Bienvenue
Où : Inverness City (Scotland) Quand : Année 2017. Qui : Étudiants, professeurs, personnel et sorciers venus de tous horizons. Le Comment du Pourquoi : Après avoir terminé leurs études à Poudlard, certains sorciers ne s’arrêtent pas là. Soit parce qu'ils n'ont pas envie d'entrer dans la vie active (tout de suite), soit parce que leurs parents souhaitent les voir continuer leurs études. Les cours sont donc encore loin d’être terminés, certes, mais heureusement pour vous petits veinards, l’ambiance n’est plus du tout la même qu'a Poudlard. Débauches, folies, beuveries, sorts à gogo, kiss à tire-larigot, le monde des jeunes sorciers n’a jamais été aussi rock’n’roll ! ♥
Liens utiles
Informations
Hungcalf est sur Topic'it ! Toi aussi, télécharge l'application mobile gratuite (iOS et Android) qui te permettra de consulter et participer à ton forum de façon simple et conviviale. Pour ce faire, rdv sur https://topicit.net/fr
C'est avec grand plaisir que nous accueillons Cordelia Warrington et Malcom MacNaughton / Sullivan Phelps dans le staff ! Nous tenons également à remercier tous ceux d'entre vous qui ont postulé, ça fait chaud au cœur ! *--* Merci de vouloir vous investir autant sur Hungcalf ! ♥
Cours
MÉTAMORPHOSE (1)
THÉÂTRE (1)
ASTRONOMIE (1)
SPM (1)
Sorcière-Hebdo
Emma
Blackwood

Profil
Evangeline
Rosebury

Profil
Revenir en haut Aller en bas
ATTENTION
Merci de ne pas encombrer vos profils avec plusieurs gifs (il y une case prévue à cet effet).
Merci de réduire vos signatures au maximum (en mettant vos images/gifs divers sous spoiler).
Pensez à ceux et celles qui ont une connexion à la noix

QUIDDITCH CUP | THE GAME IS ON !
Participez à l'event de novembre et remportez des gallions ! (a)


Tu ne sais pas quel groupe rejoindre ?
Et bien sache que nous manquons cruellement de Pokeby et Summerbee ! (a)

Partagez | .
 

 Tout parti est ingrat avec ses militants [Cours n°1 - Sciences Politiques et Magiques]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

De quel parti politique vous sentez-vous le plus proche ?
Section Britannique de Défense des Nés-Moldus
25%
 25% [ 1 ]
Union des Êtres Magiques
0%
 0% [ 0 ]
Union des Sorcières Indépendantes
25%
 25% [ 1 ]
Sorciers et Travailleurs
25%
 25% [ 1 ]
Parti du Progrès
0%
 0% [ 0 ]
Parti Conservateur
0%
 0% [ 0 ]
LibSor
25%
 25% [ 1 ]
Front de la Pureté
0%
 0% [ 0 ]
Alliance Royaliste
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
avatar
Evangeline Rosebury
♠》Oldie - petit têtard baveux《♠
›› parchemins postés : 191
›› avatar : Jessica Lange
›› © : Hela.
ENSEIGNEMENT
›› âge : 62 ans
›› situation : Célibataire
›› profession : Professeure de Sciences Politiques et Magiques & Directrice des Lufkin
›› particularité : Légilimens
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 263
MessageSujet: Tout parti est ingrat avec ses militants [Cours n°1 - Sciences Politiques et Magiques]   Jeu 14 Sep 2017 - 14:09


   
Tout parti est ingrat avec ses militants
   

   
La rentrée, une période que les élèves, et parfois les professeurs détestaient. Non pas parce qu’ils étaient avares en travail, mais parce qu’il fallait prendre de nouvelles habitudes pour beaucoup, faire la connaissance de nouvelles personnes et changer son mode de vie quotidien. Pour Evangeline, cela lui importait peu, les autres lui importaient peu de manière générale, et la seule crainte qu’elle ressentait avec la rentrée était de devoir côtoyer de nouveaux élèves, dont la plupart n’étaient pas des lumières. Côtoyer la populace, stupide et niaise, voilà le châtiment d’Evangeline pour pouvoir dispenser ses cours à de rares élèves studieux, les seuls qui méritaient vraiment son enseignement. Elle-même avait d’excellents souvenirs de ses cours à l’université, avec des professeurs compétents et qui savaient passionner les foules. Evangeline était persuadée d’avoir cette même éloquence, et ceux qui la contredisaient n’étaient que des insolents dégénérés, ils pouvaient quitter son cours, elle n’en serait que libérée. Les jeunes étudiants étaient en ébullition alors que l’enseignante se dirigeait d’un pas calme et élégant vers sa salle de cours, au quatrième étage d’Hungcalf, juste à côté du dortoir des Lufkin, un hasard qui n’en était peut-être un, après tout, elle était leur directrice, et il lui arrivait parfois de leur rendre visite pour regarder les expériences qu’ils tentaient dans un secret maladroit. Ses talons claquaient sur le marbre, un bruit anxiogène pour certains mais qui respirait l’ordre et l’autorité pour Evangeline, des valeurs qu’elle défendait bec et ongle dans ses cours. Cours qu’elle souhaitait interactif, et cette année n’y ferait pas exception. Son premier cours porterait sur une notion simple : l’idéologie politique. Ses étudiants étaient tous en âge de voter, et tous avaient forcément des idées, sur le système éducatif, sur le libre échange commercial entre les différents pays, sur la sécurité ou encore sur le secret magique, et le cours de Sciences Politiques et Magiques était là pour les aider à organiser leur pensée et à la restitue le plus fidèlement possible. Ils finiraient pour la plupart au Ministère de la Magie, il fallait donc qu’ils soient solidement armés pour éviter que le pays ne tombe dans la plus puante des décadences.

Son visage, incroyablement rajeunie par son Baume de Nouvelle Jeunesse dont elle appliquait une couche tous les matins, était fermée, lèvres pincées, quand elle fit son entrée dans la salle de cours. Connaissant son caractère, les élèves présents cessèrent de discuter au fur et à mesure de son avancée dans la salle. Sa robe bleu fluide flottait sur elle et accentuait sa classe et son élégance, tout comme son chignon blond serré et strict. Elle toisait les élèves dissipés sur son passage, son regard suffisant à les faire taire. Si ce n’était pas le cas, ses premiers mots feraient l’affaire.

- Bien, cessez donc de jacasser ou sortez de cette salle. Je sais bien que le Magenmagot est réputé pour ses discussions sans fin mais votre chemin sera long et escarpé avant d’y arriver alors de grâce, évitez tous ces bourdonnements.

Une fois ces quelques mots prononcés et le calme établi, elle continua sur sa lancée.

- Pour les ignorants de cette salle, je vais me présenter. Professeure Evangeline Rosebury, vous pouvez m’appeler Miss Rosebury si vous le souhaitez. Ce cours est essentiel pour la compréhension de la société magique et de son fonctionnement. Vous ne pouvez prétendre à un quelconque diplôme administratif si vous ne connaissez pas les institutions et les rapports de pouvoir du Ministère.

En sortant de ce cours, vous saurez tout sur le Ministère de la Magie et ses différents Ministères, sur le pouvoir, l’autorité et la politique. Tout est une question de politique. Ai-je le droit de demander à mon elfe de maison de tuer un autre elfe de maison ? Pourquoi le sortilège d’attraction est-il limité à une certaine zone kilométrique ? Ces questions, c’est le droit qui vous y répondra, mais les notions de base, c’est moi qui vous les apprendrais.

Maintenant que vous êtes tous attentifs, passons aux questions. Vous êtes tous majeurs, alors dites-moi dans un premier temps si vous avez voté aux dernières élections législatives ? Pour ceux qui ignorent encore ce que c’est, j’ai peu d’espoir, mais je leur rappellerai rapidement : c’est grâce à cela que le Ministre de la Magie a été élu. Levez la main, n’hésitez pas.


Evangeline s’installa sur son fauteuil en soie pourpre, voyant les timides mains se lever, avant qu’une moitié de la salle environ se soit décidée. Comme d’habitude, cette jeune génération ne voyait pas la chance qu’ils avaient de pouvoir voter. Le vote c’était la voix du peuple, si celui-ci ne votait pas, c’est comme s’il était muet. Mais cela, c’est Evangeline qui allait devoir le leur apprendre. Pauvre jeunesse inconsciente des risques de la démocratie, à croire qu’ils n’étaient adultes que par l’âge et non par la conscience et l’intelligence. Décadence d’une jeunesse à qui il fallait tout apprendre. Du désespoir, voilà ce que ressentait Evangeline, elle était désabusée face à ces chiffres.  C’était à cause de cette jeunesse inconsciente que le pays était livré à des incompétents et qu’elle avait perdu son poste voilà des années.

- Bien, vous pouvez baisser vos mains, j’aimerai éviter les mauvaises odeurs à cette heure si matinale… Nous allons faire un rapide tour de table, expliquez-moi pourquoi vous avez voté ou pourquoi vous n’avez pas voté, et ensuite, je commencerai la leçon sur les différents partis politiques et leurs idéologies. Allez-y ne soyez pas timide, je n’ai encore mangé aucun élève, je ne souhaite pas souffrir d’intoxication… Vous, allez-y, commencez je vous prie, je suis là pour faire cours, je ne suis pas une poupée parlante !

D’accord, il était tôt, mais il allait falloir qu’ils se réveillent un peu, Evangeline voulait une classe dynamique, avec du débat, avec des duels verbaux, argument contre argument, opinion contre opinion. Toute notion pouvait être débattue, c’était le but de ce cours : développer une opinion et la défendre, enfin, c’était sa façon de voir les choses bien entendu.

Spoiler:
 

   
© charney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7849-evangeline-all-monsters-are-human
avatar
Leez Wilson
♠》Oldie - petit têtard baveux《♠
›› pseudo : shae
›› parchemins postés : 419
›› connexion : tout les jours
›› avatar : katherine mcnamara
›› © : vava : @lux aeterna, sign : @crackintime
›› double-compte : evelina carleone
JUSTICE MAGIQUE

›› âge : vingt-sept années de travail acharné
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 10ème année
›› options obligatoires & facultatives : obligatoires : histoire de la magie, études des moldus, sciences politiques magiques
facultatives : médias moldus et sorciers, littérature magique, dfcm, sortilèges
›› profession : future ministre de la magie
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 402

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: Tout parti est ingrat avec ses militants [Cours n°1 - Sciences Politiques et Magiques]   Sam 23 Sep 2017 - 18:38

your soul knows the geography of your destiny. your soul alone has the map of your future, therefore you can trust this indirect, oblique side of yourself. if you do, it will take you where you need to go, but more important it will teach you a kindness of rhythm in your journey.

let's focus

cours de
sciences
politiques
Est-ce que tes vacances te manquaient ? Non, pas autant que cela. L'université et son campus t'ont manqué. L’effervescence cérébrale que tu avais l'habitude d'avoir tout le long des mois de cours t'avais aussi manqué. L’effervescence cérébrale que tu avais l'habitude d'avoir tout le long des mois de cours t'avais aussi manqué. Et ta journée débutait parfaitement bien avec un de tes cours préféré, les sciences politiques magiques. Le droit magique te passionnait aussi, mais peut-être aussi à cause du professeur qui l'enseignait. Ne te laissant pas plus de liberté à penser, tu te dirigeais vers la salle de cours.

Toujours la tête bien relevé et le dos droit, ton élégance naturelle suscité, à ton passage, les regards. Ou alors que ce ne soit ta peau légèrement bronzé, marque de ton été ensoleillé. C'est ainsi que tu pénétras en première dans la salle de cours, vêtue totalement de blanc. Un chemisier en mousseline réchauffant tes épaules et un pantalon chino taille haute couvrant tes jambes. Une paire de talons de quelques centimètres suffisait à embellir d'autant plus ta silhouette. Tes cheveux roux bouclés glissaient dans ton dos sans qu'une mèche ne vienne obstruer ta vision.

Tandis que tu prenais place, au premier rang – les élèves te laissait toujours ta place favorite - la grande dame, Evangeline Rosebury arrivait. Ton professeure. Tu estimais énormément le parcours de cette femme et sa force de caractère. Quelque part, elle était pour toi le modèle à suivre. Autant sur le plan caractériel que sur le raffinement qu'elle dégageait. Pas de salutations polies pour sa part, elle débuta le cours ainsi « Bien. Cessez donc de jacasser ou sortez de cette salle. Je sais bien que Magenmagot est réputé pour ses discussions sans fin mais votre chemin sera long et escarpé avant d'y arriver alors de grâce, évitez tout ces bourdonnements. » Un sourire amusé naquit sur tes lèvres. Quel jolie entrée en scène. « Pour les ignorants de cette salle, je vais me présenter. Professeur Evangeline Rosebury, vous pouvez m’appeler Miss Rosebury si vous le souhaitez. Ce cours est essentiel pour la compréhension de la société magique et de son fonctionnement. Vous ne pouvez prétendre à un quelconque diplôme administratif si vous ne connaissez pas les institutions et les rapports de pouvoir du Ministère.  En sortant de ce cours, vous saurez tout sur le Ministère de la Magie et ses différents Ministères, sur le pouvoir, l’autorité et la politique. Tout est une question de politique. Ai-je le droit de demander à mon elfe de maison de tuer un autre elfe de maison ? Pourquoi le sortilège d’attraction est-il limité à une certaine zone kilométrique ? Ces questions, c’est le droit qui vous y répondra, mais les notions de base, c’est moi qui vous les apprendrais. Maintenant que vous êtes tous attentifs, passons aux questions. Vous êtes tous majeurs, alors dites-moi dans un premier temps si vous avez voté aux dernières élections législatives ? Pour ceux qui ignorent encore ce que c’est, j’ai peu d’espoir, mais je leur rappellerai rapidement : c’est grâce à cela que le Ministre de la Magie a été élu. Levez la main, n’hésitez pas. »

Sans hésitation, ta main se leva, sans doute l'une des premières. Voter était un « droit » mais pour toi il s'agissait concrètement d'un devoir. Surtout, lorsque les photographes people te surveillaient de près. Et comment, alors que tu ambitionnes d'être Ministre de la Magie, puisses, tu ignorer une élection ? Le professeure vous invita à baisser votre main, invitation suivis d'une critique acerbe. Elle poursuit en expliquant que les élèves se devaient désormais de participer, d'exprimer leurs opinions sur le vote.

Tu pris alors la parole, coupant certainement quelques d autres, mais quand Leez Wilson parlait, le reste écoutait. « Déjà, je ne comprends pas comment en étant dans la filière de justice magique, on ne voit pas l'intérêt de participer à l'élection de notre ministre de la magie, cela me semble être, un paradoxe. Depuis que j'ai obtenu le droit de vote, il m'est apparu normal de voter. Cela ne prend pas beaucoup de temps et l'impact peut être conséquent sur notre société. J'ajoute, bien qu'il s'agisse d'un droit, j'ai le sentiment qu'il apparaît pour moi, comme un devoir. Nous sommes des citoyens, nous avons voulu la démocratie, ainsi, nous devons voter. C'est la gouvernance par la voix du peuple. » Tu n'en dis pas plus, Miss Rosebury préférant que le débat s'active, que d'autres élèves participent, aussi accaparer un long moment de parole lui aurait sans doute déplut.


hrp:
 


clubs:
 

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7395-kind-of-nightmare-leez-wilson
avatar
Emma Blackwood
rising queen »
›› pseudo : Calliope
›› parchemins postés : 1007
›› avatar : Odeya Rush
›› © : Killer from a Gang • Miss Pie • Anaëlle
›› double-compte : L'extravagante McKinnon
JUSTICE MAGIQUE

›› âge : 22 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 5ème année
›› options obligatoires & facultatives : Options obligatoires: histoire de la magie, étude des moldus, sciences politiques magiques
Options facultatives: droit magique, sortilèges et enchantements
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 632

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: Tout parti est ingrat avec ses militants [Cours n°1 - Sciences Politiques et Magiques]   Lun 25 Sep 2017 - 22:16

     

Sciences Politiques et Magiques

Tout parti est ingrat avec ses militants
S
eptembre. Pour diverses raisons, toutes les plus farfelues les unes que les autres,  il ne s’agissait pas du mois qu’Emma chérissait le plus. Et pour cause, l’alignement de planètes ne lui convenait pas cette année. Ridicule ? En effet. Mais la dernière-née du clan Blackwood n’avait pas trouvé d’autres explications  convaincantes à l’infortune qui s’était abattue sur elle tout l’été. Peut-être l’avait-elle cherché, pour ne pas dire provoqué, en s’intéressant de trop près aux complots de son ascendance ; néanmoins soyons compréhensifs envers Emma, juste aujourd’hui, et admettons que Jupiter est la responsable de tous nos maux. Enfin, surtout les siens.    

Sa routine matinale était parfaitement millimétrée. Ses volets enchantés s’ouvraient silencieusement sur la rivière Ness à, précisément, sept heures du matin. Les rayons du soleil caressaient son visage et ouvraient délicatement ses magnifiques yeux céruléens, tandis que les clameurs des adeptes de rame la tiraient de son lit. D’un pas malhabile, elle se dirigeait vers la cuisine de son appartement et se concoctait, d’un coup de baguette, un délicieux porridge aux fruits frais, ainsi qu’un exquis thé aux épices. Le tout disposé sur un plateau en lévitation, elle se dirigeait vers la fenêtre entrouverte de la salle à manger où elle dégustait lentement son petit-déjeuner, contemplant avec curiosité, les étroits bateaux qui s’affrontaient sur l’affluent. Quel sport bien étrange ! C’est souvent à ce moment que Finn pointait le bout de son bec, courrier et Gazette du Sorcier entre les griffes. À défaut de quelques minutes supplémentaires, Emma se contentait de survoler le quotidien matinal d'actualité, marquant les articles qui l’intéressait et qu’elle prendrait le temps de lire plus tard dans la journée. Rassasiée, elle ordonnait à sa vaisselle d’aller se laver. Avant de partir se doucher, Emma vérifiait toujours que ses petites cuillères étaient bien nettoyées car elles avaient tendance à s’éclipser avant leur débarbouillage. Il était sept heures et quarante-deux minutes lorsqu’elle émergeait, resplendissante, de la salle de bain. Son style vestimentaire était raffiné, luxueux et délicat bien que, parfois, un peu étrange. Aujourd’hui ne faisait pas exception à la règle. La belle avait opté pour une longue robe en dentelle carmin et marine, ajustée d’un corsage moderne et relevée par une paire de bottines à talons. Saisissant le sac qu’elle avait pris soin de préparer la veille, elle transplana jusqu’aux portes de l’université.  

Sept heures et quarante-cinq minutes. Emma aimait être en avance, déambuler dans les couloirs, enlacer et embrasser ses amis, grimper les escaliers en vitesse et prendre place, généralement au premier rang, davantage par respect pour l’enseignant que par clientélisme. Lorsqu’elle franchit le seuil de la salle de cours ce matin-là, elle fut étonnée d’y repérer @Sasha Muller, confortablement installé au fond de la pièce. Non pas que l’Elthered avait tendance à se porter pâle, mais plutôt qu’il était rarement à l’heure. Habituellement, cela signifiait qu’il avait repéré sa prochaine victime et que la demoiselle qui succomberait à ses charmes prendrait bientôt place dans l’assemblée. Si prévisible… Néanmoins ravie de le retrouver, elle lui fit un signe de main enjoué et s’installa rapidement à ses côtés. « Tu es tombé du lit, Muller ? » lui chuchota-t-elle, un sourire espiègle aux lèvres.  

Les mains de la douce Blackwood disparurent dans sa besace, s’agitant de plus en plus énergiquement. Trop absorbée par l’exploration qu’elle menait au fin fond de son sac, elle ne remarqua pas Ms. Rosebury pénétrer dans la salle de cours. « Par Jupiter ! J’ai oublié ma plume à l’appartement Sha…  Tu n’en aurais pas une de rechange, s’il te plait ? » lui demanda-t-elle faiblement. Relevant maladroitement la tête vers son ami, elle se cogna contre le coin de la table. Aïe… « Bien, cessez donc de jacasser ou sortez de cette salle. Je sais bien que le Magenmagot est réputé pour ses discussions sans fin mais votre chemin sera long et escarpé avant d’y arriver alors de grâce, évitez tous ces bourdonnements. » articula une voix sévère, intraitable. C’est alors qu’Emma réalisa que le cours avait commencé, se redressant aussitôt, elle remarqua que Sasha avait, silencieusement, déposé une plume d’oie devant elle. Elle le regarda tendrement pour le remercier. Ils se connaissaient depuis si longtemps, il comprendrait son intention.  

Attentive aux paroles de l’enseignante, Emma noircissait son parchemin ambré. Elle ne se contentait pas de prendre de notes, elle transcrivait ses pensées les plus pertinentes, faisait référence à des ouvrages qu’elle avait lu auparavant et consignait les points qu’elle devrait approfondir dans la semaine. Les droits des elfes de maison, par exemple, arrivait en tête de sa liste de révisions. Il lui semblait avoir lu quelque part qu’il était impossible d'ordonner directement à un elfe de se suicider, mais demander à une créature humanoïde d’en tuer une autre était plus complexe. Il lui faudrait jeter un coup d’œil aux archives du Département de Contrôle et de Régulation des Créatures Magiques. S’il est déraisonnable de demander à un elfe de maison de se donner la mort, lui ordonner d’en tuer un autre est insensé. C’est de la pure logique. Son esprit aiguisé, ingénieux et fin bouillonnait, tellement qu’elle ne comprit pas les raisons derrière le coup de coude qu’elle reçut de la part de son voisin. Il la regardait avec insistance, comme pour lui dire quelque chose. Quand sa main, ainsi qu’une poignée d’autres se posèrent prétentieusement, Emma comprit qu’elle avait raté quelque chose. Mais quoi ?

« Nous allons faire un rapide tour de table, expliquez-moi pourquoi vous avez voté ou pourquoi vous n’avez pas voté, et ensuite, je commencerai la leçon sur les différents partis politiques et leurs idéologies. » Nous y sommes ! Ms. Rosebury leur avait demandé s’ils avaient voté aux dernières élections. Emma leva délicatement sa main dans les airs, comme pour se rattraper, mais c’est Leez Wilson qui prit la parole la première. Pour changer… La benjamine Blackwood souriait en l’écoutant parler. La Grymm était une travailleuse acharnée, c’était indéniable. Pourtant, il s’avérait lui manquer un petit quelque chose : un esprit critique plus vif. Issue d’une famille de sang-pur, Leez était probablement habituée à suivre les règles à la lettre. Elle paraissait avoir un avis sur tout, parfois bien tranché, qui l’empêchait de voir plus loin que le bout de sa baguette. Emma aurait très certainement fini comme elle sans Effie et Ethan pour lui apprendre à contourner certains codes. Voilà, Leez avait fini de parler. Le débat pouvait reprendre.  

Emma semblait souvent manquer de confiance, sa main frêle tendue maladroitement, ses grands yeux bleus perdus dans le vide, toutefois, lorsque la brillante Lufkin prit la parole, sa voix était distincte, assurée et éclatante : « J’ai, pour ma part, voté aux dernières élections. Nommer, plébisciter ou élire est une incroyable opportunité de renforcer une idéologie ou de renouveler des reformes obsolètes. Il s’agit d’un mode d’expression, non pas d’un devoir, et c’est en cela que je ne suis pas entièrement d’accord avec Ms. Wilson.  Treize pourcent des pays qui constituent le monde magique ont rendu le vote obligatoire : la Bolivie, l’Egypte et la Turquie pour n’en citer que quelques-uns. Me contraindre à choisir entre deux partis - davantage si j’ai eu la chance de naitre au bon endroit - qui ne défendent ni mes intérêts ni ceux de mon pays ne m’intéresse en aucun cas. Le système nous fait défaut en ne reconnaissant pas le vote blanc et en étant incapable d’interpréter la souffrance, l’incompréhension ou le désintérêt  des peuples lorsque les taux d’abstention sont élevés. Je ne me permettrais jamais de juger quiconque décide de ne pas se rendre aux urnes puisque leur silence est souvent un terrible message qu’ils essayent de nous faire parvenir. » Elle avait beaucoup parlé. C’était souvent le cas lorsqu’un sujet lui tenait à cœur et les Sciences Politiques et Magiques occupaient une place de choix, contrairement au mois de septembre. Et à Jupiter.  

GleekOut!


Didn't mean to fall but you made it so easy.

Caput Draconis:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7694-emma-blackwood
avatar
Coleen McBee
》LITTLE I R I S H MORMON ☼
›› pseudo : Ewi
›› parchemins postés : 791
›› connexion : la semaine
›› avatar : Barbara Palvin
›› © : Ewi
›› double-compte : Alekto Cadfael
JUSTICE MAGIQUE

›› âge : 27 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 10ème année
›› profession : future ministre de la magie
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 283

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: Tout parti est ingrat avec ses militants [Cours n°1 - Sciences Politiques et Magiques]   Mar 26 Sep 2017 - 23:53


Tout parti est ingrat avec ses militants
Cours de Sciences Politiques et Magiques


J'étais entrée en silence dans la salle de classe et je m'étais placée pile à côté de Leez. Comme une vieille habitude qui me suit depuis Poudlard. Déjà à l'époque nous nous chamaillons pour la première place de choix lors des cours les plus intéressants. Désormais nous étions des femmes et pourtant certaines habitudes n'avaient pas changé. La Grymm et moi sommes si proches et pourtant si différentes, notre éternelle compétition nous a permis de nous élever, de briller, de devenir deux étudiantes exceptionnelles.
J'affiche un léger sourire en coin à Leez… et oui Miss Wilson, nous revoilà reparties pour une nouvelle année trépidante. Je sors ma plume et mon parchemin, aucun mot ne sort de ma bouche, ni de la sienne. Nous ne connaissons que trop bien le caractère de notre professeur. Cette femme, forte et indépendante, a su gagner mon respect dès le premier cours que j'ai eu avec elle. Impressionnante, jamais il me viendrait à l'idée de décevoir ma directrice de maison.

Comme d'habitude, Leez prend la parole coupant tout le monde. Son attitude ne m'étonne pas, ma chère nouvelle présidente des Nymphes aime avoir l'attention sur elle. En soit, je trouve qu'elle ne prend pas assez le temps de réfléchir à l'essentiel. Elle souhaite tellement briller qu'elle préfère couper l'herbe sous le pied de tout le monde. De mon côté je préfère observer et évaluer la situation quelques secondes avant de me lancer dans mes explications. J'ai appris qu'il faut toujours tâter le terrain avant de se lancer dans l'arène, histoire de ne pas se faire dévorer par les lions en embuscade.
Le discours de la Grymm est cohérent, presque égal au mien, mais celui de la jeune Lufkin me dérange plus. Peut-on réellement suivre le cours de Sciences Politiques et Magiques et approuver le fait de ne pas voter ? Je suis une jeune femme plutôt ouverte d'esprit, mais je trouve que cela va en contradiction avec le fait d'assister à ce cours.
Alors que la bleue et argent termine son explication, je décide de prendre la parole d'une voix calme et distincte de toute la salle. « Comme la plupart de mes camarades ici présents, j'ai été votée aux dernières élections. Et j'irais à chaque fois qu'on m'appelle à le faire. C'est un devoir important à mes yeux, car il s'agit de l'expression de ma pensée et de l'avenir que je souhaite pour ce pays. Je rejoins assez l'avis de Miss Wilson, cependant, je condamne les propos de la précédente intervention. Certes, beaucoup de personnes estiment que ne pas aller voter, permet de faire entendre son mécontent, mais par Merlin, cela est terriblement dangereux. Ne pas faire son devoir citoyen et ne pas prendre conscience que cela peut profiter à des partis douteux montre à quel point la naïveté peut détruire notre démocratie. Combien de fois, dans l'Histoire, avons-nous vu cela se produire chez les Moldus ? Cela devrait nous servir d'exemple et ce n'est pas le cas. Nous pensons que la démocratie est une chose acquise, qu'il est impossible de nous la retirer. C'est faux. La non-démocratie nui aux peuples. C'est en votant, que l'on fait avancer les choses. » Je jette un coup d'oeil en direction de ma directrice de maison, pour signaler que j'ai terminé mon explication. Je me tais, consciente d'avoir suffisamment pris la parole et qu'il faut aussi laisser les autres participer.


#00cccc




- REMEMBER -





Ships:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t5724-coleen-l-invasion-mcbee-commence-fiche-terminee-100
avatar
Elena Vafani
bloody sexy mary
›› pseudo : letmespell, anciennement nyls
›› parchemins postés : 158
›› connexion : everyday.
›› avatar : evan rachel wood. ♥
›› © : lolitaes, tennessee (signa sympa), gifs by jumanji♥
›› double-compte : Othello le dramaboi.
JUSTICE MAGIQUE
rose sans épines, épine sans rose.
›› âge : 25 years old.
›› situation : C'est compliqué
›› années d'études : 6ème année
›› options obligatoires & facultatives : obligatoires ;
█ histoire de la magie
█ étude des moldus
█ sciences politiques magiques
facultatives ;
█ sport
█ sortilèges
█ droit magique


›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 285
MessageSujet: Re: Tout parti est ingrat avec ses militants [Cours n°1 - Sciences Politiques et Magiques]   Mer 27 Sep 2017 - 16:17

COURS AVEC MISS ROSEBURY
"Chouette, la politique."

Tu avais fait comme à ton habitude, tu t’étais faite remarquer ; c’était tout simplement fou, tu ne pouvais t’empêcher de passer quelque part et de tout aspirer autour de toi. Tu attirais naturellement l’attention des gens ; en rentrant dans la salle, tu avais parlé fort, tant et si bien que miss Rosebury dut réclamer le silence. Tu n’étais pas seule, tu avais à tes côtés une jeune Grymm dont le nom t’était complètement sorti de la tête ; enfin bon, concentre-toi, maintenant.

Ta professeure entama un discours de bienvenue, avec des notes bien à elle ; tu maîtrisais tout à fait maintenant ce qui, aux yeux d’un débutant, pouvait ressembler à de l’arrogance, une surestime de soi ; elle n’était pas du tout comme ça, c’était sa façon à elle de faire rire, de vivre, c’était un personnage somme toute fascinant, et si on t’avait vanté avec moult ferveur ses cours, ce n’était rien comparé au fait de les vivre. Elle posa LA question fatidique, celle qui suffisait à te faire sortir de toi. Quelques mains, dont la tienne, s’élevèrent.

Une jolie rousse -Leez Wilson, il te semblait bien- prit la parole. Cette fille te plaisait bien, elle ferait une bonne amie ; comme toi, elle coupait la parole, semblait ne pas se soucier tant que ça de ce qu’on disait d’elle, et surtout, elle poursuivait un rêve qui était aussi le tien ; devenir Ministre de la Magie. Peut-être un jour seriez-vous amenées à faire équipe pour un avenir plus positif ? Les langues continuèrent à se délier, un débat s’enclenchait ; tu regrettais cependant ne pas avoir à faire face à l’autre camp, qui restait tout à fait discret. « C’est une façon d’être pour eux, la transparence. » crachais-tu. Enfin, alors qu’une de tes camarades Lufkin eut fini son tour de parole, tu t’éclaircissais la gorge, ta façon de réclamer le silence.

« Bien. Merci. Pour commencer... » Air dédaigneux, air songeur, peints sur ton visage d’ange. « J’ai été voté aux dernières élections. Pourquoi, vous demanderez-vous ? » Tu ne pouvais t’empêcher de jouer la fille souriante, riant de tout, même ici, t’attribuant le rôle de la fille cool et sympa à qui tout sourit. « En fait, non, ne vous le demandez pas, on ne se connaît même pas, pour la moitié d'entre vous. J’ai été voté pour la seule et unique raison que c’est davantage un devoir qu’un droit pour moi : nous sommes tous tenus, même vous les abstentionnistes -quelle ridicule idée que de donner un nom à ceux qui manquent d’une envie fondamentale au bien-être de notre société-, d’aller exprimer notre avis dans les urnes. Chacun d’entre nous peut contribuer à la fabrication d’un avenir commun, tous et toutes peuvent aider à l’éclaircir, à le rendre plus propre à nos idées. Ainsi, il est nécessaire d’aller défendre nos idées, c’est quelque chose de, réellement, indispensable. Il est impossible de ne pas vouloir exprimer ses opinions. C’est ma conviction profonde, et personne ici, même avec les plus beaux arguments, ne pourra me convaincre du contraire. La politique me passionne et pour rien au monde je ne voudrais que la démocratie disparaisse. »


And I never dreamed, that I'll be the queen
you use to say that i'm beautiful like cleopatra / but you the king too so i would say back at ya / let me take you out of this town / let me doin right now, baby(c)lazare.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cordelia Warrington
》Modo - Déesse des sauvetages 《
›› parchemins postés : 1346
›› connexion : réduite
›› avatar : Johanna Braddy
›› © : gainsboro & gorgeousmali & jumanji
›› double-compte : nevaeh d'alverny & ravena vautier
JUSTICE MAGIQUE

›› âge : 25 ans
›› situation : Célibataire
›› options obligatoires & facultatives : Histoire de la magie, Etude des moldus, Sciences politiques magiques, Médias Moldus et Sorciers, Littérature Magique, Potions, Vol
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 1038

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: Tout parti est ingrat avec ses militants [Cours n°1 - Sciences Politiques et Magiques]   Mer 27 Sep 2017 - 16:35


Tout parti est ingrat avec ses militants
Cours de Sciences Politiques et Magiques


Tu n’étais pas en retard, tu ne l’étais jamais. Mais, ce matin là t’avait déclenché quelques sueurs froides. La nuit passée avec Reginald t’avait laissée rêveuse une fois le soleil levé et il avait fallu te faire violence pour t’extirper de ses draps. Sans un mot, ne voulant pas risquer de gâcher ce bon moment en le réveillant, tu avais quitté la chambre et rejoins l’université : C’était la rentrée, tu ne savais pas si tu en étais heureuse ou amère, mais au moins, Hungcalf avait retrouvé sa joie de vivre. Sur le chemin du quatrième étage, tu croises quelques camarades que tu salues brièvement avant de reprendre ton chemin.

Entrant dans la salle de cours, tu jettes un coup d’oeil autours de toi, reconnaissant quelques visages familier. Notamment Emma et Sasha qui sont déjà installé. La jeune Blackwood en pleine recherche dans son sac et le jeune homme certainement en quête de sa prochaine proie. Leur faisant un léger sourire tu prends place dans un coin de la salle, à l’écart, laissant une place libre à côté de toi au cas où l’un de tes camarades de maison se décide à pointer le bout de son nez. Tu savais très bien que les élèves de ta maison n’étaient pas connus pour leur terrible assiduité et leur sérieux ; mais, ancienne Serdaigle, tu prenais un malin plaisir à t’immerger dans les explications de Miss Rosebury malgré le fait que cette femme te mettait terriblement mal à l’aise. Surement était-ce son assurance sans faille qui t’impressionnait, toi qui avais plus tendance à te faire toute petite dans un coin, ne participant réellement que lorsque tu étais obligée. Le regard des autres te mettait dans l’embarras et à l’université encore, personne ne pouvait s’empêcher de te fixer avec intensité dès l’instant où un mot sortait de ta bouche.

Le professeur entame son discours d’une voix forte, stoppant net les bavardages des plus dissipés. Toi, tu es déjà à l’écoute, annotant ton parchemin de toute information qui te semblait utile. Tu adorais ce cours, majeur dans ton cursus, c’était aussi la discipline principale de ton travail de fin d’études. Mais tu étais toujours mal à l’aise dans cette  salle de classe, comme dans toutes par ailleurs. Tu regrettes déjà les entrainements de Quidditch à rallonges.
Le cours commence, tes camarades interviennent, Leez, avec son assurance habituelle, puis la jeune Emma, Coleen et enfin Elena, les serdaigles sont présents en nombre pour le cours de leur directrice. Posant ta plume tu croises tes jambes sous la table avant de prendre la parole à leur suite : « Ne pas prendre part à un vote c’est accepter implicitement de soutenir quiconque arriverait au pouvoir et par la même occasion toutes les actions que cette dernière pourrait entreprendre. Il me semble que cela est terriblement inconscient de laisser le choix de nos représentants à d’autres. » Ton père t’avait de nombreuses fois parlé des évènements qui avaient porté de terribles dictateurs moldus au pouvoir le siècle passé. Enfant déjà tu avais du mal à accepter qu’une telle chose ait pu arriver mais en grandissant cela te paraissait d’autant plus aberrant. « J’ai pris part aux dernières élections, tout le monde devrait le faire. » Tu ne t’attardes pas, ayant déjà l’impression d’avoir bien trop attiré l’attention sur ta personne. Mais tu n'en penses pas moins, presque déçue que des opposants ne se manifestent pas. T'avais beau être discrète, tu pouvais rapidement d'emporter sur de tels sujets. Re-baissant la tête sur ton parchemin tu griffonnes rapidement quelques notes, le crissement de la plume sur son support te détend légèrement, tu sens ton coeur s’arrêter de tambouriner dans tes oreilles.




MY HEART IS YOURS

and she has fallen in love with  a man who has no happy stories. but she makes him smile without realising that now, all of his happy stories are of her. anaëlle.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Evangeline Rosebury
♠》Oldie - petit têtard baveux《♠
›› parchemins postés : 191
›› avatar : Jessica Lange
›› © : Hela.
ENSEIGNEMENT
›› âge : 62 ans
›› situation : Célibataire
›› profession : Professeure de Sciences Politiques et Magiques & Directrice des Lufkin
›› particularité : Légilimens
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 263
MessageSujet: Re: Tout parti est ingrat avec ses militants [Cours n°1 - Sciences Politiques et Magiques]   Jeu 28 Sep 2017 - 15:20


   
Tout parti est ingrat avec ses militants
   

   
Evangeline était bienheureuse d’enseigner les sciences politiques et magiques, c’était une matière assez élitiste, peu de monde l’a prenait et les rares élèves à choisir cette matière si intéressante étaient en général tous de très bons élèves, rien d’étonnant alors à ce que l’on y retrouve une majorité de Lufkin. Certes, les élèves qui suivaient la filière de la Justice Magique n’avaient pas le choix que de subir plusieurs fois par semaine les cours de la Directrice des Lufkin, et pourtant cela ne changeait en rien leur motivation ou leur curiosité. La Justice Magique était bien plus noble que certaines filières comme les Arts ou le Sport par exemple, qui étaient plutôt des filières destinés à ceux n’ayant pas de capacités magiques incroyables… Autant dire qu’il était bien rare d’y trouver des Lufkin. Fort heureusement, les élèves étaient ponctuels et arrivaient tous à l’heure. La plupart étaient impressionnés par l’enseignante, et elle faisait tout pour entretenir leur peur et leur crainte, c’est à partir de ce terreau-là que pouvait grandir le respect et l’obéissance. C’était bien plus reposant pour la dame que de subir les bavardages idiots que pouvaient avoir certains élèves. Comme à son ordinaire, Evangeline avait le don pour lancer les débats, le but de chacun de ses cours à vrai dire. Comme elle s’en doutait, tous ses élèves avaient été voté aux dernières élections législatives, un minimum selon elle, comment pouvait-on se dire intéressé par les Sciences Politiques et Magiques sans prendre part un minimum à la vie politique de sa communauté de sorciers ?  C’était bel et bien une évidence, la participation était presque une obligation pour tous ceux qui voulaient suivre et comprendre son cours. Miss Wilson, la première à participer, une Grymm, confirma ainsi la conviction profonde d’Evangeline. L’enseignante aurait pu intervenir, surtout vu la dernière phrase de la jeune fille, mais elle préféra laisser les élèves continuer à débattre un peu, surtout qu’il ne pouvait qu’y avoir des avis contradictoires. Emma Blackwood fut de ceux-ci, elle défendait en effet que le vote était un simple mode d’expression de la volonté, et qu’on ne pouvait forcer quelqu’un à s’exprimer, à défaut de la reconnaissance du vote blanc. Une utopiste se dit Evangeline, et encore une fois elle nota quelques termes dans sa réponse à approfondir. L’enseignante voyait que le débat était lancé, et elle laissa les autres élèves participer, avant de reprendre la main. Un soure de suffisance sur les lèvres :

- Parfait, je vois que le sujet vous passionne autant qu’il me passionne, mais avant d’aller plus en avant, je vais revenir sur chacune de vos réponses, pour approfondir certains termes importants et qu’il ne faut pas utiliser à la légère, et nuancer d’autres réponses. Comme l’a dit Miss Wilson, on définit le vote comme la gouvernance du peuple car il exprime la démocratie, à travers ce que l’on appelle la souveraineté nationale : la démocratie est ainsi le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple. C’est une formule assez bateau mais véridique.

Néanmoins, Miss Blackwood, je vous remercie d’opposer un discours inverse à vos camarades et souhaite revenir sur le terme de plébiscite. Pour ceux qui l’ignorent, le plébiscite a été utilisé dans certains régimes autoritaires moldus pour rendre légitime des décisions autoritaires, en demandant l’accord du peuple, bien que celui-ci n’ait pas beaucoup d’autres choix que de soutenir les décisions du dirigeant. Napoléon Ier a énormément utilisé le plébiscite en France sous le Premier Empire.  Il faut donc nuancer le plébiscite du vote.

Miss Warrington, vous résumez assez bien la nuance entre l’abstention et le non vote. S’abstenir peut revêtir deux significations : refuser les choix qui nous sont proposés ou ne pas se préoccuper de la gouvernance politique. En cela, Miss Vafani, ce sont ces derniers que vous dénoncez, il ne faut pas confondre avec ceux qui refusent de voter par manque de choix. Enfin Miss McBee et Warrington je suis d’accord avec vous : ne pas voter c’est laisser les autres voter pour nous et après autant dire que protester n’est plus du tout légitime.


Evangeline ponctua ces éléments de réponse d’une légère pause, pendant laquelle elle sortit une longue cigarette d’un étui qu’elle tenait près d’elle, et l’alluma avec sa baguette. Après avoir inspiré quelques bouffées, elle reprit sur un ton doctrinal.

- Le vote s’inscrit selon deux logiques : l’électorat-droit et l’électorat-fonction. L’électorat-droit vous donne le droit de voter, il se conjugue du suffrage universel la plupart du temps, tandis que l’électorat-fonction n’a pour but que de désigner ceux qui représenteront la volonté commune du peuple, il s’accommode bien souvent d’un suffrage censitaire ou capacitaire. Je vous avoue que lorsque je vois certains sorciers imbéciles dans cette école, l’envie d’un retour au suffrage capacitaire devient follement tentante, mais il ne faut pas toujours succomber à ses vices n’est-ce pas ? Il faut faire preuve de compassion envers les plus faibles d’esprit. Bienheureux le faible d’esprit, heureux est celui qui en a. Certains pays en effet reconnaissent le vote obligatoire, mais la question que certains politologues se posent est la suivante :  tout le monde est-il capable de voter et de comprendre les enjeux politiques de notre société ? On ne peut voter que pour le programme le plus proche de nos idées, mais pour beaucoup, la différence entre LibSor et le Parti du Progrès est un abîme de méconnaissance. Qu’est-ce que la droite, la gauche, l’extrêmisme, le libéralisme, l’interventionnisme ? Tant de questions nébuleuses pour beaucoup, mais j’estime vous devez tous savoir les différences entre les principaux mouvements politiques contemporains.

Nouvelle bouffée de tabac, Evangeline laisse lentement la fumée chaude et âcre envahir sa gorge usée par tant de goudron, mais qui la réchauffe à défaut d’un verre de vin blanc. Dévoilant sa baguette magique, Evangeline fit ouvrir à distance une grande bibliothèque aux portes vitrifiées, et une vingtaine d’ouvrages à la couverture de cuir noir s’envolèrent comme de charmants petits oiseaux vers les élèves. « Manuel des Idées Politiques Sorcières du XXIème siècle », qu’elle avait elle-même contribué à rédiger il y a de cela quelques années avec un collègue du Magenmagot.

- Bien, vous pouvez tous ouvrir vos manuels à la page 10, je vous laisse lire la description des principaux partis politiques sorciers.  Je vous demanderai ensuite de vous déplacer dans la salle et de vous asseoir là où vous portent vos idées personnelles. Je ne vous jugerai pas, chacun a le droit de penser ce qu’il souhaite, et ce cours est censé ouvrir votre esprit et cultiver le débat et non l’opposition stérile. Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à lever la main, je verrai si elle est assez intelligente pour que je daigne y répondre. Je veux voir dans cette classe une version miniature de l’Assemblée Législative des Sorciers !

Evangeline s’en retourna derrière son bureau et s’installa dans son fauteuil aux larges rembourrages parés d’un velours bleu roi,  laissant les élèves plongeaient dans leur manuel et suivre ses instructions.

 
©️ charney


Spoiler:
 

Manuel des Idées Politiques Sorcières du XXIème siècle
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7849-evangeline-all-monsters-are-human
avatar
Sasha Muller
(bigbro) over protective
›› parchemins postés : 500
›› avatar : matt daddario
›› © : ...
›› double-compte : caleb b.
JUSTICE MAGIQUE

›› âge : 27 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 9ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires Histoire de la magie, Etude des moldus, Sciences politiques magiques
options supplémentaires Défense contre les forces du mal, sport

›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 468

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: Tout parti est ingrat avec ses militants [Cours n°1 - Sciences Politiques et Magiques]   Mar 3 Oct 2017 - 21:57


   
“La politique est une guerre”
   

   


Voilà plusieurs jours que je dors très mal, je suis fatigué, mes nerfs sont à vifs et je n'ai rien trouvé de mieux que me plonger dans mes études et le quidditch. Certains cours sont moins intéressant que d'autre pour moi, comme par exemple le cours d'Histoire de la Magie qui est totalement soporifique, ou encore le cours de Science politique magique. Ce n'est pas tellement le côté austère de miss Rosebury, mais plutôt la matière en elle-même, je suis un anticonformiste de principe, je ne suis que rarement d'accord avec les grands principes des manuels et je préfère souvent me taire. Ce matin je suis sortis de bonne heure, j'ai pris le chemin de la salle de cours, installé dans le fond de la classe je suis plongé dans mes pensées quand une voix familière me tire de mes rêveries ... Enfin de mes cauchemars. Salut princesse, ravi de te voir aussi, je souris à la petite Blackwood qui vient s'installer à mes côtés. Je la connais depuis toujours, j'étais fiancé à sa soeur, avant qu'Effie ne fasse foirer tout - pour une fois que ce n'était pas de ma faute. Je l'écoute distraitement me demander si j'ai une plume à lui prêter, je fouille dans mon sac et en sors une plume toute neuve cadeau. Ce n'est pas comme si j'avais besoin de plumes, j'en ai d'autre, mais surtout j'ai la mienne. Emma se cogne la tête en se relevant et dans un mouvement fraternel je passe la main sur sa tête fais un peu attention,un jour tu pourrais te faire ... Ma phrase reste en suspend quand la prof entre. Je croise les bras sur le bureau écoutant distraitement l'introduction au cours du jour.

Si Emma noircit des pages rapidement, je me contente de quelques hiéroglyphes, de lignes, flèches et arabesques. Mes notes sont toujours concises, mais très peu claire pour le commun des mortels. J'écoute Emma et ses grandes théories qui me tirent un sourire, je l'écoute parce qu'elle est mon amie, je n'écoute que d'une oreille distraite les autres, passant mon tours quand on me demande mon avis pour la simple et bonne raison que je n'en ai pas, je n'en ai rien à faire. Je souhaite travailler pour la justice et pour moi, dans la politique il n'y a aucune justice, uniquement de la manipulation. Je n'ai pas voté aux dernières élections, non pas par fainéantise - quoique j'étais toujours bien éméché de la soirée de la veille - , mais par conviction justement. J'étais convaincu que rien ne pourrait faire changer les choses, je ne me reconnais dans aucuns des partis en lices, je ne me reconnais dans aucuns des candidats, alors pourquoi donner ma voix à quelqu'un qui ne le mérite pas ?

J'ouvre mon manuel et me plonge presque sérieusement dans la lecture, je ne peux empêcher mes pensées de voyager loin de moi, elles se baladent entre les évènements de ces derniers-jours, elles sont avec Nevaeh, notre fille, je me demande si les choses auraient été différentes si j'avais été au courant, si j'avais été là pour elle - même si elle ne souhaite pas de moi dans sa vie. Distraitement, mes yeux avalent des lignes de textes sans vraiment en capter le sens, je tourne le regard vers Emma toujours tellement studieuse, elle me tire un nouveau sourire et je soupire.


 
©️ charney




Who'll be my savior?
sasha ☽ I try to put my thoughts aside to not turn into Mister Hyde but honestly, yes I crave to see this bloody beast living inside me. Let's play hide and seek.
revelio:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Blue Malone
♠》Newbee - petit poisson lune《♠
›› pseudo : météorites.
›› parchemins postés : 50
›› connexion : Régulières.
›› avatar : alexis ren
›› © : money honey (ava) astra (sign)
ARTS JOURNALISTIQUES

›› âge : 20ans
›› situation : Célibataire
›› options obligatoires & facultatives : obligatoires:
›› Histoire de la magie
›› Sciences politiques magiques
›› Médias moldus et sorciers
facultatives:
›› Défense contre les forces du mal
›› Sortilèges et Enchantements
›› nature du sang : née-moldu
›› gallions sous la cape : 183

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: Tout parti est ingrat avec ses militants [Cours n°1 - Sciences Politiques et Magiques]   Dim 15 Oct 2017 - 19:05


Cours n°1 - Sciences Politiques et Magiques
⚜️Tout parti est ingrat avec ses militants ⚜️

L'aube est à peine lever. A Hungcalf, l'effervescence est pourtant constante. Une porte s'ouvre ici et se referme là. Un nécessaire de toilette bringuebalante est remué en trombe dans un dortoir blafard. Quelqu'un gémit, quelqu'un soupir, d'autres somnolent. Et la ronde se répète. La trotteuse suit sa course sur le cadran de verre et une nouvelle valse d'étudiants reprend son cycle.
Pas de temps mort.
Jamais de silence.

Avec le temps et la routine du quotidien on finit par ne plus rien remarquer. On absorbe les sons et les odeurs de jeunes filles en fleurs. Dans le réfectoire, postée en sentinelle somnolente devant un épais grimoire, Blue se noie dans un bol de café. Quatre ou cinq doses de caféine supplémentaires ne seraient sans doute pas de trop pour que ses paupières de plomb se décollent. Elle a la tête lourde et cotonneuse, le menton dodelinant au rythme ambiant des diverses conversations. L'idée s'attarde un instant, alors qu'elle avale cul sec le breuvage amer, méditant quelques secondes sur la nécessité d'un autre récipient plein à ras-bord. Et puis finalement elle se contente de quitter la grande salle en prenant ses bouquins sous son bras, un bout de croissant habilement coincé entre ses dents.

Les cours de sciences politiques et magiques n'ont rien de plaisant pour le commun des mortels. Il fût un temps où Blue rejoignait indéniablement ses paires sur ce dernier point, l'intérêt n'était survenue que bien plus tard lorsqu'elle avait commencé à entrevoir la véritable signification du mot pouvoir. Ainsi la demoiselle Malone ne se laissa pas aspirer par son besoin grandissant de sombrer dans les bras de Morphée, se contentant de rejoindre sa salle de cours d'un pas prudent d'équilibriste, esquivant les groupes d'élèves d'une simple torsion des hanches,  comme si elle répétait une valse étrange dont elle seule pouvait comprendre le sens. Habituée à l'ordre perpétuel de la salle, Blue prit place à une table isolée, des miettes dorées encore présentent sur le coin de ses lèvres.

Et c'est sans grande surprise que Mrs Rosebury surgit avec la ponctualité d'un métronome, elle ressemblait à un chef d'orchestre sans cesse entrain de conduire une valse. Elle rythmait les débats comme ses explications données en classe et qu'on l'aime ou qu'on ne l'aime, on ne pouvait lui dénier un certain talent dans la branche de l'enseignement. Les avis des uns et des autres fusaient sans que l'australienne ne prenne le temps d'écarter ses lèvres, elle préférait s'abîmer dans le silence de ses réflexions, relevant ce qui à son sens constituait les points forts et les points faibles des argumentations des uns et des autres. Certaines réponses, pétrit du carcan de la fière représentation populaire ne la surprirent guère. Certains discours allaient de soit lorsqu'on se fondait dans un groupe, d'avantage lorsqu'on appartenait à une certaine classe sociale. Ses avis à elle s'avéraient bien souvent nuancé, marqué par la patte de la diversité. Elle venait d'une ville multiculturelle, marqué par les divergences d'opinions agrémentés de débat incessant. Et plus encore, elle avait baignée dans une culture indéniablement moldu, entendre l'avis de sorcier sur cette notion clé qu'est le droit de vote et l'usage que l'on devrait en tirer n'est pas sans revêtir un certain intérêt.

En soit, l'opinion demeure majoritaire: voter est un devoir, s'abstenir est une honte, ignorer cette règle fondamental et se laisser bercer par un populisme fainéant fera de vous un mouton. Blue. Elle retient un soupir en attrapant le livre qui s'envole dans sa direction, l'ouvrant à la page demandé pour parcourir d'une oeillade distraite le nom des partis qu'elle avait déjà étudiée au cours de l'été. Et c'est sans grande surprise qu'elle se lève pour s'asseoir près à une autre table, arrachant une page de son cahier pour y marquer en grand caractère: Section Britannique de Défense des Nés-Moldus. Bon sang ne saurait mentir après tout.
⇜ code by bat'phanie ⇝


❝ Blue❞ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.

Révèle moi tous tes secrets:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t8206-and-the-rest-is-rust-and-stardust-blue
avatar
Lincoln Hightower
♠》Newbee - petit poisson lune《♠
›› parchemins postés : 86
›› connexion : 7j/7
›› avatar : Lucas Till
›› © : .nephilim (avatar) violent delights (signa) léonie (signa sugar quill)
JUSTICE MAGIQUE

›› âge : 24 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 7ème année
›› options obligatoires & facultatives : Options obligatoires : Histoire de la magie, Etude des moldus, Sciences politiques magiques.
Options facultatives : Dragonologie, Soins aux Créatures Magiques, Musique.
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 150
MessageSujet: Re: Tout parti est ingrat avec ses militants [Cours n°1 - Sciences Politiques et Magiques]   Lun 30 Oct 2017 - 12:23


Cours de Sciences Politiques et Magiques

Tout parti est ingrat avec ses militants


Une journée des plus tranquille attendait le jeune homme aujourd'hui. Pas de rendez-vous avec des potes, très peu de cours, autant vous dire que le blondinet allait profiter un maximum de cette journée pour plonger son nez dans un nouveau roman moldu, comme à son habitude. Le dernier livre qu'il avait terminé de lire, était Voyage au centre de la Terre, écrit par Jules Verne. Lincoln marchait doucement dans les couloirs de l'université, direction le quatrième étage pour se rendre au cours de Miss Rosebury. Les Sciences Politiques et Magiques étaient un cours qui passionnait le jeune homme, aussi étonnant que cela puisse paraitre qu'un tel cours puisse intéresser au plus haut point un étudiant. Après tout, cela restait de la théorie, des mots sur du papier. Pas de véritables pratiques comme en cours de potion, de botanique ou bien de vol. Mais cela ne dérangeait en rien le blondinet. Après tout, comme il le disait lui-même, le savoir c'est le pouvoir. Il marcha et ce pendant quelques minutes avant d'arriver à la porte qui donnait à la salle de cours de Miss Rosebury. Il poussa la porte doucement avant de pénétrer dans la pièce, voyant déjà quelques élèves, certains étant de sa propre maison. Il prit rapidement place à sa place habituelle et attendit, posant son regard sur la fenêtre la plus proche en regardant le ciel dehors, voyant également l'autonome s'installer de plus en plus.

La porte s'ouvrit encore et encore avant qu'elle ne s'ouvre brutalement. Lincoln ne se retourna pas, il savait d'ors et déjà que la professeure venait de faire son entrée, pile à l'heure. Comme à son habitude d'ailleurs. Le cours allait commencer. Miss Rosebury se présenta d'une manière des plus originales, Lincoln devait l'avouer. Mais c'était ce qu'il aimait chez cette professeure : son énergie. Le temps semblait essentiel pour Miss Rosebury car le jeune homme avait remarqué qu'elle n'aimait pas tourner autour du pot, et cela en tant que professeure mais également en tant que directrice des Lufkins. La première question porta sur les dernières législatives qui ont permis l'élection du nouveau Ministre de la Magie. Pour une meilleure organisation, Miss Rosebury demanda à chaque élève d'émettre son avis sur la question, même si tout le monde ne passa pas, comme par exemple Lincoln. Mais ce dernier écouta avec attention les réponses de ses camarades, certaines d'entre elles le faisant alors esquisser un léger sourire aux coins de ses lèvres. Il était d'accord avec ce que ses camarades venaient de dire, sauf sur un point : voter était un devoir. Le simple fait de dire que voter était un devoir signifiait par conséquent que le vote n'était plus une liberté, mais une obligation. Ce qui faisait que le peuple perdait une liberté à travers ce principe démocratique. Pour Lincoln, voter était avant tout un droit que chaque personne pouvait exercer selon son plaisir. Lui-même l'exerçait à chaque fois, car à ses yeux, le vote était important dans une démocratie, même le vote blanc. Fin du débat, le cours allait véritablement commencer.

Lincoln avait hâte d'en apprendre davantage sur les différents partis politiques ainsi que leurs idéologies. Même s'il connaissait quelques partis politiques, il savait qu'il n'avait pas en main toutes les informations nécessaires pour prendre parti. Voyant alors des livres sortir d'une bibliothèque vitrée, l'un d'entre eux vint s'installer devant le jeune homme. Après avoir écouté les instructions à suivre, Lincoln se mit à lire le livre, ce dernier présentant alors les différents partis politiques magiques ainsi que leurs idéologies. Avant même une première lecture, le jeune homme savait que son soutien allait au parti Sorciers et Travailleurs. Pourquoi ? C'était eux qui ont été à l'origine de l'admission des moldus à Poudlard et pour cela, Lincoln leur en sera toujours reconnaissant, car le jeune homme se bat depuis des années pour que les moldus aient leur place dans le monde magique. Mais pourquoi pas choisir le parti de la Section Britannique de Défense des Nés-Moldus ? Bonne question. Après une première lecture, le blondinet se sentait lié idéologiquement avec ce parti-là. Mais à ses yeux, il était bien trop centré que sur un seul sujet : les moldus. De puis, Lincoln pensait que révéler la magie aux moldus n'était pas la solution à l'heure actuelle. Le monde des sorciers ne lui semblait pas encore assez stable pour faire une telle révélation. En lisant ce bouquin, Lincoln reconnut certaines de ses idées dans les partis de l'Union des Êtres Magiques et de l'Union des Sorcières Indépendantes. Encore une fois, c'était des partis trop centré sur un seul et même thème, contrairement au Sorciers et Travailleurs. Il ferma alors son livre et regarda alors autour de lui. Blue avait eu la brillante idée de prendre une feuille pour inscrite le parti qu'elle avait choisi et que ceux qui désiraient rejoindre le même parti, c'était avec elle qu'ils devaient aller. Lincoln fit alors de même, déchirant une feuille et inscrivant Sorciers et Travailleurs dessus. Ce fut alors qu'il s'installa à une autre table, devant, attendant le choix de ses autres camarades.
AVENGEDINCHAINS


Parfois, on a besoin de s'éloigner, de prendre l'air,  d'oublier tous nos problèmes, d'oublier qu'on a une vie merdique, d'oublier que les cons existent, d'oublier qu'on a mal, et pour cela, on s'isole un instant, même 30 secondes, pendant ce temps on n'entend rien, on ne ressens rien, on ne pense à rien, on oublie tout  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tout parti est ingrat avec ses militants [Cours n°1 - Sciences Politiques et Magiques]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haunui Shuraba
» 1ier cours de SCM (Tous les niveaux)
» Salle de soins des Femmes
» Tout à un rapport avec le chocolat.
» Qui dit Serdaigle ne rythme tout le temps pas avec sériosité ✟ Néron & Lorelei

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
HUNGCALF UNIVERSITY
 :: Quatrième étage :: La salle de cours de SPM et Droit
-