirby, Banner." Il se retourne vers elle: réflexion faite, ils ne sont même pas présentés avec la tempête qui leur ait tombé dessus. "J’suis en dixième année,  justice magique. Et j’arrive pas à mettre un nom sur ton visage mais je sais que je t’ai déjà vu quelque… part…" Il lâche un rire à moitié étouffé alors que l'info monte au cerveau de l'étudiante, avalant quelques gorgées de whisky, se préparant à accueillir la gêne qui viendrait gâcher leur rencontre d'ici peu. "Désolée, monsieur." Elle se relève immédiatement, cherchant après son t-shirt qui doit se trouver quelque part pas loin. En même temps qu'elle, il vient passer la bouteille sous son nez en laissant son regard planer sur les flammes dansantes. "Tu sais, t'as pas besoin de te rhabiller pour moi, hein." Et là, c'est le drame. C'est à lui de se racler la gorge, dévisageant l'alcool comme si ce dernier était responsable de la phrase à gros sous-entendu qu'il venait de sortir. "’Ça me dérange pas." Que quelqu'un lui foute des claques. Tu t'enfonces, Helsing, lui chuchote une voix dans sa tête d'un air moqueur. Reposant la bouteille sur la table dans l'espoir d'arriver à formuler une phrase sans double-sens, il continua. "’Fin, je veux dire. Tes vêtements sont trempés, c'est un coup à choper la crève." Inspirer, expirer. Aujourd'hui n'était définitivement pas sa journée, et maintenant il voulait juste se rouler en boule sous le canapé jusqu'à ce que l'orage ne cesse.

Il se gratta la nuque. Heureusement pour lui, ça ne dépassait pas le niveau d'embarras qu'il ressentait quand il se retrouvait en cours avec Jazmin, mais c'était pas loin. "Comment avez-vous atterri ici, monsieur ?" La question le sorti de ses pensées, et même si l'atmosphère était encore pesante des échanges précédents, ils tenaient là une occasion de passer à autre chose et de potentiellement faire plus ample connaissance. Il attrapa sa bouteille, soupira en repensant à l'après-midi pénard de laquelle il avait pu profiter avant que la tempête ne vienne tout gâcher. "Te sens pas obligée de me vouvoyer. En vérité, je trouve ça gênant.", termina-t-il en rigolant légèrement. Il but un peu de whisky, l'alcool ne lui brulant plus la gorge tant il en avait bu dans sa vie. De la même manière que toi je suppose... J'ai beau aimer rester sous la pluie, la tempête c'est pas mon truc, donc j'ai cherché un abri digne de ce nom. Et me voilà." Even n'avait pas l'habitude des pluie diluviennes, mais plus des incendies. Il n'aimait ni l'un ni l'autre, finalement, mais c'était dans ces moments là qu'il avait envie de rentrer au pays. Au bled, comme disaient les jeunes. "Je savais que j'aurai pas du venir ici. Journée de merde." Un nouveau coup de tonnerre retentit, et il soupira. La fin de la journée - et la nuit qui s'annonçait - allaient être longues.

Made by Neon Demon


▵ Farewell, I've gone to take my throne above ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t9994-nothing-is-forever-don-t-be-mad-at-the-design-even-h-helsing
avatar
Kirby Banner
LITTLE MISS SUNSHINE
›› parchemins postés : 377
›› miroir du riséd : josefine pettersen.
›› crédits : rhumanesque (avatar, crackship, aesthetic) & sial (code sign).
›› multinick : zephyr le loup-garou romantique.
›› dispo RP : 8/5 - kirstache, sasha, giuseppe, silas, nymphes, lufkins, even, melrose. (it's rainning men maggle).
JUSTICE MAGIQUE
›› âge : vingt-sept ans et demi, tout est dans la précision.
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 10ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires :
- histoire de la magie,
- étude des moldus,
- sciences politiques magiques.
options facultatives :
- études des runes,
- littérature magique.
›› profession : serveuse mi-temps à la Moufette Enchantée, gardienne de l'équipe de Quidditch de la maison Lufkin, vice-présidente des Nymphes d'Hungcalf.
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 101

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Lun 11 Juin 2018 - 2:35 Sujet: Re: sauf une fois au chalet ft. Kirby


even & kirby

until dawn


La pluie s’écrase violemment sur le bois de votre abri de fortune, résonnant avec force dans l’habitacle. Le tonnerre gronde comme si tous les dieux étaient en colère, et leurs éclairs fendent le ciel régulièrement. C’est clairement un petit déluge auquel la région a droit et dont vous avez par miracle trouvé refuge. Dans l’âtre, ronronne désormais un petit feu de cheminée des plus appréciables. Tant pour le moral, que pour ne pas attraper une pneumonie légendaire. Et pourtant, ce n’est pas aux flammes que tu dois le rougissement de tes joues, Kirby. Si seulement c’était aussi simple. « Tu sais, t'as pas besoin de te rhabiller pour moi, hein. ... Ça me dérange pas.  » Oh. Oui. Quoi. Pardon ? Les bras croisés, tu sens ta bouche s’ouvrir sous la surprise et l’incompréhension, de même que tes yeux qui s’écarquillent. Ah, tu ne t’attendais pas à ça, Kirby. Du coup t’entends à peine son explication suivante, bien trop occupée à descendre une grosse gorgée de whisky purifiante. Elle met le feu à ton œsophage et ensuite au creux de ton ventre, mais c’est agréable.

Mais le silence qui s’installe lui, n’est pas des plus sympathique et c’est pour ça que tu tentes de le briser en parlant de banalités. Ce faisant, tu écoutes les réponses du professeur tout en portant une chaise pour la positionner près de la cheminée, et y étendre la chemise qu’il a laissé traîner de l’autre côté, ainsi que la serviette… Et du coup, ton propre tee-shirt, puisque… Cela ne le dérange pas. Hm. Mais tu ris légèrement en même temps que lui à ses remarques, et fini même par sourire d’un air un peu attendri à sa dernière phrase. « On doit être une bonne majorité à se dire qu’il aurait mieux valu ne pas venir ici, si tu veux mon avis, » lances-tu en haussant les épaules avec désinvolture, toujours souriante. Tu viens récupérer ta bouteille, délaissée pour étendre sommairement le linge, et retourne t’installer sur le canapé. « Mais hé, sois optimiste ! Premièrement, tu as trouvé de merveilleuses bouteilles d’alcool ! » Pour la seconde fois, tu viens trinquer ta bouteille contre la sienne. « Deuxièmement,  tu es maintenant à l’abri du vent et de la pluie, au coin d’un feu de cheminée dont nos compatriotes en tentes n’osent même pas rêver ! » Ta main libre désigne le renfoncement de ladite cheminée comme on présente un objet précieux. « Troisièmement, tu vas pouvoir tenter la folle expérience du végétarisme, comme tu l’as dit toi-même.  » Cette fois, ta main survole la table basse et les victuailles de fortune que tu essaies de comparer à un véritable festin. « Eeeeeet quatrièmement… » Tu fais mine de réfléchir, Kirby, avec une petite moue songeuse, en faisant tourner l’alcool dans ta bouteille. « Tu es quand même en très bonne compagnie, tu ne trouves pas ? » Comme si l’humour n’était pas assez présent dans ta phrase, tu laisses échapper un bref éclat de rire amusé. Certes, tu n’es jamais de mauvaise compagnie, Kirby : toujours prête à discuter de n’importe quel sujet, toujours enjouée et positive, toujours ce sourire solaire éclairant ton visage.

Finalement, le tutoiement est vite revenu, et la gêne, s’est vite envolée. Peut-être parce qu’en dépit de la hiérarchie professorale, tu est quand même presque âgée de vingt-huit ans, alors l’écart n’est pas aussi grand que lors de tes études à Ilvermorny. Parce que tu es étudiante, certes, mais tu es adulte. Et encore, étudiante… Tu viens officiellement de terminer ta dernière année à Hungcalf et bientôt, tu seras stagiaire ou en train de travailler, tu ne sais pas encore comment tout cela va se passer honnêtement.

Machinalement, tu replies tes jambes sous toi, Kirby, et reprend une autre gorgée du whisky qui te réchauffe tout autant que le feu de cheminée. Tes cheveux ont cessés de gouter sur tes épaules dénudées, et tu les attaches en un semblant de chignon. Ils sentent encore cette odeur si particulière de pluie estivale et nocturne. Encore une gorgée, et tu laisses aller ta tête en arrière, les yeux translucides vagabondant sur le plafond. « Qu’est-ce qui t’as poussé à devenir prof ? » La question semble banale, encore une fois, alors que tu la pose néanmoins en tournant le visage vers Even. Banale mais quand même importante : tu viens de te taper au total dix-sept ans de laborieuses études, et maintenant, t’es un peu effrayée de ce qui va se passer, et tu ne serais pas contre quelques conseils bien avisés. Ton index fait négligemment le tour du goulot de la bouteille entamée, alors que tu ajoutes : « Je veux dire, est-ce que tu as toujours sut que c’était ce que tu voulais faire ? » Ton petit sourire ne suffit pas à cacher les doutes et les craintes quant à ton avenir qui dansent dans tes iris, au rythme du reflet des flammes de la cheminée. Toi qui étais si blagueuse quelques minutes plus tôt, tu t’étonnes de devenir si sérieuse tout à coup. Mais c’est un peu prévisible, avec la fin de l’année, la cérémonie d’au revoir dans la salle commune des Lufkins, l’idée de devoir laisser certaines personnes hors de ton quotidien… De changer de vie, tout simplement. Et peut-être que la personne la mieux placée pour te rassurer un peu, c’est quelqu’un qui est déjà passé par là. Quelqu’un comme Even. Au milieu d’une cabane en plein orage et en compagnie d’une ribambelle de bouteilles de whisky impatiente de couler le long de vos gorges. Et c’est le moment que choisi ton estomac pour gargouiller, l’air de rien,  alors tu t’empares d’une boite de conserve que tu ouvres. De deux doigts, tu pars à la pèche d’une rondelle d’ananas juteuse et croque dedans avant de tendre les fruits à ton compagnon d’infortune. « Ananach’ ? Chauf chi tu préfères l’abricot ! » Et voilà qu’à ton tour, tes phrases se dotent d’un double-sens que tu n’avais pas anticipé. Tu rougis, avale le morceau de fruit et t’excuse en haussant les sourcils. « Pardon, j’ai pas pour habitude de parler la bouche pleine non plus. » Oh well. Shit. Kirby, sérieusement ? Oui, t’as toujours eu un humour douteux, parfois noir, parfois salace. Mais jamais ainsi, jamais sans faire exprès. Tu t’exaspères toute seule Kirby, mais ça, ce n’est pas nouveau.

AVENGEDINCHAINS



( crawling back to you )
i die everytime you walk away, don't leave me alone with me, see, i'm afraid of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be okay.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t9866-kirby-thanks-god-for-girls
avatar
Even Helsing
Oldie - experimented wizard ⚔
›› parchemins postés : 337
›› miroir du riséd : jensen ackles
›› crédits : tumblr || cranberry || LonelyRune ♥
›› multinick : levi sexy bastard dalsgaard
›› dispo RP : 11/5 + 2 de prévus
ENSEIGNEMENT
›› âge : 41 ans (27/01)
›› situation : Célibataire
›› profession : Professeur de Dragonologie || Directeur Ethelred
›› particularité : Animagus
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 246

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mar 12 Juin 2018 - 21:55 Sujet: Re: sauf une fois au chalet ft. Kirby

Sauf une fois au chalet

Even & Kirby

Il y a des moments comme celui-ci où Even souhaiterait ne pas être doué de parole du tout. D'ordinaire, il maîtrisait ses pensées, et même s'il réagissait, verbalement parlant, au quart de tour, il avait déjà eut le temps d'entendre sa réplique à venir et de l'analyser pour être sûr de ne pas laisser échapper une coquille regrettable. Une coquille comme celle qu'il venait de lâcher, par exemple. Il noya l'instant dans le whisky quelques secondes plus tard, espérant avoir oublié tout ça dès demain. Malheureusement, il connaissait bien sa résistance à l'alcool, et sa capacité à ne pas avoir la gueule de bois, et il regretta de ne pas pouvoir oublier la situation plus tard. A moins que. L'idée le traversa, puis il tenta un autre regard par la fenêtre. L'orage n'allait pas se calmer de sitôt, alors il aurait pleinement le temps de décuver s'il arrivait à se bourrer la gueule. Avec toute la quantité d'eau-de-vie à leur portée, il avait de quoi. L'américain avait beau tenir l'alcool, s'il vidait les bouteilles les unes après les autres, il finirait surement au sol dans les heures qui suivaient.

Sa journée avait été cool jusqu'à ce que les premières gouttes ne tombent. Il aurait pu s’accommoder de la pluie, si elle avait été ordinaire, mais ce fut un véritable déluge qui s'abattit sur l'île désignée par l'université comme camp de vacances. J't'en fouterai des vacances moi.., pensa-t-il tellement fort qu'il crut l'avoir dit à haute-voix. Au point où il en était, ça n'allait pas aggraver son cas. En tous cas, s'ils refaisaient le même coup l'année prochaine, il éviterait le coin et rentrerait à Portland.
Kirby avait ramené toutes leurs affaires près du feu pour qu'elles sèchent. Elles avaient tout le temps qu'elles voulaient, vu qu'ils semblaient condamnés à vivre leurs derniers jours dans cette vieille bicoque. L'étudiante - qui n'en était plus vraiment une du coup - rigola à ses réponses, puis se redirigea vers sa bouteille. "On doit être une bonne majorité à se dire qu’il aurait mieux valu ne pas venir ici, si tu veux mon avis," Il hocha la tête en fixant la cheminée. Vu l'averse qui tombait, il n'osait pas penser aux nombre de personne qui se retrouvaient dans une situation encore plus terrible que la leur. Comme si elle lisait dans ses pensées, sa partenaire de mésaventure commença à lui lister les raisons pour lesquelles ils n'allaient pas si mal que ça. "Deuxièmement,  tu es maintenant à l’abri du vent et de la pluie, au coin d’un feu de cheminée dont nos compatriotes en tentes n’osent même pas rêver !" Il la fixa, arrêtant de boire. Il tourna la tête vers la fenêtre et la pointa du doigt. "Ok pour les potes sous la tente, mais notre isolation est pas tip-top non plus." La mauvaise foi ou l'alcool parlait, mais la situation l'emmerdait, fallait dire ce qui était.  

"Tu es quand même en très bonne compagnie, tu ne trouves pas ?" Recrachant presque sa gorgée, il essuya la bavure de whisky sur son menton avant de reprendre se respiration. Celle-là, il s'y attendait pas. Cette fois, il ferait bien attention à ce qu'il dirait. Plus un mot de travers jusqu'à ce qu'ils soient délivrés de cette étape des vacances. "J'suis sûr qu'il n'y a pas mieux, en fait," ajouta-t-il avec un clin d’œil.
Au bout d'un moment, et après une séquence bouffe, Kirby tenta une approche un peu plus sérieuse que le reste de la conversation qu'ils avaient eue jusqu'à maintenant. "Qu’est-ce qui t’as poussé à devenir prof ?" Il regarda le plafond, cherchant une réponse adéquate à la question de la jeune femme. Cette dernière précisa plus son interrogation quelques secondes plus tard, mais il savait déjà comment lui répondre. C'était simple en fait, il n'avait jamais voulu être professeur. Il prit une grande inspiration en posant le cul de la bouteille sur sa cuisse, sans pour autant la lâcher. "Je n'ai jamais été prof à la base. Juste dragonologiste en fait." C'était une longue histoire, celle qui l'avait mené à enseigner les bases de son métier dans une université. Faut dire que le type n'avait pas de diplôme de professeur. Puis il avait été nommé Directeur des Ethelred. Décidément, McArthur faisait tout de travers. "Bref, long story short, le vieux Zeke m'a donné le job, et j'allais pas cracher sur de l'argent en plus." Voilà toute la vérité: il était vénal. Mais encore une fois, qui ne l'était pas ? Il replongea dans la bouteille - la seconde de la soirée - puis se concentra sur Kirby. "Et toi ? T'as une idée de ce que tu veux faire ?" Sa curiosité était piquée, étant donné que l'étudiante avait terminé son long périple à Hungcalf. Maintenant, il voulait savoir où ces dix années d'examens allaient la mener.

Puis les minutes passèrent, entre fruits confits périmés et alcool fort du temps passé dans le coffre. Kirby laissa même échapper un autre lapsus auquel il répondit par un haussement d'épaule et d'un sourire en coin, lourd de sens. Il n'avait pas si faim que ça, ne vivant presque que d'un régime liquide. Un bon kebab une fois par moi, un fast-food le suivant, ce genre de chose. Le reste du temps, l'enseignant se contentait de friandises et de simples sandwiches. Tant qu'il avait sa bouteille, il n'avait aucune raison de se plaindre.
En parlant de bouteille, il avait fait sa mission de tout vider, jusqu'à la dernière goutte. La présence de Kirby n'était pas mauvaise, au contraire. Even préférait les gens qui avaient l'alcool facile, ça leur faisait un point commun. Cependant, il se voyait mal laisser le coffre à gnôle ici, à pourrir jusqu'à ce que deux autres infortunés dans leur genre ne se retrouvent ici, pris dans la tempête du siècle.

Made by Neon Demon


▵ Farewell, I've gone to take my throne above ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t9994-nothing-is-forever-don-t-be-mad-at-the-design-even-h-helsing
avatar
Kirby Banner
LITTLE MISS SUNSHINE
›› parchemins postés : 377
›› miroir du riséd : josefine pettersen.
›› crédits : rhumanesque (avatar, crackship, aesthetic) & sial (code sign).
›› multinick : zephyr le loup-garou romantique.
›› dispo RP : 8/5 - kirstache, sasha, giuseppe, silas, nymphes, lufkins, even, melrose. (it's rainning men maggle).
JUSTICE MAGIQUE
›› âge : vingt-sept ans et demi, tout est dans la précision.
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 10ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires :
- histoire de la magie,
- étude des moldus,
- sciences politiques magiques.
options facultatives :
- études des runes,
- littérature magique.
›› profession : serveuse mi-temps à la Moufette Enchantée, gardienne de l'équipe de Quidditch de la maison Lufkin, vice-présidente des Nymphes d'Hungcalf.
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 101

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mer 13 Juin 2018 - 21:00 Sujet: Re: sauf une fois au chalet ft. Kirby


even & kirby

until dawn


Ah, c’est un dur à cuire en matière d’optimisme, l’Even. Malgré ta liste d’arguments imparables, il en vient toujours à chipoter pour un détail ! En l’occurrence, l’isolation des fenêtres, ce qui te tires un éclat de rire joyeux et gentiment moqueur. « En voilà une petite nature ! » que tu lui lances comme taquinerie, oubliant encore plus totalement la différence d’âge et de hiérarchie. T’as presque l’impression d’être en compagnie d’un pote comme Sasha, par exemple. Sauf que Sasha, il est habitué à tes taquineries, tes petites provocations, tes railleries et tes maladresses de langage. Ce qui n’est pas le cas du professeur de Dragonologie, ce dernier s’étouffant presque avec sa boisson lorsque tu parles de « bonne compagnie ». Cela te fait rire de nouveau, mais tu essaies quand même de l’étouffer en prenant une autre gorgée de whisky, miroir du geste d’Even.

Franchement, c’est peut-être un excès d’optimisme mal placé, mais toi tu t’estimes plutôt chanceuse ce soir, Kirby. Même si tu vendrais ton âme au diable pour de la nourriture chaude telle que du poulet frit ou de aubergines grillées, l’ananas est quand même très bon pour une boite de conserve. Et ce même s’il se marierait largement mieux avec un bon rhum, le whisky fait son affaire également. Maintenant, tu sens cette boule de chaleur se répandre dans ton estomac, un « bébé chaud » comme tes amies l’appellent souvent.
Sur le canapé plus confortable qu’il en a l’air, tu t’installes à nouveau après avoir reposé la boite d’ananas à moitié vide, repliant tes jambes contre toi et les entourant de tes bras, sans pour autant lâcher la précieuse bouteille de whisky.  Position idéale pour écouter Even répondre à tes dernières questions, concernant sa carrière, sa vie, en toute simplicité. Et s’il répond également en toute simplicité, il n’en faut pas plus pour que tu lises sa passion première pour la dragonologie au fond de ses yeux, au fond de ses mots. La suite est plus terre à terre, concernant son poste de professeur, mais tu comprends totalement la nécessité, et c’est en hochant la tête que tu le laisses terminer sa petite histoire.

« Et toi ? T'as une idée de ce que tu veux faire ? » Lorsque la question, portée par la voix d’Even, atteint tes oreilles, ton regard glisse de ce dernier au feu de cheminée. Tes iris s’y perdent quelques instants et tu prends une autre gorgée d’alcool, « Honnêtement, je me suis longtemps posée la question. Comme si je me suis souvent demandé si j’allais réussir à terminer mes études. » Une esquisse de rire bref, un peu ironique, un peu amusé, difficile à dire. Et puisque Even n’est pas directement un de tes professeurs, tu précises un peu : « Pour l’anecdote, j’ai démontré un lien avec la sorcellerie très tard : mon père -sorcier, a même cru que ma mère -moldue, l’avait trompée avec un autre moldu. Sauf que même une fois reconnue comme sorcière, même une fois élève à Ilvermorny… J’ai jamais été douée pour la magie. J’ai dût forcer la porte de la cabane pour y entrer parce que je n’arrive même pas à lancer un sort de déverrouillage. » Sur ton visage, se dessine une moue à la fois déçue et… Résignée. Depuis le temps que c’est comme ça, après tout. « Et ce n’est pas faute d’un manque de travail : je suis la meilleure de mon année en ce qui concerne la théorie, les explications, les dissertations, les exposés… Mais fous moi une baguette ou un chaudron entre les mains, et tu peux être sûr que je vais provoquer une catastrophe. » Cette fois, tu ris un peu plus sincèrement, Kirby : parce que c’est ainsi que tu as toujours procédé pour cacher une quelconque gène. Et une autre gorgée de whisky. Tu as arrêté de compter, et tu comptes pas spécialement t’arrêter de toutes manières. « Sooooo… Il fallait bien que je trouve un domaine pour moi, et c’est pour ça que je me suis tournée vers la justice magique. » Oui, ça, et ton côté chevalier-justicier social, à n’en point douter. « Du coup, je pensais me spécialiser dans les relations magiques internationales. Particulièrement celles entre les différentes écoles de sorcellerie à travers le monde. J’aimerais bien aussi pouvoir m’occuper des liens avec les familles moldues qui se retrouvent du jour au lendemain avec un petit sorcier ou une petite sorcière, et qui sont un peu perdues. Qui ne savent pas comment procéder, par où commencer. Peut-être que je pourrais lier les deux, je ne sais pas encore, mais j’aimerais beaucoup pouvoir concilier ces deux aspects. Parce que mon père avait beau être un sorcier, ma mère s’est séparé de lui avant que je n’entre à l’école et c’était aussi dur à gérer pour elle, que pour moi. J’ai envie de venir en aide à ces gens là, à ces familles, et... »

Et tu t’arrêtes, Kirby, te rendant compte encore une fois dans ta vie que tu parles beaucoup trop dès que cela touche à quelque chose qui te passionne, que tu aimes. Et tes joues rosissent à cette constatation, ainsi qu’à la bonne dose de whisky que vous êtes en train de vous enfiler. « Désolée pour le monologue ennuyeux, » que tu t’excuses auprès de ton camarade de mésaventure avec un petit sourire, prouvant pour le coup que t’es bien loin d’être la meilleure compagnie du monde. « T’es américain aussi, » lances-tu alors soudainement, sans que cela soit une question. Tu as bien sentit qu’il n’avait aucun accent britannique. « De quel coin tu viens ? » Et encore ta petite curiosité, que tu sens peut-être, qu’elle peut se montrer emmerdante. Alors tu ajoutes : « Enfin, c’est juste pour savoir. Tu n’es pas obligé de répondre. » Ceci dit, tu es du genre à penser qu’il vaut mieux discuter autour d’un bon verre, que de se regarder dans le blanc des yeux et de se faire chier comme des rats morts.

AVENGEDINCHAINS



( crawling back to you )
i die everytime you walk away, don't leave me alone with me, see, i'm afraid of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be okay.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t9866-kirby-thanks-god-for-girls
Contenu sponsorisé
DATE:  Sujet: Re: sauf une fois au chalet ft. Kirby

Revenir en haut Aller en bas
 
sauf une fois au chalet ft. Kirby
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je n'ai tué personne, excepté une fois au chalet ...
» Sauf une fois au chalet...
» Il était une fois... Carrefour!
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» TOUT LE MONDE EST COUPABLE SAUF ELLE LA PETITE INNOSANGTE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
(NO) MAGIC UNIVERSE
 :: Londres & le monde :: Kelpie's camp
-