Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le contexte d'été est en place
Rejoignez la villégiature de Plodda Falls Camps par ici !


Ils sont de retour !
Venez participer aux défis fraîchement relancés !
Celui du mois de juillet vous attend dès à présent.



Tu ne sais pas quel groupe rejoindre ?
N'hésite plus ! Les étudiants de la maison Wright n'attendent que toi ! *---*

Partagez | .
 

 L'affaire Chase Shern (feat. Aïtana Shern)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Gustave Medichon
♠》Newbee - petit poisson lune《♠
›› parchemins postés : 49
›› avatar : Mads Mikkelsen
›› © : -
ENSEIGNEMENT
›› âge : 53 ans
›› situation : Célibataire
›› profession : Professeur d'arithmancie
›› nature du sang : sang-pur
MessageSujet: L'affaire Chase Shern (feat. Aïtana Shern)   Lun 3 Juil 2017 - 23:42

21h45… Le vent soufflait si fort qu’il régnait à l’extérieur un froid encore plus glacial que dans le cœur de ma dernière ex. Je partis me réfugier dans le premier bar que j’avais trouvé et je commandais un café bien noir et bien serré. A peine 5 minutes dehors et j’étais déjà congelé… Peut-être était-ce là un signe pour me faire arrêter de fumer… Ouais… Je repensais à cette lettre qui m’étais parvenu une semaine au paravent et qui n’avais cesse de hanter mes pensées jusqu’à ce jour. Chase Shern. C’était un bon bougre dans le fond. Avant de rencontrer sa femme il était impulsif, imbu de lui-même et avait un égo des plus surdimensionné… Je ne pus retenir un petit rire en repensant à l’individu… C’était un sacré numéro ! Et pourtant sa femme Aïtana l’a transformé du jour au lendemain… Elle a su réveillé ce qu’il y avait de meilleur en lui… Une qualité rare de nos jours… Mais revenons-en à cette lettre… Un hibou à moitié crevé me l’avait apporté… Elle était datée d’il y a plus de deux ans… La veille de sa mort… Voici ce qu’elle dit :

Tain Gus j’suis dans la merde ! Les langues-de-plomb on compris mon manège et ils me surveillent sans cesse désormais ! Mais écoute ! Tu vois la salle dans-la-quelle-il-ne-faut-pas-entrer-pas-parler dans la zone d’accès restreint du 6 -ème sous-sol ? Y’a un truck pas net la dedans Gus. La potion que je dois concocter n'a rien de normal ! C’est comme si on cherchait à assommer quelque chose d’incroyablement dangereux! Si je la buvais je pense qu'elle me ferait tomber dans un comas du quel je ne me réveillerais pas! A chaque fois que je pose des questions je me fais rembarrer… En plus, de plus en plus de personnel manque à l’appel ! C’est toujours des congés qui n’en finissent pas ou des disparitions inexpliquées. Ecoute j’ai besoin de ton aide, de quelque part ou me cacher le temps de démêler cette affreuse vérité ! T’arriverais à faire ça pour moi ? Et laisse Aïtana en dehors de ça d’accord ? Je ne veux surtout pas l’impliquer ! On a cas se retrouver vers l’alien comme en 1979 ? Sois-là s’il te plait ! Et si je n’y arrive pas, dis à ma femme que je l’aime.

Chase.


J’ignore ce qui m’étonne le plus… Que Chase ait commencé à se mêler d’affaire qui ne le regardaient pas ou qu’un hibou me trouve deux ans après envoi du message… Je suppose qu’il voulait protéger sa femme du danger qu’il a cru déceler au 6ème sous-sol…

22h30, me voici de retour à mon bureau. Je m’apprête à recevoir la veuve de mon ami. J’imagine qu’elle est en quête de réponses… Je ne sais pas si cette lettre lui fera plaisir.  D’un côté je me dis qu’il vaudrait mieux laisser cette affaire là où elle est… Mais si mon ami est vraiment mort… Le terrain est au moins à tâter… Je resserre mon col et achève de me recoiffer… Elle ne devrait pas tarder….


Dernière édition par Gustave Medichon le Jeu 20 Juil 2017 - 0:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aïtana Shern
♠》Newbee - petit poisson lune《♠
›› parchemins postés : 95
›› avatar : Kate Beckinsale
›› © : moi
ENSEIGNEMENT
›› âge : 38 ans
›› situation : Veuf(ve)
›› profession : Professeur de Potion et potionniste à mi-temps à Ste Mangouste.
›› nature du sang : sang-mêlé

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: L'affaire Chase Shern (feat. Aïtana Shern)   Jeu 6 Juil 2017 - 10:02

Début juillet:

C'est avec un sourire peint sur le visage et une boule certaine au creux du ventre qu'il y a quelques jours, je prenais officiellement mes fonctions et m'installais dans l'aile réservée à la tâche qui m'incombait: les cours de Potions.
La simple odeur des caves me ramenait dix ans en arrière lorsque moi, étudiante, j'arpentais avec ardeur cet antre humide. Ces fragrances de champignons, de terre humide mêlées à celles d'anciennes potions concoctées là depuis des lustres me réconfortait. J'étais dans mon élément. Dans mon antre. Mon berceau. Là ou mon prodige avait été construit. Ici que, avec dévouement je m'appliquerais à faire entré dans les têtes d'étudiants bornés, assidus ou je je-m’en-foutiste, l'art de fabriquer les essences, les breuvages, les philtres avec amour. D'une main de fer dans un gant de velours.
Au seuil de la salle de classe, j'avais été forcée de constater que rien n'avait bougé. Les mêmes pupitres, le même tableau. Éprouvettes et flacons étaient alignés à l'identique n'attendant que d'être remplis. Les livres datant du siècle dernier étaient rangés sagement sur l'étagère derrière le bureau professoral. Comme dans mon souvenir. A la seule nuance c'est que le meuble de bois sombre sur lequel reposait autrefois un capharnaüm sans nom appartenant à mon prof était là, vierge de tout objet et semblait me souhaiter la bienvenue.
Je mis la journée pour tout classer, répertorier, ranger à ma faon avant de me retrancher enfin dans mon cocon qui m'était réservé. Appartement accueillant et spacieux à  mon grand étonnement puisque je m'étais attendu à une chambre de bonne, à un studio étriqué d'une seule et unique pièce. Il en comptait trois. Chambre, salon et salle de bain, le tout  décoré et équipé de meubles de bon gout. Je me laissais tomber dans l'un des fauteuils avec un sentiment de devoir accomplit. La journée du lendemain était réservée aux registres des élèves afin de les découvrir sur le papier avant de les rencontrer en chair et en os. Et puis il fallait que je songe aux cours de rattrapage pour les moins doués ou les avides de connaissances.
Je resta là, au repos à contempler des portraits invisibles des gens que j'avais jadis connu ici. Des bruits de pas dans le couloir me sortirent de mes rêveries. Ça devait être Gustave. Prfesseur d'Arithmancie qui rentrait de son escapade. Même si la matière qu'il enseignait me fichait des maux de tête à m'en faire exploser la cervelle, lui, je l'aimais. Je l'aimais comme on aime un ami, cher aux yeux de ma moitié et qui me raccroche à son éternel souvenir. Sa présence me rendait nostalgique, je ne pouvais lui en vouloir mais elle me réconfortait tout autant. Comme si Chase était d'une quelconque manière auprès de moi. Le cœur au bord des lèvres, je me lève, attrape un vieux bout de parchemin griffonné, soigneusement rangé dans mes affaires avant de filer à la suite des bruits de pas.Jamais je n'avais osé aborder le sujet mais puisque nous allions passer une année ensemble l'occasion était rêvée pour l'emmener à croire en mes soupçons.
A cette heure le château était silencieux, mes pas se firent velours pour être certaine de ne réveiller aucun fantôme et je frappais trois coups brefs à la porte de son bureau. Sa voix grave résonna à l'intérieur sans attendre, me signifiant que je pouvais entrer. Je ne me le fis pas dire deux fois et pénétrais dans son espace, sourire chaleureux aux lèvres, l'odeur de la cigarette froide emplissant mes narines pour mon plus grand dégout. Il avait un peu la mine des mauvais jours, la fatigue? A cette heure c'était louable. Mais je ne lui fis aucune remarque de peur qu'il me rende la pareille. Je devais être épouvantable à regarder après cette journée de dur labeur. Mais en sa présence, ça n'avait aucune importance.

- Bonsoir, professeur! chantonnais-je en avançant dans la pièce pour aller à sa rencontre afin de l'étreindre avec la tendresse qui m'était propre et qu'il méritait.
- Qui aurait cru que nous nous retrouverions ici?

Je balaye le bureau du regard, constatant que le mien était bien pâle à coté de celui ci. Mais lui était arrivé avant moi, il était donc logique qu'il y ait déjà mit sa patte personnelle.
Tirant un fauteuil, je m'y laisse choir tandis que mon regard scrutateur se pose sur Gus. Son élégance frappera toujours mes rétines et je me poserai toujours la question de comment et pourquoi aucune femme n'y a mit le grappin dessus. L'idée qu'il doit les saouler avec ses longs chapelets de chiffres effleure mon esprit, je réprime mon amusement que cette idée à fait poindre me concentrant sur le parchemin que j'ai glissé un instant avant dans la poche de ma robe de sorcière. Si je n'avais pas été certaine qu'il ne s’agissait que d'un simple parchemin, je jurerai l'entendre m'appeler "Montre-moi, montre-moi, Gus à forcément des réponses." Je ne devais pas me hâter, je voulais trouver les mots. Chase était son ami aussi. J'allais le replonger dans de douloureux souvenirs également...Je devais être délicate. Sous mes faux airs détendu, j'hurlais, les questions se pressant aux bords de mes lèvres, je les refoule et articule.

- Je remarque que tu es bien installé et que tu as  déjà commencé à empoisonner les lieux...

J'avise le cendrier posé sur le bureau en laissant un rire rouler dans ma gorge, j'aime le taquiner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7248-la-soie-se-manipule-avec-attention
avatar
Gustave Medichon
♠》Newbee - petit poisson lune《♠
›› parchemins postés : 49
›› avatar : Mads Mikkelsen
›› © : -
ENSEIGNEMENT
›› âge : 53 ans
›› situation : Célibataire
›› profession : Professeur d'arithmancie
›› nature du sang : sang-pur
MessageSujet: Re: L'affaire Chase Shern (feat. Aïtana Shern)   Sam 8 Juil 2017 - 15:12

Je repensais encore au hibou que j’avais reçu ce matin… Avait-il été en captivité durant deux ans avant d’être relâché ? Avait-il été suivit ? Étais-ce un piège ? Si oui, pourquoi se serait-il activé seulement maintenant ? Décidément ! Plus j’y réfléchissais, plus je me disais que tout ceci allait inévitablement mal finir… Mes réflexions furent interrompues lorsque j’entendis celle que je présumais être Aïtana toquer. « Entre c’est ouvert » lançais-je à ma porte. En guise de réponse, celle-ci s’effaça pour laisser apparaître ma vieille amie.

« Bonsoir, professeur ! » Me lança-t-elle alors qu’elle s’avançait gaiement dans la pièce en ma direction. En tout cas, elle avait l’aire de mieux en mieux arrivé à surmonter la perte de son mari. Rien à voir avec la Aïtana d’il y a deux ans… Elle était devenue méconnaissable à l’époque ! Son joli visage s’était vu creusé par les lames et agrémenté d’immenses cernes. Ça faisait plaisir de se dire qu’elle avait réussi à aller de l’avant.
« Qui aurait cru que nous nous retrouverions ici? » Me dit-elle alors qu’elle me prenait dans ses bras. Je lui rendais son accolade ! Effectivement, pensais-je, le monde était petit mais peut être étais-ce notre destin de découvrir la vérité derrière la perte de l’ami et l’amant… « Ça fait plaisir de te revoir en forme Aïtana » lui dis-je. «  Je remarque que tu es bien installé et que tu as  déjà commencé à empoisonner les lieux... » Me dit-elle d’un air espiègle. Décidément elle ne changerait jamais ! Il fallait toujours qu’elle m’enquiquine ! En guise de réponse je poussais un grognement inintelligible afin de manifester mon mécontentement. Je fumais mes cigarettes si je le voulais d’abord ! Nah mais oh ! Malgré tout, j’étais content de la revoir…

« Je sais que tu viens d’arriver et que… Ma fois je ne veux pas rouvrir inutilement des plaies du passé… Surtout qu’elles ont mis longtemps à se refermer… Mais voilà j’ai reçu cette lettre aujourd’hui. En te la montrant je vais à l’encontre des derniers souhaits de son auteur… Mais tu as le droit toi aussi de connaître la vérité. »
Je lui tendais alors mollement ladite lettre en espérant que sa lecture ne la referait pas à nouveau chuter dans les méandres de la dépression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aïtana Shern
♠》Newbee - petit poisson lune《♠
›› parchemins postés : 95
›› avatar : Kate Beckinsale
›› © : moi
ENSEIGNEMENT
›› âge : 38 ans
›› situation : Veuf(ve)
›› profession : Professeur de Potion et potionniste à mi-temps à Ste Mangouste.
›› nature du sang : sang-mêlé

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: L'affaire Chase Shern (feat. Aïtana Shern)   Lun 10 Juil 2017 - 10:08

Oui j'étais en forme. L'accession à mon poste de professeur avait boosté mon moral. Et la thérapie que j'avais faite m'avait grandement aidée. Gus savait mieux que personne par quoi j'étais passé, la dépression avait fait de moi une ombre ainsi donc ses paroles n'avait rien d'anodin. Je lui souriais doucement en guise de réponse.

Son grognement de mécontentement eu pour effet de me faire rire deux fois plus. Lui aussi était en forme. Par définition un homme grognon est un homme en pleine santé. Quoique avec Gus il faut toujours s'attendre au pire. Et le pire je le vis rapidement arriver lorsque il entama une phrase qui pour moi sonnait mal. Traduite par, ce que j'ai à te dire ne va pas te faire plaisir mais...
Je fronçais les sourcils, l'air grave, mon sourire ayant déserté mon visage tandis que ses mots s'infiltraient dans mes oreilles pour que mon cerveau les assimiles avec peine. J'étais venue, moi, lui montrer quelque chose et voici qu'il me parle d'une lettre? C'est quoi ce schmilblick?

Je me saisis du parchemin miteux qu'il me tend alors que je scrute son visage en quête de réponses. Mais la réponse réside dans les mots couchés sur ce papier. Je le déplie et l'écriture que je découvre fait manquer un battement à mon cœur. Entre mille je la reconnaitrai. Cette écriture en italique avec ses "n" ressemblant à des "u" parce que toujours pressé il ne s'appliquait jamais à former correctement ses lettres. Mon regard parcourt les phrases, lisant aussi vite qu'il m'était possible de lire. A mesure bien malgré moi, mes yeux s'emplissent de larmes. Je savais quelle était cette potion mystérieuse. Silencieuse je tire du fond de ma poche le parchemin que j'avais emporté et ou était inscrit -à la va vite- la recette de la potion que le ministère lui avait demandé de mettre au point. Elle était longue et compliqué à réaliser et les ingrédients rares, deux de mes cobayes n'avaient pas survécus aux tests. Heureusement que je ne l'avais pas faite avaler à des sorciers ou humains... Mais j'y étais parvenue.
Je le tends à Gus tandis que je relève mon regard sur lui. Une boule serrant ma gorge empêche tous mots de sortir de ma bouche. Gus m'avait répété en boucle de me battre, que Chase m'aimait et qu'il n'aurait pas aimé me voir en un tel état. C'était des paroles réconfortante qui n'avaient malheureusement rien à voir avec cette lettre. J'aurai tant voulu pourtant cela aurait voulu dire qu'il avait eu cette fichue lettre à temps.  

- J'ai réussi à refaire la potion. Pour résumer et dans les grandes lignes c'est un croisement entre une potion d'amnésie, un philtre de Paix et d'Amortentia.  Mes cobayes finissent léthargique, de vraies épaves et ils perdent tout pouvoirs magiques. Je ne sais pas qui peut être à même de supporter une telle décoction. J'ai essayé sur un boeuf, il a dormi pendant trois mois. Les moldus ont rien pipés. Quand à mes minis-moi ils n'ont pas le gabarit idéal. Je vais tester sur un dragon la prochaine fois peut etre que lui restera éveillé?      

Je me lève pour faire les cent pas, à la recherche inconsciente d'un truc bien fort à avaler tandis que je sèche mes larmes. Moi qui ne boit jamais d'alcool je rêve de la vodka de Viktor. Gus a bien un placard mais je n'ose y fouiller, après tout je ne suis pas dans mon bureau... Après tout ce temps je n'arrive pas à comprendre pourquoi cette lettre n'arrive que maintenant. Gus a peut être la réponse? Je fais volte face, lui ayant fini de lire le parchemin que je lui ai remis.

- Cette lettre confirme mes soupçons. Lorsqu'il est mort, le ministère s'est empressé de me verser des indemnités bien grasses avant même qu'une enquête soit ouverte. Serrant la lettre de Chase entre mes doigts comme s'il s'agissait de sa propre main j'ajoute d'une voix tremblante, les larmes au bord des yeux.  - Tu connais Chase. Il n'était pas un vulgaire potionniste. Il était Maitre. Je vois mal son chaudron exploser à cause d'une erreur... Ils l'ont tué.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7248-la-soie-se-manipule-avec-attention
avatar
Gustave Medichon
♠》Newbee - petit poisson lune《♠
›› parchemins postés : 49
›› avatar : Mads Mikkelsen
›› © : -
ENSEIGNEMENT
›› âge : 53 ans
›› situation : Célibataire
›› profession : Professeur d'arithmancie
›› nature du sang : sang-pur
MessageSujet: Re: L'affaire Chase Shern (feat. Aïtana Shern)   Jeu 20 Juil 2017 - 0:40

D’une main tremblante, Aïtana parcouru rapidement la lettre que je lui avais remis. J’avais été tant absorbé par les questions que soulevait cette dernière que je ne réalisais que tardivement que je l’avais remise avec le tact d’un bulldozer… Décidément… En ce moment même, je revoyais la Aïtana d’il y a deux ans, le moral aussi branlant qu’un château de cartes. Et moi qui lui avait maintes fois répété que son mari aurait voulu qu’elle se batte, qu’elle retrouve une raison de vivre et aille de l’avant... Ces mots paraissaient bien faibles après la lecture de cette lettre… Une fois la lecture de cette dernière achevée, la veuve se retourna vers moi et sans un mot me tendit un bout de parchemin.

Il s’agissait d’une liste d’ingrédients, sans doute nécessaire à la concoction de cette fameuse potion que Chase avait du mettre au point. Suivant mon enseignement, Chase (il s’agissait forcément de son écriture) avait crypté quelques mots en remplaçant leur lettres par leur contrepartie dans l’alphabet de tripoli. Alors que je commençais à décrypter les éléments manquants,  j’entendis ma collègue prendre la parole :

J'ai réussi à refaire la potion. Pour résumer et dans les grandes lignes c'est un croisement entre une potion d'amnésie, un philtre de Paix et d'Amortentia.  Mes cobayes finissent léthargique, de vraies épaves et ils perdent tout pouvoirs magiques. Je ne sais pas qui peut être à même de supporter une telle décoction. J'ai essayé sur un boeuf, il a dormi pendant trois mois. Les moldus ont rien pipés. Quand à mes minis-moi ils n'ont pas le gabarit idéal. Je vais tester sur un dragon la prochaine fois peut etre que lui restera éveillé?

Je restais perplexe quant à ces révélations. Une telle potion était à coup sûr un excellent moyen de plonger quelqu’un ou quelque chose dans un coma d’une longue durée... On cherchait à contrôler quelque chose au sein du ministère et qui savait ce que cachaient les langues de plomb dans leurs obscurs sous-sols... Je vis alors cette belle veuve se lever de sa chaise tel un lotus de jais qui ose enfin s'ouvrir après une longue nuit d’orage.  Une fleur qui aurait bien besoin d’un petit remontant tiens ! J’entrepris donc de sortir deux verres et un Cognac bien fort et versais un verre pour mon amie que je posais sur le bord de mon pupitre. A ce moment Aïtana redirigea son regard sur moi avant de continuer :

Cette lettre confirme mes soupçons. Lorsqu'il est mort, le ministère s'est empressé de me verser des indemnités bien grasses avant même qu'une enquête soit ouverte. Dit-elle d’une voix tremblante alors qu’elle serrait la lettre de son défunt mari comme si ce dernier pouvait toujours manifester sa présente à travers   cette dernière Tu connais Chase. Il n'était pas un vulgaire potionniste. Il était Maitre. Je vois mal son chaudron exploser à cause d'une erreur... Ils l'ont tué.  

Oui je le pense aussi lui répondis-je. Ecoute… Je ne veux pas ouvrir à nouveau les plaies du passé… ni t’embarquer dans quelque chose dont les conséquences pourraient être très graves… Mais j’ai bien l’intention de découvrir ce qu’il s’est passé. Tu sais, ton mari était un homme bien… Il est devenu celui qu’il était grâce à toi et ainsi j’ai pu le redécouvrir sous un nouveau jour. Je… je trouve injuste que le ministère ait décidé de l’assassiné ainsi de sang-froid et j’ai bien l’intention de faire tomber les têtes des coupables ! Littéralement si il le faut ! Ecoute, le lieu dont il parle dans cette lettre n’est d’autre que le cinéma en plein air ou il avait tellement insisté pour que l’on regarde le ‘film’ moldu « alien ». C’est au Kansas, au beau milieu des états unis. Je vais commencer par là en tout cas. Je sais que ça va contre les derniers vœux de ton mari mais si tu veux venir je ne t'en empêcherais pas... Après tout je comprendrais tout à fait que tu veuilles rendre justice toi même. Ceci dit, encore une fois qui sait ce qui nous attendra. Juste si tu voulais dire oui, mesure bien les enjeux avant d'accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'affaire Chase Shern (feat. Aïtana Shern)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Le rapport sur l'affaire de drogue a Tiburon disponible...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
HUNGCALF UNIVERSITY
 :: Niveau inférieur :: La salle de cours d'Arithmancie
-