Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le contexte d'été est en place
Rejoignez la villégiature de Plodda Falls Camps par ici !


Ils sont de retour !
Venez participer aux défis fraîchement relancés !
Celui du mois de juillet vous attend dès à présent.



Tu ne sais pas quel groupe rejoindre ?
N'hésite plus ! Les étudiants de la maison Wright n'attendent que toi ! *---*

Partagez | .
 

 cliché de cinéma (leez&roan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Leez Wilson
♠》Newbee - petit poisson lune《♠
›› pseudo : shae
›› parchemins postés : 27
›› connexion : tout les jours
›› avatar : katherine mcnamara
›› © : prométhée
JUSTICE MAGIQUE

›› âge : vingt-six années de travail acharné
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 9ème année
›› nature du sang : sang-pur

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: cliché de cinéma (leez&roan)   Dim 16 Juil 2017 - 19:08

your soul knows the geography of your destiny. your soul alone has the map of your future, therefore you can trust this indirect, oblique side of yourself. if you do, it will take you where you need to go, but more important it will teach you a kindness of rhythm in your journey.

cliché de cinéma

leez et roan
une flamboyante chevelure égailla le troisième étage de l'université d'hungclaf en cette belle fin d'après-midi. le couloir était un peu vide mais on entendait tout de même un bruit sourd venant de la salle commune des wright. fièrs fêtards, incontestablement courageux ou plutôt aimant le goût du risque. la fin d'année annonçait de nombreuses festivités à venir, organiser pour la plupart, par cette joyeuse maison. mais leez n'était pas intéressé par ces événements, ni par cette maison. fréquenter ce couloir était pour elle à double tranchant et usait souvent de stratagèmes pour y accéder discrètement. comme à son habitude, elle était vêtue uniquement de la couleur blanche. cette fois ci elle portait une simple robe en mousseline, le col en V et des manches fendues des épaules jusqu'aux poignets. la jupe s'arrêter juste au milieu des cuisses. l'ensemble donnait un air bohémien, assez propice à cette période estivale. sur son épaule leez y avait accroché la bandoulière de son sac, une grande marque sorcière au prix dérisoire de 650 gallions, environ. blanc à nouveau, ce sac contenait les affaires scolaires de la sorcière ainsi que sa baguette, et autres bricoles. une bricole qui suite à un mouvement vif de la rousse glissa hors du sac bien chargé, sa trousse. l'horloge de sa montre indiqua la minute de retard que leez avait pris en ramassant celle ci. se relevant sans faire attention, elle heurta quelque chose d'assez fort qui brusqua son équilibre : par réflexe elle se rattrapa au mur pour éviter une honteuse chute. énervée par le grand risque de risée populaire leez se tourna vers l'assaillant.

Toute colère disparut, le rouge colorant ses joues. Roan. Aucun mot ne franchisa la barrière de ses lèvres. L'air en suspend quelques secondes.

☆☆☆ beerus


hrp:
 



queen without a crown

j'aime la nuit, c'est plus qu'une simple période de temps, c'est un autre endroit. une autre façon de pouvoir vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7395-kind-of-nightmare-leez-wilson
avatar
Roan Austen
♠》Newbee - petit poisson lune《♠
›› parchemins postés : 23
›› avatar : Bob Morley
›› © : tumblr
ARTS SPORTIFS

›› âge : 27 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 9ème année
›› nature du sang : sang-mêlé
MessageSujet: Re: cliché de cinéma (leez&roan)   Mar 18 Juil 2017 - 1:50


Leez & Roan

CLICHÉ DE CINÉMAS


On ressent la fin d'année approcher dans les couloirs d'hungcalf, les exams sont passés et la plupart des étudiants ont troqué leur blouse contre un short et un t-shirt. Les cours ne sont pas tous maintenu, nous laissant du temps libre pour nous étendre dans le parc. Pour ma part j'ai passé la semaine sur le terrain de Quidditch, quelques match amicaux ont été mis en place, un moyen sympa de passer le temps et puis ça peut pas faire de mal de s’entraîner un peu non ? Je ne sais pas encore ce que je vais faire de mon été, si je vais rester ici ou si je vais rentrer chez moi. La seule chose que je sais, c'est que je vais mettre mes bouquins de côté et que je vais m'amuser, à quoi bon avoir des vacances si c'est pour les passer à étudier. Mon frère a décidé de rester dans le coin et le connaissant il va encore se fourrer dans des histoires. Il a le chic pour se foutre dans la merde, mais j'ai bien envie de le laisser se débrouiller tout seul cette fois, je ne serais pas toujours là il va falloir qu'il s'y habitue. Dans deux mois j'entame ma dixième et dernière année à Hungcalf, j'ai en même temps à hâte et peur qu'elle se finisse. J'ai hâte de commencer une carrière en tant que joueur ou bien entraîneur de Quidditch et puis j'ai peur de me lancer, de tout rater, que toutes ces années à Hungcalf n'aient servis à rien, j'ai peur de décevoir mes parents...

Les matchs venaient de prendre fin pour aujourd'hui et il me fallait une douche, je salue quelques coéquipiers et monte au troisième étage dans une tenue de sport, transportant mes affaires dans un grand sac d'où mon balais dépassait. Je n'étais pas vraiment attentif à ce qui se passait autour de moi, je savais juste que j'approchais de la salle commune des Wright. Et puis il est arrivé ce qui devait arriver, je suis rentré dans quelqu'un. Je m'excuse immédiatement avant de reconnaître la rousse qui m'a fait tant de mal autrefois. Mon regard change immédiatement quand il rencontre le sien, passant de doux à amère. Je reste tout de même planté devant elle, c'est rare qu'on soit si proche l'un de l'autre, d'habitude on ne fait que se croiser de loin et s'éviter du mieux qu'on le peut. Elle a changé, ça fait presque sept ans que je ne l'ai pas regarder d'aussi prés, son visage s'est affiné, elle n'est plus la gamine avec qui je suis sorti en deuxième année, c'est une femme et avec de sacrés atouts je dois l'avouer. Je reste silencieux, ne sachant pas quoi lui dire. En faite je n'ai rien à lui dire, je vais passer mon chemin comme à chaque fois et oublier cette rencontre fortuite, mais mes jambes refusent d'avancer, mes yeux plantés dans les siens attendant surement une explication sur ce qui c'est passé il y a sept ans, explication que je n'aurai jamais et dont je me fout royalement.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Leez Wilson
♠》Newbee - petit poisson lune《♠
›› pseudo : shae
›› parchemins postés : 27
›› connexion : tout les jours
›› avatar : katherine mcnamara
›› © : prométhée
JUSTICE MAGIQUE

›› âge : vingt-six années de travail acharné
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 9ème année
›› nature du sang : sang-pur

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: cliché de cinéma (leez&roan)   Mar 18 Juil 2017 - 10:08

your soul knows the geography of your destiny. your soul alone has the map of your future, therefore you can trust this indirect, oblique side of yourself. if you do, it will take you where you need to go, but more important it will teach you a kindness of rhythm in your journey.

cliché de cinéma

leez et roan
on pense toujours que c'est difficile de revoir un ex, on imagine que le croiser tous les jours dans les couloirs, là à juste quelques centimètres de soi, est difficile. on imagine qu'on ressent un frisson d'angoisse qui nous perce avec souffrance jusqu'au ventre, mais ça avait durer seulement deux mois ça, depuis sept ans, on ne ressentait plus rien. on s'ignore, on mène chacun notre vie de notre côté. Parfois, on apprend telle ou telle information sur l'autre, mais on répond « ah d'accord » sans grand intérêt. on s'en fiche, on veut juste passer à autre chose, oublier ce qu'il s'est passé, faire comme si leur relation n'avait jamais débuté. 

leez, planté devant son ex, ne ressentit rien. bien sûr, elle était surprise de l'avoir à nouveau touché – certes involontairement – et d'avoir la possibilité de scruter à nouveau Roan a une proximité réduite. les deux le firent en même temps.   « il a grandi encore, quelques centimètres. il est plus musclé. je le vois à sa carrure plus carré. plus bronzé. sans doute dû à ses sept ans sur le terrain de quidditch. j'avais oublié ce grain de beauté ici. »  pensa la jolie rousse de son côté. la bouche légèrement entrouverte depuis le début de cette bousculade, leez reprit contenance. elle remit une de ses mèches de cheveux correctement derrière son oreille, releva la tête, le menton également. lèvres scellées, elle se sentit plus forte pour affronter le méchant regard lancé par le wright. il avait tant de raison de haïr cette fille, de toute façon, elle avait tout mis en œuvre pour. c'était calculé. si elle l'avait quitté d'un simple « toi et moi, c'est plus possible, on est trop différent, on n'ira jamais loin ensemble » il aurait tout tenté pour lui prouver le contraire, elle savait qu'il n'aurait rien lâché. alors leez devait détruire l'image parfaite qu'il avait d'elle. jamais il ne se serait battu pour une putain qui le trompe avec plusieurs autres hommes. ce bond dans le passé écœura leez, elle l'avait fait. vraiment fait. 

 « reprends toi. »  ces pensées s'arrêtèrent, elle regarde le joueur de quidditch sans haine. sans quelconques raisons, elle lui adresse un poli « salut Roan. désolé aussi, j'aurais dû faire attention. ». évidemment, Roan s'en foutait de ça, de sa pâle hypocrisie, il voulait juste la dégager, l'insulter peut-être. et si c'était ça qu'elle attendait ? la rupture annonçait, les infidélités révélées, il n'avait rien dit, ils étaient juste plus ensemble. pas un mot, pas une explication, rien. c'était fini, pas la peine de faire des esclandres. ça arrangeait leez au début, pas la peine de souffrir d'avantage par des insultes humiliantes, mais aujourd'hui elle voulait une réaction, mais entre vouloir et pouvoir, surtout que ça n'étais pas de son ressort cette fois ci.. deux débiles d'exs se regardant dans le blanc des yeux, leez hésita à partir, c'était le bon moment maintenant, pour tourner les talons et s'ignorer encore huit ans. ou plus. car une fois l'année prochaine terminé, cette dernière année à l'université, ils n'auraient définitivement plus rien en commun. 

☆☆☆ beerus



queen without a crown

j'aime la nuit, c'est plus qu'une simple période de temps, c'est un autre endroit. une autre façon de pouvoir vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7395-kind-of-nightmare-leez-wilson
 

cliché de cinéma (leez&roan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La mort la plus lente de tout le cinéma : Sortez le pop-corn
» L'ambassadeur Fritz Cinéas précise
» Allons au cinéma ce soir...
» Les couples célèbres du cinéma
» La Suisse 'coffre-fort' pour argent sale, un cliché dépassé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
HUNGCALF UNIVERSITY
 :: Troisième étage :: Les couloirs
-