Revenir en haut Aller en bas
Tu ne sais pas quel groupe rejoindre ?
Et bien sache que nous manquons cruellement de Pokeby & de Ethelred ! (a)
Toi aussi, tu aimes Hungcalf ?
Alors vote sur les top-sites et laisse un petit com' sur Bazzart et PRD !

Partagez | .
 
Is that where we belong ? (Leviko)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sakiko Kaneko
Sakiko Kaneko
(女帝) dragon of chaos
» parchemins postés : 1120
» miroir du riséd : andy queen blossom
» crédits : noctae (ava) sial (signa) 100 disorders (icons)
» multinick : nope!
FORCES PUBLIQUES
» âge : vingt quatre belles années de désastre
» situation : Désespéré(e)
» années d'études : 7ème année
» options obligatoires & facultatives : ㅡ options obligatoires :
DFCM, sortilèges, métamorphose.
ㅡ options facultatives :
Divination, SACM, vol.

ஃ « she remembered who she was and the game changed. » ஃ


ღ 受けたに理由などつけるな ღ




» profession : Tatoueuse au Jörmungand Tattoos
» nature du sang : sang-pur
» gallions sous la cape : 393

━ carte d'identité magique
clubs ★ notes ★ relations ★ informations:
DATE: Sam 1 Sep 2018 - 14:36 Sujet: Is that where we belong ? (Leviko)

Is that where we belong ?Levi & Sakiko
Tes talons claquent sur les petits pavés des rues de Myrddin Wyllt District alors que la brise nocturne rend ta chevelure encore plus sauvage qu'elle ne l'est et tu marches comme si tu ne faisais qu'un avec la ville. Il faut dire que aimes cette ambiance, c'est comme si la vie recommence, comme un grand coeur qui bat, chaque pulsation devient encore plus puissante. Et c'est ce que la jeunesse sorcière aime aussi, plus aucunes barrières, elle est devenue maître de ces lieux. Mais toute cette liberté exacerbée, c'est là où, naissent les histoires cachées dans la pénombre d'une petite ruelle, là  où, les affaires loins d'êtres propres affluent. Et tu le sais très bien ça, Kiko. Oh oui, même que tu arrives presque à les sentir, en tant que bonne membre et fondatrice de l'Alterum Gang. D'ailleurs, tu avais entendu des dires sur l'activité d'un autre gang, mais tu ne l'as pourtant encore pas rencontré, étonnant vu que votre terrain de jeu est assez petit. Mais que fais-tu là ce soir ? Bah c'est très simple, avec tout ce monde, toi et tes collègues Alterums, vous avez trouvé judicieux de mener vos affaires, la vente de stupéfiants quels qui soient, marche pultôt bien et puis il faut dire que vous êtes connus pour être les rois de la fête. Vous avez décidé de vous séparer pour doubler vos gains et peut-être trouver un petit quelque chose en plus. Tu te retrouves donc là à vadrouiller, tu profites de la belle heure de la nuit et des ses lumières qui te font voir mille lumères multicolores et surtout tu observes, tout ce qui peut bouger, au cas où tu déniches une perle rare ou une belle opportunité. Et tu n'as pas été déçue, même si ce n'est pas vraiment ce à quoi tu t'attendais. Alors que ton regard se balade tranquillement dans cette nuée de gens, il s'ancre soudain sur une personne en particulier. Tu reconnais un visage familier. Levi. Tu vas pour  l'appeler mais tu te retiens lorsque tu vois cet air étrange qu'il porte, tu ne l'as jamais vu comme ça quand êtes ensemble, soit principalement lors des entraînement que vous improvisiez pour vous tous seuls. Il est visblement pressé et il a cette tête de  « ne viens pas me faire chier » et face à ce comportement inhabituel pour toi, tu ne peux t'empêcher de savoir le pourquoi du comment, de mener ta petite enquête et donc tu te mets à le suivre discrètement. En plus, qu'est-ce que cela te fait frétiller tout ce thrill, ne pas savoir où cela va te mener, tomber sur quelque chose que tu ne devrais pas savoir. L'aventure, c'est ton mode de vie, faut croire et l'ennui, ton pire ennemi. C'est l'adrénaline qui te pousse toujours plus loin, exactement comme au Quidditch. Il finit par s'arrêter enfin, au bout d'une ruelle, un autre gars vient à sa rencontre  que tu ne connais visiblement pas et là il y a un échange. De l'argent et un drôle de sachet, tu sais très bien ce que cela veut dire, tu connais bien ce genre de sachet, avec l'expérience que tu as. C'est sûrement de la drogue, tout simplement.  Qui l'aurait-cru ? Puis cette histoire de gang te revient en tête, serait-ce finalement vrai ? Et en ferait-il parti ? Well, what a coincidence. Autant le savoir par toi-même. A peine le gars reparti, tu te rends à nouveau visble et le surprend par derrière, un sourire taquin aux lèvres. « オラオラ, mais serait-ce Levi ? » So what will happen now, huh ?
© 2981 12289 0



We accept the love we
think we deserve.

wanna see?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t10512-sorry-i-m-a-dope-girl-kiko
Levi Dalsgaard
Levi Dalsgaard
Oldie - experimented wizard ⚔
» parchemins postés : 337
» miroir du riséd : cole sprouse
» crédits : tumblr & cranberry
» multinick : le vieux veven & witchy zirni
ARTS SPORTIFS
» âge : 27 ans (18/02)
» situation : Célibataire
» années d'études : 7ème année
» options obligatoires & facultatives : ㅡ options obligatoires :
vol, médias, sortilèges
ㅡ options facultatives :
potions, sacm, littérature
» profession : capitaine & attrapeur flemmard des Grymms || Serveur au Black Wolf
» nature du sang : né-moldu
» gallions sous la cape : 173

━ carte d'identité magique
clubs ★ notes ★ relations ★ informations:
DATE: Dim 16 Sep 2018 - 22:45 Sujet: Re: Is that where we belong ? (Leviko)

is that where we belong ?

Levi & Sakiko

Menant la vie qu'il menait, Levi était en activité la plupart du temps. Entre les cours, le service de soir au Black Wolf, les entrainements au Quidditch, les réunions avec les Sinister et leurs activités une fois le soleil englouti dans les ombres, le type ne semblait jamais dormir. C'était à se demander pourquoi son image de flemmard le suivait encore comme son ombre, à la vue de ses cinq heures de sommeil régulières. Le Grymm remerciait le café à chaque fois qu'il s'en faisait un, sans lui, il ne tiendrait jamais le rythme.
Un chiffon à la main et un plateau dans l'autre, il terminait d'astiquer la table du dernier client de sa tournée aux alentours des vingt-deux heures trente, rendant par la même occasion un regard noir au mec qui attendait au comptoir. Levi, qui avait été seul aux commandes et à l’accueil des clients, l'avait envoyé chié quand l'homme lui avait parlé comme à un chien. Le Grymm n'avait pas manqué de lui rappelé qu'il n'était pas le barista de l'établissement, lui se contentait d'apporter leurs commandes aux attablés. Sa besogne terminée et sa veste sur les épaules, il fit un rapide détour vers son casier - qu'il n'utilisait que pour poser un petit casse-croûte - pour récupérer la bouteille d'eau qu'il avait eut dans son menu au McDo' du coin pour la poser devant le type qui avait foutu en l'air ses cinq dernières minutes de service, en guise d'ultime insulte, et s'enfonça dans les rues du quartier sorcier.

D'ordinaire, Levi orchestrait dans la partie moldue d'Inverness pour la simple et bonne raison qu'il connaissait bien le coin. Les rues de Myrddin n'avaient aucun secret pour lui non plus, mais il se sentait beaucoup plus à l'aise à l'extérieur du cercle sorcier. Ici, il était plus à même de tomber sur des visages de l'école, et même si son petit business n'était pas un secret bien gardé parmi certains groupes à Hungcalf, c'était une situation qu'il préférait éviter. Evidemment, des sorciers préféraient squatter le coin moldu de la ville, comme lui, mais il recevait généralement la visite de personnes qui lui étaient inconnues. En bon dealer, Levi avait plus d'une cinquantaine de numéros de personnes qu'il ne connaissait qu'entre vingt-trois heures et quatre heures du matin dans son répertoire, et il avait d'ailleurs rendez-vous avec deux d'entre elles dans quelques minutes, à deux rues d'intervalle. Une rapide passe dans le double fond du coffre de sa voiture, et il avait les poches pleines de produits illicites qu'il s'impatientait de vendre à bon prix.
Arpentant les rues éclairées par les néons des rares boutiques encore en activités, il était loin de faire attention à ce qui pouvait bien se passer dans les environs. Ainsi, il ne remarqua pas Sakiko, qui s'était mise à le suivre alors qu'il procédait à un échange avec un de ces inconnus. En quelques secondes, l'affaire était bouclée, et chacun des deux acteurs de ce jeu dans les ombres repartirent de leur côté, Levi accélérant la marche après un coup d’œil à son téléphone, lui révélant un léger retard. Une nouvelle fois, le deal se passa sans accroc. Levi n'était pas le genre de gars à refuser quand on lui demandait de baisser le prix de sa marchandise, tant que l'affaire restait rentable. Il ne savait pas ce que procurait le manque, mais il savait ce qu'être financièrement dans la merde signifiait.

Quand la jeune femme encapuchonnée s'éloigna, Levi s'appuya contre le mur, la regardant enfoncer le sachet au plus profond de la poche ventrale de son sweat. Mais qu'est-ce que tu fous, s'entendait-il s'interroger. Levi détestait son job. Au lieu d'aider ces gens à sortir du gouffre dans lequel ils se noyaient, il jetait la perche au loin, leur accrochant une enclume à la cheville par la même occasion. Et tout ça pour de l'argent qu'il finirait par gagner une fois qu'il jouerait en professionnel au Quidditch. Il avait besoin d'argent, mais impatient, il avait relancé le trio qu'il avait formé il y a longtemps avec Ariel et Veronica, sur une autre route cette fois. Et la voie qu'ils avaient emprunté semblait leur convenir, c'était surement ça le pire. Parce que Levi, lui, plus les jours passaient, plus sa haine envers lui-même dépassait des sommets. "Mais serait-ce Levi ?" La voix retentit dans son dos, puisqu'il s'était arrêté à un croisement, et comme par réflexe, sa main vient se porter sur la bouche de l'intruse tandis que l'autre s'empare du vieux couteau qu'il garde sur lui, pour le porter à la gorge de la jeune femme qui le surpris dans ses affaires. La lumière se fait alors dans la tête du Grymm, et le visage de Sakiko à quelques centimètres du sien lui fait reculer, prendre une longue respiration et remballer son couteau à sa ceinture. "Tu m'as foutu les jetons, t'es malade, faut pas faire des pranks comme ça !", s'indigne-t-il sur un air tout de même amical, avant que la situation ne le frappe. "Je.. J'peux savoir ce que tu fiches ici ?" Il essayait de garder une certaine forme d'innocence, comme s'ils étaient seulement deux amis qui venaient de se croiser à une heure improbable. Mais comme la vérité était toute autre, Levi craignait le pire.

Made by Neon Demon


@sakiko kaneko


Sippin' on straight chlorine
« Let the vibes slide over me. This beat is a chemical, beat is a chemical. When I leave, don't save my seat, I'll be back when it's all complete. This moment is medical, moment is medical. Sippin' on straight chlorine. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t10329-what-have-we-found-the-same-old-fears-levi-s-dalsgaard
Sakiko Kaneko
Sakiko Kaneko
(女帝) dragon of chaos
» parchemins postés : 1120
» miroir du riséd : andy queen blossom
» crédits : noctae (ava) sial (signa) 100 disorders (icons)
» multinick : nope!
FORCES PUBLIQUES
» âge : vingt quatre belles années de désastre
» situation : Désespéré(e)
» années d'études : 7ème année
» options obligatoires & facultatives : ㅡ options obligatoires :
DFCM, sortilèges, métamorphose.
ㅡ options facultatives :
Divination, SACM, vol.

ஃ « she remembered who she was and the game changed. » ஃ


ღ 受けたに理由などつけるな ღ




» profession : Tatoueuse au Jörmungand Tattoos
» nature du sang : sang-pur
» gallions sous la cape : 393

━ carte d'identité magique
clubs ★ notes ★ relations ★ informations:
DATE: Mar 2 Oct 2018 - 16:44 Sujet: Re: Is that where we belong ? (Leviko)

Is that where we belong ?Levi & Sakiko
C'était d'abord un jeune homme qui lui faisait face, puis après que les deux visages s'éloignèrent, le Grymm continuait son chemin toujours de façon mécanique et pressé, jusqu'à ce qu'une autre ombre l'arrête. Cette fois, c'était une jeune femme qu'on devinait par son allure, parce que son visage était caché par le peu de luminosité mais aussi par la sombre capuche qui le couvrait. Levi, cependant ne repris pas son chemin même si la demoiselle l'avait quitté, il s'appuya plutôt contre le mur, restant silencieux. Etait-ce une pause ? Attendait-il quelqu'un d'autre ? Tu n'avais aucune idée de ce qu'il pouvait bien fabriquer mais c'était ton moment, celui d'enfin te révéler. Et la réaction du jeune homme ne se fit pas attendre, à peine eu-tu le temps de finir ta phrase, que sa main couvrit tes lèvres, alors que l'autre vint porter un couteau au niveau de ton cou. Haha, si il savait. Est-ce qu'il pouvait sentir tes lèvres remonter en un sourire sous sa paume? Pendant quelques secondes, vous étiez là, comme ça, deux corps, deux visages si proches, face à l'un et à l'autre. Mais Levi, lorsque la faible lumière vous parvint, reconnu alors ton visage si familier, il se retira et rangea son couteau aussi vite qu'il l'avait sorti quelques minutes avant. « Tu m'as foutu les jetons, t'es malade, faut pas faire des pranks comme ça ! » Un rire étouffé face à sa réaction si déboussolée, si étonnée mais surtout cette phrase. Toi ? Espiègle et farceuse ? Pour une fois que ce n'était pas le cas. « Mais voyons c'est très mal me connaître, surtout que pour une fois je suis innocente. En tous cas, je vois que tu es content de me voir. » Tes yeux se glissèrent sur la ceinture là où était rangée maintenant le fameux couteau, faisant le lien avec les derniers mots que tu as prononcé, tu ne pouvais plus cacher ce sourire en coin qui continuait à grandir. Aucun sous-entendus bien sûr, ce n'est vraiment pas ton type. « Je.. J'peux savoir ce que tu fiches ici ? » Ah, la fameuse question, celle qui te brûlait les lèvres. « Tiens ? Tu es devin maintenant ? Parce que c'est exactement la question que j'allais te poser. Mais j'imagine qu'on le sait déjà au fond non ? » Ton regard se fixa, sur ton bras qui se dévoila de derrière ton dos, ta main dans laquelle se trouvait un petit poignard au style japonais, parce que oui tu l'avais dégainé aussi dans la précipitation. Ton regard finit par remonter lentement vers ton ami. «  Désolée, vieux réflexe. » Un ton si léger, et pourtant on sentirait presque de l'innocence et une pointe de tristesse oubliée. Pourtant, vous étiez bien là, dans cette ruelle à peine éclairée face à face, comme si vous vous rencontriez une nouvelle fois, vos chemins ne se sont pas croisés par hasard, tout ça n'était loin d'être un hasard.
© 2981 12289 0

HRP:
 



We accept the love we
think we deserve.

wanna see?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t10512-sorry-i-m-a-dope-girl-kiko
Levi Dalsgaard
Levi Dalsgaard
Oldie - experimented wizard ⚔
» parchemins postés : 337
» miroir du riséd : cole sprouse
» crédits : tumblr & cranberry
» multinick : le vieux veven & witchy zirni
ARTS SPORTIFS
» âge : 27 ans (18/02)
» situation : Célibataire
» années d'études : 7ème année
» options obligatoires & facultatives : ㅡ options obligatoires :
vol, médias, sortilèges
ㅡ options facultatives :
potions, sacm, littérature
» profession : capitaine & attrapeur flemmard des Grymms || Serveur au Black Wolf
» nature du sang : né-moldu
» gallions sous la cape : 173

━ carte d'identité magique
clubs ★ notes ★ relations ★ informations:
DATE: Jeu 4 Oct 2018 - 15:01 Sujet: Re: Is that where we belong ? (Leviko)

is that where we belong ?

Levi & Sakiko

Une voix dans la tête de Levi lui souffla que même s'il n'était pas encore minuit passé, Sakiko devait être ici pour de bonnes raisons. Peut-être un service de nuit comme lui dans un vieux resto', une promenade au clair de la lune (même s'il en doutait) ou alors des affaires bien plus sombres, comme celles qui avaient amené le Grymm ici cette nuit-là. Les Sinister Six n'étaient pas les seuls gangsters du coin qui avaient fait d'Inverness un vaste terrain de jeu: l'Alterum Gang pesait également lourd dans la balance en terme de concurrence. S'il en avait déjà entendu parler, l'écossais ne prétendait connaître aucun de ses membres. Comme il l'apprendrai plus tard, Sakiko faisait partie des murs porteurs du Gang. Le monde était vraiment petit, pour que les deux criminels se retrouvent dans la même université, surtout quand cette dernière n'est accessible qu'aux sorciers. « Mais voyons c'est très mal me connaître, surtout que pour une fois je suis innocente. En tous cas, je vois que tu es content de me voir. » La remarque de la japonaise lui arracha un sourire. Tout, absolument tout était prétexte à des allusions et des sous-entendus, et ceux-ci faisaient toujours leur petit effet. « T'imagines même pas à quel point, » répondit-il sur le même ton que la Wright, ne manquant pas l'occasion de filer la métaphore.

Cette petite plaisanterie détendait peut-être l'atmosphère, mais le Grymm n'était pas autant à l'aise que Sakiko devant cette rencontre à l'improviste. Aucun d'eux n'étaient dupe: personne ne traînait dans ces rues à ces heures tardives pour le plaisir. La majorité d'entre eux ne venaient que pour faire des emplettes avec des marchands qui sortaient de l'ordinaire. La nature de leur présence ici n'échappait donc à personne. « Tiens ? Tu es devin maintenant ? Parce que c'est exactement la question que j'allais te poser. Mais j'imagine qu'on le sait déjà au fond non ? » C'était comme si la sorcière avait lu dans ses pensées, et confirmé ce à quoi il avait songé le temps de quelques secondes. Mouvant son bras, il constata qu'elle était également sur la défensive au vu du poignard japonais dans sa main, qu'elle rangea après s'être excusée d'un "vieux réflexe". Le genre de vieux réflexes qui pouvaient bien leur sauver la vie, dans celle qu'ils menaient en échange de quelques billets. Il soupira, brisant le silence qui s'installait. « Je suis un vendeur de courts moments d'extase, et toi ? C'est quoi ta marchandise ? » C'était comme s'il refusait d'énoncer clairement qu'il vendait des drogues dures aux premiers passants, sous les néons des boutiques qui ne fermaient qu'au petit matin.

Made by Neon Demon


hrp:
 


Sippin' on straight chlorine
« Let the vibes slide over me. This beat is a chemical, beat is a chemical. When I leave, don't save my seat, I'll be back when it's all complete. This moment is medical, moment is medical. Sippin' on straight chlorine. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t10329-what-have-we-found-the-same-old-fears-levi-s-dalsgaard
Sakiko Kaneko
Sakiko Kaneko
(女帝) dragon of chaos
» parchemins postés : 1120
» miroir du riséd : andy queen blossom
» crédits : noctae (ava) sial (signa) 100 disorders (icons)
» multinick : nope!
FORCES PUBLIQUES
» âge : vingt quatre belles années de désastre
» situation : Désespéré(e)
» années d'études : 7ème année
» options obligatoires & facultatives : ㅡ options obligatoires :
DFCM, sortilèges, métamorphose.
ㅡ options facultatives :
Divination, SACM, vol.

ஃ « she remembered who she was and the game changed. » ஃ


ღ 受けたに理由などつけるな ღ




» profession : Tatoueuse au Jörmungand Tattoos
» nature du sang : sang-pur
» gallions sous la cape : 393

━ carte d'identité magique
clubs ★ notes ★ relations ★ informations:
DATE: Jeu 11 Oct 2018 - 16:32 Sujet: Re: Is that where we belong ? (Leviko)

Is that where we belong ?Levi & Sakiko
Qui aurait pu croire que les deux fondateurs des gangs les plus reconnus se connaissaient sans vraiment se connaître, et qu'ils finiraient par faire tomber les masques dans une petite ruelle, où la nuit se fait beaucoup plus opaque ? Le destin, hein ? Il faut croire que les histoires sales engluent les gens et qu'elles finissent par tous les connecter avec les uns et les autres. Est-ce une once d'espoir ou de désespoir ? Peut-être que vous allez bientôt le savoir. Le Grymm, après t'avoir fait muette et avoir montrer les dents, finit par se détendre à la lueur de ton visage mais surtout à la métaphore très subtile de ta part, à laquelle il y répondit d'ailleurs avec la même intention et le même sourire accroché aux lèvres. « T'imagines même pas à quel point, » Oh, il est réceptif, c'est déjà ça. Ton sourire s'agrandit, alors que tu enchéris. « Oh mais je peux très bien imaginer. En tous cas, c'est toujours un plaisir, mon chaton. » Même si l'atmosphère se voulait légère et joueuse, ton ami restait néanmoins beaucoup plus sur la réserve que toi, en même temps, au vu de la situation, c'était compréhensible. Vous saviez, tout en faignant ne pas savoir, à rester planté là, vous essayez de faire enfin avouer l'autre, sur le secret sombre que vous partagiez. Mais finalement, Levi finit par faire son aveu, bien que peu assumé, à en entendre les mots choisis. « Je suis un vendeur de courts moments d'extase, et toi ? C'est quoi ta marchandise ? » Un court moment d'extase hein ? Ses mots te décroche un autre, tu vois clairement sa difficulité à accepter cet autre visage qu'il avait, non pas que tu ne comprenais pas sa réaction, mais il est plutôt rare de voir des gens trempés dans ce genre d'affaire, être aussi sensibles à ce qu'ils font en vérité. Enfin, c'était l'heure du tiens d'aveu. « Quelle poésie, je ne pense que j'en aurais fait de même. Ma marchandise ? » Ton souffle s'arrêta à cette question parce qu'un rire vint le bloquer. « Je n'ai pas qu'une marchandise. Mais oui, moi aussi j'offre des courts moments d'extase comme tu dis, mais pas que. Je fais des récoltes d'infos, du sabotage pour les trop importants, les nuisibles, pour que les miens aient aussi leur voix dans tout ça, puis des choses un peu plus fun, mais apparemment ils considère ça comme illégal, de s'amuser. » Ton ton restait toujours aussi léger, tu n'avais aucune honte parce que tu savais pertinement les conséquences que tes actes avaient, ce qui n'empêchait pas que tu n'aimais guère offrir de la douleur ou même montrer le côté déchéant de l'être humain, non, ce n'était pas ça l'objectif de tout ça, c'était quelque chose de beaucoup plus pur en soit, mais tes moyens pour y arriver restaient sales oui, mais, c'était peut-être dans tes gènes, qui sait ? Maintenant que les masques commençaient à s'émietter, il était peut-être temps d'arrêter de tourner autour du pot, et de tout simplement se reconnaître. « Alors, c'est bien ce que je pensais. T'es l'un des fonda de ceux qu'on appelle les Sinister Six, n'est-ce pas ? Enchantée, je suis une de ceux qui sont à l'origine des Alterum Gang, je ne sais pas si tu as déjà entendu parlé de nous, enfin, du coup maintenant tu l'as. Tu es de service là j'imagine ? » Et voilà, les présentations étaient faites.
© 2981 12289 0

HRP:
 



We accept the love we
think we deserve.

wanna see?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t10512-sorry-i-m-a-dope-girl-kiko
Levi Dalsgaard
Levi Dalsgaard
Oldie - experimented wizard ⚔
» parchemins postés : 337
» miroir du riséd : cole sprouse
» crédits : tumblr & cranberry
» multinick : le vieux veven & witchy zirni
ARTS SPORTIFS
» âge : 27 ans (18/02)
» situation : Célibataire
» années d'études : 7ème année
» options obligatoires & facultatives : ㅡ options obligatoires :
vol, médias, sortilèges
ㅡ options facultatives :
potions, sacm, littérature
» profession : capitaine & attrapeur flemmard des Grymms || Serveur au Black Wolf
» nature du sang : né-moldu
» gallions sous la cape : 173

━ carte d'identité magique
clubs ★ notes ★ relations ★ informations:
DATE: Mer 31 Oct 2018 - 21:14 Sujet: Re: Is that where we belong ? (Leviko)

is that where we belong ?

Levi & Sakiko

La glace était maintenant brisée entre ces deux bons amis qui s'étaient retrouvés impliqués dans quelque chose qu'ils pensaient impossible. Du moins c'était ce que le Grymm pensait. Ce qui était sacrément ironique, car les deux personnes dont il était le plus proche - Véronica et Ariel - faisaient également partie de ses personnes que les autorités recherchaient dans leurs vastes bureaux de police. Peut-être avait-il pensé qu'il aurait un jour l'opportunité de rencontrer une personne qui ne baignait dans rien de mesquin, mais plus les années passaient, et plus Levi pensait que cette personne n'était qu'un songe. Partout où il allait, il attirait et était attiré par la masse de gens aux rêves écrasés, aux personnes qui s'étaient tournées vers certains vices de la société. Les reclus, ceux que les gens normaux voyaient comme des parasites ou des démons rodant dans la nuit. Ils n'étaient peut-être pas si loin de la vérité, après tout.

Quelques mots sur l'aspect poétique de sa tournure de phrase plus tard, Sakiko lui fit soigneusement l'inventaire de ses activités qu'elle définit par la suite comme une façon de s'amuser. Un petit rire étouffé échappa de la gorge de Levi alors qu'il écoutait la japonaise et la légèreté avec laquelle elle énonçait les faits. Sa "poésie" l'avait surement trahi à la Wright, mais lui ne pouvait parler de son travail de nuit avec si peu de considération pour ceux dont il détruisait la vie une fois le soleil caché et les gens "normaux" bien à l'abri derrière leur rideaux et volets. Il ne se prononça point, laissant Sakiko reprendre le fil de l'enquête qu'ils savaient déjà résolue. "Alors, c'est bien ce que je pensais. T'es l'un des fonda de ceux qu'on appelle les Sinister Six, n'est-ce pas ?" Il inspira discrètement avant d'hocher doucement et mollement la tête. Il n'avait pas besoin qu'on lui rappelle qu'il avait été, et restait encore aujourd'hui l'architecte de sa propre destruction.

Par la suite, la japonaise lui annonça rapidement qu'elle travaillait, de son côté, pour le compte de l'Alterum. A l'annonce de ce nom, les yeux de Levi s'élargissèrent légèrement: il connaissait ce nom, il connaissait ce groupe. Néanmoins, il ne connaissait aucun de ses membres. Il avait d'ailleurs cru que les Alterum n'étaient que rumeurs pour essayer de décrédibiliser les Six, mais les protégés de Sakiko avaient réussis à lui prouver le contraire sans qu'ils n'aient besoin de sortir de l'ombre. "Tu es de service là j'imagine ?", annonça la jeune femme. Il arqua un sourcil pendant une demie seconde, coupé dans ses pensées par la voix de la Wright, mais il se reprit rapidement. "Ouais, et d'ailleurs le temps c'est de l'argent." Sa main fouilla les fonds de ses poches, ainsi que le sac qu'il traînait avec lui. Il avait encore pas mal de sachets à distribuer, et l'heure tournait. Il reporta son attention sur Sakiko en remettant son sac correctement sur ses deux épaules. "Et j'ai un putain de crush sur la paye de ce soir, tu vois."

Qu'elle l'accompagne ou non, le choix lui appartenait. Mais derrière son impassibilité se cachait une certaine curiosité à l'égard de la japonaise, ainsi qu'à l'égard des Alterum. Levi venait d'avoir la confirmation que le groupe concurrent des Sinister n'était pas un cryptide, et l'occasion de les voir à l'oeuvre - ou du moins une de leurs fondateurs (fondatrices peut-être ?) - venait de se présenter à lui.

Made by Neon Demon


@sakiko kaneko :keur:


Sippin' on straight chlorine
« Let the vibes slide over me. This beat is a chemical, beat is a chemical. When I leave, don't save my seat, I'll be back when it's all complete. This moment is medical, moment is medical. Sippin' on straight chlorine. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t10329-what-have-we-found-the-same-old-fears-levi-s-dalsgaard
Sakiko Kaneko
Sakiko Kaneko
(女帝) dragon of chaos
» parchemins postés : 1120
» miroir du riséd : andy queen blossom
» crédits : noctae (ava) sial (signa) 100 disorders (icons)
» multinick : nope!
FORCES PUBLIQUES
» âge : vingt quatre belles années de désastre
» situation : Désespéré(e)
» années d'études : 7ème année
» options obligatoires & facultatives : ㅡ options obligatoires :
DFCM, sortilèges, métamorphose.
ㅡ options facultatives :
Divination, SACM, vol.

ஃ « she remembered who she was and the game changed. » ஃ


ღ 受けたに理由などつけるな ღ




» profession : Tatoueuse au Jörmungand Tattoos
» nature du sang : sang-pur
» gallions sous la cape : 393

━ carte d'identité magique
clubs ★ notes ★ relations ★ informations:
DATE: Dim 4 Nov 2018 - 4:27 Sujet: Re: Is that where we belong ? (Leviko)

Is that where we belong ?Levi & Sakiko
Les deux fondateurs de leurs gangs respectifs qui se confrontaient, laissèrent place à de bons vieux amis proches qui se retrouvaient sous une lumière pâle d'un lampadaire, dans une rue étroite à moitié engloutie dans le noir. Mais même si l'air de la nuit était moins pesant, et avait été amené à la plaisanterie par tes soins, tu voyais bien que le Grymm avait quand même bien du mal à suivre ton ton insouciant. Ou plutôt faussement insouciant. Il fallait vraiment être un sacré déchet pour être aussi insensible devant le monde dans lequel vous aviez plongé, et tu en connaissais des déchets, prêts à tout... Tu avais même peut-être ça dans le sang, une fille de mafieux, ça tourne jamais bien si ? Cette pensée te donna la nausée, et pendant un court instant un rictus à peine visible de dégoût se creusa sur tes lèvres. Mais face à ton choix de décrire la façon dont il avait parlé de son activité première, de l'avoir dit poétique, cela décrocha un rire étouffé chez ton ami, ce qui t'éloigna de ce goût amer que tu avais au fond de la gorge. Il te laissa néanmoins la parole entière, seule une petite inspiration et un petit hochement de la tête furent ta réponse à la fameuse question sur son appartenance au gang Sinister Six. Mais cela disait long, une sorte de désespoir et de honte semblaient se mêler à l'air lorsqu'il laissa échapper cette petite bouffée d'air. Et tu le comprenais dans le fond. « Ah t'inquiète on n'est pas sur écoute. Dans le fond, ça te fout la rage hein ? Être la cause d'une fausse liberté pour pouvoir suvivre puis atteindre ta liberté à toi, mais au final, tu te demandes si cette liberté sera vraiment authentique et méritée, n'est-ce pas ? Ce n'est qu'une hypothèse, mais je vois que Mr. le Bad Boy est un bon, en fait. » Tu laissas échapper un rire pour effacer les traces, pour éviter de tout dévoiler, juste laisser ça passer comme c'était, et tu préféras enchaîner sur son activité actuelle. Le jeune homme semblait un peu loin, il haussa un sourcil avant de te répondre aussitôt. "Ouais, et d'ailleurs le temps c'est de l'argent." Cette réflexion de business man te fit sourire. « Je n'aurais cru entendre ça, de notre très cher Levi, mais il faut s'attendre à tout maintenant, il faut croire. » Ton confrère commença à fouiller ses poches puis remettre son sac sur son dos, qui avait l'air encore plein d'ailleurs, il ajouta. "Et j'ai un putain de crush sur la paye de ce soir, tu vois." « Oh vraiment ? Alors faut se dépêcher, à moins que tu ne veuilles pas que je t'accompagne de peur que les méthodes de chez nous, ne te volent la vedette ? Toujours sur un ton amusé, mais ce n'était pas une réelle demande, maintenant que tu étais là, il était trop tard pour rentrer chez toi, tu étais trop curieuse, et sûrement que lui aussi. Where were you going ? And how far ?
© 2981 12289 0



We accept the love we
think we deserve.

wanna see?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t10512-sorry-i-m-a-dope-girl-kiko
Levi Dalsgaard
Levi Dalsgaard
Oldie - experimented wizard ⚔
» parchemins postés : 337
» miroir du riséd : cole sprouse
» crédits : tumblr & cranberry
» multinick : le vieux veven & witchy zirni
ARTS SPORTIFS
» âge : 27 ans (18/02)
» situation : Célibataire
» années d'études : 7ème année
» options obligatoires & facultatives : ㅡ options obligatoires :
vol, médias, sortilèges
ㅡ options facultatives :
potions, sacm, littérature
» profession : capitaine & attrapeur flemmard des Grymms || Serveur au Black Wolf
» nature du sang : né-moldu
» gallions sous la cape : 173

━ carte d'identité magique
clubs ★ notes ★ relations ★ informations:
DATE: Sam 24 Nov 2018 - 22:27 Sujet: Re: Is that where we belong ? (Leviko)

is that where we belong ?

Levi & Sakiko

Rien de tout cela n'était prévu, mais Levi se devait de garder son calme. Il n'était pas au bord de la crise de panique, du moins pas encore, et il ne s'imaginait pas en faire une pour ci peu, mais il prit une grande inspiration. Elle ne passerai pas inaperçu aux yeux de la japonaise, tant pis. Il n'était plus à ça près. Sa nuit était loin d'être terminée, il se devait de garder la face et d'aller de l'avant. Seulement, Sakiko voyait bien trop souvent et facilement à travers des murs derrière lesquels le Grymm se cachait. "Dans le fond, ça te fout la rage hein ? Être la cause d'une fausse liberté pour pouvoir survivre puis atteindre ta liberté à toi, mais au final, tu te demandes si cette liberté sera vraiment authentique et méritée, n'est-ce pas ? Ce n'est qu'une hypothèse, mais je vois que Mr. le Bad Boy est un bon, en fait." Il la gratifia d'un regard noir. Quelqu'un comprenait, mais il voyait ça comme une mise à nu. Le comique de la situation le frappa au visage, mais il l'ignora pour se concentrer sur sa camarade des nuits dépravées. Le voile nocturne ne le protégeait plus, du moins pas face à une âme qui savait voir au travers. "J'ai pas besoin de ta fausse compassion, Kaneko," lâcha-t-il dans un soupir après avoir détourné le regard. Sa petite vague de colère avait prit le large, il était tard et il n'avait pas l'envie de se fritter avec quelqu'un qui comptait autant que Sakiko à ses yeux. Il vivait une vie qu'on décrivait comme celle à pas mener, ces plus proches amis étaient des personnes qu'on demandait d'éviter, et son futur était aussi embrumé que la vue du haut d'une montagne. Il le savait, il remuait le couteau dans la plaie tout seul. C'était juste plus simple de rejeter la faute sur les autres.

"Oh vraiment ? Alors faut se dépêcher, à moins que tu ne veuilles pas que je t'accompagne de peur que les méthodes de chez nous, ne te volent la vedette ?" Il lui rendit un sourire, le regard au plus loin dans la rue. Clean, personne en vue pour lui faire des reproches. Dans le quartier sorcier, il n'y avait personne pour l'attraper par le col et le jeter en garde à vue pour ses activités illicites. Il se retourna vers Sakiko, un sourire en coin farceur accompagnant ses paroles. "Ca t'arrive jamais de faire la version courte ?" Soit elle aimait la langue de Shakespeare au point de réciter ses travaux à l'oral, soit elle adorait s'entendre parler. Dans tous les cas, ça donnait l'occasion à Levi de contourner sa question par une autre. "J'ai déjà du retard. A toi de voir si tu préfères faire cavalier seul ce soir."
Levi et Sakiko s’entraînaient au quidditch ensemble plus souvent qu'avec leur équipe respective. Il était peut-être temps de passer au niveau supérieur, pas vrai ? Lui n'y voyait aucun inconvénient mais là encore, le contexte était différent. Vraiment différent. Il y avait un gouffre entre s'amuser et pourrir la vie des autres ensemble et d'un commun accord contre de l'argent. Tirant sur la sangle de son sac en pensant à la situation, il traversa la route sans réellement regarder s'il ne rencontrerai pas la Mort plus tôt qu'il ne le pensait. Cependant, il n'y avait pas beaucoup de sorciers pour utiliser des voitures à cette heure-ci, et il atteint l'autre rive sans aucune égratignure.

Made by Neon Demon


@sakiko kaneko


Sippin' on straight chlorine
« Let the vibes slide over me. This beat is a chemical, beat is a chemical. When I leave, don't save my seat, I'll be back when it's all complete. This moment is medical, moment is medical. Sippin' on straight chlorine. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t10329-what-have-we-found-the-same-old-fears-levi-s-dalsgaard
Sakiko Kaneko
Sakiko Kaneko
(女帝) dragon of chaos
» parchemins postés : 1120
» miroir du riséd : andy queen blossom
» crédits : noctae (ava) sial (signa) 100 disorders (icons)
» multinick : nope!
FORCES PUBLIQUES
» âge : vingt quatre belles années de désastre
» situation : Désespéré(e)
» années d'études : 7ème année
» options obligatoires & facultatives : ㅡ options obligatoires :
DFCM, sortilèges, métamorphose.
ㅡ options facultatives :
Divination, SACM, vol.

ஃ « she remembered who she was and the game changed. » ஃ


ღ 受けたに理由などつけるな ღ




» profession : Tatoueuse au Jörmungand Tattoos
» nature du sang : sang-pur
» gallions sous la cape : 393

━ carte d'identité magique
clubs ★ notes ★ relations ★ informations:
DATE: Ven 30 Nov 2018 - 17:23 Sujet: Re: Is that where we belong ? (Leviko)

Is that where we belong ?Levi & Sakiko
Levi essayait tant bien que mal à garder son calme malgré cette tournure de sa soirée, qu'il n'avait vraiment pas prévu, tu le sentais autant dans cette inspiration, que dans la façon avec laquelle il s'exprimait, c'était loin d'être celle qu'il avait sur le terrain où il représentait les Grymm. Mais son calme ne dura pas longtemps, quand tu visa juste, et visa là où ça fait mal. Tu es assez forte pour lire dans les gens même si la plupart croient que tu n'es qu'une bête qui ne sait que se battre et faire la fête. Et évidemment, tu  ne fais pas ça pour blesser les gens, tu lis en eux pour compatir, mais c'est juste que tu es plutôt brutale dans ta façon de faire et que tu aimes tout simplement dire ce que les gens pensent tout bas. Mais en même temps tu comprends que cela puisse énerve les gens, parce que tu les mets complètement à nu sans aucune autorisation, et ça personne n'aime ça, toiy compris. Alors tu comprends ce regard noir que tu reçois de ton ami, et tu y fais face sans sourire cette fois, tu récoltes ce que tu sèmes, voilà tout. Mais il finit par sortir de sa souffrance silencieuse avant de détourner le regard. « J'ai pas besoin de ta fausse compassion, Kaneko, » Tu finis par reprendre ton air léger, et un rire éclate. « Oh, c'mon, Dalsgaard, j'ai une réputation à tenir. Je suis une fille de mafieuse après tout. Il n'y a rien de faux chez moi. Pas de compassion. Ce n'était qu'une hypothèse, voyons. » Ton ton devient plus sec, à la fin, parce que tu penses à eux, qui veulent à tout prix te modeler comme ils le veulent, à cacher les corps, tout en souriant. Ce n'était pas vraiment pas de la compassion, tu le comprenais juste, parce que tu comprenais ce monde. Mais tu préféras repartir sur une Sakiko qui fait semblant de pas écouter, pour ne pas endommager plus les cœurs, un peu trop à vifs encore, néanmoins ton regard ne semblait pas vouloir suivre ta tête cette fois. Ton partenaire, était déjà en train d'examiner la zone pour pouvoir reprendre la route et sûrement aussi pour oublier quelques secondes ce qui le rongeait, alors que tu lui faisais ta fausse demande pour l'accompagner. Il était toujours sur ses gardes mais l'ambiance farceuse entre vous finit par revenir, il t'offrait même un petit sourire en coin maintenant. « Ca t'arrive jamais de faire la version courte ? » En retour, tu lui offris un tout aussi beau sourire amusé. « Non. Ma voix a un beau son pourquoi s'en priver ? En plus, je déteste le silence, c'est trop pesant. Trop de pensées. » Tout était dans l'humour ? Hm, pas sûr. Le Grymm enchaîna, visiblement pressé ou stressé ? « J'ai déjà du retard. A toi de voir si tu préfères faire cavalier seul ce soir. » «  Ah mais c'était pas vraiment une question tu sais, maintenant que je suis là autant rester, ça te fera de la compagnie comme ça. » Tu le suivis donc, traversant la route comme deux grands enfants inconscients, un perdu dans ses pensées, l'autre ayant son regard sur le premier. Arrivés de l'autre côté, pour ne pas s'éteindre dans le silence total, tu lui demandas les plans de ce soir, ou cette nuit plutôt. « Alors capitaine, où allons-nous ? Avec qui allons-nous aller au pays des licornes ? » Et vous voilà parti pour une toute nouvelle aventure, alliez-vous devenir aussi compagnons dans ce monde là ? I think it's time to level up.
© 2981 12289 0



We accept the love we
think we deserve.

wanna see?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t10512-sorry-i-m-a-dope-girl-kiko
Levi Dalsgaard
Levi Dalsgaard
Oldie - experimented wizard ⚔
» parchemins postés : 337
» miroir du riséd : cole sprouse
» crédits : tumblr & cranberry
» multinick : le vieux veven & witchy zirni
ARTS SPORTIFS
» âge : 27 ans (18/02)
» situation : Célibataire
» années d'études : 7ème année
» options obligatoires & facultatives : ㅡ options obligatoires :
vol, médias, sortilèges
ㅡ options facultatives :
potions, sacm, littérature
» profession : capitaine & attrapeur flemmard des Grymms || Serveur au Black Wolf
» nature du sang : né-moldu
» gallions sous la cape : 173

━ carte d'identité magique
clubs ★ notes ★ relations ★ informations:
DATE: Lun 17 Déc 2018 - 19:57 Sujet: Re: Is that where we belong ? (Leviko)

is that where we belong ?

Levi & Sakiko

Après toutes les heures qu'il avait passées à dealer aux quatre coins d'Inverness, où dans ses dernières années à Beauxbâtons, on aurait pu penser que Levi aurait accepté son sort et le rôle qu'il tenait dans le théâtre des rues sombres. La vérité était tout autre. Au fil de ses mésaventures, l'Écossais était arrivé à une simple conclusion : nier était beaucoup plus facile que d'accepter le poids des remords qui pesait tout de même en partie sur les épaules du Grymm. C'était une manière pour lui de se rassurer. Evidemment, sa technique ne fonctionnait pas comme il l'aurait espéré. De la même manière, c'était bien plus facile de faire des reproches à Sakiko, elle qui ne semblait pas le moins du monde moralement atteinte par le type d'affaires qu'elle menait. La Japonaise répliqua, toujours armée de son ton sec tranchant. "Oh, c'mon, Dalsgaard, j'ai une réputation à tenir. Je suis une fille de mafieuse après tout. Il n'y a rien de faux chez moi. Pas de compassion. Ce n'était qu'une hypothèse, voyons." Elle n'obtint de Levi qu'un roulement d'yeux au ciel. Telle que la scène se présentait, tout entre eux était faux. Absolument tout. Mais, business is business, s'efforçait-il de se répéter comme ci cela changerait la manière dont il voyait son malhonnête "travail".  

En tous cas, Sakiko n'avait pas l'intention de lui lâcher les basques. Ca l'irritait tout autant que ça l'amusait, car Kaneko faisait partie de ses personnes trop spéciales aux yeux du Grymm pour qu'il puisse réellement leur en vouloir. Ils baignaient tous deux dans cet affreux milieu tout comme ils étaient tous les deux des pros du balai volant : à croire que le destin voulait les coller ensemble, sans qu'ils aient potentiellement leur mot à dire. "Ma voix a un beau son pourquoi s'en priver ? En plus, je déteste le silence, c'est trop pesant. Trop de pensées." Le Grymm sourit à ces mots, surtout aux derniers. Encore un point commun. Ca leur en faisait combien du coup ? Une myriade ? Ils ne devaient pas être loin. "Sur ce terrain là au moins je te comprend." Pas sur cette histoire de belle voix. Faut pas pousser mémé dans les orties, comme disait souvent la mère adoptive de Levi. Dans ce genre de boulot, il ne valait mieux pas rester seul avec ses pensées. Ou avec le silence, par extension. En général, Levi pouvait compter sur ses écouteurs. Il se trouvait qu'il les avait malencontreusement égarés chez lui. Encore un signe du destin peut-être ?

Ça te fera de la compagnie, qu'elle disait. Ses sourcils firent un petit bon. C'était les clients qui risquaient d'en tomber des nues, surtout s'ils côtoyaient et l'Alterum et les Sinister. Il fallait voir le bon côté : si Sakiko et Levi étaient capables de travailler main dans la main, et que le reste de leurs cliques respectives également, le terrain d'entente que cela créerait serait un bénéfice pour les deux gangs. Ce n'était pas le moment de se mettre la boss de ses concurrents sur les dos. "Alors capitaine, où allons-nous ? Avec qui allons-nous aller au pays des licornes ?" Un petit rictus se dessina sur les lèvres de l'Écossais. Une fois de l'autre côté de la rue, il tourna la tête à droite et à gauche. Il n'avait pas un bon sens de l'orientation, mais écumer ces rues trois nuits par semaine lui avait donné la faculté de se faire une carte mentale des lieux. Il se retourna vers Sakiko, le rictus plus prononcé cette fois-ci. "Les Trois Corneilles, tu situes ? C'est là qu'on se rend. Et puis on verra bien qui on rencontrera là-bas." Comme il n'avait plus de temps à perdre, il reprit la marche avec un peu plus d'assurance. Il était temps de renfiler le masque du type assoiffé d'argent et d'en ramasser le plus possible. Qui sait combien de temps ce fameux masque tiendrait.

Made by Neon Demon


@sakiko kaneko


Sippin' on straight chlorine
« Let the vibes slide over me. This beat is a chemical, beat is a chemical. When I leave, don't save my seat, I'll be back when it's all complete. This moment is medical, moment is medical. Sippin' on straight chlorine. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t10329-what-have-we-found-the-same-old-fears-levi-s-dalsgaard
Sakiko Kaneko
Sakiko Kaneko
(女帝) dragon of chaos
» parchemins postés : 1120
» miroir du riséd : andy queen blossom
» crédits : noctae (ava) sial (signa) 100 disorders (icons)
» multinick : nope!
FORCES PUBLIQUES
» âge : vingt quatre belles années de désastre
» situation : Désespéré(e)
» années d'études : 7ème année
» options obligatoires & facultatives : ㅡ options obligatoires :
DFCM, sortilèges, métamorphose.
ㅡ options facultatives :
Divination, SACM, vol.

ஃ « she remembered who she was and the game changed. » ஃ


ღ 受けたに理由などつけるな ღ




» profession : Tatoueuse au Jörmungand Tattoos
» nature du sang : sang-pur
» gallions sous la cape : 393

━ carte d'identité magique
clubs ★ notes ★ relations ★ informations:
DATE: Sam 29 Déc 2018 - 13:58 Sujet: Re: Is that where we belong ? (Leviko)

Is that where we belong ?Levi & Sakiko
Les remarques, les reproches plus ou moins déguisés ricochaient entre vous. Enfin, c'était surtout toi qui les prenaient en pleine gueule mais bon faut dire que tu le cherchais bien aussi et puis c'était pas comme si t'étais pas consciente de ce que tu faisais. Dur de faire autrement, surtout pas avec ce faux semblant de faire comme si de rien n'était, comme si ce business n'était qu'aussi banal que les autres. Mais malheureusement c'était ça le business, c'était survivre et ne pas te faire écraser. Dans ce monde là, il faut apprendre à accepter de manier le vice, tout en le blanchissant. Ne rien laisser paraître, c'est comme ça qu'on vit ici bas. Et ça tu le sais depuis que tu es née, on t'a forgé dans l'antre même du monstre. Les yakuza. La vérité, Kiko, même si ton coéquipier aurait bien du mal à te croire à cet instant là, c'est qu t'es loin d'ignorer les ravages fatals de ce que vous procurer. Bien au contraire, ça te frustre autant que lui, t'as peut-être pas la gueule de justicière, mais dans le fond t'aimerais les aider, seul problème c'est que t'es tombée dedans toi aussi, et beaucoup trop tôt, seul chemin que tu voyais pour t'en tirer. Ironie de la vie, pour celle qui a le sang supposé pur et issue d'un clan mafieux. Et même si tu ne niais pas les enjeux de ce que tu entreprenais dans ces ruelles contrairement au Grymm, tu ne valais pas mieux que lui, trop perdue dans ta fierté, tu en devenais aussi faible et tu n'étais celle qui avais la bravoure de sortir des sables mouvants de ce marché noir. Tu n'attendais pas plus de réaction de la part de Levi au son de tes mots, mais tu fus quand même honoré d'un roulement des yeux, c'était toujours ça de pris. En même temps, tu ne pouvais pas lui donner tord, tes mots sonnaient faux malgré une certaine vérité cachée. Tout ça n'était qu'une masacarade, aucun de vous deux ne voulaient baisser la garde. Il faut que c'est un sacré destin de tout le temps vous retrouver sur le même chemin, et même vous retrouvez l'un dans l'autre, toxique ou miraculeux, c'était à vous de voir. Etait-ce peut-être pour cela que vos bouches avaient tant de mal à se confesser ? Finalement, un sourire haussa le coin de ses lèvres alors que tu faisais l'éloge de ta voix mais aussi l'aveux sur ta peur du silence. « Sur ce terrain là au moins je te comprend. » Tu te doutais bien que Levi, ne confirmait pas ton point sur ta voix, ça aurait été trop beau et trop facile de sa part, bien que le fait que tous les deux aient cet autre point commun, te réjouissait. Mais évidemment, taquine comme tu es, tu ne pouvais pas laisser cette ambigüité te filer entre les doigts. « Contente que ma voix te plaise tant. Serais-tu en train de me draguer ? Voyons, pas dans une petite ruelle étroite, y'a plus romantique quand même. » Tu ne pouvais empêcher un rire alors que les sourcils ton partenaire firent un bond quand tu mposas plus ou moins ta présence à ses côtés. Il est vrai que deux chefs de gangs, se balader ensemble pour faire la comission de l'autre n'était pas forcément très banale, mais ça pouvait peut-être mettre à jour certains avantages et puis au moins, vous étiez sûrs de ne pas dans la norme même dans l'illégalité. Quel bel oxymore que pouvaient offrir les humains. Un autre rictus apparu sur les lèvres du Grymm, lorsqu'il t'écoutait lui demander le cap à suivre. Il ne répondit pas tout de suite, il scruta d'abord les alentours à droite puis à gauche, avant de se retourner vers toi, avec les lèvres qui remontaient encore plus. « Les Trois Corneilles, tu situes ? C'est là qu'on se rend. Et puis on verra bien qui on rencontrera là-bas. » « Tu me prends pour qui ? Evidemment, que je sais où c'est, je passe ma vie ici toutes les nuits, remember ? Je connais les lieux comme si j'étais née ici. » Mais le jeune homme, ne t'attendis pas pour t'écouter, et commena à se mettre en route de façon très confiante, on aurait dit un petit soldat. Tu l'attrapa par le bras pour le forcer à s'arrêter, tu ne lui laissas pas le temps de se méprendre, que de ta main lui montrait un petit escalier qui montait jusqu'au toit, avec en arrière ton énorme sourire en coin. « Et si on changeait un peu ? Et si on prenait un peu de hauteur ? En plus, tu peux voir toute la ville tout en restant dans l'obscurité du ciel. C'mon, Dalsgaard. » We can fly, now.
© 2981 12289 0



We accept the love we
think we deserve.

wanna see?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t10512-sorry-i-m-a-dope-girl-kiko
Levi Dalsgaard
Levi Dalsgaard
Oldie - experimented wizard ⚔
» parchemins postés : 337
» miroir du riséd : cole sprouse
» crédits : tumblr & cranberry
» multinick : le vieux veven & witchy zirni
ARTS SPORTIFS
» âge : 27 ans (18/02)
» situation : Célibataire
» années d'études : 7ème année
» options obligatoires & facultatives : ㅡ options obligatoires :
vol, médias, sortilèges
ㅡ options facultatives :
potions, sacm, littérature
» profession : capitaine & attrapeur flemmard des Grymms || Serveur au Black Wolf
» nature du sang : né-moldu
» gallions sous la cape : 173

━ carte d'identité magique
clubs ★ notes ★ relations ★ informations:
DATE: Sam 9 Fév 2019 - 16:21 Sujet: Re: Is that where we belong ? (Leviko)

is that where we belong ?

Levi & Sakiko

Cette nuit s'était imposée comme une énième preuve que Levi et Sakiko faisait partie intégrante de la vie de l'autre. Comme deux maillons d'une chaîne côte à côte, quasiment impossible à délier. Une relation à deux doigts de pouvoir être considérée comme toxique. Ils étaient tels qu'ils étaient : forgés par une vie qui ne leur avait pas fait le moindre cadeau. Il s'agissait de l'excuse sur laquelle Levi justifiait son caractère exécrable et ses activités qui sortaient de la légalité. C'était sa manière de dealer avec la vie. Et Sakiko semblait avoir la même. Les masques étant tombés, ils pouvaient maintenant prétendre se connaitre sur le bout des doigts. "Contente que ma voix te plaise tant. Serais-tu en train de me draguer ? Voyons, pas dans une petite ruelle étroite, y'a plus romantique quand même." Il leva les yeux au ciel, un sourire en bord des lèvres. Malgré cette coïncidence qui aurait tout de même pu faire basculer leur relation, il était content de voir que rien ne changeait réellement. Parce qu'il avait si peu d'amis proches. Imaginer Sakiko hors de sa vie était un concept qui rôdait au fond de sa tête et qui lui foutait une peur bleue. Même s'il y avait très peu de chance qu'il le dise tout haut. "J'ai réservé dans un resto' chic mais ils sont complets jusqu'en avril, t'as plus qu'à attendre." S'il avait été dans son mood "vieux con", il aurait surement répondu que le romantisme était mort depuis la rupture entre Brad Pitt et Angelina Jolie.

Se dirigeant vers les Trois Corneilles, Sakiko lui saisit le bras. De sa main libre, elle désigna un escalier d'apparence assez lugubre qui semblait grimper sur les toits des deux boutiques adjacentes. "Et si on changeait un peu ? Et si on prenait un peu de hauteur ? En plus, tu peux voir toute la ville tout en restant dans l'obscurité du ciel. C'mon, Dalsgaard." Il n'eut pas vraiment d'autre choix que de la suivre, jetant un ultime retard vers la route qu'il voulait prendre avant que la japonaise ne lui soumette son idée. Une fois en hauteur, surplombant Myrddin Wylt, il ne songea même plus à redescendre. Amoureux du danger, il s’essaya sur le rebord du bâtiment, contemplant la ville sorcière. Ce monde auquel il n'appartenait que partiellement.
Il resta là, le regard se perdant dans le lointain alors que l'horloge tournait. Il prit une longue inspiration, sortit son téléphone de sa poche pour prévenir ses derniers clients de sa tournée nocturne qu'il "avait eut un empêchement", puis éteignit l'appareil. Il savait ce qui viendrait: des dizaines d'appels qui finiraient leur courses sur sa messagerie. Il savait aussi qu'il n'aurait aucun scrupule à ne pas écouter les lamentations de ces personnes, qu'il supprimerait tous ces messages avant de reprendre ses affaires le lendemain.

Il ne fut pas non plus surpris quand il s'imagina ne pas rentrer ce soir, qu'il pouvait très bien sécher demain et rattraper son sommeil pendant que les autres tafferaient. Qu'il ne savait pas comment il occuperai les prochaines heures, mais qu'il finirait par trouver un truc. Parce qu'il était bien, là. Peut-être que les accros à la drogue cherchaient ce ressenti là, car pour un raison inconnue, il avait l'impression d'être en paix avec lui-même. Ce sentiment l'accompagna jusqu'à ce qu'il sombre dans le sommeil. Quand il se réveilla, l'aube pointait à l'horizon et il se sentait à bout de force. Le bitume n'avait jamais été considéré comme "bed material", après tout. S'étirant, il resta jusqu'à ce que le soleil soit pleinement levé, puis entreprit une longue marche jusqu'à sa piaule. Aujourd'hui, personne ne le croiserait dans les couloirs du bahut.

Made by Neon Demon


Sippin' on straight chlorine
« Let the vibes slide over me. This beat is a chemical, beat is a chemical. When I leave, don't save my seat, I'll be back when it's all complete. This moment is medical, moment is medical. Sippin' on straight chlorine. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t10329-what-have-we-found-the-same-old-fears-levi-s-dalsgaard
Contenu sponsorisé
DATE:  Sujet: Re: Is that where we belong ? (Leviko)

Revenir en haut Aller en bas
 
Is that where we belong ? (Leviko)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I Belong To You [PV]
» You're not belong here | Ft. Winnie
» Fanny Maurer ♥ Can we just for a night, let the stars decide where we belong ?
» NIRVANA ∞ What the hell am I doing here ? I don't belong here.
» Fili • I belong with my brother

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
(NO) MAGIC UNIVERSE
 :: Myrddin Wyllt District
-