Revenir en haut Aller en bas
Tu ne sais pas quel groupe rejoindre ?
Et bien sache que nous manquons cruellement de Wright ! (a)
Toi aussi, tu aimes Hungcalf ?
Alors vote sur les top-sites et laisse un petit com' sur Bazzart et PRD !
Partagez | .
 

 POKEBY x I SEE YOUR TRUE COLORS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Reagan Bale
wild spirit ; free soul ☾
›› parchemins postés : 760
›› connexion : QUOTIDIENNE
›› avatar : SOPHIE TURNER
›› crédits : © skyzophrenic
›› âge : 23 YO. (19 FÉVRIER)
›› situation : Désespéré(e)
ARCHITECTURE ENCHANTEE

›› années d'études : 5ème année
›› options obligatoires & facultatives : Obligatoire
▌Arithmancie
ݐtude des Runes
▌Astronomie
Facultative
▌Botanique
▌Histoire de la Magie
ݐtude des moldus
›› profession : Future architecte de génie en herbe + décoratrice au goût affiné
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 1096

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: POKEBY x I SEE YOUR TRUE COLORS    Dim 10 Sep 2017 - 19:37



i see your true colors pokeby only

Il y a des moments que l’on apprécie tout particulièrement lorsqu’on est étudiant à Hungcalf. Certains aiment Halloween et les bals costumés qui sont souvent organisés au nom de l’horreur, d’autres préfèrent la douceur du pain d’épices à Noël… d’autres encore, attendent impatiemment les courses au chocogrenouilles organisées pour Pâques. Reagan, elle, prenait goût aux semaines d’intégration préparées à chaque rentrée – ce moment où les nouvelles têtes apparaissent et où les vieilles branches les accueillent comme il se doit.

Cette année, la majorité des Pokeby avait voté en faveur d’une fête des plus expressives, créatives – voire tout bonnement délirante. Il ne fallait pas en attendre moins venant du nid des artistes et de l’imagination fertile. À chaque rentrée, les méninges de chacun surchauffaient d’idées afin d’accueillir la nouvelle graine d’Hungcalf : il fallait faire comprendre aux nouveaux venus à qui ils avaient affaire, dans la mesure où la fibre artistique n’est que trop rarement représentée dans les maisons des autres écoles. Cette année, la balance avait penché en faveur d’une Colour Party… Haute en Couleur.

Pour l'occasion, Reagan avait enfilé une robe près du corps d'un blanc si immaculé que l'air ambiant aurait suffit à la salir. Très honnêtement, elle n'avait qu'une hâte : voir son vêtement maculé de couleurs diverses et variées. Elle se maquilla légèrement, rehaussant affablement son teint d'ivoire. Elle n'a jamais été d'une nature particulièrement coquette, néanmoins, les premières impressions sont parfois les seules à perdurer.

« Tu es prête Reagan ? On va mettre le fiiiiiiiiiiiiire ! »

Reagan éclata de rire en voyant l'expression sur le visage de sa camarade. Elle reposa son rouge à lèvres et, sa baguette à la main, suivi le peu de Pokeby restant encore dans la salle commune pour rejoindre les jardins suspendus. Le choix de la localisation s'était porté sur le toit de l'université et Reagan devait bien admettre que ce dernier était judicieux. En effet, le piédestal permettait aux nouveaux de profiter de la vue imprenable sur le domaine universitaire : de loin, on pouvait deviner la cime de la forêt, les anneaux du stade de quidditch et la surface réfléchissante du lac. De plus, le toit permettait une liberté exquise de colorer le ciel d'une multitude d'explosions... rouges, jaunes, vertes, bleues... violettes.

Lorsqu'elle arriva, la fête avait d'ores et déjà commencée. Reagan n'était pas de celle qui arrivait pile à l'heure, bien au contraire. Des groupes s'étaient déjà formés ci et là. Afin de mieux se fondre parmi ses camarades, Reagan se dirigea directement vers le bar et commanda un cosmo.

La fête ne faisait que débuter....
code par (c) eylika. photo de we heart it.



Les Règles de la Color Party :
1 - S'amuser à fond la caisse
2 - Venir de blanc vêtu !
3 - Colorer tout et n'importe qui



@"Primerose MacNaughton" @"Kristina McKinnon" @"Adaline Brocklehurst" @Leandre De La Rosière @"Corneille Nyong'o" @"Moira McPherson" @Mi-Cha Kydd @Yuri Okamoto @Grace De Launay @Neal Barbara @Fynn O'Ceallaigh @Levy Arsenault @Jae Hyun Sung



revelio:
 


Dernière édition par Reagan Bale le Mar 17 Oct 2017 - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7710-reagan-we-will-all-laugh-at-gilded-butterflies-0#147084
avatar
Grace de Launay
Souris amoureuse d'un Renard
›› parchemins postés : 1309
›› connexion : quotidienne
›› avatar : Chloé Grace Moretz
›› crédits : ava: moi; sign: astra ; aesthetic: Miss Pie
›› multinick : Isalynn & Adèle
›› âge : 18 ans
›› situation : C'est compliqué
ARTS DU SPECTACLE
who I am
›› années d'études : 1ère année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires
Danse
littérature magique
théâtre
options facultatives
SACM
musique
sortilèges et enchantements
Histoire de la magie
›› profession : étudiante
›› particularité : Semi-vélane
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 1439

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: POKEBY x I SEE YOUR TRUE COLORS    Jeu 14 Sep 2017 - 12:53




I see your true colors
ft. Pokeby

“Si les gens du monde cessaient une minute de courir plaisirs et fêtes, ils périraient aussitôt d’ennui.”


Cette semaine commençait à m’épuiser littéralement. Je courais partout, dans tous les sens et avais hâte d’être à demain soir pour avoir le week-end devant moi. Etait-ce normal d’être aussi fatiguée après seulement quatre jours de cours ? Nous n’étions, après tout, que jeudi ! Je dissimulai un baillement derrière ma main en passant la porte de la salle commune. « Hey Grace ! Tu vas à la fête dans les jardins suspendus ? » Hein ? Quelle fête, songeai-je, ayant complètement oublié la soirée dont j’avais parlé la veille à Mi-Cha. Je me tapais doucement la paume de la main sur le front, en mode facepalm, en me souvenant de ladite soirée. « C’est à quelle heure ? » demandai-je « Dans trente minutes » Okay… Et en plus, fallait que je me dépêche de trouver du blanc dans ma toute nouvelle garde robe. Je savais que je devais avoir un tee-shirt blanc quelque part. Mais… Un pantalon blanc ? Ah mais si ! Gloria n’avait pas touché à mes affaires de danse ! Ce fut donc dans cette mine d’or d’affaires ultra confortables que je trouvai mon bonheur.  Et ce fut avec des baskets toutes aussi blanches que j'achevais mon look. Cependant, si je ne lançai aucun sortilège sur les vêtements pour ne pas les tâcher, les chaussures eurent droit à un traitement de faveur. En tant que danseuse, je faisais souvent de la danse moderne, et pour ça, il fallait des baskets. Hors de question, donc, qu'elles se retrouvent sales.

Avant de redescendre, je frappai à la porte de la chambre de Mi-Cha, espérant qu'elle serait à l'intérieur. « Mi-Cha? C'est l'heure de la soirée! Je t'attends dans la salle commune. »  Sans attendre de réponse, si ça se trouvait elle n'était même pas dans la pièce, je gagnai le salon de notre maison et m'installais sur le canapé, d'où je pus voir passer Yuri. « Hey Yuri! Ca te dit de venir à la Color Party avec Mi-Cha et moi? »  demandai-je au garçon. J'aurais, sans doute, pu lui demander plus tôt, mais en réalité, je ne l'avais pas croisé la veille, même après en avoir parlé à Mi-Cha. Celle-ci avait peut-être eu l'occasion de lui en parler, si ça se trouvait, auquel cas, mieux valait le dire en double plutôt que pas du tout.

Au bout d'un moment, nous nous retrouvâmes, les trois artistes, prêts dans la salle commune qui commençait à se vider, puisque tout le monde commençait à se diriger vers les jardins suspendus. Bah au moins, même toute seule, je ne me serais pas perdue, comme ça... songeai-je, hésitant à prendre les mains de mes deux camarades pour me donner du courage. Parce que maintenant que nous y étions, j'avais peur d'y aller. Je faillis, même, leur dire que non, finalement, je n'allais pas y aller. Néanmoins, je me mis en route avec eux en suivant la foule de Pokeby et en repensant à la conversation que j'avais eue, presque un mois plus tôt - déjà - avec Elwin. « Vous savez quoi? Au début, j'arrivais pas à retenir le nom de notre maison... Et un jour, dans une rue moldue, j'avais entendu des enfants parler de pokemon, pokeballs et autres trucs en poke... Du coup bah forcément... D'ailleurs, vous savez quel genre de sport c'est, le pokeball? »  leur demandai-je, histoire d'occuper un peu le trajet. Et qui sait... J'aurais peut-être un truc à expliquer à Elwin la prochaine fois que je le verrai, comme ça!

Nous arrivâmes bientôt à destination et je ne pus retenir un « Ouaaaaaaaaaaaaaaaaaah»  d'admiration devant les lieux et la vue à couper le souffle qui s'étendait devant nos regards. « C'est magnifique! »  murmurai-je à mes deux comparses, incertaine de la conduite à tenir maintenant que nous étions là.





revelio:
 

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7371-grace-laissez-moi-danser#138740
Invité
Invité
MessageSujet: Re: POKEBY x I SEE YOUR TRUE COLORS    Jeu 14 Sep 2017 - 20:13

I see your true colorsAll the PokebyJ'étais assise au bord du lit, les pieds qui pendaient dans le vide, face à mon armoire. J'étais complètement perdue. Ça faisait longtemps que je n'étais pas allée à une fête. Qu'est-ce qu'on devait mettre pour aller à une fête, hein ? Seule indice que j'avais, ce qu'il fallait à tout prix mettre du blanc, seule consigne de la soirée. Je me laissais tomber sur mon lit, désespérée. Je pris mon oreiller pour enfoncer ma tête dedans pour faire passer mes nerfs. Pauvre oreiller,qui n'avait rien fait pourtant, il en prenait toujours en pleine poire.
Soudain, j'entendis toquer à ma porte, j'eus un sursaut, la tête complètement ailleurs.
La voix de Grace résonna à travers la porte.
« Mi-Cha ? C'est l'heure de la soirée, je t'attends dans la salle commune. »
Je répondis à la hâte.
« Euh...Oui, j'arrive. », mais elle était déjà partie.
Complètement paniquée, je sauta sur mes deux pieds pour arriver debout devant mon armoire.
Non mais sérieusement, je savais pas choisir une tenue, ça craignait quand même.
Je finis par prendre tout ce que j'avais de blanc soit un T-shirt simple et une jupe un peu bombée. J'enfilais tout ça rapidement, je pris un peu au pif des sandales à bout fermé de couleur rose poudré  ainsi qu'un gilet en laine. J'ajoutais à cela, un nœud de papillon que je mis dans mes cheveux et un petit jet de parfum, c'est mieux si je sentais bon quand même. Et je pris mon sac et dévalais les escaliers pour me retrouver dans la salle commune, mais à peine ai-je posé un seul de mes pieds, que ma cheville décida de faire sa petite vie ce qui causa un déséquilibre, tellement pressée que j'étais et je faillis me ramasser à plein ventre, la tête la première en plein milieu de la salle. Après cette mésaventure, je retrouvais comme prévu Grace et Yuri.
Je les salua timidement au vu de mon numéro d'équilibriste improvisé.
« Salut... », je rougis face à mon ridicule et à ma maladresse, mal à l'aise, je ne pu combattre mon TOC, je n'arrêtais pas de remettre en permanence ma mèche derrière l'oreille.
On se mit alors en route, direction les jardins suspendus, je les suivais silencieuse.
En même temps, ce n'était pas très difficile de savoir où aller, il fallait seulement suivre la meute de Pokeby.
En chemin, Grace fit une remarque surprenante sur le nom de notre maison.
« Vous savez quoi? Au début, j'arrivais pas à retenir le nom de notre maison... Et un jour, dans une rue moldue, j'avais entendu des enfants parler de pokemon, pokeballs et autres trucs en poke... Du coup bah forcément... D'ailleurs, vous savez quel genre de sport c'est, le pokeball? » 
Je ne pus m'empêcher de rire aux éclats, je finis par m'expliquer.
« Ce n'est pas un sport. C'est un jeu. Un jeu vidéo. Ca se passe dans un monde fictif quoi. Le but c'est d'attraper de gentils petits monstres qui t'aideront selon leurs pouvoirs à battre d'autres joueurs pour devenir le meilleur dresseur. Et les Pokeballs dont tu parles, c'est ce qu'on utilise pour attraper les petits monstres et pour les garder en sécurité. », lui dis-je doucement.
Arrivés aux jardins suspendus, c'était carrément dingue.
J'avais l'impression qu'on avait été propulsé dans un tout autre monde.
Les battements de la musique qui faisaient vibrer le sol, tout ces gens, et surtout les lieux. C'était comme féerique avec toutes ces diverses plantes et la vue était sublime. J'étais tellement ébahie, que j'avais la bouche ouverte au moins pendant cinq bonnes minutes, quel air fin que j'avais.
Néanmoins, je n'avais pas oublier que c'était une fête, ce qui était assez problématique parce que ça m'angoissait la foule. J'étais complètement intimidée par tout cela. Je ne savais pas quoi faire, donc je restais plantée là comme une débile. Je cherchais de l'aide, me tournant vers Grace et Yuri.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: POKEBY x I SEE YOUR TRUE COLORS    Sam 16 Sep 2017 - 17:32


I see your true colors
ft all pokeby



Il existe des amis qui nous tapent sur les nerfs, mais dont on ne peut tout simplement pas se passer. Ce genre d'amis qui prend un malin plaisir à vous charrier sur ce qui vous énerve le plus, mais vous ne pouvez tout simplement pas leur en vouloir. Et pourtant, il y avait de quoi. Je me trouvais dans l'une de nos chambre dans le dortoir de notre maison, entouré de mes amis qui m'empêchaient de partir, qui prenaient un malin plaisir à me prendre en photo après m'avoir affublé d'une robe et d'une perruque, de quoi me donner vraiment l'air d'une fille. Déjà que sans ça on me prend pour une fille, alors là... Et ils savaient très bien qu'être pris pour une fille m'énervait, mais ça ne les empêchait pas de continuer, hilare. J'avais bien essayé de me défendre et éviter ainsi une énième humiliation, mais seul contre trois, c'était peine perdue ! Je me retrouvais donc là, dans la salle à attendre qu'ils se décident à cesser leur connerie. Vingt minutes, vingt minutes et ils ne semblaient pas s'en lasser. Perdant patience, j'ai finalement réussi à m'en débarrasser pour aller me changer dans ma chambre. J'étais pas spécialement ravi de passer dans la salle commune ainsi affublé mais je n'avais pas le choix, de toute façon, ce n'était pas la première fois. Je pressais le pas pour atteindre ma chambre rapidement lorsqu'une voix m'interpella, c'était Grace, une fille que j'avais connu à Poudlard avec qui je m'entendais bien. Elle ne sembla pas être étonnée de ma tenue et me demanda simplement si je voulais aller à la color party avec Mi-Cha et elle. Une color party ? Je mis un moment avant de me souvenir de cette fameuse soirée dont on m'avait parlé, une soirée juste pour notre maison.

-Euh... ouai j'arrive, je vais juste me changer vite fait ! Répondis-je avant de monter rapidement dans ma chambre.

J'enlevais d'un geste rapide cette stupide robe ainsi que la perruque avant de réfléchir à ma tenue de ce soir. On m'avait dit qu'il fallait porter des habits blancs. Je fouillais donc dans mon armoire pour trouver des vêtements blancs. J'attrapais un pantalon blanc et une chemise blanche que j'enfilais rapidement avant d'enfiler une paire de basket, blanches aussi. Je rejoignis Grace et Mi-Cha pour aller au lieu où se déroulait la soirée. Elles étaient toutes les deux habillées en blanc. Une fois prêts, on suivit le groupe de pokeby qui se rendait à la soirée. J'écoutais Grace et Mi-Cha parler. Elles discutaient d'un jeu, jeu que je connaissais bien pour avoir vécu une enfance avec des parents moldus, du moins, une partie de mon enfance. Mi-Cha lui expliqua le principe du jeu tandis qu'on arrivait à destination. L'endroit était décoré de milles couleurs, c'était sublime. L'endroit était déjà remplis de Pokeby venu profiter de la soirée. Je jetais un regard aux filles, Mi-Cha ne semblait pas très rassurée, je la connaissais assez peu mais j'avais remarqué qu'elle était assez solitaire.

-Ca va ? Lui demandais-je tandis qu'elle semblait légèrement intimidée.

J'aperçus quelques un de mes amis plus loin, ceux qui avaient occupé leur après-midi en me déguisant en fille, mais je préférais rester avec les filles pour l'instant. Après tout Grace m'avait proposé d'aller à la soirée avec Mi-Cha et elle, je n'allais pas leur faire faux bond.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Reagan Bale
wild spirit ; free soul ☾
›› parchemins postés : 760
›› connexion : QUOTIDIENNE
›› avatar : SOPHIE TURNER
›› crédits : © skyzophrenic
›› âge : 23 YO. (19 FÉVRIER)
›› situation : Désespéré(e)
ARCHITECTURE ENCHANTEE

›› années d'études : 5ème année
›› options obligatoires & facultatives : Obligatoire
▌Arithmancie
ݐtude des Runes
▌Astronomie
Facultative
▌Botanique
▌Histoire de la Magie
ݐtude des moldus
›› profession : Future architecte de génie en herbe + décoratrice au goût affiné
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 1096

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: POKEBY x I SEE YOUR TRUE COLORS    Mer 20 Sep 2017 - 11:29

Reagan était installée nonchalamment au bar, observant les membres de sa maison dans l’espoir de reconnaître une personne de son année. Elle dût bien rapidement se rendre à l’évidence que c’était pour le moment peine perdue, à croire que les cinquièmes années et plus de sa connaissance avaient décidé de faire l’impasse sur cette soirée pourtant fondamentale à l’accueil et l’intégration des nouveaux. La Bale pouvait encore se remémorer sa propre soirée d’intégration : elle ne s’était jamais autant amusée de sa vie… et n’avait jamais eu autant mal au crâne le lendemain matin. L’université n’avait pas grand-chose à voir avec Poudlard, ou les autres écoles de magie du secondaire. Ici, les élèves étaient traités comme des adultes – ainsi découlait l’indépendance, la flexibilité et les initiatives… mais aussi la sévérité face à des comportements incontrôlables.

La Bale ne se laissa pas démonter pour autant et son regard bleuté chercha les nouvelles têtes. Elle repéra bien rapidement un petit trio, dont deux qu’il lui semblait avoir déjà aperçu auparavant… quant à dernière, elle n’avait jamais croisé son chemin dans la salle commune des pokeby. Elle se rapprocha dans d’un pas léger vers eux, sans pour autant les aborder tout de suite. Il était parfois – quoi que même, très souvent – gênant de mettre les deux pieds dans le plat – en l’occurrence, débarquer brusquement dans une conversation – sans connaître les personnes qui la menaient… ni en connaître le sujet. Elle porta son verre à ses lèvres, buvant une longue rasade de son cosmopolitain : ce dernier était parfaitement dosé. Voilà une chose qui la changeait des bars sorciers dans lesquels elle avait déjà pu traîner pendant l’été. Au moins, ici, la vodka ne sonnait pas comme un mot inventé auprès des jeunes sorciers.

« …D'ailleurs, vous savez quel genre de sport c'est, le pokeball? »

Reagan haussa les sourcils à l’énonciation du jeu le plus connu des petits et grands moldus -  enfin, entre autre. La question suivante que la jeune Bale s’adresse à elle-même fut « comment en sont-ils venus à prendre ça pour un sport ? » Les sorciers pouvaient avoir une curieuse perception du monde moldu et de ce qui le constituait. Il n’y avait rien de plus étrange d’observer un sorcier se tortiller les méninges pendant des heures pour comprendre l’utilisation d’un simple grille-pain. Et n’allez surtout pas mentionner le téléphone portable.

« Ce n'est pas un sport. C'est un jeu. Un jeu vidéo. Ça se passe dans un monde fictif quoi. Le but c'est d'attraper de gentils petits monstres qui t'aideront selon leurs pouvoirs à battre d'autres joueurs pour devenir le meilleur dresseur. Et les Pokeballs dont tu parles, c'est ce qu'on utilise pour attraper les petits monstres et pour les garder en sécurité. »

C’est à cet instant que la jeune femme décida d’intervenir : après tout, on parlait d’un sujet qu’elle maîtrisait plutôt bien ayant joué pendant des années…. Et des années sur la console de son frère. Elle avait élimé chaque version, les unes après les autres… et puis d’ailleurs, elle ne s’était jamais vraiment arrêtée. Cette année encore, elle s’était offerte les dernières versions et y avait joué pendant l’été, ne pouvant apporter l’appareil électronique à l’université.

« Goupix sera toujours mon Pokémon préféré… Je le trouve tellement… Enfin vous voyez. » Trois paires de yeux se tournèrent vers elle, comprenant plus ou moins là où elle voulait en venir. « Vous ne voyez pas ? » insista-t-elle.

Vraisemblablement, elle allait devoir joindre le geste à la parole. Avec un léger sourire, elle sortit sa baguette et traçant un trait souple dans l’air, elle fit apparaître un petit goupix animé qui gambada dans le cercle qu’ils formaient désormais. Le charme finirait par disparaître d’ici une demie heure, mais elle fut ravie de cette illustration en bonne et due forme.

« Je ne crois pas que nous ayons eu le plaisir de nous rencontrer » ajouta-t-elle finalement pour entamer les présentations. « Je m’appelle Reagan Bale, je suis en cinquième année en architecture magique. Et vous ? »

Un sourire aimable et avenant apparut sur ses lèvres, tandis que son Goupix se lovait sur l’épaule du jeune homme à sa droite.



revelio:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7710-reagan-we-will-all-laugh-at-gilded-butterflies-0#147084
avatar
Grace de Launay
Souris amoureuse d'un Renard
›› parchemins postés : 1309
›› connexion : quotidienne
›› avatar : Chloé Grace Moretz
›› crédits : ava: moi; sign: astra ; aesthetic: Miss Pie
›› multinick : Isalynn & Adèle
›› âge : 18 ans
›› situation : C'est compliqué
ARTS DU SPECTACLE
who I am
›› années d'études : 1ère année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires
Danse
littérature magique
théâtre
options facultatives
SACM
musique
sortilèges et enchantements
Histoire de la magie
›› profession : étudiante
›› particularité : Semi-vélane
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 1439

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: POKEBY x I SEE YOUR TRUE COLORS    Sam 23 Sep 2017 - 13:31


I see your true colors
ft. Pokeby

“Si les gens du monde cessaient une minute de courir plaisirs et fêtes, ils périraient aussitôt d’ennui.”


J’attendais Mi-Cha dans la salle commune lorsque je vis arriver Yuri, déguisé en fille. Si j’arquai légèrement un sourcil, je ne réagis pas davantage, mon ami n’ayant pas l’air très à l’aise dans cet accoutrement, ce que je pouvais parfaitement comprendre, ayant encore moi-même parfois du mal à me sentir vraiment à mon aise dans mes nouvelles fringues que j’avais inaugurées une semaine avant. Ce n’était pas forcément simple de s’habituer à un nouveau genre. Mais dans son cas, je devinais qu’il devait plus s’agir d’une mauvaise blague qu’autre chose. Alors je ne relevai pas, l’invitant plutôt à nous accompagner, Mi-Cha et moi. « Euh... ouai j'arrive, je vais juste me changer vite fait ! » « « Ca marche ! » répondis-je. « Je vous attends ici, je ne bouge pas ! » Je suivis Yuri du regard, tandis qu’il gagnait sa propre chambre, me demandant un instant si j’allais voir d’autres garçons arriver en vêtements de filles, ou si c’était juste lui parce qu’il avait ce quelque chose qui pouvait faire à la fois masculin et féminin. Mais il revint avant même que d’autres personnes soient arrivées. « Tu te sens mieux ? » demandai-je avec un clin d’œil. « C’était quoi ? Un bizutage ? Tu n’es pourtant pas nouveau ! » Maintenant qu’il était plus à son aise, je pouvais le taquiner un peu.

Mais avant même qu’il ne me réponde, mon regard fut attiré par une silhouette qui perdait l’équilibre et qui manqua de se retrouvée affalée en plein milieu de la salle commune. « Ca va ? Tu ne t’es pas fait mal ? » demandai-je à Mi-Cha lorsqu’elle nous rejoignit, Yuri et moi dans la salle commune. C’était quelque chose que je n’avais pas encore pu réellement constater : sa maladresse, aussi je m’inquiétais un peu qu’elle ait pu se blesser, parce qu’elle aurait pu se faire très mal. J’imaginais si ça avait été moi. Mi-Cha et moi étions dans la même filière. Nous étions toutes les deux danseuses et… « Tu veux quelque chose pour bander ta cheville pour éviter qu’elle ne gonfle ? » ajoutai-je, l’entorse étant la pire ennemie des danseuses. A sa place, je serais sans doute à sautiller sur un pied en attendant de savoir à quelle sauce j’allais être mangée, dans le stress de savoir si j’allais pouvoir continuer à danser ou pas. J’avais, clairement, peur de la blessure physique. Je pouvais tomber malade, je pouvais perdre ma voix, ce n’était pas grave. J’aimais chanter et faire du théâtre, mais la danse était pour moi quelque chose de vital, autant que respirer, en tout cas. Si je ne pouvais plus danser, je perdrais mon identité.

Mais la jeune fille semblait aller bien, et nous nous mîmes en route pour gagner les jardins suspendus. Ce fut en fin de chemin que j’abordai le fameux sujet des pokemon, des pokeballs et autres poketrucs. Et je dus bien admettre que je me sentis un peu vexée lorsque Mi-Cha me répondit que ce n’était pas un sport, mais un jeu-vidéo, que les pokemon étaient des petits monstres charmants et les pokeballs l’objet qui servait à les attraper. Je rougis violemment devant ma connerie, alors que l’organisatrice de la soirée, du moins je pensais que c’était le cas, venait nous rejoindre parlant à son tour des pokemons. Okay Grace… Tu es débile… Tout le monde connait, sauf toi… songeai-je. Etait-ce le genre de chose que l’on apprenait en étude des Moldus ? Toujours tait-il que la rousse parlait d’un certain Goupix, précisant qu’il s’agissait d’un pokemon. Je rougis encore un peu plus, ne voyant pas du tout à quoi un Goupix pouvait bien ressembler. Et clairement, mon regard devait parler pour moi, puisqu’elle ne tarda pas à faire apparaître un petit renard à cinq queues et aux grands yeux innocents juste « A-DO-RA-BLE ! » m’exclamai-je, fondant devant cette petite créature qui allait se lover sur l’épaule de quelqu’un. « Est-ce qu’ils ressemblent tous à ça ? » demandai-je, fascinée par l’étrange animal qui n’était pourtant pas réel tandis qu’elle se présentait.

Pour le coup, j’en oubliais totalement l’endroit magnifique où nous nous trouvions, du moins, jusqu’à ce que ce soit à mon tour de me présenter, et que je retrouve ma timidité habituelle qui s’était un instant effacée devant ma surprise face à l’illusion créée par la cinquième année, Reagan, donc… « Euh… Grace de Launay. Première année en arts du spectacle. » dis-je en faisant une imitation de révérence. Je me tournai vers Yuri et lui adressai un sourire qui se voulait rassurant pour lui assurer que oui, ça allait, et que j’étais simplement intimidée par tout ça, puis reportai mon regard sur la rousse : « Est-ce que… Je pourrais en voir d’autres ? » demandai-je timidement.




revelio:
 

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7371-grace-laissez-moi-danser#138740
Invité
Invité
MessageSujet: Re: POKEBY x I SEE YOUR TRUE COLORS    Sam 23 Sep 2017 - 17:34


“x I SEE YOUR TRUE COLORS x”
featuring tous les bébés pokeby.
♥️ ♥️ ♥️

Préparer la fête des couleurs avec ses « enfants Pokeby » comme il se plaisait à les appeler avait été un plaisir ; arriver au jour où cette fête devait avoir lieu était encore plus fort. Othello avait été invité à les rejoindre ce jour-là par Grace de Launay, son élève de théâtre, une véritable prodige de la comédie, « Blue Diamond » pour les intimes. Il avait déjà prévu d’aider ses petits protégés à organiser cette journée, car il voulait que leur projet, très original et bien à leur image, puisse aboutir ; y avoir été convié avait été réellement quelque chose qui lui avait fait très plaisir.

Le matin, lorsqu’il s’était levé et avait déjeuné, après s’être douché, il avait choisi avec soin une tenue ; il sacrifierait bien un short de tissu blanc et une chemise blanche pour ses petits Pokeby. Ses baskets étaient assorties également ; blanches, toujours. Il avait choisi également de mettre un parfum discret, sans vider la bouteille, par peur que personne ne sente les effluves qu’il avait choisi. Avant de manger, le midi, il avait animé son cours de théâtre avec ferveur, était allé rendre visite à ses élèves, disposés dans ses deux tentes (celle du cours, celle des Pokeby, qui faisaient toutes deux une promotion forte pour l’institution qu’elles représentaient) puis avait rejoint les autres Pokeby. Partout, il n’y avait que des élèves ; pas un seul professeur, personne à qui parler réellement. « Et bien… Ce sera marrant. » tenta-t-il de se convaincre.

Il faut dire que le lieu choisi par les jeunes étudiants avait de quoi plaire ; les jardins suspendus, c’étaient les reliques, les plus belles merveilles d’Hungcalf. Son regard se balada autour de lui, reconnut quelques élèves à qui il adressa un bref sourire ; il était très curieux de ce qui allait se passer dans la journée. Une nouvelle fois, il se surprit à commenter les lieux, parlant tout seul. Enfin, une étudiante vint à lui. Ils entamèrent la discussion. « Vous allez bien, monsieur ? » Othello sourit. « Très bien oui. Et on va dire que vous êtes dispensée de monsieur pour la journée, appelez-moi par mon prénom, la fête n’en sera que plus conviviale. » Un autre sourire, un de ceux qui lui étaient propres, un sourire franc, lumineux, qui semblait éclaircir la pièce. Des années de représentation en public avait donné ce dessin de ses lèvres, l’avaient rendu irrésistible. « Et bien, ça promet d’être mouvementé, cette petite fête. Vous remercierez vos camarades de ma part de m’avoir invité, ça m’a fait très plaisir. » Son regard partit sur la droite ; il reconnut Grace, entourée de quelques autres élèves qu’il connaissait de vue ; Reagan Bale, avec qui il avait préparé la fête et Mi-Cha, une autre élève de son cours de théâtre. Il ne put retenir un rire lorsque la décoratrice en herbe -et rudement douée en ce sujet- fit jaillir un petit monstre roux, renard à plusieurs queues, qui, gambadant quelque peu dans les jardins suspendus, vint enfin se poser sur une épaule inconnue. L’étudiante avec qui il avait parlé riait aussi, puis dans un « Excusez-moi... » s’esquiva. Othello, seul, sortit une canette de soda de sa poche ; il avait ses propres idées du rangement, aussi approximatif soit-il. Le professeur l’ouvrit, puis commença à la siroter, tout de blanc vêtu, le regard perdu dans la beauté du toit d’Hungcalf ; décidément, cette université ne faisait rien comme les autres, et c’est ça qui la rendait si chère à ses yeux. C’était un véritable nid d’originalité, de couleurs, et de talents théâtraux.
code by panic!attack




HRP : merci encore à @grace de launay de m'avoir invité en tant que directeur des pokeby, ça me fait plaisir de participer à cette journée !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: POKEBY x I SEE YOUR TRUE COLORS    Lun 25 Sep 2017 - 4:27


❝ I see your true colors. ❞
- Pokeby -
Nous sommes des artistes. Nous sommes mettons des couleurs dans la grisailles, des mélodies dans le silence, des rêves dans le monde. Vous ne nous comprenez pas toujours mais ça, on s'en fout. Parce qu'on sait bien, que au fond,
vous avez besoin de nous pour mettre de la lumière et de la folie dans vos vies.
Leandre l’avait attendue toute la soirée. Après avoir passé des jours et des nuits à planifier et préparer l’évènement, il n’avait désormais plus qu’une hâte : profiter de la première soirée des Pokeby comme il se devait. Une soirée d’intégration avait également eu lieu l’année précédente, lorsqu’il était arrivé à Hungcalf. Il s’en souvenait … en partie du moins. Il avait tellement bu que les dernières heures étaient totalement floues et qu’il avait eu une telle gueule de bois le lendemain qu’il n’avait pas réussi à décoller de son lit avant le début d’après-midi, loupant une bonne partie de ses cours de la journée. Il comptait bien reproduire le même schéma, cette fois-ci. Passé de l’autre côté de la barrière, du côté des anciens, il s’était promis d’accueillir les petits nouveaux avec autant de ferveur que ses ainés l’avaient fait pour lui.

Un pantalon blanc, un t-shirt blanc, basique mais efficace. Leandre n’aimait pas faire dans l’extravagance vestimentaire et, de toute façon, étant donné le code vestimentaire, il n’avait pas trente-six solutions. Arrivé parmi les premiers, il resta fidèle à lui-même et se rendit directement au bar. Il se contenta d’une bièraubeurre, dans un premier temps, gardant les alcools plus forts pour la suite de la soirée et alla s’installer sur un banc pour la siroter. Leandre laissa son regard courir au hasard, appréciant la beauté des lieux et des personnes déjà présentes. Petit à petit, le reste des Pokeby arrivait. Leandre aperçut leur directeur de maison, le professeur Lovingblow. Leandre l’appréciait, même s’il n’avait pas la chance de le côtoyer en tant que professeur, ne suivant pas les cours de théâtre.  Pourtant, il trouvait son implication pour leur maison tout à fait honorable et n’avait pas vraiment eu de soucis avec lui jusque là. Cependant, l’idée qu’un professeur soit présent durant cette soirée le mettait quelque peu mal à l’aise. Leandre avait toujours préféré les soirées entre étudiants, clandestines ou non, dans lesquelles il n’était pas obligé de se contrôler pour faire bonne figure. Alors, même si le professeur n’était pas là pour les chapoter, il représentait une figure d’autorité susceptible de juger et blâmer leurs actes. Mais Leandre ne s’en inquiéta pas réellement, après tout, le professeur allait peut-être quitter la soirée plus tôt et leur laisser le champ libre à une heure plus avancée. Du coin de l’œil, il remarqua également Reagan, qui avait fait un effort vestimentaire tout à fait remarquable pour l’occasion. Leandre sourit mais se garda bien d’aller taquiner son ancienne amie comme il aurait pu le faire autrefois. D’ailleurs, cette dernière ne perdit pas de temps et alla discuter avec un petit groupe que Leandre connaissait plutôt bien. Grace, la petite sœur d’Holly qui faisait son entrée à Hungcalf semblait s’être déjà trouvé des amis. Elle était en effet accompagnée de Yuri et Mi-Cha, deux élèves de la même année que Leandre mais qu’il côtoyait peu. Ayant repris sa scolarité en Angleterre après un premier cursus en France, Leandre était reparti de zéro à 26 ans et, de ce fait, était beaucoup plus âgé que la plupart de ses collègues. De plus, il ne suivait que peu de cours avec les Pokeby de son année, la majorité ayant choisi des filières artistiques.

Voyant le professeur Lovingblow seul, contemplant les toits avec un air mélancolique, Leandre se décida à se lever de son banc, sa bièraubeuerre à la main.

« Bonsoir professeur, s’annonça-t-il en approchant, tirant l’homme de ses pensées. C’est gentil à vous d’être passé. »

Il désigna du menton la canette de soda, une boisson moldue qu’il savait sans alcool.

« Raisonnable ce soir. Vous savez, vous pouvez prendre un pur feu, on ne dira rien. » commenta-t-il, sourire espiègle aux lèvres et clin d’œil à l’appui.

 
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Reagan Bale
wild spirit ; free soul ☾
›› parchemins postés : 760
›› connexion : QUOTIDIENNE
›› avatar : SOPHIE TURNER
›› crédits : © skyzophrenic
›› âge : 23 YO. (19 FÉVRIER)
›› situation : Désespéré(e)
ARCHITECTURE ENCHANTEE

›› années d'études : 5ème année
›› options obligatoires & facultatives : Obligatoire
▌Arithmancie
ݐtude des Runes
▌Astronomie
Facultative
▌Botanique
▌Histoire de la Magie
ݐtude des moldus
›› profession : Future architecte de génie en herbe + décoratrice au goût affiné
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 1096

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: POKEBY x I SEE YOUR TRUE COLORS    Mer 27 Sep 2017 - 23:06

« A-DO-RA-BLE ! Est-ce qu’ils ressemblent tous à ça ? »

Reagan suivit des yeux le petit Goupix qu'elle venait de faire apparaître et qui s'attirait d'ores et déjà l'émerveillement du petit groupe qu'elle venait de rejoindre. Le petit renard à cinq queues enflammées se lova d'abord sur l'épaule du jeune homme à sa droite, avant de gambader joyeusement jusqu'à la jolie blonde qui, vraisemblablement, fondait littéralement d'adoration pour lui. S'il était parfaitement prévisible que la magie impressionne les moldus, il était pourtant rare que la réciproque soit vraie – et à cet instant, c'était l'imaginaire non-sorciers qui provoquait cet ébahissement. Comme quoi parfois, il n'y a rien de plus magique que la création et l'inventivité.

« Non, il y en a plusieurs. Des centaines en réalité. »

Reagan prit ensuite le temps de se présenter aux jeunes gens qui se trouvaient autour d'elle, afin de pouvoir associer un visage à un nom sans trop de difficultés. Elle sentait qu'ils étaient relativement nerveux, ce qui la laissa penser qu'ils n'avaient peut-être pas l'habitude de se retrouver dans ce genre d'événements. Elle espérait néanmoins qu'éventuellement, ils finiraient par se détendre et s'amuser, comme le reste des pokeby présents.

« Euh… Grace de Launay. Première année en arts du spectacle. »

Merde. Curieusement, Reagan sentit un sentiment de gêne monter en elle à son tour, face à l'oubli manifeste qu'elle venait de commettre. En effet, si le visage angélique de la jeune fille lui disait effectivement quelque chose, elle ne l'avait pourtant pas associé à Holly De Launay – et à y regarder de plus près, on pouvait effectivement déceler des ressemblances. Le pire, pourtant, n'était pas de ne pas avoir fait le rapprochement. C'était plutôt de ne pas avoir relevé qu'elles s'étaient déjà croisées la veille. Elle qui s'était voulue accueillante, il faut dire qu'elle s'était plutôt raté.

« Enchantée, finit-elle par répondre lorsque tout le monde fut présenté. »
« Est-ce que… Je pourrais en voir d’autres ? » finit par demander la jeune De Launay – faisant référence aux pokémons dont elles avaient parlé un peu plus tôt.

« Attends, je te montre... » Répondit-elle en souriant, tandis que le petit Goupix disparaissait en une volute de fumée attendrissante au même moment.

Reagan ferma les yeux un court instant pour pouvoir visualiser distinctement un Évoli derrière ses paupières. Une poignée de secondes plus tard, elle réitéra le geste qu'elle avait effectué un peu plus tôt et un nouveau pokémon pris forme dans les airs, à l'instar du petit renard enflammé quelques instants plus tôt.

« Voici un Evoli. » Lui expliqua Reagan tandis que les prunelles de Grace se mettaient à étinceler. « Il est assez particulier, il change de forme et de pouvoir selon l'énergie à laquelle il est associé. Pyroli pour le feu, Voltali pour la foudre et ainsi de suite... » Avec un sourire complice, elle ajouta « Je te laisse lui jeter le sort que tu lui préféreras, si tu veux découvrir ses autres formes... »

En balayant la pièce de son regard bleuté, Reagan reconnut Léandre un peu plus loin, aux côtés du Professeur Lovingblow. La Bale sentit son myocarde louper un battement et se serrer douloureusement dans sa poitrine. Il était habillé très simplement, arborant ce charme si particulier qui l'avait fait craquer – une éternité plus tôt, lui semblait-il. Elle hésita une seconde. Ça faisait des mois qu'ils ne s'étaient pas adressés la parole, et ce, en grande partie par sa propre faute. En l'observant là, du coin de l'œil, détendu, elle s'apercevait à quel point son ami lui avait manqué, tout ce temps – si ça n'avait pas été pour sa fierté, sa bêtise, son amertume. La jolie rousse fit tourner son verre entre ses paumes et s'excusa auprès de Grace, prétextant devoir remplir ce dernier au bar.

La Pokeby se fraya habilement un passage dans la masse d'élèves présente, jouant des épaules jusqu'aux deux hommes. Ne sachant réellement comment aborder Léandre, sans enfoncer des portes, Reagan s'adressa d'abord à Othello :

« Bonsoir Professeur – je crois qu'on peut le dire, cette fête est un franc succès. » Dit-elle en souriant. « Bonsoir Léandre » ajouta-t-elle plus timidement.


La soirée battait son plein, lorsqu'un décompte gigantesque apparut brusquement dans les airs à la vue de tous. Othello et Reagan savaient de quoi il s'agissait, tout comme les autres Pokeby présent : il n'y avait sans doute que les nouveaux pour se demander de quoi il pouvait bien s'agir. Reagan échangea un regard complice avec le directeur de sa maison et pointa sa baguette dans les airs, à l'instar des autres pokeby « initiés ». 3...2...1...

Une explosion de couleur déferla de chaque baguette levée, retombant en une pluie arc-en-ciel sur les élèves...

Reagan jeta un œil à Léandre, victime du orange qu'elle avait fait sortir de sa propre baguette.

« Ça fait très... Citrouille. Ou Orange is the New Black » ne put-elle s'empêcher de dire avant de se mettre à rire.

@Samuel Burnweather tu es bien entendu invité à nous rejoindre si tu le souhaites



revelio:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7710-reagan-we-will-all-laugh-at-gilded-butterflies-0#147084
avatar
Grace de Launay
Souris amoureuse d'un Renard
›› parchemins postés : 1309
›› connexion : quotidienne
›› avatar : Chloé Grace Moretz
›› crédits : ava: moi; sign: astra ; aesthetic: Miss Pie
›› multinick : Isalynn & Adèle
›› âge : 18 ans
›› situation : C'est compliqué
ARTS DU SPECTACLE
who I am
›› années d'études : 1ère année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires
Danse
littérature magique
théâtre
options facultatives
SACM
musique
sortilèges et enchantements
Histoire de la magie
›› profession : étudiante
›› particularité : Semi-vélane
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 1439

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: POKEBY x I SEE YOUR TRUE COLORS    Sam 30 Sep 2017 - 19:38


I see your true colors
ft. Pokeby

“Si les gens du monde cessaient une minute de courir plaisirs et fêtes, ils périraient aussitôt d’ennui.”


J’étais littéralement fascinée par la petite créture que Reagan avait fait apparaître. Cela me paraissait tellement incroyable que des moldus aient eu l’idée de ce genre de bestioles ! Et j’avais autant de peine à croire qu’il n’existait aucune créatures de ce type dans le monde magique. Certes, on avait les boursouf, les boursouflets et les nifleurs – ces petits voleurs – dans le genre trop mignons… Bon, il y en avait d’autres, aussi. Mais ça ! Ca ! Oh… J’aurais tellement aimé qu’un savant fou invente cette créature ! Je l’aurais adoptée à coup sûr ! « Des centaines ? » répondis-je, m’exclamant sans doute un peu trop fort à voir comment les gens autour de nous se retournèrent vers moi. Je rougis immédiatement, mes joues, mon cou et la naissance de mon décolleté se parant d’une belle couleur rosée. « Désolée… » murmurai-je. Ils ne pouvaient, cette fois, pas m’entendre, mais tant pis. Après, tout, c’était le geste qui comptait. De toute façon, ils avaient déjà détourné le regard, me laissant face à mes amis et à Reagan, qui fit une tête bizarre après que je me sois présentée. Ne comprenant pas pourquoi, je penchai légèrement la tête sur le côté tandis que Yuri et Mi-Cha restaient silencieux. Mais elle devait sans doute déjà les connaître. A moins que ce soit parce qu’ils n’avaient rien dit qu’elle était gênée ? « Tu dois sans doute déjà les connaître, mais… Voici Mi-Cha et Yuri. Ils sont tous les deux en deuxième année. » Tâchant de remettre la cinquième année à l’aise – c’était un comble que cela vienne de moi – je lui demandai si elle pouvait me montrer d’autres pokemon. Bon… En même temps, je devais bien admettre que j’étais particulièrement curieuse d’en voir d’autres.

Elle ne tarda pas à accéder à ma demande, faisant apparaître un autre petit renard avec des oreilles immenses et une queue très fournie. Elle m’expliqua un peu les particularités de la bestiole que j’avais très envie de caresser. « J’en voudrais un vrai comme ça ! » dis-je, répétant plus ou moins ce que j’avais dit un peu plus tôt. Après m’avoir expliqué comment il pouvait changer de forme, elle regarda autour de nous avant de s’éloigner, prétextant devoir remplir son verre qui était vide. Pourtant, ce ne fut pas la direction du bar qu’elle prit. Je la suivis un instant du regard pour la voir s’approcher de mon professeur de théâtre, qui s’avérait également être notre directeur de maison. Avec lui, se trouvait Léandre que je connaissais bien et depuis très longtemps. N’eut été la présence du professeur Lovingblow à ses côtés, je serais sans doute allée me jeter dans les bras de ce vieil ami de ma sœur qui était un peu comme un grand frère pour moi. De fait, il avait toujours endossé ce rôle avec moi.

« Je reviens… » dis-je à mes deux camarades, prenant pour ma part la direction des grandes tables sur lesquelles étaient servies tout un tas de boissons. Trempant une louche dans un saladier, je pris un verre d’une boisson colorée que j’imaginais non alcoolisée tandis qu’un décompte apparaissait dans les airs. Portant le verre à mes lèvres, le petit evoli de Reagan lové sur mon épaule, je levai la tête vers le ciel, me demandant ce qu’il pouvait bien se passer. Lorsque le décompte parvint à zéro, des traits de couleurs sortirent des baguettes des élèves, et du directeur des pokebys, avant de se transformer en poussière et retomber sur nous. Je me retrouvais avec du bleu dans les cheveux, du rose sur le tee-shirt et du vert sur mon pantalon. Le petit evoli, aussi faux soit-il, éternua avant de disparaître à son tour, comme l’avait fait le petit goupix un peu plus tôt. « Oh… » murmurai-je, déçue de sa disparition mais je n’allais pas retourner voir Reagan et lui demander d’en refaire un… Je voulais bien croire que j’étais jeune, que j’agissais parfois comme une gamine, je n’avais pas envie de l’embêter. A la place, je cherchai Fynn du regard, regrettant de ne pas lui avoir proposé de venir avec Yuri, Mi-Cha et moi. Mais je ne l’aperçus pas pour l’instant dans la foule. Je revins donc vers les deux personnes avec lesquelles j’étais venue. Eux aussi étaient bariolés de couleur, et j’esquissai un sourire, me détendant petit à petit. « On est beaux, tous, tiens… Vous m’en voulez si je vous fausse encore un peu compagnie ? Il faut que j’aille dire bonjour à quelqu’un… » dis-je en désignant Léandre.

Sans réellement attendre de réponse de leur part, je m’approchai du garçon qui aurait dû en être à la fin de ses études, et pas au début. « Salut toi ! Tu sais que t’es trop beau en orange ? » lui demandai-je en plaquant un baiser sur sa joue – l’avantage des gens que je connaissais depuis longtemps. Je me tournai vers Reagan et le professeur Lovingblow, rougissant légèrement avant de m’excuser de les voir interrompus. « Désolée… Je passai juste dire bonjour à Leandre. Comment allez-vous, professeur ? » demandai-je. J’avais envie de lui parler de quelque chose qui me titillait, mais ce n’était pas le moment. Pas ici, alors qu’il s’agissait d’une fête. « Je… Je vais vous laisser et retourner vers mes amis… » dis-je en commençant à reculer.





revelio:
 

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7371-grace-laissez-moi-danser#138740
Invité
Invité
MessageSujet: Re: POKEBY x I SEE YOUR TRUE COLORS    Sam 7 Oct 2017 - 15:48


“x I SEE YOUR TRUE COLORS x”
featuring tous les bébés pokeby.
♥️ ♥️ ♥️

Aussi vite que sa solitude s’était faite ressentir, elle s’estompa ; Leandre de la Rosière, avec son traditionnel air sûr de lui, cette assurance qui lui était propre et qui le rendait flamboyant, vint à Othello. La discussion s’engagea, tout simplement. « Bonsoir mister de la Rosière. C’est un véritable plaisir que d’être venu, c’est une de vos camarades qui m’a convié. » Il sourit à sa remarque sur la boisson ; Leandre était de ceux qui avait une franchise et une audace, et ce genre de personnes-là obtenaient facilement l’admiration et l’affection du professeur Lovingblow. En effet, il avait été raisonnable ; il avait pourtant hésité entre une Biéraubeurre et un simple soda, le Crachofeu, mais ce dernier lui rappelait de doux souvenirs d’enfance, le choix avait donc été rapidement conclu. « Leandre, c’est une remarque digne d’un Wright, mais que faites-vous chez les Pokeby, je me le demande toujours ! J’attendrais encore quelques instants pour le pur feu… A moins que vous ne décidiez d’aller en prendre deux, un pour vous, un pour moi ? » Le sourire était malicieux, la remarque taquine, bien qu’Othello ne puisse dire non à un peu de la chaleur de l’alcool en ces temps rafraîchissants. Leandre sembla rire, il faut dire que le directeur des Pokeby avait toujours su se montrer relativement complice avec ses étudiants, n’hésitant pas à les favoriser face aux autres maisons du campus, adorant leur originalité et leurs petites différences à tous.

Tous semblaient s’amuser, et le professeur de théâtre fut quelque peu surpris lorsqu’une main vint lui tapoter l’épaule. Il se retourna, souriant encore de sa frayeur. « Ah tiens, miss Bale, quel plaisir ! » Et ses mots étaient sincères, pensés. Il n’avait pas pour habitude de mentir sur ses ressentis ; il appréciait réellement Reagan, notamment car leur collaboration pour l’élaboration de cette fête des couleurs s’était avérée enrichissante et particulièrement agréable. « Un succès, c’est le moins qu’on puisse dire ! Tous semblent s’amuser comme jamais auparavant, aucun doute, vous avez un don pour la création d’événements, je serais amené à vous passer quelques commandes dans le futur. » Il savait que ses compliments la feraient peut-être un peu rosir, car au fil du temps, c’était un peu comme une amitié qui s’était concrétisée entre la jolie rousse et le directeur de sa maison. Othello aimait les élèves sérieux, et rien ne semblait pouvoir empêcher Reagan d’arriver à ses desseins.

Soudainement, un décompte apparut au-dessus de leurs yeux émerveillés. Lovingblow savait parfaitement de quoi il s’agissait, ayant eu cette idée avec la jeune femme qui se tenait à ses côtés. Il leva sa baguette, rugit un féroce « Oh yeah ! » qui provoqua quelques rires. 3, 2, 1… Du bleu nuit, sa couleur favorite, jaillit du bout de châtaignier, et vint se disperser sur tous les étudiants, mêlé à tant d’autres couleurs. « J’y ai peut-être été un peu fort... » s’était-il dit, car le bleu nuit se faisait masse dans l’assemblée. Othello s’était retrouvé couvert de bleu, de rose, d’orange -merci miss Bale, lui chuchota-t-il, tout sourire-, et de toutes les autres couleurs du prisme.

Leur discussion reprit, et tous souriaient ; c’était une belle réussite qu’il avait accompli avec Reagan. De loin, il vit Grace de Launay venir à eux, avec cette timidité qu’il aurait voulu disparue -être Blue Diamond lui allait décidément bien mieux. Il la salua d’un franc sourire, et les laissa discuter quelques instants, obsédé par ses pensées. Lovingblow adorait ses étudiants, et cet événement ne faisait que le conforter dans cette idée.
code by panic!attack


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: POKEBY x I SEE YOUR TRUE COLORS    Jeu 12 Oct 2017 - 5:03


❝ I see your true colors. ❞
- Pokeby -
Nous sommes des artistes. Nous sommes mettons des couleurs dans la grisailles, des mélodies dans le silence, des rêves dans le monde. Vous ne nous comprenez pas toujours mais ça, on s'en fout. Parce qu'on sait bien, que au fond,
vous avez besoin de nous pour mettre de la lumière et de la folie dans vos vies.
« Leandre, c’est une remarque digne d’un Wright, répondit le professeur Lovingblow. Mais que faites-vous chez les Pokeby, je me le demande toujours ! J’attendrais encore quelques instants pour le pur feu… A moins que vous ne décidiez d’aller en prendre deux, un pour vous, un pour moi ?  »

Leandre s’autorisa un rire à sa remarque. Il devait avouer qu’il n’aurait pas eu de peine à trouver sa place chez les Wright. Il avait en commun avec eux une certaine audace qu’on pouvait parfois confondre avec de l’insolence, et un goût prononcé pour la fête.

« Le violet me va mieux au teint, je trouve. » répondit-il, sourire aux lèvres. Il n’avait pourtant jamais douté de sa place dans la maison des artistes. Lui, le peintre aux idées avant-gardistes, ne se serait jamais autant senti chez lui qu’au milieu de tous ces autres artistes. Il aimait sa maison, parce qu’il y trouvait une énergie créative formidable. Et puis, il aimait la diversité qu’il y trouvait. Tous liés par les arts, il y avait cependant tant de profils différents qu’il n’était jamais ennuyeux de rencontrer un nouveau membre des Pokeby. Il fit mine de se détourner pour répondre à la requête de son professeur et aller chercher deux pur feu.

« Si on me le demande, je dirais que c’est vous qui me l’avez demandé. »

Son air malicieux s’effaça cependant lorsqu’une jeune femme s’approcha d’eux. Reagan avait passé une année entière à l’éviter ou tout du moins, à l’ignorer. Leandre n’avait pas cherché à l’approcher, ne voulant pas lui imposer sa présence. Elle s’adressa à leur professeur avant de lui lancer un : « Bonsoir Leandre », un peu tendu. Leandre lui répondit, légèrement surpris de la voir se joindre volontairement à une conversation à laquelle il participait, ne sachant pas sur quel pied danser. Il n’eut pas le loisir de répondre puisqu’un décompte apparut dans les airs. Sous les chuchotements surpris des nouveaux, les Pokeby sortirent leurs baguettes et, à la fin du décompte, une pluie de couleur s’abattit sur les fêtards. Leandre, fier de sa maison et en clin d’œil à la conversation qu’il venait d’avoir avec son professeur, lança une gerbe mauve qui alla se perdre au milieu des autres couleurs. Les cris de surprises et les rires ne tardèrent pas et Leandre surpris le regard amusé que Reagan portait sur lui.

« Ça fait très... Citrouille. Ou Orange is the New Black »

Leandre ne compris pas la référence mais, au rire de son ancienne amie, il comprit qu’elle n’était pas venue vers lui pour régler des comptes. Leandre écarta les bras, une moue amusée sur le visage.

« Je l’avais bien dit, répondit-il, que c’était le violet qui m’allait le mieux au teint »

Et, décidé à profiter de cette soirée, il agita sa baguette en direction de Reagan, qui se trouva couverte de rose bonbon. Il éclata de rire, tant elle ressemblait à un énorme bonbon. Une demoiselle s’approcha alors de lui, le saluant avant de lui faire la bise.

« Salut Grace, répondit-il à la sœur de Holly. Je suis beau dans n’importe quelle couleur, de toute façon. »

A peine arrivée et déjà repartie, Grace avait tourné les talons pour rejoindre ses amis. Leandre se tourna de nouveau vers Reagan. Il aurait aimé lui dire beaucoup de choses, à cet instant, mais la présence du professeur l’empêcher de dépasser le stade de la conversation banale. Il préféra s’excuser et se diriger vers le bar. Il revint quelques minutes plus tard, trois verres de Pur-feu dans les mains.

« Votre commande est servie, professeur » lança-t-il en offrant l’un des verre à Lovingblow.

Il tendit le deuxième à Reagan et leva celui qui restait :

« Trinquons à cette soirée ! Et aux Pokeby ! »

 
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: POKEBY x I SEE YOUR TRUE COLORS    Ven 13 Oct 2017 - 15:59

I see your true colorPokeby & MaximilienTout commence par du bouche à oreille. Une fête, une vraie, une de ces fêtes mémorables chelou où on s'éclate à en perdre raison. Et puis y'a ça, cette condition, ce petit détail qui tue tout, qui refroidi, mais qui pourtant, est surmontable, parce que c'est moi.Je n'ai jamais apprécié le blanc. Probablement parce que ce n'es pas une nuance qui me met en valeur, ou alors, parce que tout simplement, j'ai l'air d'un petit blanc malade, comme si tout ce tissu blanc absorbait les couleurs qui faisaient naturellement de moi un être humain. Mais j'ai quand même fait l'effort, entièrement de blanc vêtu, des poches de poudre de couleur dans  un sac à dos, blanc lui aussi. Puis les potes, les potes qui attendent là bas, déjà aux jardins suspendus. Je me hâte, je cours même, c'est limite si je transpire. J'arrive, beaucoup de monde, probablement trop de monde. Et y'a la musique. La grande musique, alors tout de suite je m'ambiance, quitte à passer pour un blaireau. Je danse comme une merde d'ailleurs.  Alors mes amis me rejoignent, me collent des baffes de poudre colorée. Ils se marrent, se barrent en courant, pendant que j'assimile durant un instant, je suis noyé sous la poudre. J'en ai même dans la bouche. Je crache tout sur des gens autour de moi, recommence à danser comme un malpropre. Et mon regard se heurte à elle, la p'tite meuf aux cheveux blonds. Je l'avais déjà vu à Poudlard durant mes années Poufsouffle. Je n'avais jamais fait trop gaffe, trop occupé avec mes histoires avec Emma et Breony. Mais elle était là, tout de même, et je me souviens d'elle, qui n'était pas femme, ni fille. Discrète. Et je lui avais dit Pourquoi t'as un balais dans l'cul ?  Marquant le début d'un harcèlement nocturne continu. Je n'ai jamais su si elle m'appréciait vraiment, néanmoins, j'avais espéré la mettre à l'aise.  Et elle était là ce soir, aussi, je m'évertuais à m'approcher d'elle en crabe. Me faxant entre les gens. "Hé amuse toi Balai ! T'es trop jeune pour être vieille !" Et je danse autour d'elle, de manière brutale avec moi-même, tel un épileptique. © 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
 

POKEBY x I SEE YOUR TRUE COLORS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» AppleSunrise ϟ I see your true colors
» True Blood
» Let your love come true
» True blood.
» Caly & Jayden ♥ True love never dies? (FINI)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
HUNGCALF UNIVERSITY
 :: Quatrième étage :: Les jardins suspendus
-