Revenir en haut Aller en bas
Année scolaire 2018-2019
Viens recenser les changements de ton personnage dans ce sujet
Tu ne sais pas quel groupe rejoindre ?
Et bien sache que nous manquons cruellement de Lufkin ! (a)
Toi aussi, tu aimes Hungcalf ?
Alors vote sur les top-sites et laisse un petit com' sur Bazzart et PRD !

Partagez | .
 
Not a girl, not yet a woman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sapphire McBee
sweet irish starlight
›› parchemins postés : 1150
›› miroir du riséd : Melissa Benoist
›› crédits : rhumanesque ; astra ; scylla ; margot
›› multinick : king elios
›› dispo RP : rps bilingues acceptés
SORCIER SALARIE
›› âge : 24 ans (avril 94).
›› situation : En couple
›› profession : Architecte dans l'association britannique Young Magic Hammers
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 989

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Lun 13 Nov 2017 - 12:58 Sujet: Not a girl, not yet a woman

Not a girl, not yet a woman ~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il faisait nuit dans le couloir du quatrième étage. Les bruits de la fête dans la salle commune des Lufkin ne produisaient qu'un léger murmure animé, grâce à l'épaisseur des murs du château. La porte de la salle bleue s'ouvrit et se referma furtivement, laissant échapper une jeune femme. Après trois pas rapides vers la gauche, la silhouette gracile s'assit brusquement derrière un pilier et fondit en larmes. Les genoux repliés contre elle, la tête dans les bras, sa longue chevelure dorée, qui brillait à la lueur des flambeaux, la recouvrait comme une cape platine, secouée de sanglots.

Sapphire ne s'attendait pas à ce que la soirée finisse de cette manière en s'y rendant. Organisée par la directrice, cette fête pleine de sortilèges amusants et malins promettait une merveilleuse soirée en compagnie de ses amies. S'amuser en réfléchissant, tel était le principe des Lufkin, et il avait été parfaitement mis en scène par Mrs Rosebury. La jeune sorcière était censée affronter un épouvantard pour offrir des sucreries à Elena, et résoudre des énigmes sous l'oeil amical d'Emma qui lévitait suite à une potion surprise… Sapphire avait veillé à avancer son travail du soir à l'après-midi pour pouvoir profiter de cette soirée dignement. Tout devait bien se passer, c'était dans sa salle commune, au sein de sa maison depuis cinq ans, où elle se sentait chez elle. Tout avait basculé quand Giuseppe lui avait lancé sa petite phrase. Oui, c'était de la provocation alors qu'il devrait faire profil bas vu ce qu'il lui avait fait, mais ce n'était rien, juste une phrase, à ignorer. Comment Sapphire avait-elle pu réagir ainsi ? Devant tout le monde ? Devant la directrice ? Elle ne se reconnaissait pas et elle avait honte. Elle était celle qui ne se faisait pas remarquer, discrète, réservée, toujours posée et mesurée. Qu'est-ce qui lui avait pris ? Sous la rancoeur contre l'Italien manipulateur, elle devait être honnête avec elle-même : ce n'était pas seulement Giuseppe, ça venait d'elle. Ces temps-ci elle ne se reconnaissait plus, elle prenait des décisions inconsidérées, elle se mettait en danger, elle était submergée de tant d'émotions nouvelles et contradictoires… D'un côté elle sentait qu'elle avait besoin de ça, d'exploser, de tout envoyer promener, tout : la tarte dans la tête de Giuseppe, les études, le poids des drames familiaux, les principes absurdes, la peur de l'amour. L'Irlandaise n'en pouvait plus, elle avait l'impression de s'être enfermée dans une cage et de ne plus trouver la clef, elle ne supportait plus de se trouver faible, nulle et passive, alors qu'elle voudrait vivre et explorer. D'un autre côté, elle avait peur de sortir de la cage, c'était confortable et rassurant d'y être, elle n'assumait pas d'exploser, de quitter ce chemin balisé. Elle craignait le regard des autres, de sa directrice de maison, de ses amies, de sa famille. Coincée au milieu, elle faisait bonne figure ces dernières années, elle se voilait la face et refusait de voir qu'elle était malheureuse. Tout ce poids se déchargeait maintenant, au milieu de la nuit, dans le couloir sombre et froid. Tout ça à cause d'une pique d'un autre étudiant. Tremblante de froid et de confusion, Sapphire avait l'impression qu'elle ne pourrait jamais s'arrêter de pleurer. C'était peut-être ce dont elle avait besoin.

I used to think I had the answers to everything, but now I know life doesn't always go my way. Feels like I'm caught in the middle. That's when I realize I'm not a girl, not yet a woman. All I need is time, a moment that is mine, while I'm in between.


Un bruit de pas interrompit ses larmes et elle releva la tête, vulnérable, déstabilisée. La dernière chose dont elle avait envie ce soir, c'était d'être vue en train de craquer. Et pourtant, quelque part, elle se disait qu'elle n'avait peut-être plus rien à perdre...


#3C459D
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
a sky full of stars

≈ I'm gonna give you my heart because in a sky full of stars I think I saw you, you're such a heavenly view, you light up the path.
   
revelio:
 


Dernière édition par Sapphire McBee le Mer 21 Fév 2018 - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7548-sapphire-mcbee-starlight-and-weirdness#143391
avatar
Sasha Muller
(bigbro) over protective
›› parchemins postés : 1891
›› miroir du riséd : matt daddario
›› crédits : ava : mockingbird [bb rea] ;
›› multinick : Caleb et Niamh
›› dispo RP : ◼◼◼◼◼ (full)
JUSTICE MAGIQUE
›› âge : 28 ans [14.02]
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 10ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires
★ Histoire de la magie
★ Étude des moldus
★ Sciences politiques magiques
options supplémentaires
★ Défense contre les forces du mal
★ sport [vol]

›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 2052

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mar 14 Nov 2017 - 22:44 Sujet: Re: Not a girl, not yet a woman

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
big girl dont cry
Si l'on savait combien il faut de vertu et de courage à une faible femme pour lutter à la fois contre l'amour, la misère, les préjugés et contre elle-même, ce ne serait plus les hommes qu'on décorerait des insignes de l'honneur.
▴▽▴⟁▴▽▴

La soirée est déjà bien avancée, c'est presque la nuit et pourtant je me balade encore dans les couloirs. Non pas que je souhaite explorer Hungcalf by night, mais j'ai besoin de me changer les idées. C'est plus tôt dans l'après-midi que j'ai donné rendez-vous à une belle demoiselle dans les jardins suspendus, petit rendez-vous nocturne pour me changer les idées, passer un bon moment avec une belle fille sans prise de tête dans un endroit peu fréquenté. Plongé dans mes pensées, je repense à ces-derniers jours durant lesquels ma vie n'a cessé de vivre des hauts et des bas. Il est largement temps que je me reprenne en main, que je reprenne ma vie telle qu'elle l'était. Mes pas me conduisent machinalement à travers les couloirs que je connais par coeur, les mains enfoncées dans les poches de ma veste, je tourne dans un le couloir menant à la salle commune des bleu quand un bruit sourd de festivité parvient à mes oreilles. Je souris me souvenant que les filles m'avaient parlé de la fête des Lufkin ce soir. J'espère qu'elles s'amusent bien, elles le méritent. Faire la fête est important, ça lie les étudiants entre eux, ça détend les esprits et tout le reste. Mon regard ne se détourne pas des pavés glacé, je continue d'avancer quand le bruit sourd est soudain interrompu par un hoquet larmoyant. Un soupire s'échappe de mes lèvres, serait-ce encore une demoiselle éconduite ? C'est presque un hasard, mais mon regard se tourne vers le bruit de pleurs poussé par un sentiment autre que celui de la curiosité, c'est plus un pressentiment. Une chevelure d'un blond très clair, une silhouette familière attire mon attention et soudain mon cœur se serre quand je reconnais Sapphire ma princesse, qu'est-ce qui se passe ?

S'il y a bien une chose que je déteste c'est ça, voir mes petites chéries pleurer ou souffrir. Je m'accroupis face à elle et d'un geste délicat soulève son menton pour regarder son visage. Ses yeux sont rougis, ses joues humides, je caresse tendrement sa joue dans l'attente d'une réponse, mais elle frissonne, j'enlève ma veste et la pose sur ses épaules avant de m'asseoir à ses côtés, passant un bras autour de ses épaules pour l'attirer contre moi.Je suis là ma belle, qu'est-ce qui t'a mis dans cet état ? Dis-moi qui dois-je occire, il sera mort avant minuit ! Même si je tente l'humour, je n'en suis pas moins sincère, j'ai le cœur serrer et une espèce de boule au ventre. Sapphire est tellement douce et gentille, elle est innocente et celui qui la fait souffrir aura affaire à moi. Je resserre mes bras autours de ma belle Sapphire toujours secouée de sanglot, je ne sais pas quoi faire pour la consoler. Dans un geste naturel et fraternel je pose un baiser sur ses cheveux avant de poser mon menton sur le sommet de son crâne. Sèche tes larmes ma princesse, s'il te plait ... Je déteste te voir dans cet état ... 


code by bat'phanie




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sapphire McBee
sweet irish starlight
›› parchemins postés : 1150
›› miroir du riséd : Melissa Benoist
›› crédits : rhumanesque ; astra ; scylla ; margot
›› multinick : king elios
›› dispo RP : rps bilingues acceptés
SORCIER SALARIE
›› âge : 24 ans (avril 94).
›› situation : En couple
›› profession : Architecte dans l'association britannique Young Magic Hammers
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 989

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mer 15 Nov 2017 - 10:21 Sujet: Re: Not a girl, not yet a woman

La princesse et l'ours ~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Assommée par la confusion, le chagrin, le tourment, la fatigue peut-être et le choc de sa propre réaction, Sapphire eut l'impression que tout allait trop vite pour elle, comme si elle s'observait de loin dans un rêve étrange qui avait pour décor la pénombre du couloir du quatrième étage. Les bruits de pas qui l'avaient interrompue devinrent une silhouette massive. Ma princesse, qu'est-ce qui se passe ? Alors que la Lufkin se serait attendue à tomber sur un surveillant indélicat, un Wright moqueur ou une Pokeby curieuse, c'était Sasha qui la découvrait, chevalier à la rescousse. Hébétée, incrédule, elle sentit sa main sous son menton, puis celle qui glissa sur la peau mouillée de son visage. Les gestes sont tendres, mesurés, familiers. Sasha. Il ne pouvait pas mieux tomber. Le temps qu'elle réalise sa présence et qu'elle réagisse, il s'était assis auprès d'elle pour lui poser une veste sur les épaules. Avec un petit élan, elle entoura son cou de ses bras frêles. Sasha ! Son nom sonna comme une plainte étouffée, dans un sanglot qu'elle eut du mal à retenir. On aurait dit qu'elle venait de passer des jours à le chercher et qu'il lui revenait enfin. Elle lui avait sauté au cou tant de fois depuis les nombreuses années de leur amitié. D'amour, quand elle était contente de le voir ; de joie, quand il lui offrait un cadeau d'anniversaire ; de surprise, quand il s'amusait à la faire sursauter ; de bonheur tout simplement, quand elle discutait et riait avec lui. Il y avait chez lui quelque chose de chaud, de fiable, qui poussait Sapphire à manifester son affection d'une manière aussi brutale et spontanée, aussi instinctive. Vu leur poids respectif, elle ne risquait pas de lui faire mal.

Protecteur, il l'attira contre lui et passa son bras autour d'elle. Elle se cala docilement et naturellement contre son torse, dans le creux de son bras invincible. Elle adorait se sentir minuscule, recroquevillée sous son étreinte. Je suis là ma belle, qu'est-ce qui t'a mis dans cet état ? Dis-moi qui dois-je occire, il sera mort avant minuit ! Son trait d'humour lui arracha un petit sourire triste. D'ordinaire si légère, elle n'avait pas le coeur à rire tout de suite. A sa demande d'un agresseur à occire, Sapphire ne pensa même pas à mentionner Giuseppe. Après tout, était-ce vraiment lui, la cause de toutes ces larmes ? Sasha embrassa son crâne, avant de caler son menton sur la tête de sa protégée. Sèche tes larmes ma princesse, s'il te plait... Je déteste te voir dans cet état… Il venait de prononcer la phrase magique. Il était impossible pour Sapphire de déplaire à Sasha. Elle ravala ses larmes et alla jusqu'à essuyer ses joues d'un revers de main. Garder ses tourments à l'intérieur, la jeune McBee savait le faire. Elle n'était pas manipulatrice, ni maitresse de ses émotions au point d'arborer un sourire éclatant les jours de chagrin, mais elle avait pris l'habitude dès l'enfance d'enfouir ses tourments au fond d'elle, et de draper son visage d'un masque triste et neutre. Par pudeur, par peur de rendre les autres tristes, par refus de se laisser aller à pleurer. Pour Sasha, elle consentit à essayer réellement de se calmer. Dans un soupir, elle ferma les yeux et prit le temps de savourer sa chance : de toute l'université, c'était Sasha qui l'avait trouvée. Même sans penser à une rencontre désagréable, Elia aurait été paniquée et Coleen aussi. Elles auraient rendu Sapphire encore plus confuse et désolée, elles l'auraient interrogée sans répit. Sasha était une force tranquille, masculine. Il la forçait à se ressaisir, sans la brusquer. La jeune sorcière songea à l'amour fraternel qu'elle avait pour lui. Il faisait partie des piliers indispensables de sa vie. Un frère de coeur, qui était le seul à remplir réellement le rôle de grand frère. Sapphire n'était pas en colère contre Alexander, son véritable frère, elle constatait juste qu'il était dommage qu'ils n'aient jamais eu cette relation. Elle se serra un peu plus contre le jeune homme, rassurée par sa carrure, son odeur, sa présence. Il était le seul homme avec qui elle était aussi tactile. Leur contact était facile, jamais ambigu, jamais gênant, elle n'avait jamais eu peur de se montrer si proche avec lui. Pourquoi lui et pas ses propres frères ? Pourquoi lui et aucun autre jeune homme ? Pourquoi tout était limpide avec lui, et si effrayant ou décevant avec les autres ? Pourrait-elle aimer quelqu'un un jour, aussi naturellement mais dans une dimension romantique ? Quelqu'un dans les bras de qui elle pourrait simplement se sentir bien, sans peur ? Elle se sentait comme une petite fille avec Sasha, mais elle avait 23 ans désormais, il était peut-être temps de se réveiller et de vivre.

Sasha, qu'est-ce que tu fais dans le couloir à cette heure ? Sa voix douce et enfantine brisa le silence du couloir. Ce n'était pas vraiment de la curiosité. Sapphire n'avait jamais été curieuse de la vie des autres, sa propre pudeur la poussait à respecter celle des autres, même quand ils n'en avaient pas, et elle n'avait pas assez d'arrière-pensées pour chercher à juger les autres. Elle n'interrogeait quasiment jamais Sasha sur sa vie privée d'ailleurs, il était grand, bien plus grand qu'elle, et ce n'était pas son rôle. Elle était la princesse, lui le chevalier. La petite fille, et lui l'ours. Sa question était plutôt une demande d'histoire, elle avait surtout été posée pour parler de quelque chose, d'autre chose, pour se reprendre en retrouvant la parole. Chez Sapphire, le silence était un risque inquiétant, surtout depuis le décès de sa sœur Sofia en 2014, qui avait causé plusieurs semaines de mutisme total. Sans savoir pourquoi, la jeune sorcière caressa machinalement le mot grec encré sur son poignet. Σοφία. Sophia. Sagesse. C'était évidemment Sasha qui l'avait accompagnée, il y avait presque deux ans, pour se faire tatouer.

Sous la veste, l'Irlandaise frissonna. Son corps se réchauffait, sortait de sa torpeur. Sapphire sentit ses yeux rougis, ses joues asséchées par les larmes. Elle ramena ses cheveux sur le côté, glissant ses doigts au travers comme on caresserait un doudou. Je suis contente que tu sois là. D'un ton de confidence, sa voix avait repris une teinte plus adulte. Elle avait l'habitude de dire les choses spontanément et simplement, sans faire de détours. Consciente de son environnement à présent, elle entendit à nouveau le murmure de la soirée des Lufkin, derrière la porte un peu plus loin. Son regard se tourna dans cette direction, avant de monter vers Sasha, qu'elle n'avait pas encore regardé dans les yeux depuis qu'il était arrivé. Sasha était un ancien Serdaigle lui aussi. Chez les Lufkin se trouvaient Elia, Sapphire et Emma. Il était fier que ses petites protégées, douces et studieuses, fassent partie de la maison bleue. La gorge de la jeune McBee se serra, de honte. La soirée des Lufkin ne s'est pas très bien passée, bafouilla-t-elle. Elle ne savait pas trop quoi avouer, à quel point se révéler, ce que Sasha voudrait savoir ou non sur ce qui l'avait mise dans cet état.


#3C459D
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
a sky full of stars

≈ I'm gonna give you my heart because in a sky full of stars I think I saw you, you're such a heavenly view, you light up the path.
   
revelio:
 


Dernière édition par Sapphire McBee le Mer 21 Fév 2018 - 16:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7548-sapphire-mcbee-starlight-and-weirdness#143391
avatar
Sasha Muller
(bigbro) over protective
›› parchemins postés : 1891
›› miroir du riséd : matt daddario
›› crédits : ava : mockingbird [bb rea] ;
›› multinick : Caleb et Niamh
›› dispo RP : ◼◼◼◼◼ (full)
JUSTICE MAGIQUE
›› âge : 28 ans [14.02]
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 10ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires
★ Histoire de la magie
★ Étude des moldus
★ Sciences politiques magiques
options supplémentaires
★ Défense contre les forces du mal
★ sport [vol]

›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 2052

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Jeu 23 Nov 2017 - 10:11 Sujet: Re: Not a girl, not yet a woman

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
big girl dont cry
Si l'on savait combien il faut de vertu et de courage à une faible femme pour lutter à la fois contre l'amour, la misère, les préjugés et contre elle-même, ce ne serait plus les hommes qu'on décorerait des insignes de l'honneur.
▴▽▴⟁▴▽▴


J'ai rarement entendu autant de plainte dans la voix de Saphhire, elle prononce mon prénom et j'en ai presque la chaire de poule, mais qu'est-ce qu'il lui arrive ? Elle entoure mon cou de ses bras et je passe les miens autour de ses épaules pour l'assurer de ma présence. Je serai toujours là. Ses bras ont trouvé mon cou tellement de fois déjà, j'ai probablement droit à plus de câlins de Sapphire en un mois que de toutes les autres de mes connaissances en un an et ... je dois dire que j'aime bien ça. Elle est l'une des rares personnes qui font ressortir le meilleur en moi, quand je suis avec elle j'ai toujours envie d'être meilleur, de la protéger, que rien ne lui arrive et puis parfois elle est malheureuse, comme ce soir et j'ai l'impression d'avoir raté ma mission. J'ai envie qu'elle m'explique, je tente un brin d'humour et je ne sais pas si elle sourit pour me faire plaisir ou si réellement j'ai réussi à la faire sourire dans son chagrin, mais elle ne dit toujours rien, se contente de laisser couler les larmes le long de ses joues opalines et mon malaise se fait de plus en plus grand. Je ne sais quoi faire pour l'apaiser, je lui demande simplement de sécher ses larmes et mieux qu'un impero, la lufkin s'exécute à une vitesse surprenante, d'un revers de mains essuie ses larmes et bien que ses yeux soient toujours humides plus aucune larme ne s'en échappe. Je souris en l'observant, elle est si ... non, je n'ai pas de mot pour elle.

Sapphire se cale encore plus contre moi et je lui laisse toute la place qu'elle désire, je la laisse s'apaiser, retrouver un semblant de paix intérieure tout en me contentant d'ajuster mes bras autour d'elle et replaçant ma veste pour qu'elle se réchauffe dans ce maudit couloir aux courants d'air. Je ne suis pas loquace, je ne suis pas doué pour parler sentiment d'ailleurs beaucoup diront que je n'en ai aucun, mais je suis une oreille attentive, je me targue d'être un bon ami à défaut d'être bien d'autres choses. J'aime être l'ours, le chevalier, le grand frère à qui elle se confie, celui qu'elle vient trouver quand quelque chose ne va pas où au contraire, quand elle à une bonne nouvelle. Silencieux j'observe Sapphire, sa respiration se pose et elle fini par briser le silence. Ce que je fais là... J’arque un sourcil et lui souris avant de répondre du ton léger qui me caractérise en fait ... on va dire qu'il y a une Pokeby qui doit probablement avoir très froid en ce moment. La pauvre quand même, les jardins suspendus ne sont pas très cléments, particulièrement en cette saison. Enfin, peut-être qu'elle n'est pas restée ? J'espère, je m'en voudrais tout de même si elle me tombe dessus demain. Les femmes et moi, c'est une relation bien complexe dont la jeune demoiselle n'a pas idée. Je me demande même si elle imaginerait possible une vie comme la mienne ? Je suis bien heureux d'ailleurs qu'elle ne connaisse pas toutes les facettes de ma vie, ce qui est drôle puisque quoiqu'on dise elle prend ma défense et c'est amusant au fond, je ne suis jamais le méchant avec elle. Ça me change tellement ! Quand Sapphire caresse son poignet un nouveau sourire nait sur mes lèvres, un sourire attendri par ce souvenir qui n'appartient qu'à nous. Cette complicité, cette confiance qu'elle avait posée en moi ce jour-là quand elle m'avait demandé d'une manière si anodine dis, ça fait mal ? en montrant l'un de mes nombreux tatouages. Je n'avais pas imaginé que cette question nous amènerais quelques jours plus tard chez l'artiste, mais j'avais été heureux et honoré qu'elle me choisisse pour cet acte très symbolique pour elle. Le tatouage ne fait pas mal, les symboles que tu places en lui le sont souvent bien plus.

Comme si elle sortait d'un sommeil, comme si elle se reconnectait avec son corps, je la sens frissonner, elle replace ses cheveux et joue avec comme quand elle était petite - plus jeune ? - , qu'elle était à la maison avec Elia et que la journée avait été longue, je reconnais ce geste qui m'attendrit une fois de plus. Je laisse tomber doucement ma tête contre la sienne et moi je suis content d'être passé ce soir . Je me redresse, lui lance un léger regard en coin et sans crier gare je passe mes mains en dessous d'elle pour la déplacer, j'avoue que je ne suis pas très bien mis. Je fais passer la demoiselle entre mes jambes, calant son dos contre mon torse comme je l'ai fait de si nombreuse fois avec ma soeur. Ce qui est bien avec Sapphire, c'est qu'il n'y a aucune ambiguïté. La moitié d'Hungcalf aurait vu une tentative de pelotage, une tentative d'approche - alors que par merlin cette fille est bien la seule sur qui je ne pourrais jamais poser une main avec une arrière pensée -, elle, n'y verra rien d'autre qu'une recherche de confort. Je pose la tête sur son épaule et la regarde, elle trouve mon regard pour la première fois depuis mon arrive et je n'aime pas ce que j'y vois, Sapphire fini par me dire que la soirée ne s'est pas très bien passée et je lâche un profond soupire en pensant à ma sœur et Emma qui sont toujours à l'intérieur. Je resserre mes bras autours d'elle et lâche dans un murmure que je tente de contrôler raconte-moi ...

code by bat'phanie


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sapphire McBee
sweet irish starlight
›› parchemins postés : 1150
›› miroir du riséd : Melissa Benoist
›› crédits : rhumanesque ; astra ; scylla ; margot
›› multinick : king elios
›› dispo RP : rps bilingues acceptés
SORCIER SALARIE
›› âge : 24 ans (avril 94).
›› situation : En couple
›› profession : Architecte dans l'association britannique Young Magic Hammers
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 989

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Dim 3 Déc 2017 - 16:31 Sujet: Re: Not a girl, not yet a woman

La princesse et l'ours ~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il était amusant de penser que le corps de Sasha contre le sien avait cet effet salvateur. Sapphire avait si peu de contacts avec les membres du sexe opposé. Elle serait capable de s'évanouir si un jeune homme en particulier lui prenait la main, et elle trouverait indécent de prendre dans ses bras n'importe qui, mais Sasha semblait à ses yeux un énorme ours en peluche. Jamais ses gestes ne lui paraitraient déplacés, et jamais elle ne frissonnerait de plaisir en touchant sa peau. Dans ce couloir mal chauffé et sombre, il était sa bouée de sauvetage, celui qui la ramenait à la réalité, hors de ses sanglots. Retrouvant l'usage de la parole, la jeune sorcière demanda ce qu'il faisait là aussi tard. Sasha avoua d'un ton léger qu'une Pokeby l'attendait quelque part. Sapphire comprit qu'il avait un rendez-vous amoureux. Elle ne se figurait pas très bien le contenu précis de ces entrevues, son innocence bloquant son imagination, mais elle eut un sourire attendri. Oh, elle se doutait que Sasha n'était pas un parfait gentleman. Il n'était pas marié, il avait brisé deux fois des fiançailles arrangées, elle savait qu'il plaisait à de nombreuses étudiantes… mais en même temps elle ne parvenait pas à y voir le moindre mal. Il était libre et il ne faisait de mal à personne. Il était beau, c'était certain, alors il n'y avait rien de surprenant à son succès. Elle était persuadée qu'il était de toute façon quelqu'un de profondément bon. La Pokeby qui l'attendait avait bien choisi. En tout cas, elle devait avoir froid en l'attendant, tandis que Sapphire bénéficiait de la chaleur réconfortante de son frère d'adoption. Chanceuse, pas peu fière d'être prioritaire, elle frissonna contre lui en sentant son corps reprendre vie.

Quand Sasha la déplaça, fort comme un géant, Sapphire se laissa manipuler, légère, gracieuse. Leur corps savaient s'accorder naturellement, depuis les nombreuses années de câlins et de sauts au cou. Sapphire savait que Sasha plaçait parfois Elia de cette manière, et les deux jeunes sorcières se tenaient également l'une contre l'autre dans la même position de temps en temps. Les deux Muller étaient décidément les personnes avec qui elle était la plus tactile. Quand son protecteur s'était calé derrière elle, la tête sur son épaule, elle osa croiser son regard. La soirée des Lufkin ne s'est pas très bien passé… avoua-t-elle sans trop savoir par quoi commencer. Le sorcier soupira et sa princesse sentit la tension dans sa voix quand il lui murmura de raconter la suite. Sapphire savait qu'elle devait bien choisir ses mots. En dire trop, c'était prendre un risque avec la nature colérique de Sasha. Ne pas en dire assez, c'était rater l'occasion de se confier et de se libérer du poids qui l'avait poussée à pleurer autant.

D'accord. Précautionneuse, elle scrutait ses yeux noirs. Ne t'énerve pas, ok ? Je vais te raconter. Elle pinça les lèvres le temps d'avaler sa salive et de se lancer. Plus fort qu'elle, son regard plongea vers le sol, de honte. C'est Giuseppe. Pressentant la réaction impulsive de son chevalier, elle tenta de rattraper ses paroles. Ses mains se serrèrent sur le bras du sorcier. Non, Sasha, attends. Ce n'est pas ce que tu crois. Ecoute moi d'abord. Son visage diaphane le suppliait de garder son calme. Elle ne voudrait pas qu'il entre en trombe dans la salle, ce serait pire, surtout qu'elle se sentait fautive elle aussi. Il n'a rien fait de grave, je te promets. Il était juste… là. Elle ne l'aurait pas cru mais sa présence était déjà suffisante pour la troubler profondément. Le chagrin et l'orgueil avaient pris le dessus lorsqu'elle l'avait vu se pavaner parmi les autres Lufkin. Je ne le croise quasiment pas d'habitude, mais comme c'est la soirée de notre maison, c'était inévitable. Je l'ai ignoré, mais il m'a… Cherchant comment expliquer la scène, elle prit conscience que son silence à ce moment du récit pouvait inquiéter Sasha sur les agissements de Giuseppe. Elle se dépêcha donc de poursuivre. Il m'a juste adressé la parole, comme ça, l'air de rien. Il m'a demandé si la tarte au citron était bonne, et… Je lui ai lancé ma part au visage. Sapphire eut presque envie de pleurer à nouveau en avouant son crime. Bien sûr que c'était anodin, mais de sa part ce genre de débordement était inédit et choquant. Elle avait tellement honte de son attitude.

Le visage baissé, encadré par ses longs cheveux d'or, elle reprit d'une voix plus faible. C'est ridicule, je sais. Je ne sais pas ce qui m'a pris. J'ai fait ça devant Mrs Rosebury, en plus. Je ne comprends pas pourquoi j'ai réagi comme ça. La véritable raison de ses pleurs lui revint en tête. Le problème profond n'était pas Giuseppe. D'ordinaire elle l'aurait ignoré ou se serait contentée d'un regard blessé. Elle ne se mettait jamais en colère. Elle ne dépassait jamais les règles de la bienséance. C'était cette nouveauté qui la tourmentait, cette nouvelle personne qu'elle sentait bouillir en elle et qui lui déplaisait. Je ne sais pas ce qui m'arrive en ce moment, je ne me reconnais pas. La bombe était lâchée. Elle avait eu bien plus de mal à prononcer cette phrase qu'à avouer son lancer de tarte. Allait-elle se dévoiler à Sasha, lui qui la voyait comme une enfant, comme une princesse pure et insouciante ?


#3C459D
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
a sky full of stars

≈ I'm gonna give you my heart because in a sky full of stars I think I saw you, you're such a heavenly view, you light up the path.
   
revelio:
 


Dernière édition par Sapphire McBee le Mer 21 Fév 2018 - 16:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7548-sapphire-mcbee-starlight-and-weirdness#143391
avatar
Sasha Muller
(bigbro) over protective
›› parchemins postés : 1891
›› miroir du riséd : matt daddario
›› crédits : ava : mockingbird [bb rea] ;
›› multinick : Caleb et Niamh
›› dispo RP : ◼◼◼◼◼ (full)
JUSTICE MAGIQUE
›› âge : 28 ans [14.02]
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 10ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires
★ Histoire de la magie
★ Étude des moldus
★ Sciences politiques magiques
options supplémentaires
★ Défense contre les forces du mal
★ sport [vol]

›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 2052

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Lun 11 Déc 2017 - 19:19 Sujet: Re: Not a girl, not yet a woman

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
big girl dont cry
Si l'on savait combien il faut de vertu et de courage à une faible femme pour lutter à la fois contre l'amour, la misère, les préjugés et contre elle-même, ce ne serait plus les hommes qu'on décorerait des insignes de l'honneur.
▴▽▴⟁▴▽▴
Naturellement, sans autre préoccupation que notre bien-être, le sien principalement je suis tout à son écoute, je suis patient, j'attends qu'elle s'ouvre à moi ce qu'elle ne tarde pas de faire avec pour seule amorce ne t'énerve pas. Je prends une profonde inspiration et souris, elle me connaît décidément très bien. Je vais faire un effort, raconte-moi princesse, je lui souris pour l'encourager et dépose même un baiser sur sa joue. Je sais déjà que je vais bouillir, mais je vais essayer de me contrôler, enfin je pensais pouvoir y arriver jusqu'à ce qu'elle prononce un nom. Un simple nom qui me donne de l'urticaire, mon corps se crispe prêt à aller expliquer une nouvelle fois à Vlass ma façon de penser, mais la douceur des mains de Sapphire se serrent sur mes bras me priant d'attendre la suite de ses explications. Je grogne, me renfrogne, mais attends sagement la suite.

Il était juste là ... Oui, je ne peux pas encore l'empêcher d'être dans sa propre salle commune, d'être un lufkin, mais il sait que s'il approche Sapphire ou ma sœur je lui broie chaque articulation de son petit corps frêle. Mon inspiration est longue, je continue d'écouter le récit de ma petite sœur et fini par éclater de rire quand elle avoue gênée lui avoir envoyé un morceau au visage. J'aurais tellement voulu voir ça , mes bras se resserrent autour de Sapphire et j'enfuis mon visage toujours riant dans ses cheveux blonds. Tu me fréquentes trop ma chérie ! J'aurais tellement aimé voir sa tête ! Sapphire est si douce, si tendre, ce genre de comportement n'est vraiment pas elle et pourtant je me sens fier d'elle. Elle a réussit à réagir, ne pas rester plantée comme une petite fille apeurée. Je ne peut m'empêcher d'hausser les épaules quand elle mentionne sa directrice de maison, t'inquiète pas pour Rosebury, elle en a vu d'autre depuis le temps qu'elle est là et qu'elle m'a comme étudiant pensais-je. Sapphire semble réellement inquiète et je reprends un peu mon sérieux sans relâcher mon étreinte, qu'est-ce qui ce passe ? Tu sais que je suis là pour toi, je le serais toujours Sapph...


code by bat'phanie


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sapphire McBee
sweet irish starlight
›› parchemins postés : 1150
›› miroir du riséd : Melissa Benoist
›› crédits : rhumanesque ; astra ; scylla ; margot
›› multinick : king elios
›› dispo RP : rps bilingues acceptés
SORCIER SALARIE
›› âge : 24 ans (avril 94).
›› situation : En couple
›› profession : Architecte dans l'association britannique Young Magic Hammers
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 989

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mer 13 Déc 2017 - 15:04 Sujet: Re: Not a girl, not yet a woman

La princesse et l'ours ~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quand Sapphire avait envoyé sa tarte au visage de l'insolent, personne n'avait ri. Elle ne souvenait pas du regard des autres sur elle car elle était restée interdite, choquée de sa propre colère, et avait ensuite attendu le verdict de la directrice le regard rivé au sol. De nombreuses personnes l'avaient jaugée avec stupéfaction, parfois avec désapprobation. Emma était affolée, Mrs Rosebury très sèche. Giuseppe avait été bluffé par la réaction de sa victime, mais Sapphire n'en avait pas conscience. En tout cas, personne n'avait ri. Elle était certaine qu'Elia ne rirait pas non plus, ni Coleen. Les Lufkin n'approuvaient pas ce genre de comportement, particulièrement de la part de la plus douce et la plus éthérée des leurs. Sapphire n'avait jamais crié sur personne, jamais jeté quoi que ce soit, et même si elle bousculait régulièrement des gens, ce n'était que parce qu'elle marchait perdue dans ses rêveries ou ses livres. Et Sasha rit. Il eut la réaction la plus inattendue pour Sapphire. Il enfouit son visage dans sa chevelure. Son rire finit par s'estomper, absorbé par le rideau d'or. D'abord surprise, Sapphire sentit un délicieux chatouillement lui alléger le coeur. Si son grand frère trouvait cela drôle, c'était peut-être que son geste n'était pas si grave que cela. Tu me fréquentes trop ma chérie ! J'aurais tellement aimé voir sa tête ! Quand elle mentionna la présence de sa directrice, Sasha haussa les épaules. T'inquiètes pas pour Rosebury, elle en a vu d'autres depuis le temps qu'elle est là. Sa nonchalance tranchait tellement avec l'inquiétude de Sapphire. Elle aimait ce côté brut et indépendant du Gris. C'était probablement grâce à ce caractère qu'il la rassurait tellement. Sapphire se sentait toujours fautive et craignait encore la sanction future de Mrs Rosebury, mais le regard détaché de son protecteur diminuait la taille de la boule d'angoisse qui lui tordait le ventre.

De toute façon, l'incident avec Giuseppe était anecdotique. C'était ce qui avait interrompu la soirée, ce qui avait poussé Sapphire à quitter la salle commune, c'était certainement ce dont les étudiants parleraient le lendemain, mais ce n'était que la partie visible du problème. Sapphire aurait pu en rester là, confier son geste, être rassurée par un chevalier fier et rieur, et faire comme si tout allait s'oublier, mais elle ne voulait pas. Pas cette fois. Je ne sais pas ce qui m'arrive en ce moment, je ne me reconnais pas. Les mots étaient terriblement durs à arracher à sa bouche, et ils lui semblaient peser lourds sur sa poitrine maintenant qu'ils étaient sortis. Qu'est-ce qui ce passe ? Tu sais que je suis là pour toi, je le serai toujours Sapph... s'enquit Sasha, qui avait repris une voix sérieuse. Qu'est-ce qui se passe ? C'était la question qui la tourmentait, qui tournait sans cesse dans son esprit. Blottie contre Sasha, protégée de ses bras, Sapphire ferma les yeux un instant. Elle regrettait son enfance. Cette époque insouciante, douce, chaude, où tout était simple. Ses sœurs étaient toutes là, tout le monde était heureux. Si elle avait du chagrin, c'était parce qu'elle s'était fait mal en tombant d'une escapade dans les arbres. On accourait pour elle, on l'embrassait. Elle se sentait en sécurité, entourée d'amour. L'étreinte du Gris, ses gestes tendres, la chaleur de son corps dans ce couloir vide et froid, tout cela lui rappela cet état de simplicité. Tout comme je serai toujours là moi aussi… murmura la jeune sorcière. La discussion tournait autour d'elle et de l'aveu qu'elle avait besoin de faire, mais elle ne put empêcher son coeur de parler, reconnaissant de l'amour et de la protection que Sasha lui donnait depuis des années -et ce soir, dans un moment crucial pour elle. Qu'avait-elle à offrir en échange ? Pas grand-chose de son point de vue. Sasha était plus expérimenté et solide qu'elle, elle ne pouvait ni le protéger ni le conseiller. Elle lui donnait malgré tout son coeur. Il était l'une des personnes qu'elle laissait le plus l'approcher, ne serait-ce que physiquement. Elle lui offrait ses élans affectueux, ses câlins au parfum fleuri, ses sourires enfantins, son admiration dévouée, ignorant complètement à quel point tout cela pouvait être rare et précieux.

Sans s'en rendre compte, comme à chaque fois qu'elle se perdait dans ses pensées, Sapphire revint à la réalité, les yeux humides d'émotion. Elle se racla un peu la gorge et posa doucement ses mains sur les bras qui l'entouraient. Les yeux azur rencontrèrent une nouvelle fois ceux de Sasha, comme pour s'assurer qu'il était toujours là, qu'il écoutait, qu'elle n'avait pas rêvé. Je ne sais même pas par où commencer, soupira-t-elle, dépitée. Mais il était là avec elle maintenant, il ne fallait pas perdre cette occasion de s'ouvrir. Sapphire parlait si peu d'elle. Quand ça n'allait vraiment pas, elle perdait la parole, c'était dire. Après une inspiration, elle s'humecta les lèvres et aquiesça, comme si elle se disait qu'il était temps de s'expliquer. Son regard se fixa dans le vide, devant elle. Je suis sage, je suis discrète, je suis solitaire, énuméra-t-elle calmement. Pendant longtemps ça me convenait vraiment, je ne comprenais pas qu'on me pousse à être autrement. Mais maintenant je me sens coincée dans ce rôle. Il y a des choses que j'aimerais vivre et je ne m'autorise pas à les ressentir, parce que j'ai peur, parce que je ne sais pas si c'est une bonne idée… J'ai l'impression qu'à force de me protéger du monde je vais finir par rater tout ce qu'il peut m'apporter. Son discours devenait un peu plus clair, même si elle tournait autour du pot. Comment aborder ce sujet avec son frère de coeur, qui la suprotégeait des autres hommes comme il le faisait avec toutes ses sœurs ? Tu as déjà été amoureux ? prononça sa toute petite voix, sans savoir qu'elle mettait les pieds dans le plat.


#3C459D
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
a sky full of stars

≈ I'm gonna give you my heart because in a sky full of stars I think I saw you, you're such a heavenly view, you light up the path.
   
revelio:
 


Dernière édition par Sapphire McBee le Mer 21 Fév 2018 - 16:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7548-sapphire-mcbee-starlight-and-weirdness#143391
avatar
Sasha Muller
(bigbro) over protective
›› parchemins postés : 1891
›› miroir du riséd : matt daddario
›› crédits : ava : mockingbird [bb rea] ;
›› multinick : Caleb et Niamh
›› dispo RP : ◼◼◼◼◼ (full)
JUSTICE MAGIQUE
›› âge : 28 ans [14.02]
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 10ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires
★ Histoire de la magie
★ Étude des moldus
★ Sciences politiques magiques
options supplémentaires
★ Défense contre les forces du mal
★ sport [vol]

›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 2052

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mar 26 Déc 2017 - 22:26 Sujet: Re: Not a girl, not yet a woman

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
big girl dont cry
Si l'on savait combien il faut de vertu et de courage à une faible femme pour lutter à la fois contre l'amour, la misère, les préjugés et contre elle-même, ce ne serait plus les hommes qu'on décorerait des insignes de l'honneur.
▴▽▴⟁▴▽▴

Sapphire est tellement angoissée par cette histoire que je trouve futile que je ne peux retenir un rire. Ce n'est pas méchant, bien au contraire, il y a quelque chose d'attendrissant dans sa naïveté et mon côté protecteur fini par reprendre le dessus, je la console et essaie de la faire parler. Faire parler Sapphire pour ne pas qu'elle se mure dans le silence. Je la rassure, lui rappelle que quoi qu'il arrive je resterais toujours à ses côtés, qu'elle pourra toujours compter sur moi et elle fini par me rendre la politesse, ouf. Ma petite sœur de cœur est émue, elle se racle la gorge, pose ses mains sur mes bras et je resserre un peu mon étreinte quand son regard croise le mien, une espèce d'encouragement silencieux à la confession. Je ne veux pas la brusquer, je reste là pour elle. Quelques mots s'échappent de ses lèvres, je pose un léger baiser sur sa tempe et souris tout en attendant le reste de son histoire.

Ma jolie blonde s'avoue sage et solitaire, je ne pourrais jamais dire le contraire, c'est probablement pour ça que j'ai tellement envie de la protéger depuis qu'elle est enfant. Elle est tellement différente. Finalement, elle avance dans son tourment, elle se questionne sur sa vie et peut-être que c'est normal à son âge, mais je commence à trouver la discussion un peu ... désagréable. Je me demande où elle souhaite arriver, jusqu'à ce qu'elle reprenne la parole et me demande si je suis déjà tomber amoureux. Que répondre ? Je ne veux surtout pas briser ses espoirs, je ne veux pas plus qu'elle imagine que je suis sans coeur, mais je n'ai pas l'habitude de lui mentir alors je souris simplement avant de lui répondre. Je ... heu ... en fait ... l'amour est quelque chose de complexe ma princesse, je ... je ne crois pas que je sois déjà tombé amoureux. Je n'ai jamais eu le coeur brisé, je n'ai jamais tremblé en voyant quelqu'un ... mais ... est-ce que tu pense être amoureuse ? Ma voix est légèrement plus haut perchée que je ne le souhaiterais, l'émotion probablement, elle m'est précieuse et si jamais il s'avère qu'elle soit sous le charme d'un homme, il devra se montrer digne d'elle sans quoi je m'en occuperais moi-même !


code by bat'phanie


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sapphire McBee
sweet irish starlight
›› parchemins postés : 1150
›› miroir du riséd : Melissa Benoist
›› crédits : rhumanesque ; astra ; scylla ; margot
›› multinick : king elios
›› dispo RP : rps bilingues acceptés
SORCIER SALARIE
›› âge : 24 ans (avril 94).
›› situation : En couple
›› profession : Architecte dans l'association britannique Young Magic Hammers
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 989

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mer 27 Déc 2017 - 18:18 Sujet: Re: Not a girl, not yet a woman

La princesse et l'ours ~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sapphire McBee, reine des gaffes. Tu as déjà été amoureux ? demanda-t-elle à son chevalier, ignorant l'étendue de cette question ou sa possible douleur. Je ... heu ... en fait ... l'amour est quelque chose de complexe ma princesse, je ... je ne crois pas que je sois déjà tombé amoureux. Je n'ai jamais eu le coeur brisé, je n'ai jamais tremblé en voyant quelqu'un ... Complexe, c'était le mot. Elle pensait que ce serait plus simple, plus évident, or c'était aussi douloureux qu'agréable, aussi dur que léger, aussi euphorisant que perturbant. Si même Sasha, plus vieux et plus expérimenté qu'elle, trouvait la chose complexe, comment était-elle supposée s'en sortir, elle qui n'avait jamais rien connu de tel ? La réponse négative du Gris la déçut un peu. Certes, elle s'attendait à cela car il ne lui avait jamais présenté personne, il avait toujours refusé de se marier, elle savait qu'il avait du succès auprès de plusieurs étudiantes… mais ce soir, elle aurait aimé qu'il lui dise qu'il avait déjà été amoureux et qu'il lui dise quoi faire de ce sentiment. Lui n'avait jamais tremblé en voyant quelqu'un ? L'idée l'amusa : elle ne voyait pas le grand invincible Sasha trembler, effectivement. Mais... est-ce que tu penses être amoureuse ? reprit-il avec difficulté, la voix légèrement aigue. La question fit battre le coeur de Sapphire plus fort, parce qu'elle n'osait pas se poser la question en ces termes, et parce qu'elle n'osait pas non plus l'avouer à Sasha. Seulement elle en avait trop dit pour faire machine arrière. Son frère de coeur avait compris où elle voulait en venir et elle avait besoin de se confier. Oui, elle elle tremblait quand elle voyait quelqu'un. Une personne bien particulière. Je ne sais pas… Qu'est-ce que ça voulait dire, finalement, être amoureuse ? Personne ne lui avait jamais expliqué comment on se sentait dans ce cas-là. Je ne sais pas comment je suis censée savoir si je le suis, mais… Sa voix se fit plus petite encore, parce qu'elle n'avait jamais avoué à ça. Je crois que oui.

Un peu paniquée de le dire à son protecteur, qui avait parfois du mal à laisser les jeunes hommes lui adresser la parole, Sapphire s'agita un peu contre lui, mal à l'aise. Je ne sais pas, Sasha, j'ai rencontré quelqu'un et… Il ne s'est rien passé, d'accord, on a juste parlé, et je ne sais même pas si c'est réciproque. Ces précisions étaient importantes pour éviter que le sorcier ne parte au quart de tour. Le problème c'est que depuis, je dors mal, je ne pense qu'à ça, je ne sais même plus ce que je veux faire de ma vie, j'ai l'impression qu'il a tout chamboulé, je suis soit plus rêveuse soit plus irritable… D'où l'incident de la tarte, probablement. A force de peu dormir et de se tourmenter de questions, elle avaitr forcément de drôles de réactions. Ou alors ce sentiment inédit l'avait éveillée, la rendait plus vive, plus entière. Je suis perdue. Je ne sais pas quoi faire. Comment savoir ce que je ressens ? Ou ce que lui ressent ? J'ai peur de me tromper, de me faire avoir. Sasha était bien placé pour savoir à quel point elle avait été mortifiée quand il lui avait révélé le manège de Giuseppe, quelques années auparavant, quand elle avait compris qu'il n'était qu'un beau parleur qui n'avait rien de sincère. Elle ne voudrait pas être encore manipulée par une personne mal intentionnée et elle avait peu confiance en son instinct. Son visage diaphane se tourna vers Sasha, innocent, vulnérable, appelant à l'aide. J'ai toujours voulu attendre la bonne personne, mais est-ce que je saurais la reconnaître le jour où je la rencontrerai ?


#3C459D
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
a sky full of stars

≈ I'm gonna give you my heart because in a sky full of stars I think I saw you, you're such a heavenly view, you light up the path.
   
revelio:
 


Dernière édition par Sapphire McBee le Mer 21 Fév 2018 - 16:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7548-sapphire-mcbee-starlight-and-weirdness#143391
avatar
Sasha Muller
(bigbro) over protective
›› parchemins postés : 1891
›› miroir du riséd : matt daddario
›› crédits : ava : mockingbird [bb rea] ;
›› multinick : Caleb et Niamh
›› dispo RP : ◼◼◼◼◼ (full)
JUSTICE MAGIQUE
›› âge : 28 ans [14.02]
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 10ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires
★ Histoire de la magie
★ Étude des moldus
★ Sciences politiques magiques
options supplémentaires
★ Défense contre les forces du mal
★ sport [vol]

›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 2052

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mer 3 Jan 2018 - 22:03 Sujet: Re: Not a girl, not yet a woman

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
big girl dont cry
Si l'on savait combien il faut de vertu et de courage à une faible femme pour lutter à la fois contre l'amour, la misère, les préjugés et contre elle-même, ce ne serait plus les hommes qu'on décorerait des insignes de l'honneur.
▴▽▴⟁▴▽▴


GLOUPS ... Quand elle me demande si j'ai déjà été amoureux, avec sa petite voix et son regard naïf, je n'ai pas envie de briser ses rêves, je n'ai pas envie de lui exposer mon mode de vie par pur auto-préservation, j'essaie de lui donner une réponse à la fois vague et pourtant sincère, je n'ai jamais été amoureux, je ne peux pas dire le contraire, de toute façon depuis les années qu'elle me connait elle l'aurait probablement remarqué. Ensuite, une question franchit mes lêvres, question légitime, question curieuse, mais surtout question qui enserre mon coeur dans l'attente de sa réponse. Je n'ai pas envie qu'elle soit amoureuse, je n'ai pas envie qu'elle soit déçue, qu'elle soit triste ou anéantie par une peine de coeur et je n'ai pas envie d'avoir une tentative de meurtre sur les bras. Alléluia, elle ne sait pas ! Un espèce de sourire de satisfaction décrispe mon visage et je remue la tête sur son épaule, comme pour m'y faire une petite place, toujours en la regardant, écoutant le reste de la phrase qui me plait déjà beaucoup moins. Elle a rencontré quelqu'un ? Où ? Quand ? Comment ? QUIIIIIIII !? Reste zen ! Inspire, Expire ... voilà... on ne fait pas un arrêt cardiaque de suite, c'est peut-être quelqu'un de bien... qui sait. Elle remue, se cale contre moi et continue son explication, j'essaie de rester poser, je maîtrise ma respiration, mais elle me connait, j'entends dans sa voix une légère note de crainte et je m'apaise, pour elle. Pour être celui dont elle a besoin je dois être serein.

De ce que je connais, tu as en effet tous les symptômes de la demoiselle amoureuse. Sapphire continue, elle semble perdue et je comprends de mieux en mieux ses craintes. Je souris et la serre contre moi tu sais parfois, dans la vie, il faut se laisser vivre simplement et sans se poser de question ma chérie. A force d'avoir peur, de vivre dans la crainte de ce qui pourrait arriver tu risques de passer à côté de certaines choses. Donc ...  je soupire, prends une profonde inspiration fonce ma chérie, parle lui, faites connaissance et vois ce que l'avenir vous réserves. Je resserre une nouvelle fois mes bras autour de son frêle corps et embrasse sa joue et puis, je ne serais jamais loin de toi, tu le sais, pas vrai ? Dis moi, je le connais ?


code by bat'phanie


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sapphire McBee
sweet irish starlight
›› parchemins postés : 1150
›› miroir du riséd : Melissa Benoist
›› crédits : rhumanesque ; astra ; scylla ; margot
›› multinick : king elios
›› dispo RP : rps bilingues acceptés
SORCIER SALARIE
›› âge : 24 ans (avril 94).
›› situation : En couple
›› profession : Architecte dans l'association britannique Young Magic Hammers
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 989

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Dim 14 Jan 2018 - 14:31 Sujet: Re: Not a girl, not yet a woman

La princesse et l'ours ~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un peu plus tôt ce jour-là, Sapphire s'était rendue à la soirée des Lufkin en espérant passer un moment divertissant qui lui changerait les idées. Rien ne s'était passé comme prévu, et elle avait vécu l'un de ses pires moments à Hungcalf, avant d'atterrir dans les bras de Sasha, arrivé miraculeusement dans le couloir où elle s'était effondrée en pleurs. Elle avait eu l'impression d'être écrasée sous un tourment intérieur qui n'avait pas de fin, mais la voix grave de son chevalier servant semblait toujours résoudre les problèmes. Il avait fini par poser la question fatidique. Mal à l'aise, la Lufkin tenta d'expliquer comme elle le pouvait le sentiment qui l'habitait concernant cette fameuse personne qu'elle avait rencontré. Tout avait basculé depuis qu'elle s'était perdue dans ses yeux noirs, chez Fleury & Bott au début de l'automne. De ce que je connais, tu as en effet tous les symptômes de la demoiselle amoureuse, conclut Sasha après son récit décousu. Sapphire le trouvait étonnamment serein. Elle s'attendait à ce qu'il s'énerve, à ce qu'il lui rappelle ce qui s'était passé la dernière fois où elle avait envisagé de faire confiance à un jeune homme, mais non. Il l'apaisait par son étreinte et sa respiration lente. Sa sentence était à la fois un soulagement et une condamnation pour la sorcière. Quelque part c'était rassurant qu'il confirme ce qu'elle pensait ressentir, elle ne devenait donc pas folle. Mais tomber amoureuse, c'était risqué non ? Etait-ce vraiment une bonne chose ? Etait-ce fait pour elle ? Son frère de coeur la serra un peu plus contre lui et reprit ses douces paroles. Tu sais parfois, dans la vie, il faut se laisser vivre simplement et sans se poser de question ma chérie. Elle, arrêter de se poser des questions ? Autant lui demander d'arrêter de respirer. Sapphire n'a jamais cessé de se poser des questions, sur tout, c'est sa force de vie, c'est ce qui la rend si studieuse et obsédée par les études. Seulement ces derniers temps ses interrogations tournaient en rond autour d'un seul sujet, et il n'avait rien à voir avec les cours d'astronomie. A force d'avoir peur, de vivre dans la crainte de ce qui pourrait arriver tu risques de passer à côté de certaines choses. Donc...  Il prend une grande inspiration pour soupirer, ce qui gonfle son torse contre sa protégée. Fonce ma chérie, parle lui, faites connaissance et vois ce que l'avenir vous réserve. Ah bon ? Comment ça ? Pas d'interdiction, de mise en garde ? Non seulement Sasha n'était pas faché, mais il la poussait à tenter sa chance ? C'était globalement ce que lui avait dit Elia, mais cela ne sonnait pas pareil venant de lui. Elia n'était pas expérimentée, elle s'était montrée extrêmement excitée par la perspective que Sapphire soit amoureuse, et elle avait absolument tenu à ce qu'elle parle plus amplement à ce sorcier qui l'obsédait. Son engouement n'était qu'une empathie exacerbée, ou une envie de romantisme par procuration. Cela avait fait plaisir à Sapphire que sa meilleure amie se montre aussi emballée, mais elle se disait qu'elle ne savait pas trop de quoi il s'agissait. Les mots de Sasha avaient un tout autre poids. Si lui, à qui elle confierait sa vie, qui est son protecteur, son pilier, lui dit de se lancer… c'était peut-être bien ce qu'il fallait faire. Comment ? C'était encore un autre sujet.

Ce ne fut qu'en sentant la nouvelle étreinte de Sasha que la sorcière sentit à quelle vitesse battait son propre coeur. Le baiser sur la joue l'aida à se calmer. Et puis, je ne serais jamais loin de toi, tu le sais, pas vrai ? En réponse, la Lufkin enfouit son visage dans le cou de son garde du corps, le temps d'un bref câlin. Oui je sais, murmura sa voix étouffée. Dis moi, je le connais ? Sapphire quitta le cou de Sasha pour réfléchir à la question. Sincère, elle fit une petite moue incertaine. Je ne sais pas. Elle ne savait pas vraiment quel âge il avait. Il était un peu plus âgé qu'elle, peut-être bien qu'il avait l'âge de Sasha. Il était chez les Wright donc ils ne se connaissent pas forcément, mais… en tant que joueur professionnel de Quidditch, il était relativement connu. Même Sapphire savait qui il était en le croisant sur le Chemin de Traverse, lors de leur première rencontre, et pourtant elle fuyait tout ce qui concernait le Quidditch depuis que ce sport lui avait arraché deux sœurs. Il… Hésitante à révéler son identité, elle leva les yeux vers Sasha. Elle lui faisait confiance. Il s'appelle Hermès. Delacroix. C'est un Wright. Cela, personne ne le savait. Pas même Elia, qui avait pourtant supplié pour savoir son nom. Sapphire ne voulait pas que ça s'ébruite, et à l'époque de sa confidence elle ne voulait pas que Sasha soit au courant. Désormais, il savait. Tu le connais ? Quelque part elle espérait qu'il le connaisse. Il pourrait la dissuader de le revoir s'il le pensait indigne de confiance, ou bien la rassurer sur son intégrité. On a déjà parlé un peu, mais je suis nulle, je ne sais pas quoi lui dire… Sapphire s'efforça de ne pas trop repenser à l'atroce fois où elle était venue lui parler et où elle avait eu l'impression de mourir sur place tant c'était difficile. Je ne peux quand même pas lui dire de but en blanc ce que je ressens, si ? Elle avait toujours été spontanée, mais quelque chose lui disait qu'elle paraitrait beaucoup trop bizarre si elle faisait ça. Furtivement, elle se demanda comment faisait Sasha pour dire aux femmes qu'il les trouvait belles. S'il n'avait jamais été amoureux, ce devait être plus facile. J'ai peur qu'il me trouve ridicule. Il est si poli, et bien élevé, et calme… Et beau. Et il lui procurait ces sensations étranges, à la fois apaisantes et enivrantes. Sapphire ne put s'empêcher de sourire, bêtement, amoureusement.


#3C459D
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
a sky full of stars

≈ I'm gonna give you my heart because in a sky full of stars I think I saw you, you're such a heavenly view, you light up the path.
   
revelio:
 


Dernière édition par Sapphire McBee le Mer 21 Fév 2018 - 16:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7548-sapphire-mcbee-starlight-and-weirdness#143391
avatar
Sasha Muller
(bigbro) over protective
›› parchemins postés : 1891
›› miroir du riséd : matt daddario
›› crédits : ava : mockingbird [bb rea] ;
›› multinick : Caleb et Niamh
›› dispo RP : ◼◼◼◼◼ (full)
JUSTICE MAGIQUE
›› âge : 28 ans [14.02]
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 10ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires
★ Histoire de la magie
★ Étude des moldus
★ Sciences politiques magiques
options supplémentaires
★ Défense contre les forces du mal
★ sport [vol]

›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 2052

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mar 30 Jan 2018 - 18:15 Sujet: Re: Not a girl, not yet a woman

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
big girl dont cry
Si l'on savait combien il faut de vertu et de courage à une faible femme pour lutter à la fois contre l'amour, la misère, les préjugés et contre elle-même, ce ne serait plus les hommes qu'on décorerait des insignes de l'honneur.
▴▽▴⟁▴▽▴

Le calme dont je fais preuve extérieurement m'épate moi-même, à l'intérieur j'ai l'impression d'avoir mangé trop de tarte à la mélasse. Sans aller jusqu'à la nausée, je me sens mal, j'ai l'impression que mon coeur va exploser. J'ai bien envie de lui rappeler les anciens désastres, l'état dans lequel elle s'est retrouvée, mais quel genre d'ami serais-je si je l'empêchais de vivre ? Je me dois d'être là pour elle, l'encourager, la soutenir et éventuellement la relever quand elle en aura besoin. Au pire, je peux toujours m'expliquer avec la raison de son malheur plus tard, comme je l'ai fait avec Giuseppe. Je prends sur moi, je lui conseille de se laisser aller. Vivre sa vie sans regret, faire des expériences, après tout c'est la base pour beaucoup, sauf que Sapphire me semble toujours si enfant, si douce, j'ai l'impression qu'elle à toujours besoin d'être protégée, choyée alors que petit à petit elle devient une femme. Faut te rendre à l'évidence mon gars, elle va pas rester dans tes bras jusqu'à sa mort ! Cette pensée me tire un sourire malgré tout et je vois qu'elle semble surprise par ma réaction. Je resserre mes bras autour d'elle et l'encourage à foncer, faire la connaissance de ce jeune homme qui semble être celui que son coeur a choisi et puis ma curiosité me pousse à demander. Je ne sais pas si savoir son prénom m'apportera un réconfort ou une angoisse, j'ignore si c'est une bonne idée, mais il faut que je sache, que je puisse me préparer à affronter cette éventualité qu'est un coeur brisé et savoir à qui je vais devoir mettre une raclée après. HERMES ? C'est une blague ? De tous les gars de l'université, il fallait que ça soit Hermès ?!

Ma réaction n'a rien de virulente, c'est de la réelle surprise. Je connais l'aversion des McBee pour le quidditch (à raison) et qu'elle se soit entichée d'un joueur professionnel m'étonne. Ma protégée me demande si je le connais et je lui souris en hochant positivement la tête nous sommes en vol ensemble, mais au-delà du cours que nous partageons, Hermès est l'un des meilleurs batteurs du championnat et qui plus est, il fait partie de mon équipe favorite, les frelons. C'est une surprise de taille, je réfléchis et je ne pense pas qu'Hermès soit le genre bad guy, il est même plutôt sage de ce qu'il me semble. Son principal défaut est d'être ami avec Sullivan, mais bon, on ne peut pas avoir bon goût pour tout. Il est très sympa, tu ne devrais pas avoir peur d'aller lui parler, je vais lui éviter le mode fangirling, j'ai la chance de côtoyer Hermès durant nos cours et le courant passe plutôt bien, il me semble quelqu'un de bon, il a plutôt intérêt. Je ris face à sa maladresse chérie je te déconseille d'approcher n'importe quel homme sur terre en lui disant que tu penses être amoureuse de lui, au mieux il te sourira poliment, au pire il te prendra pour une folle. Homme et femme ne fonctionnent pas du tout de la même manière, machinalement je caresse ses bras et soupire en réfléchissant à comment l'aider. Tu l'as déjà vu lors d'un match de quidditch ? On pourrait aller ensemble si tu veux ? Comme ça tu pourrais lui dire que tu l'as vu et quelle impression il t'a donnée ? Sinon plus simplement, tu peux lui sourire à chaque fois que tu le croises, crois moi miss mcbeautifull, personne ne résisterait à ton sourire. Je dépose un nouveau baiser sur sa joue en souriant avant d'ajouter en enfouissant mon visage dans ses cheveux avec un petit rire et s'il te trouve ridicule, c'est qu'il est vraiment stupide !


code by bat'phanie


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sapphire McBee
sweet irish starlight
›› parchemins postés : 1150
›› miroir du riséd : Melissa Benoist
›› crédits : rhumanesque ; astra ; scylla ; margot
›› multinick : king elios
›› dispo RP : rps bilingues acceptés
SORCIER SALARIE
›› âge : 24 ans (avril 94).
›› situation : En couple
›› profession : Architecte dans l'association britannique Young Magic Hammers
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 989

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Sam 17 Fév 2018 - 18:57 Sujet: Re: Not a girl, not yet a woman

La princesse et l'ours ~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
HERMES ? Aussi spontané que sa protégée, Sasha répéta le prénom d'un ton surpris. La sorcière s'inquièta aussitôt de cette réaction. Elle scrutait le Gris pour s'assurer qu'il n'y avait pas de mauvaise nouvelle derrière cet air étonné. S'il se mettait en colère au sujet du Wright, cela ébranlerait la confiance naissante de Sapphire envers celui qui avait dérobé son coeur. Même en craignant la réponse, la Lufkin voulut savoir : elle demanda à Sasha s'il le connaissait. Le sourire qui passa sur le visage de son grand frère la rassura instantanément. Nous sommes en vol ensemble. Il est très sympa, tu ne devrais pas avoir peur d'aller lui parler. Il est très sympa. La phrase pouvait paraître anodine, mais elle résonna fortement dans l'esprit de l'Irlandaise. Sasha, qui avait toujours protégé Sapphire des autres garçons, qui grondait dès qu'un sorcier lui adressait la parole, qui se méfiait de toutes ses fréquentations masculines, ce Sasha farouchement protecteur, ne trouvait rien d'autre à dire à propos d'Hermès. Il était sympa. Il ne lui défendait pas de le voir, il ne lui déconseillait pas de chercher à se rapprocher de lui. Sapphire prenait ce commentaire comme une bénédiction : si Hermès passait la validation du Muller, il pouvait être quelqu'un de bien. Quelqu'un de bien pour elle. Un sourire ravi, à peine freiné par la pudeur, s'accrocha aux lèvres de la Lufkin.

La première étape de l'accord du chevalier passée, il fallait désormais savoir comment parler à Hermès. Sapphire n'avait pas imaginé que ce serait aussi compliqué pour elle. On a déjà parlé un peu, mais je suis nulle, je ne sais pas quoi lui dire… Je ne peux quand même pas lui dire de but en blanc ce que je ressens, si ? J'ai peur qu'il me trouve ridicule. Il est si poli, et bien élevé, et calme… Et beau. Et il lui procurait ces sensations étranges, à la fois apaisantes et enivrantes. Le sourire bête et amoureux de Sapphire s'estompa quand Sasha se mit à rire. Chérie, je te déconseille d'approcher n'importe quel homme sur terre en lui disant que tu penses être amoureuse de lui ; au mieux il te sourira poliment, au pire il te prendra pour une folle. Sasha ne lui apprenait rien : tout aussi inexpérimentée qu'elle était, Sapphire comprenait bien qu'une telle approche était à éviter. Seulement elle se disait que si elle pouvait être aussi franche, ce serait déjà plus facile. Pourquoi ne pouvait-on pas simplement laisser parler son coeur ? Hermès ne serait-il pas sensible à sa sincérité et sa maladresse ? Une petite moue aux lèvres, la sorcière se caressa le poignet, pensive. De son côté, le Gris lui caressa les bras en réfléchissant à voix haute. Tu l'as déjà vu lors d'un match de quidditch ? On pourrait aller ensemble si tu veux ? Comme ça tu pourrais lui dire que tu l'as vu et quelle impression il t'a donnée ? Sinon plus simplement, tu peux lui sourire à chaque fois que tu le croises, crois moi miss mcbeautiful, personne ne résisterait à ton sourire. Il l'embrassa sur la joue et rit doucement, le visage dans ses cheveux. Et s'il te trouve ridicule, c'est qu'il est vraiment stupide ! Sapphire répondit d'un petit rire doux, en signe de complicité avec son frère de coeur. Elle rosit à l'évocation du pouvoir de son sourire, et au surnom qu'il lui donnait. Elle n'avait jamais été séductrice et ne croyait pas à un tel pouvoir caché dans son visage, mais ce compliment, de la part du sorcier auquel elle tenait le plus, lui mit un peu de baume au coeur.

Le rose de ses joues disparaissant, Sapphire prit un air un peu plus sérieux pour revenir sur les conseils proposés. Je n'ai pas envie de le voir jouer. Je sais que le Quidditch fait partie de qui il est, mais pour le moment je préfère ne pas y penser. C'était précisément le sujet délicat. Sapphire ne voulait pas penser à Hermès en tant que joueur de Quidditch, mais elle savait très bien qu'elle serait obligée de s'y confronter si quelque chose se tissait réellement entre eux. Pour le moment, c'était trop lui demander. Elle n'en voulait pas à Sasha et formula son refus avec un ton très doux. Le conseil du sourire lui sembla rester une plaisanterie, et de toute manière, une fois l'échange de sourires passés il fallait bien se dire des choses, et c'était là son problème. Cependant, la Lufkin se sentait globalement mieux. Etonnamment à ses yeux, le simple fait d'avoir avoué son secret à Sasha et l'avoir entendu lui donner le feu vert l'avait soulagée d'un poids. Elle ne sentait plus le tourment qui avait causé ses pleurs un peu plus tôt.

Avant de se relever, elle gratifia le Muller d'un baiser sur la joue. Merci de m'avoir écoutée Sasha. Vraiment, ça m'a fait beaucoup de bien. Debout, elle souriait tendrement à son chevalier. Je ne sais pas trop comment je vais faire avec… Hermès, -c'était encore nouveau pour elle de prononcer son prénom face à quelqu'un- mais je trouverais un moyen. Pour le moment j'ai surtout besoin de dormir je crois, parce qu'on a un peu oublié mais demain matin je vais probablement être convoquée chez Mrs Rosebury. L'évocation de l'incident avec les Lufkin lui tira une moue incertaine. Ses yeux azur se plongèrent encore une fois dans le regard du Muller. Merci pour tout. Est-ce que je peux juste te demander de ne pas parler à Hermès à mon sujet ? C'était dit comme une boutade, mais Sapphire préférait tout de même le mentionner. Elle ne voulait pas que qui que ce soit arrange son histoire avec lui. Elle voulait la vivre elle-même, peu importe les erreurs qu'elle risquait de commettre. Il était temps de se prendre en main.


#3C459D
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
a sky full of stars

≈ I'm gonna give you my heart because in a sky full of stars I think I saw you, you're such a heavenly view, you light up the path.
   
revelio:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t7548-sapphire-mcbee-starlight-and-weirdness#143391
Contenu sponsorisé
DATE:  Sujet: Re: Not a girl, not yet a woman

Revenir en haut Aller en bas
 
Not a girl, not yet a woman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ayisyen mennen RESTAVEK Ozetazini, ala de wont mezanmi !!!!!
» London Stiller...she's a special girl
» NY Times: The Woman Who Would Be Haiti's Next President
» Heartbreaker version girl [Finish]
» Presentation of the Red Woman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
HUNGCALF UNIVERSITY
 :: Quatrième étage
-