Bienvenue
Où : Inverness City (Scotland) Quand : Année 2017. Qui : Étudiants, professeurs, personnel et sorciers venus de tous horizons. Le Comment du Pourquoi : Après avoir terminé leurs études à Poudlard, certains sorciers ne s’arrêtent pas là. Soit parce qu'ils n'ont pas envie d'entrer dans la vie active (tout de suite), soit parce que leurs parents souhaitent les voir continuer leurs études. Les cours sont donc encore loin d’être terminés, certes, mais heureusement pour vous petits veinards, l’ambiance n’est plus du tout la même qu'a Poudlard. Débauches, folies, beuveries, sorts à gogo, kiss à tire-larigot, le monde des jeunes sorciers n’a jamais été aussi rock’n’roll ! ♥
Liens utiles
Informations
Hungcalf est sur Topic'it ! Toi aussi, télécharge l'application mobile gratuite (iOS et Android) qui te permettra de consulter et participer à ton forum de façon simple et conviviale. Pour ce faire, rdv sur https://topicit.net/fr
C'est avec grand plaisir que nous accueillons Cordelia Warrington et Malcom MacNaughton / Sullivan Phelps dans le staff ! Nous tenons également à remercier tous ceux d'entre vous qui ont postulé, ça fait chaud au cœur ! *--* Merci de vouloir vous investir autant sur Hungcalf ! ♥
Cours
MÉTAMORPHOSE (1)
THÉÂTRE (1)
DCFM (1)
ASTRONOMIE (1)
SPM (1)
POTIONS (1)
Sorcière-Hebdo
Grace
de Launay

Profil
Othello
Lovingblow

Profil
Revenir en haut Aller en bas

H U N G - O - W E E N
Participez à l'event d'octobre et remportez des gallions ! (a)


Tu ne sais pas quel groupe rejoindre ?
Et bien sache que nous manquons cruellement de lufkin ! (a)

Partagez | .
 

 echoes of silence ✝ Savaeh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Nevaeh D'Alverny
MODO - Damned of Heaven
›› pseudo : jumanji
›› parchemins postés : 512
›› avatar : Emilia Clarke
›› © : shiya & coronis & jumanji
›› double-compte : cordelia warrington
MEDICOMAGIE

›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 5ème année
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 696

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: echoes of silence ✝ Savaeh   Sam 23 Sep 2017 - 0:09


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Echoes Of Silence
Ta plume glisse sur le papier, tu ne vois pas le temps passer plongée dans des cours de psychomagie avancés. L’année avait bien débuté et tu ne tenais pas à ce que ton accident de parcours te coute à nouveau dans tes études « Maman? »  Tu te redresses brusquement sur ta chaise, brisant le silence qui résidait dans le lieu en faisant crisser les pieds de ton assise contre le sol de pierre. Des regards se tournent vers toi mais tu fais mine de rien : tu ranges tes parchemins et plumes dans ton sac avant de prendre ton manuscrit sous le bras et de quitter la bibliothèque en faisant claquer tes talons sur le sol. T’es  totalement déboussolée par la voix qui résonne dans tes oreilles « Maman reviens, tu me manques… »  Mais tu ne dois rien laisser paraître, tu ne veux pas que des soupçons s’éveillent à ton égard. Tu ne veux pas que le souvenir d’Héloïse dépasse les barrières de ton esprit, elle te parait parfois bien trop réelle alors qu’elle se limitait à une vague hallucination. C’est du moins ce à quoi tu la cantonnes. Mais la chaine que tu portes autours de ton cou, la médaille bien cachée au coeur de ta poitrine sonnent comme un éternel rappel de ta culpabilité, de son existence et de ton échec. De sa vie et de la mort qui lui a été infligée, par toi. « Maman ne soit pas triste, on pourrait être ensemble… »  Tu serres imperceptiblement les mâchoires, passant ta langue sur tes lippes asséchées par la tension qui prenait place dans tous ton corps.

Tu jettes un oeil dans le couloir, désert et soulagée tu t’appuies contre le mur pour reprendre tes esprits. Le psychomage t’avait prévenue que des épisodes de ce type risquaient d’arriver ; bornée tu l’avais congédié avec tout le tact que ton isolement t’avait laissé. Mais tu n’avais jamais été naïve Nevaeh, et ce, même si tu refusais d’admettre ta faiblesse, alors, de petites fioles aux contenu mystérieux avaient pris place au fond de ton sac. T’avais assez de connaissances en médico magie et en potions pour te soigner. Parce que t’étais malade Heaven, t’en avais bien conscience. Tes mains tremblent légèrement tandis que tu pars à la recherche des précieuses éprouvettes dans le fond de ton cabas, mais, tu a à peine le temps de mettre la main sur l’une d’entre elles que des voix troublent ta quiétude à peine retrouvée. Sans même jeter un regard au couple qui fait irruption dans le couloir tu ouvres la porte d’une salle de cours vide et te glisses à l’intérieur. « Tu veux me faire disparaitre maman? » Un hoquet douloureux s’échappe de tes lèvres tandis que tu vides le contenu de ton sac sur une table de bois avant de te laisser glisser sur une chaise, vidée « Je t’aime moi maman, tu ne m’aimes pas? » Tu lâches un soupir agacé et mélanges les fioles sans vraiment y penser, tu connais la recette par coeur, utilisant le calmant bien plus souvent que tu ne veux te l’avouer.

« Je t’aime, mais tu n’es pas, plus, réelle. » T’avais besoin de le dire à haute voix, pour légitimer tes paroles, pour légitimer ce fait, qu’Héloïse ne vivait pas, ne vivait plus. Malheureusement pour toi, cela légitimait aussi le mal qui te rongeait. T’avales la potion, tu grimaces et tu te détends un peu : plus que quelques minutes et la voix s’estomperait. « Lullaby and good night, With pink roses bedight, With lilies… » T’accompagnes le sommeil de ta fille dans un fredonnement entêtant et peu à peu le silence se fait. Un coup d’oeil dans un miroir et une main passée dans tes cheveux font disparaitre toutes traces de ta détresse. Il ne t’en faut pas plus pour regrouper tous tes biens personnels et quitter la salle y abandonnant tous tes secrets. « Oh. » Ton flegme habituel disparait un instant alors que tu manques de percuter un élève qui se trouvait de l’autre côté de la porte. Ravalant une remarque désagréable tu jauges de haut en bas l’homme qui se tient devant toi. Tu ne le reconnais pas tout de suite : mais rapidement les souvenirs te reviennent et te frappent de plein fouet. Sasha. Tu croises son regard, ton ventre se tord quand tu crois y retrouver le regard d’Héloïse te rappelles qu’elle tenait ses yeux de son père, de lui, t’avais aucun doute là dessus: tout en lui te rappelait son visage de poupée. T’as envie de partir, loin de lui, loin de ce qu’il fait résonner en toi mais t’es figée, incapable de faire un pas malgré les apparences que tu protèges  furieusement. T’as la chance de réagir avant lui, cela te permettrait d’avoir le dessus sur la conversation. « Un problème Muller? » Demandes-tu, d’un ton neutre même si ton regard laissait transparaître le trouble et la rancoeur qui t’habitaient. Tu remarques à peine que vous êtes à peine à quelques centimètres l’un de l’autre : il y a quelques années tu te serais empressée de l’attraper par le col de sa chemise pour l’attirer dans la salle de cours vide derrière toi. Mais vous n’en étiez plus là, n’est ce pas?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
UNSTEADY

Mama, come here, Approach, appear, Daddy, I'm alone 'Cause this house don't feel like home If you love me, don't let go Hold Hold on Hold on to me 'Cause I'm a little unsteady A little unsteady anaëlle.


Spoiler:
 


Dernière édition par Nevaeh D'Alverny le Dim 24 Sep 2017 - 8:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sasha Muller
♠》Oldie - petit têtard baveux《♠
›› parchemins postés : 212
›› avatar : matt daddario
›› © : ...
JUSTICE MAGIQUE

›› âge : 27 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 9ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires Histoire de la magie, Etude des moldus, Sciences politiques magiques
options supplémentaires Défense contre les forces du mal, sport
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 477

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: echoes of silence ✝ Savaeh   Sam 23 Sep 2017 - 17:55

1


Dernière édition par Sasha Muller le Ven 29 Sep 2017 - 10:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nevaeh D'Alverny
MODO - Damned of Heaven
›› pseudo : jumanji
›› parchemins postés : 512
›› avatar : Emilia Clarke
›› © : shiya & coronis & jumanji
›› double-compte : cordelia warrington
MEDICOMAGIE

›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 5ème année
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 696

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: echoes of silence ✝ Savaeh   Dim 24 Sep 2017 - 0:31


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Echoes Of Silence
T’es troublée, et bien plus que tu ne l’aurais imaginé. Ce n’était pas que tu ne t’attendais pas à croiser Sasha dans les couloirs un jour où l’autre. Tu savais bien que, contrairement à toi, il n’aurait certainement pas disparu du jour au lendemain, mais, tu t’attendais pas à ce que ça arrive si tôt, ni à ce que ça te fasse à ce point quelque chose. Tu repenses à vos moments ensemble, à son corps contre le tien et à la manière dont vous pouviez vous comprendre sans un mot. Il n’avait jamais été question de sentiments, comme toujours tu papillonnais et c’était pareil pour lui : mais sa compagnie t’avait toujours parue agréable. Seulement, aujourd’hui rien que son regard te rend vulnérable, t’as l’impression que c’est Héloïse qui t’observe à travers ses pupilles, t’as l’impression qu’il a compris ce que t’avais fais. Tu pouvais lire l’incompréhension dans ses yeux, c’est comme si Héloïse te regardait ce soir là, avant de rendre ses derniers soupirs. Tu respires lentement, cachant les battements de ton coeur qui s’emporte en resserrant ta veste sur ta poitrine, comme pour te cacher face à lui. Dire qu’il t’avait vue nue et qu’aujourd’hui tu te sentais presque violée par son simple regard, t’avais bien changé Nevaeh, l’année passée ne s’effaçait pas aussi rapidement que tu l’aurais voulu.

Inconsciemment tu portes ta main à ton cou, et fais tourner frénétiquement la médaille dorée, vierge de toute gravure, entre tes doigts. Calmes toi Heaven, il ne sait rien, après tout, comment pourrait-il? Les personnes qui étaient au courant de ta grossesse se comptaient sur les doigts de la main, parmi eux, peu étaient au courant de la disparition dramatique d’Héloïse, seulement tes parents à vrai dire, mais, encore plus, aucun des deux ne pouvait se vanter de connaître l’identité du géniteur de feu leur petite fille. T’avais jalousement gardé ton secret, pour te protéger certes, mais aussi pour protéger Héloïse, et peut-être même pour protéger Sasha? Tu ne saurais le dire, cela aurait certainement signifié que tu tenais à lui, plus que nécessaire? Certainement pas.

« Moi ? Non, toi par contre … ton hibou est mort ces derniers mois ? » Un léger rire se glisse entre tes lèvres, son aplomb t’amusait, sa voix te plaisait : t’avais oublié à quel point. Tu penches légèrement la tête sur le côté lorsqu’il s’appuie contre le mur, bras croisés, l’air renfrogné. T’avais pas envie que vous vous preniez la tête : vous ne l’aviez jamais fais et ce n’était pas le démon qui t’habitait qui devaient changer quelque chose. Alors tu renfermes tes pensées malheureuses au fond de ton coeur noircis et radoucis ton regard, tu veux faire oublier ta première réaction à Sasha, qu’il n’ait pas de soupçons, qu’il ne t’oblige pas à lui avouer une vérité dont il ne voulait rien savoir. « Tu insinues donc que je t’ai quelque peu manqué? » Demandes-tu, malicieuse en te rapprochant de lui, un sourire mutin sur le coin des lèvres. « Si j’avais su… » Tu laisses ta phrase en suspens, lui laissant le soin d’imaginer ce que tu voulais dire. T’étais flattée, même si tu doutais que les pensées de Sasha aient été tournées vers ta personne durant les longs mois qu’à comporté ton absence.

« Tu es revenues depuis longtemps? » Tu fais la moue, lasse de répondre à ces questions sur ton absence, que tu préférerais oublier, et secoues négativement la tête en haussant légèrement les épaules. « J’ai repris à la rentrée. » Tu avais déjà été plus loquace, mais ce sujet te donnait des sueurs froides. Tu préfères repartir sur un terrain conquis, loin des mensonges que t’avais tissés pour protéger tes secrets. « Ça fait du bien de retrouver l’école. » Et tu ne pouvais pas être plus honnête. « Mais certaines choses, personnes, m’ont plus manquées que d’autres. » Reprends-tu en haussant un sourcil et en faisant glisser tes doigts sur la joue de Sasha, soudain d’humeur taquine. « J’espère que tu ne m’as pas trop remplacée pendant mon absence… » Ta voix se mue presque en un murmure et tu lèves les yeux vers lui, presque implorante. A part que tu étais toi, tu n’implorais personne : jamais. Tu protégeais juste ton secret, au fond, tu regrettes mais t’en veux à Sasha. Parce que lui n’a pas souffert de tout ça, il ne sait même pas ce que tu as pu subir ces derniers mois. Il ne s’imagine même pas que tu as donné la vie à la chair de son sang, ni que tu lui as ôté. Il continue à vivre innocemment quand tu avais laissé une partie de toi même dans chaque moment passé avec ta fille. Tes pensées te glacent et une ombre s’installe dans ton regard émeraude : ta vie avait été gâchée et la sienne n’avait pas subit ne serait-ce que le centième de ta peine. « Je serais très vexée si c’était le cas. » Reprends-tu, imperturbable, en faisant taire les voix revanchardes qui s'agitaient dans ton esprit.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
UNSTEADY

Mama, come here, Approach, appear, Daddy, I'm alone 'Cause this house don't feel like home If you love me, don't let go Hold Hold on Hold on to me 'Cause I'm a little unsteady A little unsteady anaëlle.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sasha Muller
♠》Oldie - petit têtard baveux《♠
›› parchemins postés : 212
›› avatar : matt daddario
›› © : ...
JUSTICE MAGIQUE

›› âge : 27 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 9ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires Histoire de la magie, Etude des moldus, Sciences politiques magiques
options supplémentaires Défense contre les forces du mal, sport
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 477

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: echoes of silence ✝ Savaeh   Dim 24 Sep 2017 - 20:09


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
elle est cette ombre du passé qui me hante

Nevaeh me semble étrange, je sais que nous ne nous sommes plus vus depuis un moment, mais tout de même, j'aurais espéré un peu plus de chaleur, de ... bref ! Quand je pose mon regard sur elle, je repense à ces moments que nous avons partagés, dans des endroits parfois insolites. C'était intense, c'était agréable, c'était sans prise de tête. Une fraction de seconde je me demande si je ne l'avais pas blessée d'une manière ou d'une autre, si j'avais dit ou fait quelque chose qu'elle aurait mal pris, mais je ne vois pas. Nous étions tous les deux d'accord sur notre type de relation, pas de sentiment, juste du sexe et du fun. Une fois mes esprits retrouvés je peux répondre comme je l'ai toujours fait, petit sourire narquois, attitude désinvolte et pourtant il y a quelque chose qui me chiffonne, j'ai la mâchoire crispée, plus que d'ordinaire et je pose un regard curieux sur la jolie demoiselle. Je connais toujours le contours de sa silhouette par coeur et j'ai bien envie de vérifier la fidélité de ma mémoire, pourtant je garde les mains sagement sur mes avant-bras en lui répondant.

Quelque chose change dans son regard, dans son attitude, elle s'approche avec son petit sourire auquel je n'ai jamais pu résister et je soupire en roulant des yeux. Si elle m'a manqué ? Je n'ai pas à réfléchir pour le savoir, bien sûr qu'elle m'a manqué, c'est d'ailleurs une fois qu'elle est partie que j'ai compris qu'elle me plaisait beaucoup, que je m'habituais à sa présence dans mon lit jusqu'au matin. La brune laisse sa phrase en suspend et je secoue légèrement la tête amusé par ce soudain changement d'attitude, bien plus proche de la jeune femme que je connais. On s'amusait bien... Je n'en dis pas plus, je n'aime pas abattre mes cartes, je n'aime pas me dévoiler sur quoique ce soit et si jamais elle souhaite reprendre là où nous nous sommes arrêtés, ce sera avec grand plaisir, mais je n'avouerais jamais qu'elle, ELLE, m'a manqué.

Ma curiosité me pousse à lui demander depuis quand date son retour et je ne sais pas si je suis blessé ou simplement surpris quand elle me répond qu'elle est là depuis la rentrée. Pourquoi est-ce qu'elle ne m'a pas contacté, pourquoi est-ce qu'elle ne m'a pas cherché ? C'est ma fierté qui en prend un coup, donc si je ne l'avais pas rencontrée par hasard dans un couloir à la sortie d'une classe, quand est-ce que je l'aurais appris ? Elle me dit que la reprise fait du bien et je suis totalement prêt à la croire, si je savais ce qu'elle a fait durant cette année de silence. Je continue de regarder ce visage familier quand je sens ses doigts glissés sur ma joue, elle laisse entendre que certaines personnes lui ont manqués plus que d'autre et un sourire s'étire quand elle s'approche un peu, continuant sa phrase dans un murmure.

Son attitude me déstabilise un peu, il y a quelques secondes elle me fusille du regard et là elle joue la séduction. Même si je voudrais résister, je suis faible et décroise les bras pour passer une main dans son dos, caressant le creux de ses reins, approchant mon visage du sien passer du bon temps, oui, te remplacer ... c'est autre chose. J'avais oublié son parfum, à quel point je l'apprécie, je m'approche encore un peu d'elle et dépose un baisé sur sa joue, murmurant à mon tours ça me fait plaisir de te revoir et ... si tu veux te détendre, tu sais où me trouver. Chassez le naturel il revient au galop. Je ne peux pas cacher qui je suis très longtemps, j'aime m'amuser et encore plus quand c'est avec une magnifique jeune femme. Je me redresse sans quitter son regard, un sourire accroché aux lèvres, ma main glisse encore dans son dos, sur sa hanche pour finir par revenir contre mon torse. J'entends les bruits de pas des étudiants qui déambulent autours de nous, je jette un œil sur ma montre, je devrais retourner dans ma chambre pour étudier, mettre mes notes au propre et surtout être sérieux, mais je n'ai pas envie d'être sérieux tu veux ... aller boire un verre ? Je lui aurai bien proposé une partie de jambe en l'air, mais j'ai plutôt envie de savoir d'où elle revient, ce qui fait qu'elle à disparu sans aucune nouvelle. J'ai envie de m'intéresser à elle d'une autre manière, mais si elle insiste, elle n'aura pas à le faire longtemps !

 

claude gueuse



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We can't have each other
Don't give me those eyes ☽ 'cause you know me and I can't say no to you. We can't have each other even if we wanted to. In another life, darling, I'll do anything to be with you.
Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nevaeh D'Alverny
MODO - Damned of Heaven
›› pseudo : jumanji
›› parchemins postés : 512
›› avatar : Emilia Clarke
›› © : shiya & coronis & jumanji
›› double-compte : cordelia warrington
MEDICOMAGIE

›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 5ème année
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 696

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: echoes of silence ✝ Savaeh   Lun 25 Sep 2017 - 0:19


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Echoes Of Silence
Tu ne pensais pas avoir autant de mal à maitriser tes souvenirs. Tu aurais voulu les enfermer au fond d’une boite et les faire couler au fond de l’océan. Faire disparaitre à jamais ces ressentiments et ces cauchemars. Mais si tu tenais vraiment à faire disparaitre cette période de ta vie, pourquoi conservais tu cette médaille ? Pourquoi un H calligraphié à l’encre magique était venu se glisser sur ta peau, apparaissant tantôt  sur tes poignets ou dans le haut de ta nuque ? Tenais tu réellement à voir disparaitre ta petite princesse ? Etais-tu prête à dire adieu à Héloïse ? A refermer ce petit cercueil dans lequel elle reposait ? Rien n’était moins sûr. La voix de Sasha a au moins le mérite de te ramener sur terre, tu croises son regard, qui te transperces, pouvait-il percevoir le trouble qui t’habite? « Passer du bon temps, oui, te remplacer ... c'est autre chose. » Tu fanfaronnes intérieurement alors qu’à demi mot il avouait qu’il n’avait réussi à trouver quelqu’un comme toi. Tu te cambres lorsque sa main vient se glisser dans le bas de ton dos et ta main vient se poser sur son torse lorsque tu bascules un peu vers lui. « Je préfère ça… » Susurres-tu à son oreille, tandis que ses lèvres déposent un baisé sur ta joue. Tu frémis légèrement à ce contact, la douceur des gestes du brun te rassure, tu retrouves un peu de ta vie d’avant à travers cette étreinte. « Ca me fait plaisir de te revoir et ... si tu veux te détendre, tu sais où me trouver. » Mais le réconfort est de courte durée, rompant le contact entre vous, il regarde sa montre. Décontenancée, perplexe, tu hausses un sourcil, est-il déjà ennuyé de ta présence? Ou alors il avait mieux à faire ; peut-être même avec une autre jeune femme. Malgré toi tu sens une pointe de jalousie s’installer au fond de ton coeur. Ce n’était pas que tu t’attendais à quoi que ce soit venant de Sasha mais tu ne tenais pas non plus à ce qu’il te dénigre complètement. Tu n’étais pas de ces filles que l'on peut faire passer au second plan. « Tu veux… Aller boire un verre ? » Tu te mords légèrement la lèvre, désireuse de montrer ton mécontentement. « Je ne voudrais pas te déranger dans tes occupations. » Cassante, tu t’imposes de t’éloigner un peu de lui malgré l’envie qui germe dans ton corps et ton esprit.

« Sois pas méchante avec papa, maman, je veux pas perdre mes parents. » Tes mâchoires se serrent, pour Sasha, cela ressemblerait surement à de l’agacement, intérieurement tu t’effondres. Etait-ce la présence de Sasha qui réveillait tes démons ? Ta fille s’était elle réveillée en entendant la voix de son géniteur ou était-ce le trouble qui t’habitait qui avait troublé son sommeil ?  « Mais, si tu penses pouvoir m’accorder un peu d’attention, je veux bien que tu m’offres un petit verre. » Reprends-tu en croisant les bras sous ta poitrine ; quelque peu perturbée par la voix qui résonne encore et encore dans ton esprit. Accepter de boire un verre n’était pas la meilleure idée que tu pouvais avoir, toi qui t’interdisais la moindre goutte d’alcool depuis que tu étais tombée enceinte. En premier lieu pour la santé de ta petite merveille, puis, pour ne pas brouiller ton esprit et risquer de révéler l'un de tes sombres secrets. Tu aurais pu refuser poliment, ou bien, l’inciter à te proposer un rendez vous des plus charnels mais tu ne pensais que cela soit une meilleure idée. T’avais changé, autant physiquement que psychologiquement et, si tu avais déjà eu des liaisons depuis que tu avais donné la vie, tu n’avais jamais retrouvé l’une de tes liaisons passées : trop inquiète que tes gestes puissent révéler quelque chose, éveiller des soupçons sur ce qui t’était arrivé.

En acceptant ce verre, tu acceptais implicitement de subir ses questions, il avait juste la politesse de te proposer un cadre agréable pour les poser. Mais tu préférais, car tu réussissais encore à maitriser tes paroles, ton discours était bien rodé et tu te sentais capable de convaincre Sasha. Hors de question de lui avouer la véritable raison de ton absence. Surtout pas à lui. Comment réagirait-il en apprenant qu’il avait un enfant ? Comment réagirait-il en apprenant que tu le lui avais caché ? Se demanderait-il ce que sa fille était devenue ? Te croirait-il si tu lui disais qu’elle avait été adoptée? Te regarderait-il encore avec la même lueur de désir au fond des pupilles s’il apprenait que tu avais offert la vie ? C’était trop risqué. « Pourquoi tu veux lui mentir maman? Il comprendrait… » Tu coupes la voix sèchement. « Non. » Tu te glaces, le murmure t’as échappé. Pendant un instant un éclair de terreur s’installe au fond de ton regard. « Je… » T’es prise au dépourvu, sacrifiée sur l’autel par ton propre esprit, trahie par tes propres paroles, par le sang de ton sang.  Ton esprit bouillonne, tu ne sais pas comment justifier ça, toi qui te vantes de te maitriser en toutes circonstances. « Excuse moi. » Attirer la sympathie, quitte à sur-jouer ta douleur. T’en voulais-tu de tenter de manipuler Sasha? Peut-être un peu, mais que pouvais-tu faire d’autre ? L’honnêteté n’était pas la réponse à tous les maux. Frôlant son bras du bout des doigts tu laisses ta main se poser sur la sienne : « Tu avais quelque chose de prévu ? » Tu rattrapes ton erreur par une douceur qui t'es peu habituelle. « Ca me fait très plaisir de te revoir aussi... Tu te rapproches à nouveau du jeune homme, pas aussi séductrice que ce que tu avais pu faire dans le passé pour convaincre un homme par le passé. Si la seule solution était l'honnêteté, qu'elle soit feinte ou qu'elle résonne dans le fond de ton esprit, t'étais prête à te mettre à nu : J'ai envie de passer du temps avec toi, autour d'un verre, ou n'importe où ailleurs, je te promets que ça sera mieux que ce que tu avais prévu. » Tu scrutes son visage, dis oui, s’il te plait.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
UNSTEADY

Mama, come here, Approach, appear, Daddy, I'm alone 'Cause this house don't feel like home If you love me, don't let go Hold Hold on Hold on to me 'Cause I'm a little unsteady A little unsteady anaëlle.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sasha Muller
♠》Oldie - petit têtard baveux《♠
›› parchemins postés : 212
›› avatar : matt daddario
›› © : ...
JUSTICE MAGIQUE

›› âge : 27 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 9ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires Histoire de la magie, Etude des moldus, Sciences politiques magiques
options supplémentaires Défense contre les forces du mal, sport
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 477

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: echoes of silence ✝ Savaeh   Lun 25 Sep 2017 - 17:35


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
elle est cette ombre du passé qui me hante


Ma main retrouve le chemin de son dos comme si elle l’avait quitté hier. Ce contact est aussi agréable que dans mon souvenirs, Nevaeh pose sa main sur mon torse, ce que je prend comme un signe d’encouragement et je m’approche d’elle pour déposer un baiser sur sa joue. Peut-être suis-je plus doux que je ne l’ai été, j’ai probablement changé durant cette année, je la sens se rapprocher de moi susurrant qu’elle préfère ça et je lui souri amusé de sa réaction. Je lui glisse doucement à l’oreille que je suis toujours à sa disposition si elle en éprouve le besoin avant de faire un petit pas en arrière et  regarder ma montre. Loin de moi l’idée de lui donner l’impression qu’elle ne m’intéresse pas ou que j’ai mieux à faire, ce n’est vraiment pas le cas. Je réfléchis une seconde avant de lui proposer un verre, le même que je venais de refuser à mes amis. Nevaeh hausse un sourcil, je l’a sens se raidir un peu avant de mordre sa lèvre pour me répondre sur un ton un peu sarcastique qu’elle ne voudrait pas me déranger. Je penche légèrement la tête et m’étonne de sa réponse, mais surtout du ton qu’elle utilise, ce n’est pas vraiment dans ses habitudes, elle esquisse un mouvement de recule et je ne comprend toujours pas ce que j’ai fais.

Qu’est-ce que j’ai fais, ou dis, pour mériter son hostilité soudaine ? Elle crispe sa mâchoire, je croise les bras sur mon torse sans sourciller, qu’est-ce qu’elle veut que je lui réponde ? Je lui propose de venir, elle veux venir elle vient, mais qu’elle ne me fasse pas passer pour le méchant de l’histoire. La jolie brune semble se radoucir une nouvelle fois et accepte ma proposition si je suis en mesure de lui offrir de l’attention, je ricane  Tu sais que je suis toujours très attentionné envers toi   . J’ai peu de qualité avec les femmes, je le sais et ne m’en cache pas, mais je sais aussi que je me concentre sur la personne qui est avec moi. Tandis qu’elle croise les bras sous sa poitrine je ne peux m’empêcher de l’observer, elle est toujours aussi belle, aussi désirable NON … Je sursaute, quoi non ?  Je n’ai rien dit, je n’ai même pas bougé un cil ! L’étonnement se lit probablement sur mon visage, mais c’est encore pire pour Nevaeh. Je lis un sentiment de terreur dans son regard qui me perturbe, je ne sais pas comment réagir, je suis abasourdi et déstabilisé ce qui ne me ressemble pas. J’inspire longuement et baisse les yeux vers sa main qui se glisse sur la mienne sans rien dire, je relève mon regard et le plonge dans le sien avec un petit air bougon sur le visage   Je préférais passé du temps avec toi plutôt que mes notes, mais … Mais … Mais tu es étrange ? Mais tu me déstabilise ? Mais je n’arrive pas à savoir si c’est une bonne idée ? Il y a beaucoup de choses qui se bousculent dans ma tête et pourtant sa voix douce, mélodieuse me charme. Elle se rapproche, je ne bouge pas la laissant venir à moi pour m’annoncer qu’elle à envie de passer du temps avec moi, un nouveau sourire s’étire quand elle me promet que ça sera mieux que ce que j’avais prévu. On va commencer par un verre, tu m’expliquera pourquoi je n’ai pas eu de nouvelle et puis on verra pour le reste , il faudra quand même bien mangé aussi. Je me décolle du mur  et fais un petit geste pour l’inviter à me suivre en passant un bras dans son dos et l’approchant contre moi  Allons-y . On ne va pas camper dans ce couloir de toute façon.

Le trajet jusqu’à Iverness est rapide et calme, on entre dans un petit bar sympa et je m’avance vers une table un peu à l’écart pour avoir un peu d’intimité et de calme. Je m’installe face à elle et croise les bras sur la table sans rien dire avant de me radoucir un peu et de tendre la main pour caresser le dos de sa main du bout des doigts  Alors ma belle,  je peux savoir ce qui t’es arrivé pour que tu disparaisse du jour au lendemain ? C’est ce qui m’a le plus frappé, pourquoi est-ce qu’elle partie du jour au lendemain sans même me dire aurevoir, me prévenir ? Enfin, ce n’est pas comme si nous étions particulièrement proche, mais j’estime quand même que j’avais droit à un salut. Je souris, je n’ai pas envie de lui faire peur, de la faire fuir ou lui donner l’impression d’avoir une légitimité sur sa vie, je suis sincèrement curieux.


claude gueuse



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We can't have each other
Don't give me those eyes ☽ 'cause you know me and I can't say no to you. We can't have each other even if we wanted to. In another life, darling, I'll do anything to be with you.
Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nevaeh D'Alverny
MODO - Damned of Heaven
›› pseudo : jumanji
›› parchemins postés : 512
›› avatar : Emilia Clarke
›› © : shiya & coronis & jumanji
›› double-compte : cordelia warrington
MEDICOMAGIE

›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 5ème année
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 696

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: echoes of silence ✝ Savaeh   Lun 25 Sep 2017 - 19:58


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Echoes Of Silence
Un soupir soulagé se glisse entre tes lèvres lorsqu’il accepte tes demis mots d’excuse, acquiesçant à son invitation à le suivre tu l’observes du coin de l’oeil durant le trajet, il parait perdu dans ses pensées, que devait-il penser de toi ? Tu t’accroches à son épaule tandis que vous quittez le domaine de l’université, victime d’un léger tournis, surement lié à la potion que tu avais ingéré un peu plus tôt, et tu restes silencieuse. Le silence était pesant, mais au moins, la voix s’était tue dans les recoins de ton esprit. Héloïse devait être soulagée du revirement de situation, la petite curieuse ne devait plus penser son intervention nécessaire. Ralentis, respire, sois naturelle, tu te répètes encore et encore les recommandations de ta mère, maitre dans l’art des tromperies. Tu pensais pas que ça serait si difficile : t’avais bien réussis à berner les autres élèves, pourquoi était-ce si compliqué avec Sasha ? Vous arrivez bientôt dans un bar que tu ne connaissais que trop bien, ce dernier avait accueilli certaines de tes nuits de débauche, ses murs avaient retenu le nom de tes conquêtes et son bar les verres aussitôt remplis aussitôt vidés. T’es prise d’une bouffée de nostalgie Neva alors que vous vous éloignez du centre de la salle pour bénéficier d’un peu d’intimité.

Appelant la serveuse d’un geste de la main tu déposes ta veste sur le dossier de ta chaise avant de t’assoir face à Sasha, qui restait désespérément silencieux. T’es mal à l’aise, tu croises les jambes sous la table, laissant le bout de ton pieds frôler celui du gris : aucune idée salace n’habitait ton esprit, tu recherchais seulement son contact, comme pour te donner du courage. « Un verre de vin, rouge, un Bordeaux je vous prie. » Tu éludes le râle de ton esprit, tu préfères risquer d’embrumer ton esprit plutôt que de t’attirer les soupçons du jeune homme, plus habitué à te voir boire des alcools forts que des jus de fruits. « Alors ma belle,  je peux savoir ce qui t’es arrivé pour que tu disparaisse du jour au lendemain ? » Tu évites son regard, si seulement il savait que tu t’apprêtais à lui mentir sur toute la ligne. La serveuse arrive avec vos consommations t’offrant quelques secondes supplémentaires de répit. « Je suis tombée enceinte. » Aurais-tu pu avouer, Sasha aurait surement avalé sa boisson de travers, aurait toussé quelques fois, t’aurais jeté un regard noir et serait parti en trombe lorsque tu lui aurais appris que le bébé était de lui. Ou alors il aurait posé des questions, trop de questions. Non, tu ne devais jamais rien avouer, ce ne serait qu’un pas de plus vers la fin de ton règne. Mais pouvais tu encore te targuer d’être la reine de ton petit monde ? Il te semblait que tu étais de déjà tombée de ton trône il y a près d’une éternité. Les doigts de Sasha caressant doucement le dos de ta main te réconfortent un peu. Prenant le verre entre tes doigts tu retournes furtivement ton autre main pour mélanger vos paumes et en profite pour cacher l’inscription sous le métal de ton bracelet.

Tu bois une gorgée de ta boisson, jetant un regard doux à Sasha, te maudissant déjà des paroles qui allaient s'échapper de tes lèvres. « Mon père a été muté… » T’as l’impression d’avoir répété cette histoire une centaine de fois, t’aurais fais écrire un article si tu avais su que ton histoire déchainerait les curiosités à ce point. « En Corée du Nord. » Etudiant en justice magique, Sasha devait savoir que la situation là bas était des plus tendues. T’avais rien inventé, là bas, la guerre grondait, le monde sorcier était en émoi : Tous craignaient que la guerre devienne totale, tous avaient peur que les bombes des moldus tombent et touchent leurs quartiers. Beaucoup avaient décidé de quitter leur pays, ceux qui restaient, par obligation ou espoir avec la crainte que chaque jour soit le dernier. Ton père t’avait raconté, les scènes de terreur, les cris, les larmes : tu t’étais plongée des heures durant dans sa pensine : il ne t’avait pas réellement laissé le choix, tu n’avais plus droit à l’erreur. « Et, la situation là bas ne lui permettait pas de faire les allers retours jusqu’à la Suisse. » Il était vrai qu’il était resté quelques fois coincé en Asie, des semaines durant, ta mère en était tombée malade. « Ma mère a décidé qu’elle et les jumeaux le suivraient. » Du moins, elle l’avait envisagé avant de comprendre le risque que cela impliquait pour ses enfants, pour toi surtout, ton état ne le permettait pas. « Mes petits frères avaient besoin d’une présence, elle travaillait avec papa tout la journée, alors je les ai suivis. » La vérité était toute autre encore une fois. Toi et toi seule avais eu besoin de la présence de tes petits frères, ils avaient été la lumière de ton phare des mois durant, ils n’avaient jamais porté de jugement, ils étaient là avec leur innocence enfantine, appréciant d’être tonton si jeunes, trop jeunes pour comprendre le principe de la mort, pas assez matures pour en souffrir. « C’était pas censé durer aussi longtemps, mais la situation a dégénéré. » Ton ventre s’était arrondi, ta, votre, fille était née, puis avait disparu. Doux euphémisme que d’avouer que le contrôle de la situation t’avait échappé. « J’ai du arrêter de suivre les cours en correspondance. »  Parce que tu n’en étais plus capable. Réduite à une enveloppe charnelle dont l’âme s’était réduite à force de se déchirer. « Je ne suis rentrée en Suisse que cet été : la ré-adaptation a été plutôt difficile. »

Tu te souviens du premier jour où tu es sortie du domaine des d’Alverny. T’avais à peine fais deux pas en ville que la voix d’Héloïse t’avait clouée au sol. Si aujourd’hui elle avait été particulièrement bavarde, ta fille ne t’avait pas toujours interpelée de la sorte : c’est ses cris qui vrillaient ton esprit les premiers temps, les pleurs, le désespoir, la douleur et la peur : Combien de fois avais-tu supplié tes parents te desceller le caveau familial, persuadée que vous aviez fais l’erreur d’inhumer ton petit amour alors qu’il respirait encore.
Combien de fois avaient-ils dû dépêcher en urgence un escadron de psychomages pour te maitriser pendant tes crises ? Tu aurais certainement été internée si tes parents n’avaient pas eu autant d’influence : le sujet était épineux, rien ne pouvait quitter le domaine, puisque ton secret y résidait pour toujours, six pieds sous terre.

Tu frémis doucement, et inspires un grand coup : presque en apnée depuis le début de ton récit. Tu hausses les épaules, t’appuyant à nouveau contre le dossier de ton siège : « C’est bien moins intéressant que ce à quoi tout le monde s’attend : seulement une accumulation de grains de sable qui a repoussé mon retour. » Une accumulation de larmes et de cris, les terreurs nocturnes et les hallucinations auditives, pléthores crises de nerfs, cauchemars et tentatives d’en finir : les tâches aux couleurs du ciel que tu avais arborées comme un plastron pendant des semaines n’en étaient que l’un des douloureux souvenirs. Tes doigts continuent à glisser mécaniquement sur ton verre, le mensonge te met à l’aise même si tu en es une grande adepte : était-ce de mentir à Sasha qui dérangeait le peu de raison qu’il te restait. Tu jettes un oeil autours de vous, le bar est plein maintenant, surement à peine sortis de cours, de nombreux élèves se pressaient au bar : commandant leur pinte en riant trop fort. Inconsciemment ta main se serre un peu plus autours de celle de Sasha : vous deviez avoir l’air d’un parfait petit couple si quelqu’un vous regardait en ce moment même. Pourtant qu’il serait loin du compte celui qui vous prêterait une histoire : trop volages pour vous attacher à qui que ce soit, et surtout pas l’un à l’autre. Trop fiers pour ouvrir votre coeur. Et toi, trop brisée pour réussir à passer au dessus de tes mensonges, trop inquiète que ton secret soit découvert tu t’enfonces dans les sables mouvants : ton imposture finira par t’étouffer, comme si les chaines tissées par tes calomnies se resserraient peu à peu autour de ta gorge. L'air te manque, ta bouche est sèche, tu portes à nouveau le verre à tes lèvres : l'alcool sucré glisse sur ton palais, tu ne bois pas beaucoup : tu ne voulais pas perdre ta lucidité, comme si tu en avais encore une Neva.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
UNSTEADY

Mama, come here, Approach, appear, Daddy, I'm alone 'Cause this house don't feel like home If you love me, don't let go Hold Hold on Hold on to me 'Cause I'm a little unsteady A little unsteady anaëlle.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sasha Muller
♠》Oldie - petit têtard baveux《♠
›› parchemins postés : 212
›› avatar : matt daddario
›› © : ...
JUSTICE MAGIQUE

›› âge : 27 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 9ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires Histoire de la magie, Etude des moldus, Sciences politiques magiques
options supplémentaires Défense contre les forces du mal, sport
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 477

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: echoes of silence ✝ Savaeh   Lun 25 Sep 2017 - 23:27


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
elle est cette ombre du passé qui me hante

Son sourire répond à mon invitation et je passe une main dans son dos en prenant la direction du village. Elle s’accroche à mon épaule et je resserre mon bras autour d’elle. Je ne sais pas si elle a besoin de soutien ou si c’est simplement parce qu’elle a envie de contact, mais je ne vais pas la lâcher. Bien je sois plutôt loquace d'ordinaire, ce trajet se passe dans le silence. Je suis perdu dans mes pensées, perdu tout court. Revoir Nevaeh est agréable, mais ses changement de comportement m'interpellent et j’ai envie de savoir ce qui a changé en elle, pourquoi cette femme tellement sûre d’elle semble soudain à deux doigts de la névrose. Nos pas nous mènent dans un bar que nous connaissons, un bar où l’un comme l’autre nous avons passé – et que je passe toujours – des soirées de folies. On s’installe à une table dans le fond de la salle et c’est étrange, c’est la première fois qu’il y a comme un malaise entre nous, elle semble mal à l’aise et même si j’aimerais remédier à la situation, je ne sais pas comment.

La serveuse vient prendre la commande, Neva choisi un vin rouge à mon plus grand étonnement,  je prends une bière, elle commence léger, moi aussi puis je lui demande non pas une explication, mais juste ce qui lui est arrivé. Une fois la serveuse répartie je glisse ma main sur la sienne la caressant du bout des doigts, pour la rassurer, peut-être lui donner du courage qui sait. J’aime ce contact, sa peau est douce, autant que dans mon souvenir et je me surprend à me demander si le reste de son corps l’est toujours autant. La demoiselle prend son temps, elle joue avec son verre et retourne la main que je caresse pour entremêler ses doigts aux miens. Ce geste simple me fait sourire intérieurement, je suis peu habitué aux manières de couple et je suis certain qu’on pourrait donné facilement le change à tout ceux qui nous regarderaient. Seulement il faudrait que nous ne soyons pas nous,

J’écoute son histoire, son père en mission en Corée du Nord, je grimace à certains moments. Nous abordons souvent ce cas dans mes cours de justice et droit magique International, c’est une situation dangereuse et compliquée. Je comprends l’envie d’avoir sa famille près de lui, mais n’est-ce pas égoïste d’imposer ces risques à sa femme et ses enfants ? Si j’étais dans ce cas et peut-être que je le serais, ma femme et mes enfants seraient ma priorité, je ne pourrais pas les mettre en danger par simple égoïsme. Je souris à sa conclusion, j’imagine, le régime Nord Coréen est plutôt rude en comparaison de la douce Suisse. C’était quand même risqué de vous faire voyager jusque là. Vous auriez pu subir une attaque ou je ne sais quoi. C’est peut-être moins intéressant que ce que tout le monde pense, mais peut-être plus dangereux aussi. Elle n’a pas dû vivre des moments faciles et je comprends un peu mieux ses changement d’attitude. En prenant une nouvelle inspiration je sens ses doigts enserrés un peu plus les miens et je m’étonne une nouvelle fois de ce comportement si peu « nous » que pourtant j’apprécie. Nevaeh prend une nouvelle gorgée de vin et je fini ma pinte dans le même temps avant d’être attiré par un reflet brillant autour de son cou,  joli collier, une de tes conquêtes coréenne ? dis-je naïvement, jamais je n’irai imaginer  quelque chose d’autre qu'une futilité de ce genre. La Neva que je connais n’est pas d’y genre sentimentale, encore moins en ce qui concerne le matériel.

claude gueuse



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We can't have each other
Don't give me those eyes ☽ 'cause you know me and I can't say no to you. We can't have each other even if we wanted to. In another life, darling, I'll do anything to be with you.
Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nevaeh D'Alverny
MODO - Damned of Heaven
›› pseudo : jumanji
›› parchemins postés : 512
›› avatar : Emilia Clarke
›› © : shiya & coronis & jumanji
›› double-compte : cordelia warrington
MEDICOMAGIE

›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 5ème année
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 696

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: echoes of silence ✝ Savaeh   Mar 26 Sep 2017 - 7:55


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Echoes Of Silence

Il semble que Sasha ne doute pas de ton histoire, tu ne savais pas si c’était réellement une bonne nouvelle : tu finissais par savoir comment le mensonge fonctionnait. Plus le temps passerait, plus il serait difficile de te souvenir de toutes les facettes de ton imposture pourtant bien préparée. Tu scrutes son visage tandis que tu déballes ton histoire, ses réactions te confortent, tu avais visé juste : cela faisait écho en lui.  « J’imagine, le régime Nord Coréen est plutôt rude en comparaison de la douce Suisse. C’était quand même risqué de vous faire voyager jusque là. Vous auriez pu subir une attaque ou je ne sais quoi » Tu acquiesce doucement, pour y avoir réellement passé quelques mois avant ton entrée à Hungcalf alors que ta soif de découverte t’avait menée dans les contrées les plus lointaines et inconnues, tu avais déjà été frappée par le contraste entre ta Suisse natale et la terre asiatique : et la guerre n’en était qu'à ses prémices.

L’inquiétude qui se devine dans les paroles de Sasha t’attendrit, tu doutes que Damien, ton père, ait une seule fois envisagé le risque que sa mission lui faisait courir, ainsi qu’à sa famille : trop passionné, trop investi de sa mission qu’il considérait presque comme divine, ton père était un sacré homme quand tu y pensais. Laissant échapper un léger rire cristallin qui résonne dans l’alcôve dans laquelle vous vous trouvez tu hausses les épaules le ton bien moins sombre :  « Tu aurais vu la tête de ma mère quand elle a appris qu’il fallait le rejoindre, je ne suis même pas sure qu’elle ait été plus heureuse à son mariage. » Le coupe formé par tes parents t’avait toujours fais rêver. Tu te doutais bien que les sentiments, si seulement sentiments il y avait eu un jour, s’étaient érodés au fil du temps : pas de débordement d’affection entre tes géniteurs, seulement la marque d’une profonde affection et d’un mutuel respect. Ta mère t’avait souvent conté ton père comme son âme soeur : le seul homme de sa vie. T’aurais aimé pouvoir en dire de même pour quelqu’un, mais comment pouvait-elle bien se contenter d’une seule âme ?
Tu savais bien qu’un jour le temps viendrait où les chaines du mariage briseraient les ailes de la jeune femme qui papillonne : les discussions de tes parents concernant tes potentielles fiançailles avaient rythmées ta rémission. Il semblait qu’ils étaient d’autant plus pressés de te mettre la bague au doigt depuis qu’ils avaient compris le risque que la réputation de leur famille courrait s’ils ne s’appuyaient que tes frêles épaules.
Tu étais l’héritière, l’ainée, tes frères n’étaient même pas en âge d’avoir une petite copine : tu étais l’adulte, celle qui était censée prendre sous sa coupe le reste de la famille lorsque tes parents n’en seraient plus capables. Si tu te sentais totalement capable de feindre le couple parfait une fois que les fiançailles seraient annoncées tu ne pouvais t’empêcher d’être par avance nostalgique de la liberté dont tu bénéficiais encore, malgré les faux pas qui avaient drastiquement limités ton champs de possibilités.

Comme s’il faisait écho à tes pensées, Sasha indique le collier qui pend à ton cou d’un geste de la tête :  « Joli collier, une de tes conquêtes coréenne ? »  Une ombre glisse dans ton regard tandis que, mécaniquement ta main se porte à la chaine dorée qui entoure ton cou. Tu te souvenais du jour où pour la première fois Héloïse l’avait porté autours de son cou. C’était ton père, malgré sa colère et sa déception à ton égard qui avait fait son premier cadeau à sa petite fille. Jamais il ne l’a appelée comme telle, jamais il ne l’a considérée comme telle. Une ombre au tableau brossé de sa famille parfaite : ce n’était que ce qu’elle était. Tu avais beau aimer ton père de tous ton coeur l’éclair de soulagement qui avait pu se lire sur son visage lorsqu’il avait appris la mort d’Héloïse  t’avait glacée. Mais ce jour là, il avait eu l’un des rares moments de douceur à son égard : la douceur de ses gestes lorsqu’il avait accroché le collier autours du petit cou de l’enfant avait réveillé en toi des sentiments abstraits. Mêlés de fierté et d’un incomparable amour : était-ce bien cela d’être mère?  « C'est juste le souvenir d’une personne que j’ai perdue : rien de bien romantique ! » Indiques-tu en reposant avec douceur le pendentif sur ta peau et finissant ton verre d’une traite. Parce que tu n'étais pas romantique Nevaeh, les preuves sentimentales, ce n'était pas dans tes habitudes, c'était à peine si tu n'étais pas gênée de te trouver proche d'un homme sans idée derrière la tête. L’alcool te fait grimacer, bien moins habituée à en ingérer que quelques années auparavant. Mais il te détend aussi, ou bien est-ce la main de Sasha qui continue de caresser la tienne. Quoi qu’il en soit, tu te sens bien moins mal à l’aise que lorsque vous aviez passé la porte du bar. Peut-être étais-tu seulement soulagée que l’interrogatoire soit terminé.

Tu sens ta tête tourner légèrement, comme si déjà, l’alcool obscurcissait ton jugement.  « Je vais nous chercher d’autres verres. » Indiques-tu en exerçant une dernière pression sur la main de Sasha avant de la lâcher. Tu repousses ta chaise avant de fouiller dans ton sac à la recherche de quelques pièces et abandonne quelques secondes ton compagnon pour te diriger vers le bar d’un pas qui se voulait sur. Te glissant entre les élèves attroupés tu commandes une nouvelle pinte pour Sasha, et un cocktail, sans alcool, pour toi-même.
Tandis que tu attends que le barman ait terminé ton regard est attiré par une objet peu commun dans un bar. Au milieu de la pièce, un landau trône. Tu fronces les sourcils, pourquoi personne ne réagissait à part toi ? Tu veux t’en approcher, inquiète des pleurs qui s’en échappaient, des pleurs qui te semblaient d’ailleurs bien trop familiers, mais t’es bousculée par la foule, le temps que tu reprennes tes esprits il a disparu. Etait-ce seulement le fruit de ton imagination ? Une création de ton esprit malade ?  
Sonnée par la vision qui t’avait frappée tu récupères rapidement les deux verres pour te rapprocher à nouveau de votre table, te refaisant un sourire tandis que tu t’approches. Déposant les boissons sur la table tu te rassieds et jauge Sasha d’un regard malicieux :  « Assez parlé de moi ! Que t’es-t’il arrivé durant mon absence ? » Tu n’avais pas l’habitude de passer autant de temps à discuter avec Sasha, au final tu te rendais compte que vous n’aviez jamais vraiment parlé, plus occupés à partager des plaisirs charnels. Cela vous convenait comme ça, mais, tu ne t’imaginais pas vraiment lui imposer un baiser qui pourrait évoluer vers plus : ce n’était pourtant pas l’envie qui manquait. Mais lui-même t’avait avouer qu’il attendait de se refaire un jugement sur toi.
Portant le verre à tes lèvres tu fais glisser ton pied contre sa jambe en te mordant doucement la lèvre : « Allez, dis moi tout, je suis curieuse. » A la fois curieuse et inquiète de ce qu’il pourrait t’apprendre : tu savais que tout allait très vite chez les sangs-purs, il n’en aurait pas fallu beaucoup pour que Sasha aussi se retrouve affublé d’une fiancée. Et ce, même si, son comportement ne laissait guère imaginer qu'il soit lié par quelconque contrat.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
UNSTEADY

Mama, come here, Approach, appear, Daddy, I'm alone 'Cause this house don't feel like home If you love me, don't let go Hold Hold on Hold on to me 'Cause I'm a little unsteady A little unsteady anaëlle.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sasha Muller
♠》Oldie - petit têtard baveux《♠
›› parchemins postés : 212
›› avatar : matt daddario
›› © : ...
JUSTICE MAGIQUE

›› âge : 27 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 9ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires Histoire de la magie, Etude des moldus, Sciences politiques magiques
options supplémentaires Défense contre les forces du mal, sport
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 477

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: echoes of silence ✝ Savaeh   Mar 26 Sep 2017 - 10:52


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
elle est cette ombre du passé qui me hante

Pourquoi douterais-je un instant de son histoire ? Nous n’avons jamais été proche au point d’avoir besoin de dissimuler des choses. Je comprends son histoire, une partie de moi la vit également à travers les longues heures de cours, de documentation et de rédaction que j’ai déjà effectué. Je suis un peu jaloux aussi, je n’ai pas la chance d’avoir été sur le terrain, c’est quelque chose qui m’obsède et à laquelle je n’ai pas encore accès, une autre partie de moi ne peut s’empêcher de trouver son père inconscient et égoïste. J’ai été élevé avec le respect de la famille, même si je ne suis pas un très bon fils en ce domaine, mais aussi avec le devoir de protéger ceux qui en font partie et je ne peux m’empêcher de faire remarquer l’imprudence de son père, ce qui semble faire sourire la brune.

J’hausse un sourcil et mon rire fini par se joindre au sien je vois déjà ça d’ici, la grande madame d'Alverny en zone de guerre, dans mes souvenirs elle n’a rien d’une Amazone . Il me semble avoir croisé les d'Alverny une fois ou deux peut-être, était-ce avant ou après nos aventures ? Je ne saurais plus le dire, mais par contre comme toute femme de son rang, Madame d'Alverny une femme fière, belle aussi. Je l’imagine très difficilement loin de son confort. Dans nos familles il est très difficile de savoir qui a fait un mariage d’amour ou de convenance, pour la part de mes parents c’est un mariage de pure convenance qui a bien tourné comme on dit. L’amour s’est installé entre eux au fil des années, grandissant après chaque enfant. Leur version du romantisme ne trouve aucun écho en moi, je reste persuadé qu’on doit être libre de choisir avec qui on veut passer sa vie. Je ne supporterais jamais ce genre d’arrangements.

Un éclat attire mon attention vers son cou, je pointe le bijou naïvement d’un signe de tête, je ne pensais pas voir à nouveau passer cette ombre dans son regard et de suite je me sens coupable. Sa réponse me met encore un peu plus mal à l'aise, je suis désolé . C'est vrai, je le suis vraiment, probablement parce que sous mes airs de petits cons se dissimule un homme profondément gentil ? Je devrais peut-être lui faire prendre l'air de temps en temps au gentil Sha, mais j'y arrive difficilement. J'éprouve toujours ce besoin de me protéger des autres, c'est pour ça que je ne m'attache à personne, que j'évite toute relation trop sérieuse ou même amicale, je n'ai pas envie de me mettre à nu, de dévoiler qui je suis réellement pour ensuite risquer de souffrir. Être un petit con me convient parfaitement jusqu'à présent, mais quand je vois ce voile de tristesse dans son regard, c'est comme si l'autre partie de moi-même frappait à la porte pour sortir, pour pouvoir la consoler si elle en a besoin - et je pense qu'elle en a réellement besoin.

Neva termine son verre d'une traite et je souris quand elle grimace, elle manque d'entrainement ? On peut y remédier sans problème, d'ailleurs c'est ce que je compte faire. Comme si elle lisait dans mes pensées, la demoiselle se lève pour aller chercher du ravitaillement je fais un signe de tête et la regarde traverser le nuage d'étudiant. Je profite de ces quelques secondes pour inspirer profondément, je regarde autours de moi et enfuis mon visage dans mes mains essayant de retrouver un peu mes esprits, essayant de chasser ces derniers instants de ma mémoire. Pourquoi est-ce que cette fille me bouleverse ? Oui c'est ça, je suis bouleversé par son attitude, le voile qui passe et repasse devant son regard par instant qui me donne l'impression qu'elle est lointaine alors qu'elle est à portée de main. Quand je relève mon regard vers le bar Nevaeh s'empare des boissons et revient avec un sourire sur le visage. Elle reprend sa place face à moi et son regard retrouve un éclat du passé, visiblement curieuse d'apprendre ce qu'il m'est arrivé durant son absence - ou peut-être simplement en avait-elle assez d'être le centre d'intérêt ?

Je tressaille au contact de son pied contre ma jambe et je souris de ma propre surprise, c'est ridicule et pourtant je ne m'attendais pas à ce contact, son regard malicieux accompagne parfaitement son sourire charmeur. Je réfléchis à ce que je pourrais bien lui raconter et fini par lâcher un soupire  je suis toujours le fils parfaitement imparfait de mes parents, ils souhaitent que je devienne enfin le digne successeur de la noble maison Muller, sauf que ... bah je ne leur facilite pas la tâche. Ils avaient trouvés un très bon parti il y a quoi ... huit mois... je prend une gorgée de bière et ricane tout en poursuivant étrangement mon ex future belle famille ne veut plus entendre parler de moi depuis qu'ils savent le genre d'individu que je suis. Le genre d'individu, j'avais réellement éclaté de rire quand mon père m'avait annoncé une nouvelle fois le déshonneur que j'apportais sur notre famille. Alors que je sais pertinemment que mes tatouages sont sources de conflit je ne fait que d'en ajouter, je sors avec les plus belles filles, je ne fais que ce qui me plait. Je prends un malin plaisir à faire tout l'opposé de ce qu'on attends de moi. Je suis impulsif, j'agis souvent avant de réfléchir et pourtant cette fois j'aurais peut-être du réfléchir. C'est mon tour d'avoir la mine assombrie, mon erreur, mon impétuosité coûtera peut-être cher à ma sœur, car c'est elle qui hérite d'un soupirant, mais je compte faire tout pour lui éviter ce mariage qu'elle ne désire pas. Ma soeur ne paiera pas à ma place , c'est un murmure, plus qu'autre chose, une espèce de litanie que je me répète depuis quelques semaines, j'ai trop d'amour et de respect pour mes cadettes, aucune d'elles ne sera impactée par mes actions.


claude gueuse



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We can't have each other
Don't give me those eyes ☽ 'cause you know me and I can't say no to you. We can't have each other even if we wanted to. In another life, darling, I'll do anything to be with you.
Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nevaeh D'Alverny
MODO - Damned of Heaven
›› pseudo : jumanji
›› parchemins postés : 512
›› avatar : Emilia Clarke
›› © : shiya & coronis & jumanji
›› double-compte : cordelia warrington
MEDICOMAGIE

›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 5ème année
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 696

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: echoes of silence ✝ Savaeh   Mar 26 Sep 2017 - 18:58


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Echoes Of Silence

Tu as senti Sasha sursauter lorsque ton pied était venu se glisser contre sa jambe,  amusée tu te mords légèrement la lèvre tout en passant une main dans ta chevelure brune : Il y avait de quoi être perplexe. Face à lui, tu oscillais entre des émotions contraires. Tu ne voulais pas imaginer l’image que tu offrais au gris : évoluant entre deux extrêmes, tantôt séductrice, tantôt revancharde, tantôt souriante, tantôt dramatique : la pièce dont vous campiez les premiers rôles n’avait ni queue ni tête. C’est ce qu’il se passait lorsque tu n’étais plus actrice de ta propre vie, esclave des directions improbables de ton metteur en scène, ton esprit malade. Mais tes gestes étaient sincères, peu calculés à défaut de tes paroles : peut-être essayais tu de compenser tes mensonges par une sincérité presque naïve dans tes gestes.

T’es soulagée que l’attention se porte sur Sasha, tu savais que plus tu parlerais, plus tu risquais d’attirer les soupçons. Déjà le verre de vin te monte à la tête, penchant la tête sur le côté pendant qu’il parle tu sirotes ton cocktail. « Je suis toujours le fils parfaitement imparfait de mes parents, ils souhaitent que je devienne enfin le digne successeur de la noble maison Muller, sauf que ... bah je ne leur facilite pas la tâche. Ils avaient trouvés un très bon parti il y a quoi ... huit mois... étrangement mon ex future belle famille ne veut plus entendre parler de moi depuis qu'ils savent le genre d'individu que je suis. »  Une fiancée… Tu ne pensais pas avoir visé aussi juste. Ce n’était plus d’actualité, mais si les Muller envisageaient cela, il ne leur faudrait pas longtemps pour trouver un nouveau bon parti : le monde magique en était plein. Il ricane, mais tu sens que son rire est amer : « Moi, j’aime ton genre, cette fille ne valait pas le coup et ses parents sont des idiots. »  Lui indiques-tu avec un sourire, tu n’avais cure de savoir quel était son nom, qui elle était ou si sa famille était influente, ces filles de bonne famille qui se faisaient passer pour des saintes, se soumettant aux choix de leur parents sans même rechigner te donnaient la nausée. Peut-être était-ce ta situation qui rendait ton opinion si extrême : Tes parents t’imposeraient un fiancé un jour, et tu ne pourrais dire non. Car t’avais déjà grillé ton joker, ils avaient sauvé ta réputation, conservé la leur. Qui pouvait savoir ce qu’il arriverait si jamais tu leur désobéissais… Tu frémis, un aller simple à Azkaban ou à l’asile, tu ne sais pas quelle option te faisait le plus peur.

Tu sens un froid s’installer, l’humeur de ton compagnon est maussade, tu sens une douleur, une tristesse émaner de son être « Ma soeur ne paiera pas à ma place »  Ce murmure te frappe de plein fouet, tu n’avais pas imaginé que les actions du jeune homme pouvaient avoir de telles conséquences : t'es bien naïve Nevaeh, t'es bien placée pour savoir que toute action a des conséquences.
« Hey Sasha… »  Tu te surprends à te redresser légèrement, appuyant tes genoux sur ta chaise pour te pencher vers lui. Posant ta main sur le bas de son menton tu lui relèves la tête d’un geste doux en plongeant ton regard dans le sien : « Regardes moi. »  Ta main viens entourer sa mâchoire et ton doigts caresse doucement sa joue :  « Tu n’y es pour rien. »  Tu y mets tout ton coeur, tu ne supportes pas de le voir se renfrogner de la sorte. Tu étais bien placée pour savoir qu’être l’ainé n’était pas toujours un cadeau. Tu savais de plus que Sasha était de nature très protectrice envers ses petites soeur, tu ne partageais pas ce lien si fort avec tes frères, peut-être était-ce parce qu’ils étaient trop jeunes et que tu n’avais pas encore eu besoin de les soutenir plus que de raison… « Tes soeurs vont bien. »  Et elles iraient bien à l’avenir aussi. « Nos parents vivent dans un autre temps, un jour ils comprendront. »  Tu ne t’attardes pas sur les tendances de vos géniteurs à vouloir régler vos vies au millimètre. T’avais toujours eu une grande liberté, peut-être le fait que tes parents n’aient jamais habité dans le pays où tu faisais tes études avait été bénéfique. Mais tu en avais abusé, et t’en payes encore le prix. Aujourd’hui tout était différent, les limites posées par tes parents étaient claires, plus de faux pas, mais plus qu’eux, c’est ton propre esprit qui t’impose tes chaines. Ta santé ne te permettait plus les fantaisies de ton adolescence. « Tout ira bien. » Cherchais tu à le rassurer lui ou à te rassurer toi même? Tu trouves écho à ta propre détresse dans ses inquiétudes, après tout vous aviez tous vos problèmes.

Soudain gênée par votre proximité tu déposes un baiser doux sur le coin de sa joue avant de te rassoir sur ton siège, perplexe. Tu prends ton verre en main, finissant les dernières gouttes. Tu aurais préféré que cela soit de l’alcool au final : être sobre et faire face à un tel déferlement d’émotions te rendait assez mal à l’aise, surtout face à lui. Vous n’étiez pas habitués à ça, ce n’était pas vous. Vous passiez habituellement plus de temps à faire l'amour qu'à en parler, voire même qu'à parler tout court. Vous fonctionniez comme ça depuis le début de votre liaison, et pourtant, toi qui pensais vouloir tout recommencer comme si de rien n'était, tu te surprenais à apprécier vos discussions. Et ce, même si elles réveillaient en toi les démons somnolents.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
UNSTEADY

Mama, come here, Approach, appear, Daddy, I'm alone 'Cause this house don't feel like home If you love me, don't let go Hold Hold on Hold on to me 'Cause I'm a little unsteady A little unsteady anaëlle.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sasha Muller
♠》Oldie - petit têtard baveux《♠
›› parchemins postés : 212
›› avatar : matt daddario
›› © : ...
JUSTICE MAGIQUE

›› âge : 27 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 9ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires Histoire de la magie, Etude des moldus, Sciences politiques magiques
options supplémentaires Défense contre les forces du mal, sport
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 477

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: echoes of silence ✝ Savaeh   Mer 27 Sep 2017 - 12:31


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
elle est cette ombre du passé qui me hante

Je tressaille et elle sourit, ce beau sourire charmant qui la rend tellement belle, je roule des yeux comme pour montrer une pointe d’agacement alors qu’il n’en est rien. C’est simplement un jeu. Le jeu c’est ma spécialité, je considère ma vie comme un plateau d’échec, tantôt je gagne tantôt je perds, parfois je réfléchis d’autre fois j’agis – bon j’agis plus souvent que je ne réfléchis. Tout en faisant un point sur ma situation, je donne la nouvelle, celle qui m’a totalement révolté et contre laquelle je me suis battu à ma manière, traînant un peu plus ma réputation et celle de ma famille dans la débauche qui m’est propre. Je n’imaginais pas mes parents capables de ce genre de bassesse tu as bientôt trente ans Sasha, l’âge n’est plus aux enfantillages. Il est temps pour toi de te prendre en main, de devenir un homme.

Cette phrase de mon père résonne encore dans ma tête et bien que je ne sois du genre à prêter attention à ce que les autres pensent de moi, cette discussion reste gravée. C’est comme si je n’étais pas digne de cette famille, mais après tout, c’est ce que je cherche depuis toutes ses années, décrédibiliser cette maison., montrer l’idiotie des attitudes des sangs-purs que nous sommes. Je ne devrais pas être touché, pas à ce point et pourtant … je souris à Neva, sincèrement, quand elle dit qu’elle aime mon genre merci … je suppose que c’est une espèce de compliment. 

Bien entendu, en voyant Nevaeh et en lui racontant cette petite anecdote je repense à ma sœur, ma si petite sœur qui va devoir payer les frais de mon insolence, de mon anticonformisme. C’est impossible ! Je marmonne et dans la seconde la brune qui me fait face réagit, je la sens se redresser, s’approcher, je sens la délicatesse de ses doigts qui soulève mon menton et son regard plonge dans le mien. En tant qu’aîné, c’est un devoir de protéger les plus jeunes, mais c’est bien plus que ça. Elles sont ce que j’ai de plus précieux, elles sont mes trésors, je ne pourrais jamais me pardonner si quelque chose leur arrivait. Tu n’y es pour rien dit-elle, j’hausse un sourcil et souris, je suis totalement responsable, mais je sais que ça va aller . En effet, nos parents vivent encore dans un autre temps et je n’arrive toujours pas à comprendre comment est-ce qu’ils peuvent être persuadé d’être dans le juste, mais je ne compte pas baisser les bras. Je vais tout faire pour que ma sœur soit libre de choisir sa vie, tout comme je choisis la mienne. Tout ira bien… je lui fais écho, j’essaie de me persuadé qu’elle dit vrai et puis elle dépose un baiser sur ma joue, je ferme les yeux une petite seconde et lui offre un nouveau sourire avant de regarder son verre désormais aussi vide que le mien. Décidément, les galères ça donne soif ! Je vais nous chercher une nouvelle tournée, histoire d’oublier !Je me lève et prend la direction du bar, traversant la marée de plus en plus dense, passe une commande de deux verres et d’une bouteille de whisky. J’ai besoin de quelque chose de fort et elle aussi, même si elle ne le sait pas encore.

Le barman prépare ma commande et je tourne le regard vers Nevaeh toujours installée à la table, elle oscille toujours entre différentes émotions et je vois dans son attitude quelque chose d’inabituel. Je saisis les verres et la bouteille et vais les poser sur la table, passant derrière Neva pour aller m’asseoir je pose mes mains sur ses épaules et entre la caresse et le massage doux, tout en m’approchant de son oreille avec un sourire dans la voix je lui murmure on a besoin de se détendre tout les deux . Mes lèvres trouvent sa nuque et y déposent un baiser avant d’aller reprendre ma place en face de la demoiselle, servant deux verres d’alcool sans la quitter des yeux. Ma première bonne résolution de cette rentrée est déjà foutue. J’avale mon verre d’une traite, grimaçant légèrement quand je sens la brûlure du whisky dans ma gorge, je pose à nouveau le regard sur Neva et souri en me servant un nouveau verre Bois, ça ne t’a jamais fais de mal … que du contraire dis-je avec un petit sourire à la fois charmeur et coquin. Je sais déjà comment je souhaite terminer cette soirée, mais il faut profiter un peu d’abord.


claude gueuse



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We can't have each other
Don't give me those eyes ☽ 'cause you know me and I can't say no to you. We can't have each other even if we wanted to. In another life, darling, I'll do anything to be with you.
Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nevaeh D'Alverny
MODO - Damned of Heaven
›› pseudo : jumanji
›› parchemins postés : 512
›› avatar : Emilia Clarke
›› © : shiya & coronis & jumanji
›› double-compte : cordelia warrington
MEDICOMAGIE

›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 5ème année
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 696

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: echoes of silence ✝ Savaeh   Mer 27 Sep 2017 - 15:41


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Echoes Of Silence


Tu as tenté de le rassurer, mais tu n'avais jamais été très à l'aise avec cela. Plus du style à enfoncer ceux qui avaient déjà la tête sous l'eau qu'à te plier en quatre pour soulager les âmes en peine. T'avais jamais été une bonne amie, encore moins maintenant que tu avais abandonné tous tes proches sans même prévenir. Tu sais que beaucoup t'en voulais, tu n'étais pas fiable Nevaeh, d'autant moins maintenant que la raison te faisait défaut.

C’est au tour de Sasha de se lever en quête de nouvelles boissons, tu te maudis intérieurement de ne pas en avoir pris l’initiative. A peine est-il éloigné de quelques pas qu’un soupir s’échappe de tes lèvres. Tes épaules s’affaissent, comme écrasées par le poids de tes nombreux mensonges et de tes sombres secrets. Tu baisses la tête, et fermes les yeux quelques secondes pour reprendre tes esprits. T’as encore vu le landau apparaitre derrière la chaise de Sasha, les pleurs du nourrisson vrillent à nouveau tes oreilles  et tu ne peux t’empêcher de retrouver les cris d’Héloïse dans ses intonations. « Ce n’est pas réel. »Te répètes-tu dans un murmure. Tu savais très bien que ce n’était qu’une création malsaine de ton esprit, comme tu savais qu’Héloïse n’existait pas, n’existait plus. Pourtant, tout semblait tellement authentique, tellement vrai. Comme le bois de la table sous tes doigts qui se crispent, comme les éclats de voix de tes camarades, déjà bien éméchés. Tout s’entremêlait dans un concerto détonnant. Rouvrant les yeux tu jettes un regard vers Sasha, qui était toujours accoudé au bar. Peut-être aurais-tu le temps de reprendre une potion avant qu’il ne revienne ? Tu tentes de récupérer les fioles dans ton sac, mais, le jeune homme ne t’en laisse pas le temps.

Tu reposes ton sac, avec une lenteur toute relative pour ne pas attirer l’attention et l’observe déposer une bouteille et Whisky et deux verres sur votre table. Tu hausses les sourcils, cela n’avait rien à voir avec un jus de citrouille. « Tu n’y vas pas à moitié. » Laisses tu échapper avec un léger rire. « Je te rappelle que de mon côté de la Manche on boit plus de vin et de champagne que de whisky. » Tu souris, tentant de paraître détendue, mais tu sais que ce n’est pas une bonne idée. Autant pour lui que pour toi. Tu ne voulais pas révéler ton secret, les conséquences étaient bien connues et seraient terribles pour toi ainsi que pour toute ta famille. Mais, ce ne serait pas non plus une bonne choses pour le gris. Tu n’avais pas envie d’imposer ce fardeau à Sasha. Il n’avait pas besoin de ça, tu ne voulais pas qu’il se retrouve empêtré dans tes problèmes. De toute façon, il fuirait surement en l’apprenant, te dénoncerait peut-être, te haïrait sans doute, qui ne le ferais pas? Toi-même tu avais cherché à t’enfuir, par des moyens aussi extrêmes que la situation te l’imposait, tu t’étais détestée au point de tenter de disparaitre, cherchant à rejoindre ta fille dans le caveau familial, et même-là tu avais échoué.

Te sortant de tes pensées Sasha vient poser ses mains sur tes épaules, surprise un instant tu te détends rapidement sous ses caresses. T’avais oublié qu’il te connaissait par coeur, il savait ce qui te faisait vibrer. Le contact de ses lèvres sur ta nuque te fait frissonner, et tu laisses échapper un léger soupir, presque déçue lorsqu’il se détache de toi : Ses gestes avaient éveillés en toi une envie de plus. Tu rouvres les yeux alors qu’il revient s’assoir en face de toi, ton regard croise le sien, l’éclat brille dans ses yeux se reflète dans les tiens : il ne te faudrait pas longtemps pour finir te succomber à son sourire charmeur. « Si tu cherches à me rendre ivre pour profiter de moi ensuite, je te tiens à te préciser que cela n’est pas nécessaire et que cela ne l’a jamais été. » Avoues-tu, avec un sourire malicieux. « Mais je ne vais pas te laisser boire ça tout seul, ce serait du gâchis. » Tu sais que tu fais une terrible erreur mais tu fais taire tes remords en portant le verre à tes lèvres. Il ne te faut pas longtemps pour avaler l’intégralité de son contenu dans une longue gorgée : les vieilles habitudes ont la vie dure.

L’alcool brule ta gorge et tu grimaces légèrement, « Ne te moque pas. » Indiques-tu  préventivement en riant à Sasha. Tu croises les jambes sous la table et repose ton verre, vide, tu te souviens que l’alcool ne t’avait jamais posé de problème auparavant, totalement capable de te maitriser tu avais appris à boire aux côtés d’hommes à la descente généreuse, tu ne savais juste pas à quel point ta grossesse avait changé la donne. « La vie ici m’a manquée, le whisky n’est pas si bon là bas. » T’étais encore assez lucide pour parler de ton passé imaginaire. « Et il n’y a pas d’homme aussi charmant… » Ajoutes-tu, un sourire légèrement aguicheur au coin de lèvres. Le temps avait beau être passé, tu n’avais pas changé en tous points : Séductrice, tu n’avais pas changé d’avis concernant la compagnie des hommes. Cette dernière t’était plus qu’agréable, surtout quand ces derniers étaient aussi mignons que ton compagnon. Le sevrage forcé que t’avais subi ces derniers mois n’avait fais que décupler ton désir.

Tu croises à nouveau le regard de Sasha alors que tu entreprends de te servir une autre verre, il semble encore pensif. « Si tu réfléchis encore, c’est que tu n’as pas assez bu. » Le taquines-tu en pointant son verre du bout du doigt. « Allez, ne pense plus aux choses qui fâchent, plus de prise de tête ce soir, que du plaisir. » Tu lui faisais une promesse que tu n’étais pas sûre de pouvoir tenir, mais t’avais envie que votre soirée se termine bien. Alors tu tentes de renfermer tous tes cauchemars au fond de ton esprit, ce soir, ils ne te dérangeraient pas. « A nos retrouvailles honey. » T’exclames-tu en vidant à nouveau ton verre.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
UNSTEADY

Mama, come here, Approach, appear, Daddy, I'm alone 'Cause this house don't feel like home If you love me, don't let go Hold Hold on Hold on to me 'Cause I'm a little unsteady A little unsteady anaëlle.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sasha Muller
♠》Oldie - petit têtard baveux《♠
›› parchemins postés : 212
›› avatar : matt daddario
›› © : ...
JUSTICE MAGIQUE

›› âge : 27 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 9ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires Histoire de la magie, Etude des moldus, Sciences politiques magiques
options supplémentaires Défense contre les forces du mal, sport
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 477

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: echoes of silence ✝ Savaeh   Mer 27 Sep 2017 - 20:52


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
elle est cette ombre du passé qui me hante

Parfois il ne faut pas grand-chose pour se sentir mieux, pour se sentir compris et apprécié. Nevaeh me montre une attention particulière, une douceur et une tendresse dont je ne suis pas coutumier mais qui ne me déplaît pas. J’entrevois ce que les autres apprécient dans leurs relations sentimentales, le fait de se sentir soutenu et avoir quelqu’un qui comprend ce qu’on traverse. Pourtant, Nevaeh est loin d’être un ange, elle est plutôt ce qui s’apparente à l’enfer, elle est ma faiblesse, elle l’a toujours été. Quand elle passait devant moi je ne voyais plus qu’elle, elle a toujours eu quelque chose d’enivrant, une inexplicable attraction qui me dépasse et parfois m’agace parce que je suis bien conscient que c’est elle qui mène le jeux. Avec ces nouveaux verres je vise l’enivrement, le lâcher prise et si elle m’accompagne c’est tant mieux.

Pourquoi faire les choses à moitié, on n’a qu’une seule vie pas vrai je souris, mordille ma lèvre et laisse même échapper un petit rire il est temps que tu reprennes ton intégration la belle. Le vin et le champagne, c’est bien plus raffiné - quoique certains whisky sont très sophistiqués-, mais ce n’est pas assez pour se mettre la tête à l’envers rapidement. Sous mes doigts je sens Nevaeh se détendre, je sens sa peau frémir au contact de mes lèvres et ça me fait plaisir. Cela signifie qu’une part d’elle est toujours sensible à mes charmes, tant mieux je compte bien en profiter.

Nos regards se croisent, je retrouve une lueur dans le sien qui me plait et sa réflexion avec ce sourire confirme mon impression, Nevaeh est toujours la même. Mon ego est trop grand pour te souler ma belle, je préfère que tu sois bien consciente si on passe la nuit ensemble. J’ai bien des défauts, mais je ne pourrais pas me regarder dans une glace si je venais à abuser d’une femme, je bois mon verre cul sec et enjoint Neva de faire de même et elle fini par s’exécuter immigrant mon geste. Je suis amusé par sa grimace mais fais un signe de main innocent me moquer ? Je ne vois pas de quoi tu parles !

Les verres se vident et ma comparse semble me trouver pensif, trop à son goût probablement puisqu’elle nous sert un verre tout en me demandant de chasser ce qui fâche, je souris, regarde mon verre et repose mon regard sur elle Tu seras la seule occupation de mes pensées ce soir dis-je avant de vider une nouvelle fois mon verre, déjà le troisième, l’alcool à déjà si bien tapissé ma gorge que je ne ressens plus de brûlure quand il glisse sur ma langue. Je dépose mon verre, le fond claque sur la table en bois et je remplis les verres à nouveau, mais avant de le vider je saisis la main de Nevaeh et la porte à mes lèvres sans détacher mon regard du siens et y dépose un baiser je suis heureux de ton retour. Pouvais-je être plus sincère ? Je ne crois pas. Est-ce l’alcool commençait doucement à délier ma langue ? Probablement, mais de toute façon je n’ai rien à cacher.


claude gueuse



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We can't have each other
Don't give me those eyes ☽ 'cause you know me and I can't say no to you. We can't have each other even if we wanted to. In another life, darling, I'll do anything to be with you.
Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nevaeh D'Alverny
MODO - Damned of Heaven
›› pseudo : jumanji
›› parchemins postés : 512
›› avatar : Emilia Clarke
›› © : shiya & coronis & jumanji
›› double-compte : cordelia warrington
MEDICOMAGIE

›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 5ème année
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 696

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: echoes of silence ✝ Savaeh   Jeu 28 Sep 2017 - 12:33


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Echoes Of Silence

Les verres s’enchainent et tu sens la tension se réduire petit à petit, Sasha se détend et toi aussi, malgré cette légère appréhension toujours présente dans le fond de ton esprit : « Tu seras la seule occupation de mes pensées ce soir »  Tu te mords légèrement la lèvre, flattée de devenir le centre de son attention. Tu souris lorsqu’il prend ta main et frisonne légèrement lorsqu’il y dépose un baiser : « Je ne te connaissais pas si romantique Sasha. »  Le taquines-tu en serrant doucement sa main du bout des doigts. Sasha t’avait habituée à d’autres comportements, mais tu ne te plaindrais pas. C’était plutôt agréable après tout. Peut-être aviez vous tous les deux grandis, muris, durant les mois passés… T’aurais bien aimé pouvoir t’en réjouir mais était-ce réellement une bonne chose que de baser une nouvelle relation sur des mensonges ? Pour le moment tu ne voulais pas y penser, peut-être que tout se passerait bien finalement. « Je suis heureuse aussi, d'être là non seulement, mais d'autant plus de t'avoir retrouvé. »  Tu souris tendrement avant de boire un nouveau verre. L’alcool obscurcissait déjà ta vision, tu sentais ta tête tourner légèrement mais tu voyais bien que Sasha partageait ton état. Il ne remarquerait peut-être pas les latences de ton comportement. Tu tentes de te concentrer seulement sur lui, pour ne pas voir apparaitre l’une des hallucinations, tu te mets des oeillères pour ne pas admettre que la folie te ronge.

Autours de vous, l’agitation était à son comble, surement excités par la soirée qui s’annonçait les élèves s’agitaient, parlaient beaucoup et forts, riaient, trop, buvaient tout autant. Leur lançant un regard dédaigneux, tu renifles, ils étaient vraiment pathétiques. Si la vie à Hungcalf t’avait manquée, surtout comparé à ce que tu avais vécu ces derniers mois. Si t’avais été plus qu’heureuse, et même réconfortée, de retrouver certains des étudiants, d’autres t’offraient toujours la même impression. Ridicules, pathétiques, terriblement ennuyeux, tu ne trouvais pas assez d’adjectif pour qualifier leur bassesse d’esprit. Dire que cette université se vantait de regrouper les plus grands esprits de nôtre temps. Tu soupires légèrement avant de concentrer à nouveau ton attention sur Sasha, après tout c’était celui qui la méritait le plus, celui avec qui tu avais envie de passer la soirée, la nuit peut-être même ? Cela serait un bon moyen d’officialiser vos retrouvailles… Reprenant ton verre plein dans la main tu te redresses subitement et te lèves de ta chaise : « Tu sais ce que je pense? »  Demandes-tu en  faisant le tour de la table pour te retrouver derrière lui. Te penchant tu entoures son cou de tes bras, faisant glisser tes doigts sur sa peau et sa chemise avant de lui susurrer à l’oreille : « Que l’on pourrait s’éloigner un peu de cette bande d’animaux et profiter un peu de nos retrouvailles… »  Finissant ton verre tu le déposes sur la table  avant de la décaler légèrement afin de te faire une place sur les genoux du gris. Croisant les jambes tu poses tes mains sur ses épaules et ton front contre le sien, avant de déposer un baiser sur le coin de ses lèvres : « Juste tous les deux. »  

L’alcool te dé-inhibait certainement, mais tu sentais aussi l’envie poindre dans ton corps : Peut-être aussi préférais tu te protéger, parler deviendrait de plus en plus risqué alors qu’une activité plus intime t’éviterait de te perdre dans tes mensonges… « Sauf si tu as quelques chose de mieux à faire bien sûr… » Reprends-tu, avec un sourire séducteur. Tu ne le laisserais surement pas te laisser en plan, tu savais être très persuasive lorsque l’envie t’en prenait, Sasha en avait déjà fais les frais dans le passé, tu n’acceptais pas que l’on te dise non : surtout lorsque c’était un bel homme qui te résistait…


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
UNSTEADY

Mama, come here, Approach, appear, Daddy, I'm alone 'Cause this house don't feel like home If you love me, don't let go Hold Hold on Hold on to me 'Cause I'm a little unsteady A little unsteady anaëlle.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sasha Muller
♠》Oldie - petit têtard baveux《♠
›› parchemins postés : 212
›› avatar : matt daddario
›› © : ...
JUSTICE MAGIQUE

›› âge : 27 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 9ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires Histoire de la magie, Etude des moldus, Sciences politiques magiques
options supplémentaires Défense contre les forces du mal, sport
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 477

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: echoes of silence ✝ Savaeh   Jeu 28 Sep 2017 - 17:00


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
elle est cette ombre du passé qui me hante


Moi, romantique ? Ah bon, c'est bien la première fois qu'une femme me trouve une attitude romantique. Je ne suis pas le genre de gars branché chocolat et bouquet de fleur, en général je me contente du minimum légal et si je peux être tendre, ce n'est pas vraiment du romantisme, plus une marque de respect pour le bon temps qu'on passe.
Il faut bien s'améliorer un peu, ses doigts se resserrent sur les miens et je lui souris une nouvelle fois amusé par sa remarque avant d'être conquit pas son sourire plus tendre - et sincère ?-  que d'ordinaire. Le bar se remplit de plus en plus de bruit, les jeunes sont déjà bien imbibés et la plupart ne sont plus vraiment dans un état socialement correct, mais après tout on est vendredi soir, alors ...

Nevaeh se lève en me demandant si je sais ce à quoi elle pense, question piège ? Je n'ai jamais su ce qui se passe réellement dans sa petite tête et j'ai l'impression que ce n'est pas prêt de changer. Pourtant, quand elle se glisse derrière moi, faisant glisser ses mains  sur ma peau, entourant mon cou de ses bras je n'ai pas besoin de dessin pour entrevoir son désir. Je la laisse me susurrer des mots, donnant l'impression que j'ai besoin d'être convaincu, la belle demoiselle s'installe sur mes genoux, je pose une main sur son épaule en caressant la base de son cou subtilement du bout des doigts. Un sourire amusé étire mes lèvres quand mon regard se pose sur elle, je vois dans ses yeux cette attitude séductrice, ce regard de prédateur ayant trouvé sa proie que je connais si bien et qui me plait tellement.


Si je te dis que j'ai mieux à faire je te mentirais ... dis-je en approchant mon visage, plongeant mon regard dans le sien, je met une main sur l'arrière de sa nuque et l'approche de moi pour l'embrasser tendrement, pressant mon torse contre sa poitrine. Je fais durer le baiser, profitant de chaque seconde, me rappelant l'odeur de sa peau, sa douceur. Mon baiser se transforme en sourire avant d'ouvrir les yeux, passant ma langue sur ma lèvre allons continuer ça plus ... au calme.. J'ai le coeur qui bat la chamade, je pose une nouvelle fois mes lèvres sur les siennes et avant qu'elle n'ait le temps de réfléchir je nous transplane dans mon appartement à quelques rues à peine. Je dois bien avouer que ça fait un moment que je n'y suis plus venus, mais je sais déjà que nous allons passer une très bonne fin de soirée, une très bonne nuit aussi, malgré le fait qu'elle risque fort d'être brève.

Pour le reste on a pas besoin de voyeur
to be continued ...

claude gueuse



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We can't have each other
Don't give me those eyes ☽ 'cause you know me and I can't say no to you. We can't have each other even if we wanted to. In another life, darling, I'll do anything to be with you.
Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

echoes of silence ✝ Savaeh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Echoes knocking on locked doors ♈ 14 mai, 9h37
» what we do in life echoes in eternity (seetah.)
» delysia ✧ echoes in rain
» Echoes ft. Orpheus Goldsmith
» What we do in life echoes in eternity (Grace)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
HUNGCALF UNIVERSITY
 :: Deuxième étage
-