Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le contexte d'été est en place
Rejoignez la villégiature de Plodda Falls Camps par ici !


Ils sont de retour !
Venez participer aux défis fraîchement relancés !
Celui du mois de juillet vous attend dès à présent.



Tu ne sais pas quel groupe rejoindre ?
N'hésite plus ! Les étudiants de la maison Wright n'attendent que toi ! *---*

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 (m) max irons ★ amis d'enfance, attirance, drama romantique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Honoria Black
♠》Newbee - petit poisson lune《♠
›› parchemins postés : 24
›› avatar : Carmella Rose
›› © : ice and fire
JUSTICE MAGIQUE

›› âge : vingt-deux ans. L'âge mûr mais au combien pas mature malgré les apparences.
›› situation : C'est compliqué
›› années d'études : 5ème année
›› nature du sang : sang-pur

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: (m) max irons ★ amis d'enfance, attirance, drama romantique.   Jeu 13 Juil 2017 - 16:52

Alastor Prénom² Nom
Je suis un grymm/wright
« C’est drôle la vie. Quand on est gosse, le temps n’en finit pas de se trainer, et puis du jour au lendemain on a comme ça 50 ans. Et l’enfance tout ce qui l’en reste ça tient dans une petite boite. Une petite boite rouillée. »
WIZARD CARD
nom : au choix.  prénom(s) : Alastor pour les besoins de l'histoire mais au choix. (doit néanmoins être un prénom sorcier). âge : Il vient d'avoir vingt-six ans date & lieu de naissance : au choix. Il peut être né en Amérique ou en France mais est arrivé en Angleterre avant ses six ans. nationalité : au choix origine : au choix années d'études : Il entre en septième année, après avoir redoublé après sa deuxième année. Erreur de parcours, changement de filière, soirées de beuverie en sont les causes fumeuses mais surtout, c'est sa volonté de vouloir inscrire sa propre trace, se révélant peu qualifié pour l'avenir tracé par son père, qui la poussait à recommencer de zéro après deux années déjà faites. Ses parents s'en inquiétèrent, alors que l'argent n'était plus un problème, mais il tient à créer sa voie et autofinancer ses études grâce à l'acquisition de job d'été et étudiant momentanés. filière & options (ou matière enseignée ou métier) : La nouvelle filière prise est au choix, sachant qu'Alas' a redoublé pour changer car son premier choix appartenait plus à ses parents qu'à sa propre décision. Il a donc décidé de suivre ce qu'il aime, ce qui le passionne au point d'arriver à se lever le matin pour aller en cours, le sourire aux lèvres.Cela peut aussi bien être des Arts sportifs (rêve de gamin de devenir un poursuiveur professionnel), qu'en Forces publiques (devenir le nouveau brigadier à la sherlock holmes) ou encore en  botanique et magizoologie (dresseur d'hyppogriffe, c'est classe et ca pourrait aider à dompter les furies). orientation sexuelle : Norisexuel/héterosexuel pour la bonne cause. état civil : Célibataire, il a bien tenté d'ouvrir son coeur mais n'a reçu qu'une porte fermée en retour. L'orgueil abîmé, la fierté mise à rude épreuve, il reconnaît pourtant la supercherie de la menteuse et ne souhaite plus qu'à la prendre à son propre jeu, à la forcer à avouer. Par orgueil, par envie de pouvoir obtenir ce qu'il le taraude depuis ses douze ans. Qu'importe les méthodes à employer, à s'abîmer. statut financier : De ces nouveaux riches qu'on regarde de haut mais dont on veut s'attirer les bonnes grâces, depuis que l'affaire médiatique fut entérinée, reconnue désuète. Ils dérangent autant qu'ils attirent. nature du sang : La pureté de son sang n'est plus à confirmer malgré le fait que sa famille n'a jamais eu le luxe et la richesse des autres purs se pavanant dans leur demeure.

INFORMATIONS & HISTOIRE
Rédigez quelques lignes sur les particularités (physiques, intellectuelles ou magiques) de votre personnage ainsi que sa baguette, son épouvantard, son animal de compagnie, sa matière préférée ... bref, tout ce qui vous passe par la tête ! ♥

1.0 ━ La famille X a longtemps galéré pour pouvoir joindre les deux bouts, apprenant à leurs enfants la simplicité et la raisonnable des choses de la vie. Tributaire d'une petite entreprise qui peine à se lever, ils sont soudés et proches les uns des autres. Nouveaux entrepreneurs débarquant en Angleterre, il arrive ente la huitième et douzième année d'Alastor qui fera alors sa rentrée à Poudlard. L'entreprise est florissante et finit par porter ses fruits alors que la puberté l'atteint. On recherche sa compagnie, on l'adulerait même presque, ce qui laisse une sensation étrange envers l'adolescent peu habitué à autant d'attention. Les amis sont font plus nombreux. Ses paroles sont écoutées et recherchées, tout comme sa compagnie. Une période où il se lâche et profite de sa notoriété nouvelle, comme tout bon adolescent de son âge.

2.0 ━ Le choixpeau a hésité un instant, entre l'envoyer à Gryffondor pour son audace et sa témérité ou à Serpentard pour sa ruse et son ambition. C'est finalement Serpentard qui l'emporta, sa détermination et sa ténacité étant trop grandes à se faire une place, sa place. Il ne rêve pas de puissance et de grandeur, Alas'. Seulement de respect. Le vrai, celui qu'on ressent au fond des tripes et qui s'aperçoit même chez l'ennemi. Il rejoint alors le "gang" des serpents, attiré par son melting-pot de sang, pur, mêlé ou moldu, on ne fait pas grand cas de cette importance, ce qui détone un peu dans ce monde élitiste dans lequel il est tombé. Il rejoint l'équipe de quidditch de sa maison, sportif confirmé ayant besoin de se dépenser pour passer ses nerfs mis à rude épreuve par moment. Son grand rêve et ses ambitions sont au choix, tout comme son parcours scolaire. Il a néanmoins acquéris cette fibre du fêtard en même temps que sa nouvelle notoriété et sera de ceux poussant Nori à se lâcher pour s'amuser. Premiers sentiments, premier baiser, première beuverie.
Embryon de caractère (à vous de développer): têtu - déterminé - rusé - franc - direct - revanchard - joueur - possessif - audacieux - ambitieux - sportif - sens de l'honneur - valeureux et simple dans ses valeurs -

3.0 ━ Il entre à l'université en suivant le choix de ses parents concernant sa filière, souhaitant leurs faire plaisir et n'ayant aucune idée de ce qu'il souhaite réellement faire plus tard. Il ira jusqu'à la deuxième année avant de se rendre compte que cette branche n'est pas faite pour lui, qu'il s’ennuie en enchaînant les soirées étudiantes et les sorties pédagogiques de son cru. Il prend alors une décision qui étonnera tout son entourage en prenant le courage de recommencer à zéro dans la branche qu'il aime et où il va s'épanouir. Après avoir passé la troisième année et voyant son engouement, ses parents lui en veulent moins et reconnaissent alors son courage et son intelligence. Mais une sombre affaire sur les affaires familiales est déterrée par nul autre que Proserpina Black, la mère d'Octavian et Honoria. Projetée sur les tabloids et les tensions médiatiques, la famille d'Alas' est mise au ban de la société avant même qu'on cherche à en savoir plus, les faits paraissant graves (il peut autant s'agir d'une liaison, d'une double-vie que de fraude fiscale ou autres. Sachez juste que le père d'Alas' n'est pas entièrement coupable s'il s'agit d'une fraude fiscale, ses associés ayant trahi sa confiance. Idem pour la double-vie si vous choisissez cette option : la seconde femme souhaitant elle-aussi vivre dans l'oisiveté et le soit-disant luxe dans lequel vivent Alas et sa mère depuis le succès de l'entreprise). Il faudra deux à trois ans au père pour arranger les choses et prouver le non-lieu de l'affaire, ou en tout cas son innocence.  Proserpina Black n'ayant qu'affiché la vérité, elle fera pourtant un acte de compassion et de diplomatie à la fin du procès afin de rétablir un semblant de courtoisie entre les familles.
© MØRPHINE. ◈ max irons

NOTRE LIEN
 


Nori et Alas. Alastor et Honoria. Ils se connaissent par cœur, amitié d'enfance. Amis des temps enfantins, des temps reculés de l'innocence. De l'époque où leurs familles étaient amicales, permettant alors à Alastor de s'intégrer en Angleterre, confié aux bons soins d'Octavian, si proche en âge. Mais quand on se lie à un Black, on se lie souvent à la tribu, à la fratrie. Compagnons de jeux, de débat et d'imagination. Premier baiser taquin et innocent d'un Noël blanc. Liaison amicale et platonique en apparence, idylle d'enfant, jusqu'à ce que le corps ne se forme et que l'adolescence s'abatte. Le cœur en émoi, le corps émoustillé, l'amitié perdura au sein du gang sans qu'aucun faux pas ne soit commis malgré l'évidence germant au fond de leur palpitant. Première désillusion, première jalousie. Une incompréhension risible qui fut rapidement détournée d'un geste de la main, l'écart d'âge œuvrant sournoisement dans les méandres tortueux des deux adolescents. Comme une évidence d'une impossible liaison imaginaire, moqué par les amis proches mis au courant, incapables d'être dupés. Ils restent pourtant proches, Alas et Nori, de ses amis trop proches dont on prend soin mais qu'on s'évertue à dire qu'il n'y a rien. Jusqu'à l'université où ils se retrouvent. Jusqu'à ce fatal mois d'Avril où l'article de Proserpina Black sort dans le Wizard World, mettant à mal l'industrie et la famille d'Alastor. La colère le submerge et il ne trouve rien de mieux que de s'en prendre à la jeune femme, défouloir de ses élans amoureux inavoués et enfouis et d'une vérité déroutante déconcertant les limites de son petit monde bâti. En froid, ils n'échangent que des regards courroucés, des piques acerbes et pleines de rancœur. Il reconnaît à contre-cœur s'être énervé sur elle, par sa ressemblance avec sa mère, ayant finalement peur de la véracité de l'article. La vérité fait mal et détruit parfois tout sur son passage mais elle est nécessaire. Nécessaire pour faire ouvrir les yeux, l'absence de l'un manquant cruellement à l'autre. Deux années passent avant que la conversation ne revienne un tant soit peu normale mais toujours vivier de tensions à cause de cette attirance qui déchire les limites de la bienséance, de l'entendement tacite entre l'homme et son cerveau, laissant de côté le palpitant qui reprend son droit. Ils n'arrivent plus à se parler sans se bouffer le nez, à défaut de laisser tomber les barrières qui les retiennent jusqu'à ce soir alcoolisé. Il s'est toujours amusé de sa faculté à vouloir le dernier mot et cette soirée ne dérogea pas à la règle, sauf que cette fois-ci ce sont ses lèvres qui s'abattirent avec force sur les siennes dans l'opaque fumée du bar. Arrivant pour une fois à lui clouer le bec. Arrivant pour une fois à franchir la ligne invisible. Se délectant l'un de l'autre mais le bonheur et le plaisir ressentis ne furent que de courte durée, la belle s'éclipsant dans la nuit alors qu'il retournait chercher sa veste. La panique du bonheur et du malheur combinée dans ses veines, elle la pure, ne pouvant plus se résoudre à s'adonner à l'amour, alors que l'inévitable s'imposait à elle, s'imposait à eux. Fous l'un de l'autre. Il la traque le lendemain, gala de charité dont leur famille réciproque obligent leur présence et la questionne, pensant alors la véracité de leur attraction aussi forte que les sentiments mais elle se débine, refuse d'entreprendre quoi que se soit, de conforter quoi que se soit alors qu'il sent son corps répondre de nouveau à l'appel du sien. Il ne comprend plus mais sait lire en elle la retenue qu'elle s'impose à son égard, le rendant vert de jalousie. Il l'insulte pour la faire réagir, la traitant de menteuse, la poussant pour de nouveau avoir à la confronter, la faire sortir de ses gonds pour que seule la passion des sentiments abnégés resurgissent. De son rejet, il n'en croit rien, ne veut pas croire en cette alternative, la belle ayant préféré se taire que d'affirmer quoique se soit, de mentir ouvertement. De eux deux, il a toujours été le plus déterminé, le plus direct et il compte bien l'amener à sortir de son terrier, à obtenir la véracité qu'il lit sur son visage et dans ses iris étoilées. Par tous les moyens, par toutes les ruses, même celles menant à la jalousie pourtant si destructrice. Pour que gagne leur amour.

Et pour les plus courageux, les amoureux du détail, voici les extraits de ma fiche pour une mise en scène des passages marquants :
Spoiler:
 

Lien avec Octavian Black


Au départ, il l'aimait bien, Alastor. Il l'aimait bien parce qu'ils étaient pareils. Ils étaient tous les deux des héritiers de familles influentes et sang-pures, tous les deux des Serpentards ambitieux, et tous les deux beaucoup trop attachés à Nori. Alors forcément, ils sont devenus proches. Alas s'est fait une place dans le gang de Tavi -un petit groupe de (plus ou moins) riches héritiers, tous plombés par le poids de leur nom de famille, mais tous prêts à se sacrifier les uns pour les autres- et Tavi s'est fait une place dans le cœur d'Alas. Ils n'étaient pas meilleurs amis, loin de là, mais ils se respectaient et tentaient de donner le plus d'amour possible à Nori, ce qui les rapprochait beaucoup. Sauf que tout a basculé lors de ce fameux procès qui a tant coûté à la famille d'Alastor. Octavian a très vite retourné sa veste. On ne touche pas à un cheveux des filles Black. Pas un. Parce que les amis, c'est important, mais la famille, le clan, les Black, ça passe avant tout. Rejeté par Nori, haï par Tavi, il est vite devenu persona non grata parmi le gang. Ça a blessé son ego, ça a réveillé sa rancune. Et même si Nori et Alas s'aiment, il faudra passer sur le corps de Tavi. Parce qu'on ne le lui fait pas deux fois, à lui.

MES ATTENTES

Salut les chatons Si vous lisez cette partie, c'est qu'Alas' vous intéresse, vous plait et çà, çà me fait chaud au coeur vu le plaisir que j'ai eu à le créer et créer la relation    
● Au niveau de l'avatar, j'avoue qu'à force d'écrire avec la tronche de Max devant les yeux, il me paraît idéal pour le rôle. Néanmoins, s'il te donne de l'urticaire (es-tu humain ? Regarde-le   ), l'avatar est négociable pour un homme du même genre, avec son petit brin de mystère dans les yeux.

● Comme dit plus haut, le nom de famille est libre et le prénom peut ête changé s'il ne vous plait (néanmoins, j'aime beaucoup le diminutif d'Alas' du coup, il faudra me convaincre   ). L'histoire, la fratrie et les relations annexes sont entièrement libres. Il s'agit de ton personnage alors appropries-toi le    Et au niveau de la présence et de l'écriture, tant que cela convient au forum, cela me conviendra aussi.

En tout cas, sache que de nombreux liens pourront se rajouter au fur et à mesure car les membres sont très accueillants et les black sont in da place   Je t'attends de pied ferme et j'ai vraiment hâte de pouvoir jouer avec toi, petit inconnu du web. On fera des bb, après la face de challenge "attrapes-moi si tu peux"   Sachant que Nori est amoureuse, ca facilitera le travail  bien que de nombreux aléas seront à prendre en compte  :rose:
Ils sont beaux, ils sont chauds, ils n'attendent que toi pour les faire vivre et palpiter        :rose:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(m) max irons ★ amis d'enfance, attirance, drama romantique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» les vrais amis
» Adieux aux amis du vieux Tom
» Un truc pour nos amis les chats.
» Les vrais amis
» Julia de Lamerlay - Garde tes amis près de toi...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
LEAR TO KNOW US, THE BETTER WE TAME
 :: Wizards wanted
-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet