Revenir en haut Aller en bas
VINGT MILLE LIEUES SOUS LE LAC
Le domaine est infesté de strangulots et les êtres de l'eau requiert votre aide !
Participez au défi et remportez des gallions !
Tu ne sais pas quel groupe rejoindre ?
Et bien sache que nous manquons cruellement de Wright ! (a)
Toi aussi, tu aimes Hungcalf ?
Alors vote sur les top-sites et laisse un petit com' sur Bazzart et PRD !
Partagez | .
 

 Retrouvailles surprises [Matthew Whittington]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hyacinthe Taschereau
CANADIANsugarBABE
›› parchemins postés : 236
›› connexion : Tous les jours
›› avatar : Clément Chabernaud
›› crédits : .Money
›› multinick : The Blue Devil Evan
›› âge : 22
›› situation : Célibataire
ARTS JOURNALISTIQUES
›› années d'études : 4ème année
›› options obligatoires & facultatives : Options obligatoires : Médias moldus et sorciers, Sciences Politiques et Magiques, Histoire de la Magie
Options facultatives : Botanique, SACM et Musique
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 426
MessageSujet: Retrouvailles surprises [Matthew Whittington]   Jeu 4 Jan 2018 - 17:02


 
Retrouvailles surprises
 

 
Le froid avait tendance à inspirer Hyacinthe. Il était habitué depuis son plus jeune âge ou en tout cas depuis aussi longtemps qu'il s'en souvenait d'avoir l'habitude de passer son temps dans la neige dès qu'il y en avait, que ce soit pour jouer, lire, ou même jouer de la musique. Bon il faut l'avouer, pour cette dernière tâche, il ne le faisait pas très souvent car très vite ses doigts ou ses lèvres s'engourdissaient ce qui rendait l'usage de la harpe ou de la flûte de pan plutôt difficile. Mais c'était son habitude, et ce n'est pas son arrivée en Ecosse qui allait changer ses habitudes, alors comme il le faisait souvent, après manger, il avait profiter d'une pause dans son emploi du temps pour se balader un peu dans les extérieurs d'Hungcalf, toujours aussi étonné de n'y trouver personne où alors quelques rares personnes qui se dépêchaient de rentrer dans un lieu plus chaud et plus accueillant. Hyacinthe lui n'avait pas froid, il avait son long manteau de coton gris anthracite, sa grosse écharpe de laine jaune moutarde et le bonnet qui y était assorti, de sorte qu'on pouvait le voir de loin. Le jeune homme s'était ainsi promené quelques instants le parc à la française qu'offrait l'université, s'arrêtant devant les massifs endormis pour les contempler quelques instants.

Au bout d'un moment, il s'allongea sur un banc de pierre après l'avoir débarrassé de sa couche fine de neige avec sa baguette, et se reposa quelques instants. Ses idées divaguaient, pendant que ses yeux se reposaient, sans avoir peur que le froid ne le gèle à tout jamais. Il se prit à repenser à ses années passées aux Etats-Unis, à Ilvermorny plus précisément, et la peine qu'il en ressentit fut plus forte que le froid environnant... Il avait une bonne bande d'amis quand il était à Ilvermorny, mais ce groupe s'était un peu séparé lors de la mort de l'une d'entre elles... Penser à elle le fit penser à Matthew, qui venait de réapparaître après plus d'une année d'absence. Il avait brusquement disparu de la circulation après la mort de sa sœur jumelle, Hyacinthe le comprenait aisément, mais ils n'avaient jamais eu l'occasion d'en parler franchement, le québécois ne sachant jamais par quel bout commencer. Il avait toujours peur d'être assez maladroit en évoquant le passé, et de ce fait une tension était apparue entre les deux amis, une tension bête et inutile, mais qui persistait malgré le temps qui s'était écoulé. Réfléchir à tout ça lui fit prendre la décision d'écrire à Matthew, pour que les deux étudiants puissent en parler franchement, quitte à mettre les deux pieds dans le plat. Ils n'avaient jamais pris le temps de passer une heure à deux pour renouer leur amitié si particulière, mais là Hyacinthe était décidée à changer tout ça. Plein d'entrain – et manquant de glisser sur une plaque de verglas au pied du banc sur lequel il était allongé quelques minutes plus tôt- il s'était levé pour prendre la direction d'Hungcalf où il se mettrait à la recherche de Matthew, à moins qu'il ne lui envoie un hibou. Il n'eut pourtant pas le temps de beaucoup avancé car étonnamment Matthew se dirigeait dans sa direction, il venait du château. Hyacinthe fit une pause en l'attendant, surpris de cette connexion de pensée.

Matthew, tu vas rire, justement je pensais à toi !

Hyacinthe avait son visage rieur habituel et claqua trois bises à Matthew avant de reculer d'un pas, se demandant si enfin ils pourraient parler comme il se doit.

 
©️ charney


@Matthew Whittington


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Matthew Whittington
Newbee - sorcerer's apprentice ⚔
›› parchemins postés : 58
›› connexion : 5/7
›› avatar : douglas booth
›› crédits : smoak
›› multinick : cormac
›› âge : 22 ans
›› situation : Fiancé(e)
JUSTICE MAGIQUE
›› années d'études : 2ème année
›› options obligatoires & facultatives : obligatoires : études des moldus, histoire de la magie & sciences politiques magiques
facultatives : sortilèges & dcfm
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 166

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: Retrouvailles surprises [Matthew Whittington]   Sam 6 Jan 2018 - 0:31

Tu quittes ta salle commune en direction du parc. Tu évites de te retrouver dans celle-ci. Parce que depuis le bal tu évites celle qui fut un jour ta meilleure-amie. Tu l’as perdue et tu ne sais pas quoi faire. Alors, en attendant de comprendre tu fais tout pour l’éviter. Parce que son ignorance était trop difficile à vivre. Et puis ton absence d’observations également. Depuis qu’elle t’a embrassé en plein milieu du bal, les connexions se sont aisément faites. Et maintenant, tu te demandes comment tu avais pu passer à côté d’une telle chose. Les silences gênés lorsque tu rentrais précipitamment dans la chambre de ta jumelle. Ses regards un peu trop appuyés. Sa façon de te sourire à toi et rien qu’à toi. Et puis sa colère dernièrement. Comment avais-tu pu ne pas comprendre à ce moment-là alors qu’elle jalousait celle auprès de qui tu t’étais en partie reconstruit. Dire que tu aurais pu tout éviter avant, qu’elle pourrait encore être là, que tout aurait pu être normal si tu avais juste ouvert les yeux un peu plus tôt. Alors tes pas te mènent vers le parc. Parce qu’à cette époque si de l’année, tu es pratiquement sûr de ne croiser personne. Personne qui te rappellera qu’elle n’est plus là.

« Matthew, tu vas rire, justement je pensais à toi ! » Il a ce sourire planté sur le visage, ce même air rieur qu’un jour tu avais détesté alors qu’il te faisait face dans un couloir d’Ilvermorny. Pourtant, maintenant, tu t’y aies habitué à ce visage un peu trop rieur par moment. Mais il n’y a pas celui de ta sœur pour l’accompagner, et ça change tout. Pourtant tu lui rends ses trois bises lorsqu’il te les plante sur les joues. Le québécois n’avait pas oublié ses origines. « En bien j’espère. » T’essaies de lui répondre mais ça sonne faux. C’est dur avec lui. Parce qu’il y avait trop de souvenirs qui remontaient, des souvenirs d’une époque désormais révolue. Et la douleur qui allait avec. Tu ne sais plus comment te comporter avec lui. Parce que s’il y avait des personnes que tu avais connu sans elle, ce n’était pas son cas. Et puis, tu en étais peut-être proche. Il était peut-être un très bon ami, tu savais qu’il y avait toujours eu elle. Elle qu’il avait rencontrée en premier. Elle qui comptait encore plus pour lui. Alors c’était trop bizarre. T’aurais tout donné pour le retrouver mais tu ne savais pas comment faire. Parce qu’il y avait toujours ce silence un peu trop pesant entre vous deux. Un silence que tu ne savais pas comment briser. Parce que les sujets ordinaires paraissaient futiles alors que vous aviez tous les deux perdus une proche, et pourtant, tu n’avais pas envie d’en parler. Même avec lui. Parce qu’il y avait des mots qui étaient trop difficiles à prononcer. Parce qu’il y avait une douleur qui était encore bien trop ancrée dans ton esprit pour que tu arrives à t’en détacher. « T’as le manque du pays ? » Remarque en lien avec le froid qui vous entoure. Il avait toujours été comme ça, à aimer ce climat. Un climat que l’on retrouvait peu ici en Angleterre. Parce que le climat était certes froid l’été, mais l’hiver il était plus humide que froid. On n’était loin du froid glacial du Nord des Etats-Unis ou du Canada.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t8499-matthew-me-and-my-broken-heart
avatar
Hyacinthe Taschereau
CANADIANsugarBABE
›› parchemins postés : 236
›› connexion : Tous les jours
›› avatar : Clément Chabernaud
›› crédits : .Money
›› multinick : The Blue Devil Evan
›› âge : 22
›› situation : Célibataire
ARTS JOURNALISTIQUES
›› années d'études : 4ème année
›› options obligatoires & facultatives : Options obligatoires : Médias moldus et sorciers, Sciences Politiques et Magiques, Histoire de la Magie
Options facultatives : Botanique, SACM et Musique
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 426
MessageSujet: Re: Retrouvailles surprises [Matthew Whittington]   Sam 6 Jan 2018 - 12:53


 
Retrouvailles surprises
 

 
Hyacinthe le ressentait plus qu'autre chose, quelque chose s'était brisé dans leur relation avec Matthew. Il faut bien avouer qu'ils n'avaient pas commencé leur amitié de la plus simple des façons, Hyacinthe étant d'abord devenu ami avec sa sœur jumelle et Matthew étant jaloux de cette amitié, mais finalement la distance qu'il y avait eu entre eux s'était vite dissipé grâce à elle et ils étaient devenus de proches amis. Mais cette amitié avait une origine, un cœur, des bases solides qui s'étaient écroulés il y a quelques années quand la Mort s'était emparé de la sœur de l'un, la meilleure amie de l'autre. Ils avaient souffert tous les deux mais n'avaient pas réagi de la même façon : Matthew s'était renfermé sur lui-même, Hyacinthe n'avait jamais exprimé totalement sa peine. Ils auraient pu parler à deux pour faire leur deuil mais ils ne l'avaient jamais fait. Et maintenant ils se retrouvaient, face à face, et pourtant les mots échangés manquaient terriblement de chaleur, de sincérité, de simplicité. Hyacinthe était rieur comme à son habitude mais au fond cela ne cachait-il pas sa détresse ? De mauvais souvenirs ? Matthew répondait sur le ton de l'humour mais cet humour semblait fané, épuisé, comateux. La gêne était présente, et elle surplombait le tout. Ni l'un ni l'autre n'oserait parler le premier d'elle, de ce qu'il s'était passé, de la douleur ressenti. Pudeur pour l'un, tristesse pour l'autre. Hyacinthe n'aimait pas cette tension, mais il ne savait pas comment réagir. Il aurait aimé lui faire accolade pour lui montrer son soutien et qu'il ne l'oubliait pas, qu'elle était toujours dans son esprit. Mais comment l'aurait-il pris ? Le québécois l'ignorait et il préférait éviter de brusquer Matthew, il devait déjà être suffisamment chamboulé depuis qu'Oz l'avait embrasé pendant le bal avant de le quitter. Quel idiot Hyacinthe avait-il été quand il avait conseillé à Ozalee de déclarer ses sentiments, s'il avait su qu'elle l'aurait fait de la sorte il se serait tu ! Non, il n'avait pas le choix que de faire semblant, faire semblant que tout allait bien, même si le gouffre entre eux n'avait jamais été aussi grand... Hyacinthe oserait-il lancer une corde pour rapprocher les deux bords de la plaie ?

T'as deviné Matt, tout le monde ici se plaint du froid et de la neige mais qu'ils viennent au Canada, ils verraient ce que c'est le froid. Toi au moins tu sais ce que c'est ,tu te rappelles quand vous étiez venus chez mes parents ? On était à moitié enseveli sous la neige à chaque pas ! Heureusement ma mère nous avait préparé des chocolats chauds avec des marshmallows fondus devant la cheminée...

Hyacinthe s'interrompit quand il se rappela qu'ils n'étaient pas que deux lors de tous ces bons moments, quand les Whittington venaient au Québec chez les Taschereau. Non, ils étaient trois. Et ils rigolaient quand elle finissait son mug avec une belle moustache de chocolat au-dessus des lèvres, dans les épaisses couvertures animées qui les réchauffaient après une longue balade dans la neige et quelques projectiles échangés... En y repensant Hyacinthe fut pris d'une vague de nostalgie qui dissipa son sourire habituel. Il n'osait pas relever les yeux pour affronter le regard de Matthew.

Désolé, je ne voulais pas raviver le passé... Tu voulais aller quelque part en particulier ? Je n'ai rien à faire, on peut marcher un peu si tu veux ?

 
©️ charney


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Matthew Whittington
Newbee - sorcerer's apprentice ⚔
›› parchemins postés : 58
›› connexion : 5/7
›› avatar : douglas booth
›› crédits : smoak
›› multinick : cormac
›› âge : 22 ans
›› situation : Fiancé(e)
JUSTICE MAGIQUE
›› années d'études : 2ème année
›› options obligatoires & facultatives : obligatoires : études des moldus, histoire de la magie & sciences politiques magiques
facultatives : sortilèges & dcfm
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 166

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: Retrouvailles surprises [Matthew Whittington]   Dim 21 Jan 2018 - 14:38

Ton regard tombe sur celui qui fut un jour l’un de tes plus proches amis. Mais que restait-il de cette amitié dans la destruction dans laquelle tu vivais. Il ne restait que quelques souvenirs épars alors que tu pensais à elle grâce à qui tu l’avais rencontré. Elle avait été au début de votre relation et sans elle, le trio n’avait plus lieu d’exister. C’était peut-être ça le plus dur, ne pas savoir comment réagir alors que tu avais envie de renouer avec lui. Mais il fallait se rendre à l’évidence que votre amitié ne serait plus jamais la même pour la simple raison qu’elle n’était plus là. Des ruines d’une ancienne il vous fallait en bâtir une nouvelle et c’était bien trop difficile pour toi qui n’arrivait pas à t’ouvrir sur la perte de ta jumelle. Pourtant, tu tentes d’en faire quelque chose alors qu’il te dit qu’il pensait à toi. Ca ne t’étonne presque pas. Toi aussi tu penses souvent à Hyacinthe sans jamais réellement franchir le pas d’aller à sa rencontre.

Tu blagues sur la météo, sur ce froid qu’il aime tant étant habitué aux températures bien plus glaciales que les anglaises de l’Amérique du Nord. Lui, le canadien qui vivait des hivers rudes, bien plus rudes que l’éternelle pluie anglaise que vous retrouviez ici. Toi tu voulais la neige comme au bon vieux temps. Mais elle était rare dans ce pays lointain. « T'as deviné Matt, tout le monde ici se plaint du froid et de la neige mais qu'ils viennent au Canada, ils verraient ce que c'est le froid. Toi au moins tu sais ce que c'est ,tu te rappelles quand vous étiez venus chez mes parents ? On était à moitié enseveli sous la neige à chaque pas ! Heureusement ma mère nous avait préparé des chocolats chauds avec des marshmallows fondus devant la cheminée... » Les images de ce séjour au Canada te reviennent en mémoire. Tu te souviens de cette neige, de la hauteur de celle-ci, de vos rires et d’elle qui était plus petite et complètement enseveli. Ton regard se perd dans le vide quelques secondes alors que tu y repenses. Il y a ce cœur qui se sert un peu trop.

« Désolé, je ne voulais pas raviver le passé... Tu voulais aller quelque part en particulier ? Je n'ai rien à faire, on peut marcher un peu si tu veux ? » C’est sa voix qui te sort de tes pensées. Tu relèves le regard pour le poser sur lui. Tu ne sais pas si tu lui en veux. Mais ton regard triste et absent de toute joie croise le sien pendant quelques secondes avant que tu ne le détournes. Tu n’étais pas le seul à souffrir de sa perte, tu le savais. Tu sens la boule dans ta gorge qui se forme et tu peines à déglutir alors que tu voudrais lui répondre. Tu aimerais lui dire que ce n’est pas grave, que tu arrives à en entendre parler désormais. Que maintenant tu ne retiens que les bons moments passés avec elle. Mais il faut se rendre à l’évidence qu’il ne pourrait que comprendre que c’était faux. Tu ne pouvais pas mentir, parce que tu en étais incapable. « Je voulais juste me changer les esprits à vrai dire. » Pas de lieu particulier pourvu que tu étais loin de la salle commune et de tout ce qui avait trait au château, à Ozalee ou à celle qui partageait ta vie en tout temps. Alors tu le suis, marcher, ça n’engageait à rien et ça pouvait toujours être un bon début. Il y a le silence un peu trop pesant qui s’installe. Ce silence que tu n’arrives pas vraiment à briser. « Comment tu fais pour avancer ? » Question qui brise le silence. Question qui ne veut rien dire. Et pourtant, lui aussi l’avait aimé. Peut-être pas autant que tu avais pu le faire. Mais elle était sa meilleure amie, une amie qu’il connaissait depuis si longtemps. Et lui, il continuait de vivre, il ne se contentait pas de se laisser porter par le courant, tentant de survivre sans profiter de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t8499-matthew-me-and-my-broken-heart
avatar
Hyacinthe Taschereau
CANADIANsugarBABE
›› parchemins postés : 236
›› connexion : Tous les jours
›› avatar : Clément Chabernaud
›› crédits : .Money
›› multinick : The Blue Devil Evan
›› âge : 22
›› situation : Célibataire
ARTS JOURNALISTIQUES
›› années d'études : 4ème année
›› options obligatoires & facultatives : Options obligatoires : Médias moldus et sorciers, Sciences Politiques et Magiques, Histoire de la Magie
Options facultatives : Botanique, SACM et Musique
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 426
MessageSujet: Re: Retrouvailles surprises [Matthew Whittington]   Lun 5 Fév 2018 - 18:07


 
Retrouvailles surprises
 

 
Il n'aurait pas du, il était comme ça Hyacinthe, il parlait toujours trop et trop vite, et au bout d'un moment forcément il fait une gaffe. Maladroit de nature, il l'était aussi par la parole, et alors qu'il savait très bien que le sujet de sa sœur était délicat, sans le faire exprès il avait réussi à raviver un souvenir heureux avec elle, et il le voyait déjà, cela provoquait une profonde mélancolie dans le regard de Matthew, il se souvenait lui aussi de ces tendres souvenirs, où les trois compères s'amusaient ensemble que ce soit à l'université, dans les bars ou encore chez les parents de Hyacinthe, où la neige les enchantait tous, même le Summerbee alors qu'il en avait l'habitude depuis sa plus tendre enfance. Tant de rires, tant de bons moments et pourtant tous ces souvenirs avaient été enterrés en même temps que sa sœur... Hyacinthe s'en voulait, il culpabilisait. Il n'aurait pas dû, les deux amis n'étaient pas encore des plus à l'aise depuis cet épisode, et il avait gaffé, encore une fois. Il avait peur de la réaction de Matthew. Celui-ci ne réagissait pas, comme s'il était perdu dans ses pensées. Comme le jour des funérailles, il était ailleurs, dans un monde auquel Hyacinthe n'avait pas accès. Un monde lointain où Matthew se repliait, se confortait, fort de ses souvenirs et coupé de la réalité. Son regard pendant quelques instants croise celui du canadien avant d'immédiatement se détourner, par pudeur peut-être, ou par simple désir de fuite, fuir ce monde douloureux, ce passé qu'il ne veut plus assumer.

Il voulait se changer les esprits. Ca tombe bien, Hyacinthe voulait la même chose, mais pourtant ces mots n'avaient pas la même signification pour l'un et l'autre, bien au contraire. Pour Hyacinthe c'était juste oublier les cours, ce genre de choses, alors que pour Matthew, c'était sûrement essayer de surmonter la disparition de sa sœur. Une douleur que ne pouvait qu'imaginer Hyacinthe. Il avait souffert également, mais différemment, personne ne peut ressentir ce qu'a ressenti Matthew, personne car il était son seul frère, elle était sa seule sœur. Leur relation était unique, encore plus unique  qu'une amitié. Et ça Hyacinthe le savait. Il fut d'ailleurs désarçonné quand son ami lui demanda comment il faisait pour avancer. Avancer. Une étape qui était bien compliquée, et personne ne réagissait de la même façon. Certaines parlaient des différentes étapes du deuil, mais à dire vrai, chacun réagissait d'une manière bien différente...

Avancer... J'ai envie de te dire que je n'ai pas le choix, personne ne l'a... Sa disparition m'a tellement affecté, et puis je me suis dit qu'elle aurait voulu que je continue de vivre, qu'elle aimait que l'ont rit ensemble, et n'était pas le genre d'amie qui aime voir ses proches pleurer. Cette bonne humeur que je conserve, c'est pour elle, je ne garde que les fous rires, que les bons moments, et le reste je l'occulte. C'est plus facile pour moi, que pour toi je veux dire. Mais oui, c'est comme ça que j'avance : je lui rends hommage en souriant à la vie comme elle le faisait... Et toi ? Je veux dire, t'éloigner, prendre du temps pour toi en dehors d'Hungcalf t'a fait du bien ?

Matthew était parti longtemps après le décès de sa sœur. Il n'avait quasiment jamais donné de nouvelles à Hyacinthe, et pourtant aujourd'hui il était de retour. De retour sans l'être vraiment, comme un mort revenant chez les vivants sans vivre totalement. Comme un fantôme. Hyacinthe n'avait jamais osé brisé la loi du silence, mais à la demande de Matthew il était prêt à le faire.

 
©️ charney


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Retrouvailles surprises [Matthew Whittington]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles surprises ♦ avec Elizabeth Tudor
» Retrouvailles Surprises [PV Matawa]
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
HUNGCALF UNIVERSITY
 :: Domaine universitaire :: Le parc
-