Revenir en haut Aller en bas
Recensement de la rentrée
N'oublie pas de venir recenser ton/tes personnage(s) dans ce sujet avant le 21 octobre !
Tu ne sais pas quel groupe rejoindre ?
Et bien sache que nous manquons cruellement de Lufkin ! (a)
Toi aussi, tu aimes Hungcalf ?
Alors vote sur les top-sites et laisse un petit com' sur Bazzart et PRD !

Partagez | .
 
Un appel à l'aide - Hyacinthe & Victoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hyacinthe Taschereau
CANADIANsugarBABE
›› parchemins postés : 486
›› miroir du riséd : Clément Chabernaud
›› crédits : .Money
›› multinick : The Blue Devil Evan
›› dispo RP : OPEN
ARTS JOURNALISTIQUES
›› âge : 23
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 4ème année
›› options obligatoires & facultatives : Options obligatoires : Médias moldus et sorciers, Sciences Politiques et Magiques, Histoire de la Magie
Options facultatives : Botanique, SACM et Musique
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 797

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Jeu 2 Aoû 2018 - 22:33 Sujet: Un appel à l'aide - Hyacinthe & Victoire

Douleur. Tristesse. Angoisse. Trois mots qui désormais rythmaient le quotidien du plus jovial des canadiens. Lui qui avait toujours eu un sourire magique, montant jusqu'aux oreilles, à croire qu'il était tombé dans un chaudron d'élixir du bonheur étant petit, avait perdu de sa superbe. Il était fini le temps de l'insouciance, de la naïveté et de l'innocence, à la place, il avait découvert ce qu'était la douleur, une douleur qu'il ne comprenait pas, ou plutôt qu'il s'évertuait à ne pas vouloir connaître. Car au fond de lui s'était réveillé une peur ancestrale, née bien des années plus tôt, alors même que le québécois savait à peine marcher : la peur de l'abandon. Ses parents l'avaient abandonné. Il ne saurait jamais la raison de cet abandon. Etait-il si différent qu'eux ? Ne répondait-il alors déjà pas à leurs attentes ? Etaient-ils de mauvais parents ? Avait-il été le fruit d'un accident, ou pire d'un viol ? Il ne le saurait jamais, tout comme il ne saurait peut-être jamais qu'il n'avait pas été le seul à être abandonné, car oui, Hyacinthe n'était pas seul, il avait un frère, il le connaissait mais ignorait tout de l'éclatante vérité. Ils étaient deux à avoir été abandonné, et s'il ignorait encore l'identité de ce frère aîné, il avait eu la chance d'être accueilli par une grande famille, aux nombreux frères et sœurs, qui l'avaient accueilli avec plaisir, malgré la réticence de certains au début. Alors oui même si finalement il n'aurait jamais été aussi heureux qu'élevé par les Taschereau, son ADN semblait être marqué par une tare intrinsèque, innée chez lui, la peur de l'abandon. Peu de personnes connaissaient cette hantise, mais voilà que les récents événements avaient tout bousculé, avaient renversé son monde si calme et joyeux, pour au final ne laisser qu'un Hyacinthe esseulé. Son arrivée à Hungcalf avait sonné sa rencontre avec celui qui représentait désormais tant à ses yeux, celui qui l'avait accueilli, comme un parrain au sein des Summerbee, qui l'avait conseillé, écouté, soutenu pendant des années, celui encore duquel il s'était rapproché depuis son départ comme étudiant et son retour comme professeur assistant en Soins aux créatures magiques, après un voyage au Canada. Comme si la vie les avait destiné à se croiser, à partager l'amour du pays si froid. Celui qui l'avait pris sous son aile, pour lui apprendre la dure transformation en animal, un rêve que Hyacinthe ne pensait jamais atteindre. Et enfin celui dont il avait prononcé le nom, par inadvertance, par accident, ou par émanation de sentiments cachés et trop longtemps refoulés, lorsque pour la première fois le jeune homme s'était découvert une attirance pour les hommes. Caleb. Cinq lettres, et pourtant il avait pris une importance semblable à nulle autre pareil. Mais celui qui avait été source de son bonheur, de son exaltation, de son affirmation comme un être doué de sentiments amoureux, l'avait abandonné. Car oui c'était bien ça le terme. Il l'avait abandonné, comme aveugle à cette affection qu'il lui portait pourtant. Le mariage avait été l'épreuve la plus dure que Hyacinthe ait pu vivre jusqu'à maintenant. Certains disent que l'homme se définit par ses peines de cœur, et Hyacinthe le découvrait avec fracas. Il l'avait épousé. Elle. Une amie certes mais maintenant son épouse. Et le jeune québécois avait été invité, il s'était senti comme la victime impuissante de ce drame qui se jouait devant ses yeux. A de nombreuses reprises il avait voulu crier, se manifester, montrer son désaccord, mais à la place de cela, il était resté amorphe, comme plongé dans un état végétatif pour la durée de la cérémonie. Aucune émotion. Ni sourire d'encouragement ou de bonheur pour son ami, ni pleurs de désespoir. Un zombie, voilà à quoi on aurait pu le comparer. Ce n'était que le soir du mariage, quand il était rentré chez son frère, absent pour le moment, qu'il s'était effondré dans son lit. Rapidement, son oreiller avait été couvert de larmes, et il lui avait servi pour étouffer ses cris de panique. Pendant des jours il était resté cloîtré, sans sortir de l'appartement, seul dans son désespoir, abandonné. Puis un jour il s'était réveillé. Avec une seule conviction. Il ne voulait plus souffrir, il voulait oublier cette douleur, l'éloigner. Alors il était sorti dans un bar, le Rainbow, un lieu qu'il n'avait jamais fréquenté auparavant, le lieu de rencontre, l'épicentre de la communauté sorcière gay. Incapable de noyer sa peine dans l'alcool, il s'était pourtant laissé draguer, il l'avait d'abord repoussé, ce garçon ténébreux, pour finir par céder à sa séduction. Au moins il se sentait aimé, et c'était le principal. Il avait bu quelques verres, offerts par cette nouvelle rencontre, et c'est avec l'esprit embrumé qu'il avait fini chez lui, dans son lit, dans ses draps, dans ses bras. Et il avait étouffé le souvenir de Caleb dans ces bras. Puis le lendemain, se rendant compte de son erreur, il avait voulu oublier, comme avec Sky. Alors il avait commis l'irréparable : il s'était oublietté. Juste pour gommer la douleur de la peine de cœur, pour oublier ce mec d'une nuit. Mais rapidement, il avait recommencé. Une fois, deux fois, plusieurs fois. Il avait besoin de s'oublier pour mieux l'oublier.

Ce nouveau rythme de vie n'avait pas été sans séquelle. Il errait parfois, hagard, dans les rues d'Inverness, dans le quartier moldu, sorcier, qu'importe. Il errait tel un fantôme, les yeux dans le vide. Jusqu'à aujourd'hui, où la chaleur d'un soleil meurtrier l'avait accueilli au petit matin, il était dans le quartier sorcier, près de la boutique de sa sœur, il était assis sur le sol de pierres, adossé à un mur, mais ne savait plus comment il était arrivé là. Les contrecoups de l'oubliette à répétition vous diraient les plus compétents des médicomages. Il n'était vêtu que d'un short beige, une paire de mocassins rouges à pompom et une chemise à carreau écossais, aux teintes estivales, du bleu, du jaune, du vert. Il avait l'impression d'avoir dormi là, mais comment ? Sortait-il d'un bar, complètement éméché ? Ou de la chambre d'un jeune sorcier, qu'il avait fui avant de s'oublietter ? Il ne savait plus. Mais ce qu'il savait, c'est que la paire de chaussures aux couleurs excentriques qui venaient de s'arrêter devant lui ne lui était pas inconnue. Victoire. Ces pieds lui appartenaient, et en relevant la tête, il la vit avec un air inquiet sur le visage. Souriant maladroitement, et essayant de se redresser vainement, il ne put que balbutier.

Vic ! Je commençais à croire que tu avais pris une journée de congé.

Hyacinthe essayait de faire semblant, comme s'il l'attendait, mais elle ne serait pas dupe. Il allait devoir s'expliquer...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un appel à l'aide - Hyacinthe & Victoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ceci n'est pas un appel à l'aide.
» V2 L8 C4 --> Appel à l'aide !!
» BLACK JACK ◮ Mais, c’est pas un vrai suicide, soit tranquille c’est probablement rien d’autre qu’un appel à l’aide.
» Appel à l'aide à Pelargir
» Appel a l'aide d'une novice pour une traduction elfique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
(NO) MAGIC UNIVERSE
 :: Myrddin Wyllt District
-