Revenir en haut Aller en bas
Tu ne sais pas quel groupe rejoindre ?
Et bien sache que nous manquons cruellement de Pokeby & de Sorciers ! (a)
Toi aussi, tu aimes Hungcalf ?
Alors vote sur les top-sites et laisse un petit com' sur Bazzart et PRD !

Partagez | .
 
niael × Commencez à croire aux histoires de fantômes...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Niamh Walsh
Dancing queen
›› parchemins postés : 1123
›› miroir du riséd : Sarah Hyland
›› crédits : .pinklemon
›› multinick : Caleb && Sasha
›› dispo RP : full
SORCIER SALARIE
›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› options obligatoires & facultatives :
rien n'est impossible
à celui qui décide de le créer


›› profession : artiste ★ coach artistique au Lovingblow's Art Center
›› nature du sang : née-moldu
›› gallions sous la cape : 1906

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Lun 26 Nov 2018 - 22:00 Sujet: Re: niael × Commencez à croire aux histoires de fantômes...


vous en vivez une !
Caël & Niamh

« Quand on n’a rien à se reprocher dans la journée, on ne craint pas les fantômes qui viennent hurler au milieu de la nuit. »
Ambiance lourde, sentiment d’oppression, ce n’est pas qu’un sentiment, tu as l’impression que l’air se réchauffe au fil des minutes, se faisant plus irrespirable encore que la seconde précédente, mais le plus dur fut probablement la confession. Tu as ouvert ton cœur, tu as laissé tomber des barrières que tu n’imaginais jamais baisser avec lui. Il tente un peu d’humour, mais sa voix n’est pas cohérente, tu voudrais dire qu’il n’a pas à se mêler de ça, mais … tu viens de l’entraîner dans ton histoire alors tu ne peux pas lui en vouloir de se sentir concerner. Tu aurais mieux fait de te taire Niamh. Merci. Simple. Efficace. Sincère, surtout. C’est la dernière partie de sa phrase, personne ne peut te faire de mal qui te touche, réaction inattendue, protectrice, amicale. Avec l’aide du blond, tu te remets sur tes pieds, fébrile, c’est incompréhensible, la puissance que peut avoir le psychique dans ce genre de moment. Tu proposes de sortir, tu ne penses pas être capable de supporter plus d’évènements, c’est trop dur. Un léger rire traverse tes lèvres quand il mentionne l’épisode avec l’elfe de maison, et moi j’oublierais que tu ne sais pas descendre des escaliers de manière civilisée, sourire timide et entendu, ce qui c’est passé dans cet asile restera dans cet asile. Avant que tu ne puisses répondre, refuser ou argumenter contre l’idée, tu te retrouves dans ses bras, bon… tu n’as pas la force ou l’envie de contester, tu te contentes de passer tes bras autours de son cou pour éviter de te casser la figure, non mais, je te jure murmures-tu dans son cou en souriant. Inconsciemment, tu fermes les yeux pour ne pas voir les derniers décors de ce bâtiment maudit, tu préfères ne pas y repenser, ne plus rien voir de ce lieu. Enfin, l’air frais et piquant de la nuit vient fouetter ton visage, tu réouvres les yeux au moment où tes pieds touchent à nouveau le sol. Et c’est très bien comme ça, quelle idée de merde, franchement, la prochaine fois que tu en as encore des comme ça, tu m’oublies, c’est à ton tour de plaisanter, quoique, on ne t’aura plus à pêcher par orgueil ou en tout cas tu réfléchiras deux fois avant de t’engouffrer dans une aventure qui semble légèrement stupide. Ton égo te tuera un jour. Apaisée par l’air frais, tu n’en demeures pas moins tremblante de nervosité, quelques pas suffisent pour sortir du périmètre de l’asile, vous retrouvez la rue, la civilisation et … qu’est-ce que c’est agréable. D’abord silencieuse, tu regardes ta montre, minuit vingt. Un peu moins d’une heure et pourtant, tu as l’impression que c’est une éternité qui s’est écoulée depuis votre arrivée. Tu regardes Caël légèrement gênée, tu prends enfin conscience de ce qui s’est passé dans cet asile et tu n’es pas à l’aise, mais ça va bien au-delà de ça. Je n’ai pas envie de rentrer seule ce soir, ça va peut-être te paraître bizarre, mais … t’as pas envie qu’on aille boire un verre ou je sais pas, si tu n’as rien de prévu bien sûr. Si pour le verre c’est clair, pour le je ne sais pas ça l’est beaucoup moins. Tu sais qu’il n’y a personne chez toi ce soir, Naïa et Sam sont en déplacement et tu n’es pas rassurée à l’idée de rester seule. Heureusement, tu dors peu en général, tu es même une adepte des nuits blanches alors ça ne changera rien pour toi de ne pas dormir, tu ne veux simplement pas être seule après cette soirée.
(c) DΛNDELION
[/i]


make a wish
What is Christmas?  It is tenderness for the past, courage for the present and hope for the future

revelio:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Caël Muller
wild bear free heart
›› parchemins postés : 1135
›› miroir du riséd : Dominic Sherwood
›› crédits : .
›› multinick : La vieille chouette Evan & le québécois en sucre Hyahya
›› dispo RP : OPEN
FORCES PUBLIQUES
›› âge : 27 ans
›› situation : Célibataire
›› options obligatoires & facultatives : Options obligatoires
DCFM
Sortilèges
Métamorphose
Options facultatives
Sport (Vol)
›› particularité : Animagus
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 1932

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mar 27 Nov 2018 - 18:40 Sujet: Re: niael × Commencez à croire aux histoires de fantômes...

Son merci est rapide, presque inaudible, au point que dans quelques jours je me demanderai sûrement si elle l’a vraiment prononcé, mais je sais qu’il est sincère, et ce que j’apprécie surtout c’est que Niamh me fait confiance. Comme si on s’était parlé sans décodeur pendant des années et que dernièrement on trouvait enfin comment décoder nos phrases et nos comportements. Et au final, on agit plutôt de la même façon, mais bien entendu, on est trop têtus l’un et l’autre pour se l’avouer. Quelque chose a bougé en moi, je le sens, comme un déclic, en écho un peu avec ces mots terribles que j’avais écrit cet été dans mon journal intime, un journal que ma famille semblait avoir pris un malin plaisir à lire… Oui, maintenant, Niamh compte pour moi. De quelle façon et à quel point ? Je l’ignore encore, mais je sais que je ne veux pas qu’on lui fasse de mal personne n’en a le droit et si je tombe sur le mec qui a osé s’en prendre à elle, il va passer un sale quart d’heure. Heureusement pour lui, je ne suis pas au courant que Niamh en est tombée enceinte et qu’elle a fait une fausse couche. Elle s’est dévoilée à moi mais il est encore trop tôt pour que je connaisse toute sa vie. Si elle m’avait tout dit, je n’aurai pas pu me contrôler…

Pour le moment, on tente de reprendre contenance tous les deux avec l’humour, comme à notre habitude, et alors que je mentionne l’elfe de maison fantôme, elle me rappelle ma dégringolade dans les escaliers, et cette simple notion me fait sincèrement rire, ce qui me fait grimacer immédiatement à cause de la douleur encore présente. Sans lui demander son avis, je la porte pour sortir de l’asile, et ses mots dans mon cou me font sourire. L’air frais de la nuit et la demi-lune éblouissante me font du bien, je laisse Niamh se remettre sur ses jambes et j’inspire l’air à pleins poumons. Ce n’est que maintenant que je me rends compte à quel point cet asile était humide et poussiéreux. Je ferme les yeux quelques instants, il faut que je m’en remette, j’ai également vécu des choses dures dans cet asile… L’épisode de l’épouvantard pourrait limite faire rire, mais j’ai encore en tête toutes ces personnes qui m’ont poignardé, dont Donovan, celui pour qui mon cœur battait comme il n’avait jamais battu. Au fond, je me rends compte que j’ai fait bien du mal, et même s’il est trop tard pour regretter, j’en porte le poids sur ma conscience. Les mots de Niamh me font rouvrir les yeux.

Oh, arrête de râler, c’est avec ce genre d’émotion qu’on se sent vivant non ? Tu ne sens pas ton cœur battre comme il a rarement battu ? Ca doit être pour ça qu’on dit que je suis une tête brûlé, à croire que frôler le danger m’aide à me sentir vivant… Et puis, c’était juste un défi, c’est ton ego qui nous a emmené là-dedans Princesse.

Clin d’œil. Personnellement, je ne regrette pas cette soirée, peut-être que Niamh oui mais ce n’est pas mon cas, malgré les bleus sur mon torse et ma lèvre ouverte. Je la vois regarder l’heure, elle doit être pressée de rentrer chez elle et se cacher dans ses couvertures, alors je vais prendre congé. Mais je reste quelques secondes muet devant sa question. Elle m’invite chez elle pour ne pas rester seule. D’ordinaire, quand une fille me propose un verre chez elle à cette heure de la nuit, je comprends très vite que c’est un message pour me dire qu’elle a envie de moi et que l’on fasse du sport toute la nuit (oui je suis endurant). Mais ce n’est pas le genre de Niamh, malgré ce que je lui ai fait croire la dernière fois.

Si tu m’invites à boire un verre, je ne dis pas non, j’espère que tu as autre chose que du jus de citrouille chez toi, je suis partant. J’avais réservé ma soirée pour toi Princesse, sois honorée ! Allez donne moi la main, on y va.

Une fois sa main dans la mienne, on transplane et on arrive devant sa porte.

A toi l’honneur Fizwizbiz !


I just want to love without border. But HOW ?;
I never wanted to be a love man, but the love is a traitor, and now my heart is beating. For them. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niamh Walsh
Dancing queen
›› parchemins postés : 1123
›› miroir du riséd : Sarah Hyland
›› crédits : .pinklemon
›› multinick : Caleb && Sasha
›› dispo RP : full
SORCIER SALARIE
›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› options obligatoires & facultatives :
rien n'est impossible
à celui qui décide de le créer


›› profession : artiste ★ coach artistique au Lovingblow's Art Center
›› nature du sang : née-moldu
›› gallions sous la cape : 1906

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mer 28 Nov 2018 - 18:43 Sujet: Re: niael × Commencez à croire aux histoires de fantômes...


vous en vivez une !
Caël & Niamh

« Quand on n’a rien à se reprocher dans la journée, on ne craint pas les fantômes qui viennent hurler au milieu de la nuit. »
Regard en coin, tu ricanes, je râle pas, je m'exprime espèce de troll, le sourire que tu affiches tranche avec le tremblement de tes mains, mais il est sincère. J'ai pas de problème d'ego, moi. Tu parles. Tu essaies de convaincre qui, toi ou lui ? Et je ne suis pas peureuse, je suis juste pas stupide, narquoise tu le regardes avec un mélange de défi et d'amusement dans le regard, c'est vrai que tu aimes les décharges d'adrénaline, mais vous ne vous les procurez pas de la même manière ; c'est tout. Tu t'entends lui proposer de prendre un verre et te surprends toi-même, après tout, peut-être que tu as d'autre personnes qui pourraient t'accueillir, mais ça signifie expliquer pourquoi tu ne veux pas être seule, alors que ce n'est pas quelque chose qui te dérange d'ordinaire. Surprise, tu l'es également quand le blond accepte l'invitation, tu pensais qu'il aurait d'autre projets, tu souris en levant les yeux au ciel. J'ai tout ce qu'il faut ne t'inquiète pas... L'alcool et toi, ce n'est pas un duo gagnant même s'il t'arrive de boire parfois, il n'en demeure pas moins que tes colocs sont un peu moins raisonnables que toi, le bar est de ce fait régulièrement rempli, sans compter que vous aimez recevoir les gens correctement.

Main dans la main, tu visualises la porte de ton appartement, heureusement, ton côté maniaque garantit un endroit propre et rangé, qu'importe le moment. Une rune dessinée sur la porte du bout de ta baguette déverrouille l'entrée, tu allumes et jette un rapide coup d’œil, seul ton chat ronfle sur le dossier du canapé. Personne à l'horizon. Entres, fais comme chez toi, tu enlèves ta veste et file la ranger dans ta chambre, laissant Caël seul quelques instant. L'appartement est plutôt vaste, après tout vous y vivez à trois. Trois belles chambres, une salle d'eau, un très grand séjour cosy et bien décoré ouvert sur une cuisine moderne et toute équipée où tu passes le plus clair de ton temps et ... d'un coup de baguette tu fais disparaître les voiles qui pendaient du plafond de même que la barre verticale qui se dressait au centre du salon. Tu profites de l'absence de tes amis pour t'étaler, tu t’entraînes dans ton salon au voile aérien de même qu'au pole-danse, disciplines que tu adores mais dans lesquelles tu n'es pas encore à niveau, enfin... à niveau selon tes critères légèrement exigeante la petite. D'un geste de la tête, tu invites Caël à te suivre vers la cuisine où tu ouvres une armoire et le frigo alors, qu'est-ce que tu prendras ? On a ... bieraubeurre, whisky pur feu ou pur malt y'a de la concurrence dans l'air, vin, bière traditionnelle moldue, rhum et ses variantes, vodka, mais aussi du soda, jus de fruit et ... non pas de jus de citrouille, personne n'en boit en fait ... Tu es bien chez toi, tu regrettes que bientôt votre équilibre ne sera plus le même, Samwell va partir à l'étranger et vous ignorez encore ce que vous allez faire avec Naïa, ce sont peut-être les derniers moments que tu vis ici, dommage, tu l'aimais vraiment cet appartement. Tu as faim ? d'un geste de baguette, un plateau apparaît avec une farandole de petits gâteaux, tu en as fait pour Scylla la veille, d'ailleurs tu poses ton regard dans le sien en te retenant de rire, je te promet que les miens sont très bons... Le pauvre, s'il est habitué à manger les préparations de sa soeur, il va avoir peur de goûter les tiens, mais ça serait un tort, tu cuisines très bien, la pâtisserie étant ta spécialité, ton exutoire également. Personne ne s'en est encore plaint d'ailleurs.

(c) DΛNDELION


make a wish
What is Christmas?  It is tenderness for the past, courage for the present and hope for the future

revelio:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Caël Muller
wild bear free heart
›› parchemins postés : 1135
›› miroir du riséd : Dominic Sherwood
›› crédits : .
›› multinick : La vieille chouette Evan & le québécois en sucre Hyahya
›› dispo RP : OPEN
FORCES PUBLIQUES
›› âge : 27 ans
›› situation : Célibataire
›› options obligatoires & facultatives : Options obligatoires
DCFM
Sortilèges
Métamorphose
Options facultatives
Sport (Vol)
›› particularité : Animagus
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 1932

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Lun 3 Déc 2018 - 11:17 Sujet: Re: niael × Commencez à croire aux histoires de fantômes...

Espèce de troll ? Si ça ce n’était pas la preuve que la jeune femme reprenait du poil de la bête, je me demandais ce que ça pouvait être. Elle tremble encore un peu, je le vois, mais son sourire est là, ça me rassure. Un carré de chocolat et je suis sûr qu’elle irait dix fois mieux. Enfin, il ne faut pas trop lui donner de force non plus, sinon elle risquerait de me frapper pour l’avoir emmené là-bas. Je ne réponds à sa remarque sur son ego qu’avec un petit rire moqueur. Elle le sait très bien qu’elle en a de l’ego, et je sais très bien que j’en ai aussi. On est presque fait du même bois, pour nous deux la carapace est importance, et notre fierté est précieuse. Mais je ne vais pas lui jeter la pierre.

J’avoue, tu es loin d’être stupide, j’ai le droit de dire que tu es un peu impressionnable ? Non mais parce qu’un fantôme d’elfe de maison, ce n’est pas non plus un Moremplis.

Mas finalement, je suis peut-être davantage surpris de son invitation que de toutes ces créatures que l’on a croisé dans cet asile. J’aurai pu dire non, après tout, vu notre passif, je peux comprendre qu’elle ne m’ait invité que par politesse et qu’elle aimerait une présence plus rassurante pour cette fin de soirée. Mais non, je me dis qu’après ce qu’on vient de vivre, il vaut mieux que ça soit moi. Et puis, une invitation chez la grande Niamh, je ne vais pas la refuser ! Surtout s’il y a de l’alcool. J’ai bien besoin d’un remontant.

A peine arrivé, je remarque que l’appartement est très grand et surtout très bien rangé. A croire que Dhan le maniaque était passé par là. Je ne savais pas du tout que Niamh était une telle fée du logis, à défaut d’être une pro dans les maléfices. Faire comme chez moi ? Faut pas me le dire deux fois. J’enlève ma veste, que je pose sur le dossier d’une chaise. Niamh me laisse quelques instants, ce qui me laisse le loisir d’observer la pièce principale. La cuisine est moderne, même si l’ensemble est assez moldu, j’ai encore du mal à m’y faire. Mais l’ensemble est très bien décoré, on sent toute l’âme artistique de Niamh là dedans. Le séjour est chaleureux, on a envie de s’y prélasser. C’est différent de chez moi, et j’ai un peu de mal à me sentir à l’aise, mais au final la barre de pole dance et les voiles du salon finissent de me mettre à l’aise. Je rigole d’un grand rire quand elle fait disparaitre ces accessoires. Eh ben, je ne me doutais pas que Niamh versait dans ce genre de danse… Je ne peux manger une petite remarque.

Roh tu aurais pu les laisser, et me faire une petite démo, je mérite bien ça, je t’ai quand même sauvé plus d’une fois ce soir. Je ne savais pas que tu faisais ce genre de danse… Je comprends mieux certaines choses maintenant.

Je finis cette phrase d’un coup du menton, en direction d’un jean, de mec à première fois, qui traine sur une chaise. Oui tout est très bien rangé, sauf ça.

Je vois que je ne suis pas le premier à être invité ici, j’espère que tu n’es pas une de ces mantes religieuses qui attire les hommes, couchent avec eux pour en recracher la tête une fois fini. Tu me permets de vérifier s’il n’y a pas encore un corps tout frais dans ta baignoire, que je me puisse me sauver s’il le faut.

Je suis taquin, signe que j’ai repris contenance et que je suis vraiment à l’aise. Mes petits pics feront sûrement réagir Niamh, et c’est le but, mais elle me propose tout un assortiment de boissons en se dirigeant vers la cuisine.

Tu me fais un cocktail ? Sans poison par contre, je ne le digère pas très bien.

Niamh fait apparaître un plateau avec des gâteaux. A cette vue, mon estomac émet des gargouillis assez bruyants, de faim mais aussi de crainte, les derniers gâteaux que j’ai mangé étaient ceux de ma sœur, des biscuits rochers mais qui tenaient plus du rocher que du gâteau. J’avais failli mourir étouffé ce jour-là. Suspicieux, j’en prends néanmoins un que je goûte. Ca va, elle se débrouille bien la Princesse. J’ai encore la bouche pleine quand je parle.

Hum fa va, tu te débrouilles plutôt bien Prinfesse. T’es presque bonne à marier !


I just want to love without border. But HOW ?;
I never wanted to be a love man, but the love is a traitor, and now my heart is beating. For them. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niamh Walsh
Dancing queen
›› parchemins postés : 1123
›› miroir du riséd : Sarah Hyland
›› crédits : .pinklemon
›› multinick : Caleb && Sasha
›› dispo RP : full
SORCIER SALARIE
›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› options obligatoires & facultatives :
rien n'est impossible
à celui qui décide de le créer


›› profession : artiste ★ coach artistique au Lovingblow's Art Center
›› nature du sang : née-moldu
›› gallions sous la cape : 1906

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mer 5 Déc 2018 - 10:08 Sujet: Re: niael × Commencez à croire aux histoires de fantômes...


vous en vivez une !
Caël & Niamh

« Quand on n’a rien à se reprocher dans la journée, on ne craint pas les fantômes qui viennent hurler au milieu de la nuit. »
Faire entrer quelqu’un chez toi n’est pas quelque chose de commun, tu aimes conserver ce petit cocon, cette intimité, tu as besoin d’un havre de paix et ici, tu le trouves depuis quelques mois déjà. Alors, la petite boule au creux de ton estomac est probablement normale, tu t’enfonces dans l’appartement, laissant le loisir à Caël de faire comme chez lui, ce n’était peut-être pas une bonne idée connaissant le wright, mais bon, tu prends le risque. Après cette soirée, qu’est-ce qui pourrait être pire ? Ah … si. La réflexion qui arrive après que tu ai fait disparaître la barre et les voiles du salon, tu hausses un sourcil en le regardant, avant de hausser les épaules en souriant tant malicieux que charmeuse, pour la démonstration, tu n’as qu’à venir chaque premier mardi du mois au Vampire Night, j’y danse de minuit à trois heures , depuis quelque temps déjà. Tu ne sais pas si tu pourras continuer avec ton nouvel emploi du temps, c’est dommage parce que tu appréciais vraiment ce petit travail, ils paient bien les vampires et être payée pour faire quelque chose que tu aimes, il n’y a rien de mieux. Tu comprends mieux quoi? C’est vrai, toi tu ne vois pas ce qu’il pourrait comprendre mieux, même si tu sais très bien la réputation qui vas avec les danses de pole-dance particulièrement, mais … tu n’es pas de ce genre, c’est la difficulté qui t’attire, la complexité, l’effort, pas vraiment les mains baladeuses ou les regards lubriques posés sur tes fesses. Ça fait simplement partie du job.

Il attire ton attention sur un jean qui traîne, sammy, tu soupires en l’envoyant dans un coin grâce à un petit coup de baguette, avant de reposer un regard très sérieux, trop probablement, sur le blond dans la baignoire non … j’ai qu’une douche … mais dans la cave par contre, je les pends par les pieds, c’est plus pratique pour qu’ils se vident de leur sang, tu peux aller voir si tu veux, tu souris avant d’ajouter deux femmes et un mec dans un appart, il y a toujours un moment donné des trucs qui traînent, celui-là c’est à Sam. C’est pas que tu te justifies, mais presque alors que tu n’as aucun compte à rendre, si ce n’est que tu n’as pas envie qu’on te prenne pour une bordélique. Tu soignes ta maniaquerie depuis que tu n’es plus dans le même dortoir que Lina, mais ça n’est pas encore assez pour tes amis qui te trouvent un chouilla trop rigoureuse. Tu proposes à boire, mais tu ne pensais pas qu’il te demanderait un cocktail, soit, tu vas piocher dans tes armoires et tes souvenirs pour sortir deux tropiques, cocktail apprit grâce à Zadig lors d’une soirée de travail et qui fait partie de tes préférés. Rhum, grenadine , jus de citron et sucre de canne. Tu sors deux verres, mélange le tout dans un shaker et les sert sur le comptoirs tandis qu’il semble oser grignoter un bout de gâteau. Presque bonne à marier ? Non, je ne crois pas, je suis une bonne coloc par contre dis-tu en souriant lui mettant son verre sous le nez, je l’ai un peu corsé, c’est pas que je veux te mettre dans mon lit t’inquiète pas, j’ai pensé qu’on en avait juste bien besoin après ce soir ... mais, je suis pas sûre que tu en supporterais plusieurs tu lui adresses un clin d’oeil tout en trempant tes lèvres dans le cocktail, en effet, bien chargé.
(c) DΛNDELION


make a wish
What is Christmas?  It is tenderness for the past, courage for the present and hope for the future

revelio:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Caël Muller
wild bear free heart
›› parchemins postés : 1135
›› miroir du riséd : Dominic Sherwood
›› crédits : .
›› multinick : La vieille chouette Evan & le québécois en sucre Hyahya
›› dispo RP : OPEN
FORCES PUBLIQUES
›› âge : 27 ans
›› situation : Célibataire
›› options obligatoires & facultatives : Options obligatoires
DCFM
Sortilèges
Métamorphose
Options facultatives
Sport (Vol)
›› particularité : Animagus
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 1932

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mer 5 Déc 2018 - 18:24 Sujet: Re: niael × Commencez à croire aux histoires de fantômes...

Elle m'a fait entrer dans sa vie privée et je retrouve mes marques : taquinerie, petite blague, des pics acidulés, tout ce qui nous caractérise. Enfin nous, notre relation, enfin je ne sais pas trop comment l'appeler, c'est assez étrange. On n'est pas vraiment amis, mais en même temps je commence à l'apprécier et je doute que si ce n'était pas réciproque elle m'ait invité chez elle ce soir. Elle croit qu'on a couché ensemble, et pourtant je sais que c'est faux, mais je ne sais pas, c'est comme si on commençait à s'apprécier. Et forcément, je ne manque pas remarquer les détails – car après tout c'est toujours ça qu'on remarque en premier non ? - et je la lance sur la barre et les voiles qu'elle vient de faire disparaître. Sa réponse me surprend, j'en apprends encore sur elle. Ainsi, elle danse au Vampire Night ? Comme quoi ? Gogo danseuse ? J'y suis déjà allé quelques fois – forcément et pas pour les cocktails – mais je ne l'y avais jamais vu. Je ne sais pas quoi penser de cette nouvelle donnée.

Si tu me donnes rendez-vous, je ne peux que venir. Même si j'aurai espéré un show plus … privé... Et promis, je ne materai pas trop... Même si je suis sûr que certains ne se gênent pas.

Je ne sais pas quoi dire d'autre. Je ne peux pas vraiment lui reprocher une telle activité car après tout qui suis-je pour faire de telles remarques ? Ni son pote, ni son mec ou son frère. Alors je n'ai rien à dire, mais au fond de moi, ça ne me plaît pas. Pas du tout même. Plus j'en apprends sur elle, et plus j'ai cette envie irrésistible de la protéger. De son agression, des autres mecs aux mains dégueulasses... Sûrement mon instinct d'Auror caché bien au fond de moi, je ne vois pas ce que ça peut être d'autre n'est-ce pas ? Ce n'est pas comme si j'éprouvais quoique ce soit pour elle.... Non, bien sûr... J'attire son attention sur le jean d'un mec posé sur une chaise, et elle l'envoie valser dans un coin. Non, je ne suis pas jaloux … Elle a de la répartie, ce qui me fait dire qu'elle va mieux, qu'elle reprend des forces.

Oh, je te crois, je ne doute pas que tu es ce genre de filles qui ne s'embarrasse pas d'un mec. Mais j'éviterai d'aller dans ta cave, je suis bien plus sexy avec mon sang, que sans.

Petit sourire de connivence. Notre humour est différent, ce n'est plus aussi agressif qu'avant.

Ah tu fais de la colocation, je comprends mieux tout cet espace. Et tes colocs t'ont laissé l'appart libre ? Avoue que t'avais prévu de m'inviter chez toi Princesse, avoueras-tu enfin que tu as succombé à mon charme ravageur ?

Elle a l'air de se justifier mais à vrai dire je ne le vois même pas. Ma demande semble la surprendre et je la regarde s'affairer à nous préparer des cocktails. Elle repousse très vite ma petite blague sur l'idée qu'elle soit bonne à marier. Une femme indépendante, je le savais. Je me demande si elle aimerait se marier un jour, fonder une famille, ce genre de chose. Après tout, on rêve tous de notre avenir, reste à savoir quel est son rêve à elle ? Un peu corsé ? Je n'ai pas peur et je prends une gorgée pour goûter ce mélange. J'avoue qu'il est fort, mais ça ne me fait pas peur. J'ai déjà bu pire, Marcus fait des cocktails bien plus mortifiants que ça. Donovan aussi en faisait des forts, mais bon contrairement à ce que Niamh prétend, lui assumait clairement qu'il songeait à me mettre dans son lit à la fin, même si l'alcool n'était jamais nécessaire pour ça.

Tu veux tester ma résistance ? J'ai de l'entraînement fais attention. Je vais finir par croire que je t'ai tellement impressionnée la dernière fois, bien que tu feignes ne pas t'en souvenir, que tu veux me saouler juste pour recommencer. Tu peux juste le demander Princesse tu sais. Je suis généreux.

Clin d'oeil coquin digne d'un gros lourdingue. Tout moi.

Je ne peux pas en dire pareil de toi, d'après ce que j'en sais tu ne tiens pas très bien l'alcool.


I just want to love without border. But HOW ?;
I never wanted to be a love man, but the love is a traitor, and now my heart is beating. For them. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niamh Walsh
Dancing queen
›› parchemins postés : 1123
›› miroir du riséd : Sarah Hyland
›› crédits : .pinklemon
›› multinick : Caleb && Sasha
›› dispo RP : full
SORCIER SALARIE
›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› options obligatoires & facultatives :
rien n'est impossible
à celui qui décide de le créer


›› profession : artiste ★ coach artistique au Lovingblow's Art Center
›› nature du sang : née-moldu
›› gallions sous la cape : 1906

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Jeu 6 Déc 2018 - 9:47 Sujet: Re: niael × Commencez à croire aux histoires de fantômes...


vous en vivez une !
Caël & Niamh

« Quand on n’a rien à se reprocher dans la journée, on ne craint pas les fantômes qui viennent hurler au milieu de la nuit. »
L'expression sur son visage t'interpelle, il semble surpris d'entrevoir l'étendue de tes talents, tu n'as aucun problème avec les différents emplois que tu as pu occuper pour payer tes factures. C'est grâce à eux que tu es devenue une femme indépendante et ça, c'est probablement ta plus grande fierté aujourd'hui. Bien entendu, il ne peut s'empêcher de relever l'invitation, ajoutant avoir espérer quelque chose de plus privé, visage légèrement baissé, tu le regardes avec amusement tout en répondant peut-être que si t'es gentil, t'y aura droit. Ce n'est pas comme si c'était une corvée pour toi, quand tu n'es pas au travail, tu passes ta vie suspendue dans ce salon à tourner et te perfectionner. Tu n'es pas vite gênée en plus, et puis, pourquoi tu le serais d'abord ? C'est que Caël. Probablement qu'ils ne se gênent pas, je suis suffisamment payée que pour ne pas y prêter attention, et puis ... ça serait dommage que personne ne regarde au fond. Tu ne tenais pas le même discours il y a quelques mois, semaines, tu étais persuadée que tu étais responsable de ton agression, que si tu n'étais pas si ... ça, ça ne serait pas arrivé, mais certaines personnes ont trouvés les mots pour te déculpabiliser, une chose qui t'apporte autant de bonheur que la danse et le spectacle ne peut pas être responsable de ce malheur, c'était juste la faute à pas de chance, le mauvais endroit au mauvais moment, tu as fini par l'accepter avec le temps. Aujourd'hui, tu sais que rien ne justifie ce genre d'épreuve, alors tu continueras à faire ce qui te rend heureuse le plus longtemps possible.

Mince, je manquais de viande pour la semaine prochaine, tu ne m'arranges pas ... vraiment ! Tu ne comptes pas lui dire qu'il n'y a aucun cadavre dans ta cave, parce que tu espères qu'il ne te prend pas vraiment pour une folle furieuse, c'est juste un jeu, comme tant d'autre. Un nouveau sourire se glisse sur tes lèvres, comment voudrait-il que tu paies un appartement pareil à toi seule ? Tu n'es pas une Muller ou l'une de ces familles qui possèdent plusieurs coffres à Gringotts, non. Toi, tu es plutôt la fille qui garde le peu qu'elle possède dans une boite cachée sous son lit, même si depuis que tu as quitté l'université, tu as un salaire fixe et raisonnable, ce n'est pas la panacée, inutile de rappeler que ce n'est pas dans ce monde-là qu'on devient riche, enfin ... pas en restant à Inverness. A vrai dire, Sam va partir d'ici quelques jours à l'autre bout du monde, définitivement, il est parti je-ne-sais-où pour faire des repérages et Naïa à prit quelques jours de vacances, alors ... non, ce n'était pas prévu, tu t'avances légèrement vers lui pour lui glisser à l'oreille sur un ton lascif qui ne laisse pourtant aucun doute quant au fait que tu plaisantes d'accord, tu as raison, je suis démasquée ... Regard rieur, tu donnes un léger coup d'épaule quand tu passes à côté en te retenant de rire. Il est grave quand même. Bien sûr, Icare qui s'approche du soleil se brûle, tu risques le même sort que lui si tu n'y prends pas garde, c'est qu'il a de la répartie le blondinet et surtout qu'il n'en démord pas, qu'à cela ne tienne, en fait, j'ai un goût de trop peu, puisque je ne me rappelle de rien, ça serait plutôt pour te donner une seconde chance si je devais repasser dans ton lit, mais ... pas ce soir, nouvelle gorgée et tu souris, l'avantage ou pas de ce genre de cocktail, c'est qu'ils sont beaucoup plus chargés qu'il n'y parait, le sucre annihilant l'impression d'alcool, c'est pas pour rien que ce sont des cocktails dit de femmes. Qui sait ... peut-être que tu avoueras qu'il y avait bien un ours ce soir-là...parce que ... étonnamment, ça, je m'en souviens. Comment oublier un ours dans les rues écossaises. Winnie n'avait rien à faire là. C'est vrai, je supporte très mal l'alcool, contrairement à d'autre, mon hygiène de vie est particulièrement ... saine et c'est le moins que l'ont puisse dire. Si tu ne prêtes pas vraiment attention à ce que tu manges, parce que c'est déjà rare quand tu manges, tu ne bois pas ou très peu, tu ne fumes pas, tu n'as jamais prit de drogues, quant aux médicaments ... hormis après l'agression et la fausse-couche, tu n'en a jamais prit non plus, préférant souffrir que d'empoisonner ton corps. Histoire d'éponger un peu l'alcool, tu saisis un cookie posé sur le plateau qui laisse percevoir des roulés à la cannelle et tu souris, mince, j'ai oublié de les apporter à Dhan. Le secrétaire est un féru de ces petites choses, que tu détestes, mais que tu fais toujours pour lui quand tu pâtisses. Les bonnes vieilles habitudes. Tu notes quelque part dans ton esprit de lui apporter dès le matin, et toi, c'est quoi ton gâteau préféré ? On ne sait jamais, si tu en fais déjà, tu pourrais lui en donner ou essayer d'en faire.
(c) DΛNDELION


make a wish
What is Christmas?  It is tenderness for the past, courage for the present and hope for the future

revelio:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Caël Muller
wild bear free heart
›› parchemins postés : 1135
›› miroir du riséd : Dominic Sherwood
›› crédits : .
›› multinick : La vieille chouette Evan & le québécois en sucre Hyahya
›› dispo RP : OPEN
FORCES PUBLIQUES
›› âge : 27 ans
›› situation : Célibataire
›› options obligatoires & facultatives : Options obligatoires
DCFM
Sortilèges
Métamorphose
Options facultatives
Sport (Vol)
›› particularité : Animagus
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 1932

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Jeu 6 Déc 2018 - 15:32 Sujet: Re: niael × Commencez à croire aux histoires de fantômes...

Être gentil ? Mais je suis la gentillesse incarnée, n'est-ce pas ? Je ne sais pas à quoi elle joue, mais je suis rassurée, elle va beaucoup mieux que dans l'asile, je retrouve la Niamh piquante et acidulée que je connais si bien, qui souffle le chaud et le froid, sûre d'elle, avec un ego plutôt surdimensionné. Comme moi en somme, mais en version féminine. On se ressemble tellement qu'on a mis un sacré bout de temps avant de s'en apercevoir, ce qui est assez marrant au final. Je la prends au mot.

Je vais me tenir tranquille alors, j'adore les shows privés... Peut-être que tu en auras un aussi si tu es sage Princesse.

On se cherche, mais on sait au fond de nous que ce n'est que de l'humour. Encore on pense. C'est le cas n'est-ce pas ? Néanmoins sa dernière phrase me fait réagir.

Je me demande quand même comment Dhan pouvait le supporter. Personnellement, si on avait été en couple, je n'aurai pas vraiment apprécié que des regards lubriques de détaillent. J'en aurai fait de la cendre si tu vois ce que je veux dire.

Oui je suis un peu jaloux quand je suis amoureux, enfin je pense, je ne l'ai été qu'une fois, mais si je suis aussi protecteur qu'avec ma famille, la personne avec qui je serai pourra être sûr que je serai là pour la protéger. Et depuis que je sais ce qui est arrivé à Niamh, je ne peux m'empêcher de me dire qu'elle aurait dû être protégée... Non pas que je la considère comme un être fragile, bien au contraire, mais à mes yeux personne ne devrait avoir le droit de lui faire du mal. Pourquoi ? Je l'ignore, mais j'en ai le sentiment profondément ancré en moi.

A sa répartie sur la présence d''un cadavre dans sa cave, je ne peux que rire. Je sais qu'elle n'est pas sérieuse, elle est peut-être un peu folle (comme toutes les femmes non?), mais pas assez pour tuer des sorciers et les vider de leur sang n'est-ce pas ? Je comprends mieux pourquoi on est seul, sa colocation semble être sur le point de se finir. Je me demande si elle va garder l'appartement une fois ses colocs partis ou non. Je risque une proposition.

Si tu dois quitter l'appartement et que tu galères à en trouver un autre, je peux t'héberger quelques jours si tu veux, je prendrais le canapé.

Pourquoi je lui propose ça ? Aucune idée, c'est sorti tout seul. J'aurai peut-être du réfléchir avant, mais ce n'est pas trop mon fort. Son petit mot à mes oreilles me fait rire, car je sais qu'elle n'est pas sérieusement. Mais je fais semblant de marcher, juste pour la taquiner. Surtout vu la suite de sa phrase.

Je savais bien que tu en redemandais. J'ai l'habitude, m'essayer c'est m'adopter à ce qu'il paraît. J'en ai déçu plus d'un et plus d'une, à croire que je suis un vraie drogue au lit. Qui te dit que de toute façon je t'aurai dit oui ? Je suis généreux mais tout de même, faut le mériter un tout petit peu tu ne crois pas ?

Je ne réponds pas à son allusion sur l'ours. C'est mon petit secret, car je ne lu iai toujours pas révélé qu'il ne s'était en fait rien passé entre nous, et qu'elle avait réellement vu un ours et pas seulement mon tatouage. En fait, j'aurai même un peu peur qu'elle le prenne mal, ou qu'elle pense que je ne suis qu'un parleur et non un faiseur. Ainsi la Princesse fait attention à son hygiène de vie ? Ca ne m'étonne pas au fond, elle fait beaucoup de danse, et j'imagine mal une danseuse se goinfrer de chips, de soda, de drogue ou d'alcool. A côté d'elle, c'est vrai que je ne suis pas des plus sains, l'alcool a toujours été un défaut chez moi, et son frère me connait assez pour le savoir. Alors qu'elle saisit un cookie, j'aperçois des roulés à la cannelle juste en dessous. J'adore ça et j'en saisis un.

Tant pis pour lui, il est pour moi celui-là. Hm à vrai dire je suis un bouche à sucre, même si ça ne se voit pas, le sport tout ça. Mais j'aime beaucoup le brownie aux noix de pécan, ainsi que le shortbread millionnaire, c'est très sucré et un peu lourd, mais avant un match de quidditch ça donne des forces crois moi. Et toi du coup Fizwizbiz ? Des préférences culinaires ? Je suis sûr que tu as adoré mes sandwich au beurre de cacahuète de la dernière fois avoue. Attends tu sais quoi, on va se faire un Action/Vérité, ça sera l'occasion de mieux se connaître, on a déjà commencé autant continuer non ?


Et je n'attends même pas sa réponse, de toute façon, je viens déjà de m'affaler dans le canapé, dans le salon où se tenait la barre quelques minutes plus tôt, le cocktail à la main. Elle m'a dit de faire comme chez moi ? Alors j'ôte mes chaussures et mes chaussettes, que j'envoie dans un coin d'un coup de baguette et je m'étire un bon coup. A l'attaque !


I just want to love without border. But HOW ?;
I never wanted to be a love man, but the love is a traitor, and now my heart is beating. For them. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niamh Walsh
Dancing queen
›› parchemins postés : 1123
›› miroir du riséd : Sarah Hyland
›› crédits : .pinklemon
›› multinick : Caleb && Sasha
›› dispo RP : full
SORCIER SALARIE
›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› options obligatoires & facultatives :
rien n'est impossible
à celui qui décide de le créer


›› profession : artiste ★ coach artistique au Lovingblow's Art Center
›› nature du sang : née-moldu
›› gallions sous la cape : 1906

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Ven 7 Déc 2018 - 12:00 Sujet: Re: niael × Commencez à croire aux histoires de fantômes...


vous en vivez une !
Caël & Niamh

« Quand on n’a rien à se reprocher dans la journée, on ne craint pas les fantômes qui viennent hurler au milieu de la nuit. »
Amusée, tes iris noisettes roulent dans tes orbites, je ne suis pas certaine d'en avoir envie réponds-tu en fronçant le nez avant de hausser un sourcil presque contrariée par ses paroles. Heureusement que tu n'es pas vite vexée, à cette époque je ne faisais que des concours de danse, je n'avais pas de facture à payer, pas autant en tout cas, et ... on se faisait confiance, simplement, bien que tu ne saches pas réellement la réaction qu'il aurait eu, tu préfères imaginer qu'il t'aurait fait suffisamment confiance de même qu'en ton jugement que pour te soutenir. Je ne t'imaginais pas du genre jaloux ajoutes-tu pour changer de sujet, c'est pas faux en plus, lui qui est si libre, tu ne vois pas comment il pourrait être du genre à aimer posséder. La jalousie est alimentée par un manque de confiance en général et Caël, semble tout sauf quelqu'un qui manque de confiance en lui. D'ailleurs, sa proposition te surprend, c'est ... gentil et inattendu, même si tu doutes fort que tu te retrouves à la rue du jour au lendemain, ça te va droit au coeur, très peu habituée à ce genre d'attention. Je ne voudrais pas te priver de ton lit, mais c'est très gentil de proposer, contrairement à plus tôt, ton sourire est sincère. Agréablement surprise par son initiative et l'apparente sincérité de celle-ci.

Et sinon, ça vas la tête ? Tu passes toujours les portes ? Moqueuse, tu le charries sur ses propos, soit-disant addictif, tu n'as aucune idée de la chose, mais tu doutes vraiment qu'on puisse être réellement dépendant de quelqu'un de la sorte. Il saisit l'un des roulés à la cannelle et tes lèvres forment un "o", presque choquée héééé,si je supporte l'odeur de la canelle, c'est juste pour lui, tu souris malgré tout. C'est vrai que la canelle n'est pas ton épice favorite, mais qu'est-ce qu'on ne fait pas pour les gens qu'on aime hein ? Ainsi donc, monsieur Muller est un gourmand, voilà une victime de plus pour engloutir tes folies pâtissières ah oui, les bons trucs qui tiennent au corps quoi, tu as déjà fait des shortbread millionaire, mais ils sont restés sur le comptoir tant c'est sucré, tes sandwich étaient pas mauvais, mais je me laisse damné pour le gratin de pâte que ma mère faisait et en sucré ... le gâteau de Noël traditionnel qu'on prépare chaque année... le christmas cake irlandais, un délice, mais surtout des souvenirs ; tant dans le coeur que dans l'esprit. Tu te souviens des veilles de noël où tu préparais les gâteaux avec ta mère, faisant un voeux lors de l'intégration des cerises confites comme le veux votre tradition. Tu donnerais tout ce que tu possèdes, et bien plus encore, pour revivre un Noël avec tes parents, comme avant. D'un geste de la tête tu balaies la nostalgie, observant le blond faire ... comme chez lui, il te propose un action ou vérité ce qui te fais rire, okay, mais ni ironie, ni faux-semblant et ... interdiction de choisir la même chose plus de deux fois de suite, ce dernier point te concerne, tu es une pro du "action" à répétition, ce qui parfois te met dans des positions plutôt cocasses. Comme cette fois où tu t'es retrouvée à devoir sortir en petite tenue dans la rue pour demander le premier passant en mariage, le pire ... il avait accepté. Let's go ! Action ou vérité ? tu t'installes à ta place dans le canapé, posant ton verre sur la table tout en l'interrogeant du regard, voyons voir jusqu'où il est prêt à jouer.
(c) DΛNDELION


make a wish
What is Christmas?  It is tenderness for the past, courage for the present and hope for the future

revelio:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Caël Muller
wild bear free heart
›› parchemins postés : 1135
›› miroir du riséd : Dominic Sherwood
›› crédits : .
›› multinick : La vieille chouette Evan & le québécois en sucre Hyahya
›› dispo RP : OPEN
FORCES PUBLIQUES
›› âge : 27 ans
›› situation : Célibataire
›› options obligatoires & facultatives : Options obligatoires
DCFM
Sortilèges
Métamorphose
Options facultatives
Sport (Vol)
›› particularité : Animagus
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 1932

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Lun 10 Déc 2018 - 10:06 Sujet: Re: niael × Commencez à croire aux histoires de fantômes...

Je fronce des sourcils, mi-amusé, mi vexé. Comment ça elle n’en aurait pas envie ? Je suis sûr qu’elle pourrait trouver mon petit numéro à son goût si elle était un tant soit peu ouverte d’esprit. Mais pourtant, elle devait l’être ouverte d’esprit, pour danser dans un club de nuit. J’aimais bien ce genre de spectacle en général, même si là je devais avouer que ça me mettait un peu mal à l’aise, car je n’imaginais pas Niamh là-dedans, non pas que je déconsidère les femmes qui faisaient cela, mais je la pensais bien plus réservé, moins exhibitionniste. Et puis, je sais ce que les hommes viennent chercher dans ce genre d’endroit, j’y suis moi-même allé pour les mêmes raisons, alors ce n’est pas très flatteur. Mais j’aimerai beaucoup la voir danser un jour, non pour mater, mais pour la voir exprimer sa passion… Mais ma remarque ne semble pas lui avoir plu, et elle me rétorque presque aussitôt, presque sur la défensive.

La confiance c’est le ciment des couples il paraît. Tu as fait beaucoup de concours ? Oui je suis curieux, mais après tout on n’a jamais vraiment parlé de tes passions, et la nuit me rend bavard j’ai l’impression. A moins que ça ne soit l’ambiance cocooning de ton appartement… ou que tu m’aies lancé un sortilège de Babillage.

Je m’offusque presque de ce qu’elle sous-entend.

Moi jaloux ? Détrompe toi Princesse, je ne suis pas un mec jaloux. Quand j’étais avec Donovan, je ne lui ai jamais interdit de sortir avec ses potes, même s’ils étaient gays. J’avais confiance, comme toi en Dhan, même si au début on était plutôt libre comme couple. Non, je ne suis pas jaloux, je suis plutôt territorial en fait. C’est comme avec ma famille, personne n’a le droit de leur faire du mal, c’est tout.

Pourquoi je me sens obligé de me justifier comme ça ? Et puis pourquoi parler de Donovan, c’est déplacé non ? Pourtant, elle a bien parlé de son ex… enfin non c’est moi qui ai abordé le sujet en réalité. Mais le débat se calme quand je lui propose mon lit si un jour elle est en difficulté pour quelques jours. Me priver de mon lit ? Ce n’est pas un soucis, elle a l’air surprise, et elle me sourit. Me pense-t-elle vraiment si superficiel que ça ? J’ai un cœur énorme pourtant et pas que, et même quand mon ex est venu chez moi pour me gueuler dessus je l’ai laissé dormir là car il avait trop bu. Non, je suis plus gentil que j’en ai l’air… Je rigole quand elle m’accuse d’être prétentieux, oui je le suis un peu et alors ? C’est comme ça qu’on m’aime n’est-ce pas ?

Juste pour lui ? Et bien tu lui diras que grâce à moi, il prendra un peu moins de poids. C’est pas un grand sportif j’ai l’impression, à moins qu’il n’ait un stade caché dans son bureau, je le sauve de tes pièges caloriques ! Il devrait même me remercier !

Je finis de manger le roulé à la cannelle. Vraiment bon, j’ignorais que Niamh cuisinait aussi bien, elle devrait prendre des cours avec ma sœur, ça ne lui ferait pas de mal. Quoiqu’elle serait bien capable de les rater quand même.

Tu crois quoi, j’ai besoin de sucre pour être performant sur le terrain ! Et puis ça va, j’ai de la marge tu crois pas.

Clin d’œil coquin, car elle ‘ma déjà vu nu alors elle sait bien que malgré ces friandises je n’ai pas un poil de graisse. Même si elle est capable de prétendre le contraire juste pour me charrier, un peu comme mon cousin, on se chamaille tout le temps là-dessus.

Tu as bien de la chance, chez nous ce sont les elfes de maison qui font à manger … J’ai du mal à me souvenir de ma mère en train de cuisiner, il ne faudrait pas salir son tailleur avec de la farine.

Je roule des yeux pour montrer à quel point ça m’exaspérait. Les soucis des riches, on pourrait le résumer ainsi. J’ai l’impression que Niamh a une famille très soudée, ou en tout cas elle en a gardé de bons souvenirs, je ne peux pas vraiment en dire autant de notre côté, chez les Muller, les dîners sont généralement plus chauds que l’ambiance, et c’est à peine si on desserre les dents, il n’y a bien que Lilas qui parle tout le temps, prête à nous balancer chacun notre tour à notre père pour se faire mieux voir. Je secoue la tête avant de lui proposer – de lui imposer – un action ou vérité, après m’être installé dans le canapé comme un pacha, en ayant enlevé mes chaussures. Elle pose une règle … Ca marche, mais je n’ai pas peur, peut-être à tort.

Allez, je me lance : ACTION !


I just want to love without border. But HOW ?;
I never wanted to be a love man, but the love is a traitor, and now my heart is beating. For them. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niamh Walsh
Dancing queen
›› parchemins postés : 1123
›› miroir du riséd : Sarah Hyland
›› crédits : .pinklemon
›› multinick : Caleb && Sasha
›› dispo RP : full
SORCIER SALARIE
›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› options obligatoires & facultatives :
rien n'est impossible
à celui qui décide de le créer


›› profession : artiste ★ coach artistique au Lovingblow's Art Center
›› nature du sang : née-moldu
›› gallions sous la cape : 1906

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mer 12 Déc 2018 - 18:36 Sujet: Re: niael × Commencez à croire aux histoires de fantômes...


vous en vivez une !
Caël & Niamh

« Quand on n’a rien à se reprocher dans la journée, on ne craint pas les fantômes qui viennent hurler au milieu de la nuit. »

En effet, la confiance est l'un des fondements principaux d'un couple. C'est impossible de réussir à créer quoique ce soit sans cela. Tout comme le respect ou la tolérance, le fait de toujours croire en l'autre et de le pousser à se dépasser, c'est des choses évidentes pour toi, et pourtant pas si simples que cela à obtenir. Tu n'as pas l'impression de demander la lune, et pourtant ... Il change de sujet et t'interroge sur le nombre de concours que tu as déjà fait, tu gonfles tes joues en laissant échapper un soupire avant de sourire, trop que pour les compter, on a commencé alors qu'on était toujours Poudlard. Avec Zeno, mon partenaire, on en a gagné pas mal sans vouloir être prétentieuse. Parler de Zeno, de cet ami si précieux disparu te rend nostalgique, tu souris un peu dans le vague en repensant à toutes ces coupes ramenées à la maison, vous n'étiez pas là pour faire de la figuration. Oh, ça non. J'en fais toujours, des concours, mais en danse individuelle et non plus de salon, puisque je n'ai plus de partenaire. Sam à bien tenté de remplacer Zeno, mais bien que vous soyez très proches, il n'est pas ton partenaire, celui avec qui tu as évolué, grandit, celui qui t'a soutenue toutes ces années et à qui tu aurais confié ta vie sans même réfléchir. Non. Personne ne pourra le remplacer, c'est une évidence. La jalousie n'est pas une maladie honteuse, et puis ... ça pimente un peu la vie quand c'est bien dosé, tu réprimes un sourire, c'est comme si tu venais de l'insulter, c'est très drôle. Tu assumes être une jalouse pathologique, tu ne supportes que très mal qu'on s'approche ou qu'on touche ce qui est à toi, mais aucun mystère, tu n'as pas confiance en toi, alors forcément, tu te sens souvent en danger, facilement remplaçable. Il te faut quelqu'un capable de te faire sentir unique pour que tu baisses la garde, sans quoi, des mains ou des yeux pourraient être perdus à jamais. Ça serait dommage. D'ailleurs, en parlant de jalousie et d'instinct de protection, tu n'apprécies pas son allusion, tu plisses le regard tout en prenant la défense du secrétaire les impressions ne sont pas toujours exactes, et là ... tu te plantes totalement. Il est bien plus dur qu'il n'y parait et j'ai l'impression que c'est ton estomac qui me remerciera finalement.

Bientôt, les fêtes de Noël viendront frapper à vos portes, si enfant tu adorais cette fête, la crèche, le sapin, le père noël et toutes vos traditions familiales, depuis que tu as perdu tes parents ce ne sont que des jours comme tant d'autre. Tu apprécies pouvoir travailler, ça te donne une bonne excuse pour ne pas décorer chez toi, pour ne pas avoir à supporter les sourires, les joyeux noël heureux qui ne font que te rappeler que toi, tu ne feras plus jamais partie de l'une de ces familles heureuse. Non. Toi, tu es condamnée à te souvenir simplement. Heureusement que j'ai ces souvenirs, sans ça ... je ne sais pas ... je pense que je n'aurais pas grand chose à quoi m'accrocher quand ça ne va pas. Toi aussi tu es bavarde ce soir, tu ne parles pas de ta famille, ou très peu. Tu gardes ce bout de ta vie précieusement dans un coin de ta mémoire, tu chéris chaque souvenir, chaque instant, tu ne sais pas ce qui t'a rendue nostalgique ce soir, enfin... si, beaucoup de choses. Tu sautes sur l'occasion qui ce présente, un jeu, au moins tu ne seras pas seule avant un moment et tu as envie de t'amuser, de passer à autre chose. Action. Okay. Tu prends le temps de réfléchir, prenant une gorgée de cocktail, tu lèves en doigts tout en te levant bouges pas. Tu souris malicieusement, tu sais déjà çe que tu vas lui demander de faire, mais ça demande un petit accessoire que tu vas chercher dans la grande malle qui se trouve au pied de ton lit. Tu reviens avec un tissus roulé en boule, ton téléphone dont il doit se souvenir en main, tu pianotes rapidement sur youtube pour enfin trouver la vidéo que tu veux, tu tends le téléphone à Caël avec sérieux pourtant c'est pas facile de l'imaginer déguisé en Elsa sans rire voilà ton gage, tu me reproduis cette scène ... dans la rue en bas de l'immeuble, pas intégralement, je ne vais pas exagéré. On va voir s'il se prend au sérieux ou non le charmant Caël Muller. C'est un bon test. Tu décortiques son visage quand il regarde la vidéo, c'est déjà un miracle qu'il ne soit pas parti en courant.


(c) DΛNDELION


make a wish
What is Christmas?  It is tenderness for the past, courage for the present and hope for the future

revelio:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Caël Muller
wild bear free heart
›› parchemins postés : 1135
›› miroir du riséd : Dominic Sherwood
›› crédits : .
›› multinick : La vieille chouette Evan & le québécois en sucre Hyahya
›› dispo RP : OPEN
FORCES PUBLIQUES
›› âge : 27 ans
›› situation : Célibataire
›› options obligatoires & facultatives : Options obligatoires
DCFM
Sortilèges
Métamorphose
Options facultatives
Sport (Vol)
›› particularité : Animagus
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 1932

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Ven 14 Déc 2018 - 18:26 Sujet: Re: niael × Commencez à croire aux histoires de fantômes...


Trop pour tous les compter ? A ce point ? Je suis étonné, à vrai dire je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit si passionnée, preuve que je ne la connaissais pas du tout. Je suis content au fond que l'on ait fait cette expérience un peu folle à deux, ça me donne l'occasion de la connaître mieux. Comme si l'on s'était croisé pendant des années sans jamais prendre le temps se s'arrêter sur la vie de l'autre. Zeno ? C'était l'ex de Fiona ça non ? Celui qui l'a mis enceinte et maintenant Aedan se retrouve avec une copine enceinte jusqu'au coup n'est-ce pas ? Elle semble s'en souvenir avec nostalgie et je préfère ne pas interrompre ses souvenirs. Mais je ne reste pas silencieux pour autant, car à vrai dire ça m'intéresse. Pourquoi ? Je l'ignore.

J'ignorais que ta vie tournait autant autour de ça Princesse, ça explique la présence de tant d'accessoires chez toi … Ils sont publics tes concours ? On ne sait jamais, je suis assez curieux de nature, et promis, je ne me moquerai pas. Plus de partenaire ? Par choix ou parce que tu ne trouves personne d'aussi talentueux que l'ancien ?

Mes questions restent assez neutres, et pourtant elle semble vouloir revenir sur cette notion de jalousie. J'ai un peu amoindri la vérité car en réalité, oui il m'arrive d'être un peu jaloux, mais je préfère placer ça sous le signe de la territorialité, c'est un peu la même chose non ? A vrai dire je n'ai jamais vraiment été jaloux que d'une seule personne … Donovan. Mais il appartient au passé maintenant, enfin je crois.

Comme a dû dire le prof de potions à Poudlard un jour, c'est la dose qui fait le poison. La jalousie peut en effet être un piment efficace, rendre jaloux l'autre peut-être particulièrement marrant, enfin c'est une question de point de vue, mais moi ça m'a toujours fait rire.

Son attitude suivante me surprend. Je prends note de sa réponse : ne jamais plus s'en prendre  à son ex, bon j'avoue j'aurai peut-être dû le savoir avant de le déshabiller à moitié au Rainbow comme cet été... je me mettais subitement à espérer qu'elle ne l'apprenne jamais. Mais plutôt que de m'en formaliser, je rebondis sur son petit lapsus qui me fait bien rire, d'ailleurs, je ne me gêne pas et je ris largement, à ses dépends.

Bien plus dur ? Oh je n'en doute pas qu'il sait être dur, mais je n'ai encore jamais eu l'occasion de tâter le terrain dans ce sens Princesse. Je me doutais bien que derrière ta carapace il y avait une petit coquine !

La famille semble vraiment importante pour elle, et à vrai dire je ne peux pas vraiment comprendre, car je n'ai pas le même passé qu'elle, je n'ai pas eu ce cocon familial protecteur avec tant de traditions et d'histoires charmantes, bien au contraire, chez nous les Noël ont toujours été particulièrement formels et froids, et ce n'est que depuis notre majorité à Sasha et moi que ça se passe mieux, enfin tant qu'on ne tombe pas à court de whisky pur feu, au diable les regards réprobateurs de nos pères respectifs ! Je ne peux donc pas trop comprendre, mais je hoche la tête, je reste attentif à ce qu'elle dit. Par contre j'aurai peut-être dû y réfléchir à deux fois avant de proposer un Action ou Vérité. Je prends son morceau de plastique avec précaution, comme si j'avais peur qu'il ne m' explose dans la main. Une image mouvante s'y trouve, et du son en sort même. Sérieusement ? Elle veut vraiment que je reproduis cette scène ? J'aurai dû me douter qu'elle était sadique au fond, et en tout cas elle vient de me le prouver. Je la fixe dans les yeux pendant une trentaine de seconde puis je saisis le tissu qu'elle tient dans la main.

N'en profite pas trop pour me mater pendant que je me change Princesse.

Car je n'allais certainement pas mettre cette tenue au-dessus de mes vêtements ! Non, je me mets en boxer, et j'enfile comme je peux la robe bleu à paillettes. Oui parce que forcément, elle n'est pas vraiment à ma taille. Mais je ne désespère pas, et je saisis ma baguette pour l'élargir  là où c'est nécessaire, notamment pour les épaules en fait. Heureusement que je n'ai pas de miroir sous les yeux, j'en serai sûrement mort de honte. J'indique à Niamh de me suivre, direction la rue en bas de l'immeuble. Il est tard, avec de la chance, personne ne me remarquera. Une fois sur place, sous le regard rieur de Niamh, je reproduis comme je peux la scène vu précédemment, finissant par un tonitruant :

LIBEREEEEEEEEEEEEE ! DELIVREEEEEEEEEEE !

Ce sont sûrement ces derniers mots qui auront raison de ma virilité, car au même moment un groupe de jeunes mecs pédants, casquette sur le crâne, de l'autre côté de la rue, me lancent un « Jolies gambettes poupée, viens je vais te montrer ce que c'est un homme ». Je vois tout de suite rouge. Je cherche avec frénésie ma baguette mais je me souviens qu'elle est restée en haut, dans son appartement. Alors que je m'apprête à les poursuivre et de m'en occuper juste avec mes poingts, je sens la main de Niamh sur mon bras et ses yeux rieurs. J'essaie de me calmer. On remonte alors dans appartement, juste le temps de me changer, mais j'ai la flemme de remettre le haut, alors je reste juste en pantalon, il fait chaud de toute manière.

A toi Princesse, action ou vérité ?

Une action... C'est intéressant, et j'ai tout de suite une idée en tête. Elle a voulu me ridiculiser ? Je vais me venger.

Tu peux sortir ta baguette Princesse, tu vas pouvoir me faire une petite démo de ton show avec la barre et les voiles de tout à l'heure. Mais attention, j'impose la musique !

Un petit sort, une musique raisonne dans la pièce. Voulez-vous coucher avec moi, ce soir yeah


I just want to love without border. But HOW ?;
I never wanted to be a love man, but the love is a traitor, and now my heart is beating. For them. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
DATE:  Sujet: Re: niael × Commencez à croire aux histoires de fantômes...

Revenir en haut Aller en bas
 
niael × Commencez à croire aux histoires de fantômes...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Histoires cochonnes ..(pour lecteur averti)
» Histoires RP
» Gâteau des fantômes
» Histoires korriganes
» Un fantôme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
(NO) MAGIC UNIVERSE
 :: Myrddin Wyllt District
-