Revenir en haut Aller en bas
Recensement de la rentrée
N'oublie pas de venir recenser ton/tes personnage(s) dans ce sujet avant le 21 octobre !
Tu ne sais pas quel groupe rejoindre ?
Et bien sache que nous manquons cruellement de Lufkin ! (a)
Toi aussi, tu aimes Hungcalf ?
Alors vote sur les top-sites et laisse un petit com' sur Bazzart et PRD !

Partagez | .
 
Non mais! Regarde où tu vas, Mercy! ¤ Matteo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Mercy Donovan
FREE AS THE WIND
›› parchemins postés : 265
›› miroir du riséd : Marie Avgeropoulos
›› crédits : ava: <lysanders> ; ae: moi
›› multinick : Isalynn & Grace
›› dispo RP : 3/4 disponibles
ENSEIGNEMENT
›› âge : 29 ans
›› situation : Célibataire
›› profession : infirmière à Hungcalf
›› nature du sang : née-moldu
›› gallions sous la cape : 534

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Lun 27 Aoû 2018 - 23:04 Sujet: Non mais! Regarde où tu vas, Mercy! ¤ Matteo

Non mais! Regarde où tu vas, Mercy!


lundi 27 août 2018

C’est bientôt la rentrée, Mercy. Ca te gave d’avance. Les contraintes horaires, devoir bosser à nouveau avec Ellen… Au fond, en dehors du cadre du travail, tu aimes bien la médicomage. Mais dès qu’il est question de sa supériorité de fonction… Le simple fait de penser à elle t’agace au plus haut point. Tu pousses un soupir, hésitant à poser ton oreiller sur ta tête pour retarder l’heure de te lever. Mais cela ne changera pas grand-chose. Tu finis par prendre ta baguette pour ouvrir à distance la cage de Scapula, ta petite furette grise. Celle-ci s’empresse de sauter sur ton lit pour venir se blottir dans ton cou et tu pousses sans pouvoir te retenir un petit soupir d’aise. Ce petit moment de réconfort, tu ne l’as pas volé. Du moins, c’est ce que tu estimes. « Ca te dirait qu’on aille se balader toi et moi, ma belle ? » Elle te répond en suçotant ton oreille et tu prends ça pour un oui. Tu profites encore un peu de lézarder au lit avant de te décider à te lever et à t’habiller. Aujourd’hui, pas de défilé dénudé dans l’appartement. Pas tous les jours non plus, sinon, Dhan va finir par te sauter dessus. C’est ton colocataire, tu l’adores, il a tout de l’homme idéal, mais… Non. T’es pas prête pour quelqu’un d’aussi bien que lui. Toi, t’es encore à t’amuser, à ne pas te poser, à profiter de ce que demain a à offrir. Après-demain, c’est trop loin encore.

Après un petit déjeuner pris à la va-vite – et encore, tu t’efforces de ranger et de faire la vaisselle derrière pour qu’il ne crise pas trop quand il se lèvera, ou rentrera, t’as l’impression de pas le voir souvent en ce moment – tu sors simplement vêtue d’un short en jean blanc, d’un débardeur bleu ciel et de kickers blanches. Tes cheveux sont, comme souvent, attachés à l’arrache à l’aide de ta baguette. Scapula est perchée sur ton épaule. Si tu dois, enfin, craquer pour un deuxième animal – même si ça fera râler Dhan parce que tu envisages un animal plus gros, plus encombrant – tu tiens absolument à ce que ta furette soit avec toi.

T’es là à flâner sans destination précise quand tu finis par rentrer littéralement dans quelqu’un devant toi qui a marqué un stop inexplicable. « Hey ! Faut pas vous arrêter comme ça ! » t’exclames-tu, légèrement de mauvaise fois, d’autant que c’est toi qui a percuté l’inconnu. Ce n’est qu’après l’avoir fusillé du regard que tu te rends compte que tu le connais, et qu’en fait, il s’est arrêté pour laisser passer des véhicules. « Désolée Matteo… Je ne t’avais pas reconnu. » Tu lui adresses un sourire – presque – désolé mais étincelant et tout aussi pétillant que ton regard. « Ca va ? Tu as passé de bonnes vacances ? Pas de petit bobo à déplorer ? » Et voilà… C’est parti pour l’interrogatoire.


UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t9888-mercy-le-feu-et-la-magie-coulent-dans-mes-veines
avatar
Matteo Astolfi
Newbee - sorcerer's apprentice ⚔
›› parchemins postés : 59
›› miroir du riséd : Luke Pasqualino
›› crédits : Sarasvati (ava) ROGERS. (sign)
›› dispo RP : Dispo. (2/4)
MEDICOMAGIE
›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 9ème année
›› options obligatoires & facultatives : ㅡ options obligatoires :
potions, SACM, Sortilèges.
ㅡ options facultatives :
Botanique, Sciences et Politiques magiques.
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 140

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mar 28 Aoû 2018 - 15:07 Sujet: Re: Non mais! Regarde où tu vas, Mercy! ¤ Matteo


Non mais ! Regarde où tu vas, Mercy !
Mercy & Matteo

« Always I'm surprised how well you cut my feelings to the bone. »
La recherche d’emploi continue de plus belle. Evidemment, Matteo n’est pas du tout emballé par cette idée de devoir coupler les études et le boulot en même temps, mais son père ne lui laisse pas trop le choix pour le moment. Ce n’est pas comme s’il avait d’autres enfants à charge, les trois frères aînés se débrouillent et vivent chacun de leur côté. Il doit probablement y avoir autre chose que le jeune sorcier ignore. Il adore travailler pourtant, le stage effectué il y a quelques années lui avait beaucoup plus mais c’était pendant les vacances, il n’avait pas à concilier deux emplois du temps en même temps, c’était complètement différent.

Matteo hésitait entre faire un boulot tout simple comme serveur dans un bar ou dans un restaurant, ou s’il devrait plutôt faire quelque chose lié à ses projets. Ce qui l’angoisse c’est d’être dégoûté de travailler dans son milieu s’il ne parvient pas à gérer ses deux emplois du temps. C’est un risque à prendre s’il veut avoir de l’expérience sur son CV. Il ne sait pas encore quoi faire, pour le moment, il se promène dans les rues et regarde les offres existantes.

Il est également perdu dans ses pensées. Il repense à Tina. Il n’a pas eu de nouvelles depuis le camp. Lui qui avait été si heureux de la revoir hors du contexte scolaire, il avait pensé que leur relation s’améliorerait un peu et qu’il aurait de ses nouvelles. Ce n’est pas faute de lui avoir envoyé quelques hiboux durant son voyage avec sa famille pour donner des nouvelles, pour préserver leur amitié si ça ne pouvait être autre chose. Visiblement, la malédiction ne parviendrait jamais à être surmontée, pas même avec la jolie McKinnon. Il était vraiment déçu car ses sentiments étaient réels et il aurait pensé que ça ferait la différence.

A force de penser, Matteo ne s’était pas rendu compte du monde dans la rue. Il tenta d’éviter d’autres piétons lorsqu’une ribambelle de sorciers sur leur balai se mit à passer en travers du chemin de l’italien. Il se stoppa net afin d’éviter de se prendre un chauffard en pleine tête et de finir à l’hôpital. Jouer au Quidditch est déjà un risque suffisant dans sa vie pour en rajouter au quotidien. Puis ce serait bien le comble pour un futur médicomage de se retrouver hospitalisé. Alors qu’il attendait que le chemin soit de nouveau libre, une personne lui fonça dedans. Surpris, il se retourna mais rapidement la personne l’attaqua en lui disant de ne pas se stopper comme ça. Il allait répliquer mais le regard qu’elle lui lançait ne lui donnait pas envie de risquer de se prendre la tête et rapidement il reconnut ce visage plus que familier. Il n’était pas le seul visiblement car la jeune femme présenta ses excuses aussitôt.

« Ce n’est rien, je suppose que j’aurais réagi de la même manière à ta place, mais je ne pouvais pas faire autrement, sinon j’aurais été assommé par l’un de ces fous du balai. »

Il adressa un sourire à l’infirmière de Hungcalf. Il ne s’attendait pas à la croiser par ici, à vrai dire, hors de l’infirmerie, il ne se souvient pas l’avoir déjà vue. Il a l’habitude d’aller lui rendre visite que ce soit après une blessure grave ou simplement pour de petites douleurs. Il a beau connaître le taff, il préfère demander à quelqu’un de vraiment professionnel de l’aider à éviter des douleurs désagréables après un match. Elle lui demanda alors comment s’étaient passées ses vacances et s’il ne s’était pas blessé.

« Ben écoute, comme d’habitude, j’ai passé les vacances avec ma famille. Hormis au début, je suis allée au Kelpie’s Camp, un peu comme tout le monde. C’était sympa ! Mais si ça peut te rassurer, je suis toujours en un morceau. »

Il lâche un rire amusé avant de reprendre la parole.

« Il n’y a que ces fichus cognards qui me font du tort. Sinon, tes vacances à toi ? Elles se sont bien passées ? »

(c) DΛNDELION


wild thing, you make my heart sing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t10265p25-matteo-astolfi-lamore-vince-sempre
avatar
Mercy Donovan
FREE AS THE WIND
›› parchemins postés : 265
›› miroir du riséd : Marie Avgeropoulos
›› crédits : ava: <lysanders> ; ae: moi
›› multinick : Isalynn & Grace
›› dispo RP : 3/4 disponibles
ENSEIGNEMENT
›› âge : 29 ans
›› situation : Célibataire
›› profession : infirmière à Hungcalf
›› nature du sang : née-moldu
›› gallions sous la cape : 534

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Lun 3 Sep 2018 - 16:57 Sujet: Re: Non mais! Regarde où tu vas, Mercy! ¤ Matteo

Non mais! Regarde où tu vas, Mercy!


lundi 27 août 2018

Non mais sérieusement Mercy… Tu pourrais regarder où tu vas, un peu… Et t’es même carrément de mauvaise foi de t’en prendre à ce pauvre innocent qui n’a fait que s’arrêter pour éviter une course de balais imprévue dans Myrrdin Wyllt District. Non mais sérieusement. Et quand bien même ça aurait été un inconnu, c’eut été très malvenu. T’as vraiment de la chance de le connaître et qu’il te reconnaisse aussi, sur ce coup. Tu t’empresses de s’excuser. L’aurais-tu fait s’il ne s’était agi de Matteo ? Mmmh…. Pas sûr. Pas sûr du tout, même. Ou alors, pas immédiatement. Tu es sanguine après tout un peu - c’est largement en dessous de la vérité, mais bon… On va dire que, hein ! En attendant, c’est un sourire éblouissant que tu finis par lui adresser après le minuscule sourire d’excuse qui a précédé. Il te sourit en retour, acceptant tes excuses en justifiant son arrêt. « C’est sûr… Ca aurait été dommage d’avoir besoin d’une infirmière juste avant la rentrée… Ceci dit, j’ai bien failli te précipiter au milieu du troupeau… Imagine un peu les titres de la gazette : « L’infirmière de Hungcalf cause un accident de balais ! Ne laissez-plus les étudiants l’approcher, elle fait plus de mal que de bien ! » » Tu rigoles à ta propre plaisanterie, sincèrement amusée par ton trait d’humour, même s’il a quelque chose de triste là aussi. Parce que tu sais pertinemment ce que tes détraqueurs auraient dit en guise de commentaire : que c’était pour ça que tu n’aurais jamais fait une bonne médicomage. Que tu ne devrais même pas être infirmière que. Tu serres un instant les poings le temps de te reprendre, t’enfonçant les ongles dans la paume des mains. Ce n’est qu’en les desserrant que tu te rends compte de la douleur. Tu y es allée un peu trop fort. Comme quoi, presque neuf mois plus tard – le temps de faire un bébé – la plaie est toujours aussi à vif dans ton cœur. Peut-être même plus encore. Enfin… En toi-même, tu es obligée d’admettre que tu es reconnaissante à McArthur de t’avoir fait confiance avec ce poste qui te permet de garder un pied dans la médecine et de ne pas te rouiller complètement. Même si cela signifie travailler en deça de tes capacités, Mercy. L’essentiel, c’est de pouvoir soigner. De pouvoir aider. On se rassure comme on peut, n’est-ce pas ? Oui. Oui, c’est sûr. Et cette maxime, tu te la répètes à loisir dès que tu as une pensée négative. Ton frère ne t’a pas trop laissé le choix. Il t’a secoué les puces. T’as ordonné de te reprendre cet été parce qu’avec les vacances forcées, tu as un peu perdu pied. Tu es obligée de l’admettre. Il a eu peur de ce que t’étais en train de faire, dans son dos et dans celui de Dhan. Autant dire ce qui est, Mercy : tu as été un désastre une bonne partie de l’été.

Tu t’efforces de ne pas penser à ta carrière, même si le jeune homme en face de toi ne fait que te rappeler cette porte qui est pour toi fermée à quadruple tour et que même un sortilège ne peut déverrouiller. Tu commences à enchainer rapidement les questions pour t’enquérir de son état, savoir si tout va bien, le B.a.-ba, quoi. D’une certaine façon, il a fait un peu la même chose que toi, au fond. Tu es allée une petite semaine au Kelpie. Ensuite… C’est un peu le flou. Des fêtes, des visites au cimetière, t’enfermer dans ce qui fut la maison de tes parents et que ni ton frère, ni toi n’êtes parvenus à vendre : vous ne pouvez pas vivre dedans, mais vous n’arrivez pas à vous résigner à vous en séparer, l’intervention de ton frère pour que tu te reprennes, et là, depuis une quinzaine de jours, tu vas mieux. A te voir, personne ne peut croire que tu as traversé une période aussi compliquée. Tu écoutes encore Matteo tandis qu’il enchaine sur le fait de ne pas s’être blessé et tu grimaces légèrement lorsqu’il te retourne la question des vacances. « Same old, same old » réponds-tu : « Rien de bien compliqué : Une petite semaine au camp, et ensuite, rien de particulier. » Tu te dis que tu devrais peut-être éviter l’Irlande, à l’avenir. Que c’est un climat  qui ne te réussit pas. Ton frère t’a menacée de mettre la maison en location – à défaut de la vendre – si tu ne te relevais pas, la mort de vos parents n’étant pas un prétexte à ton lamentable échec l’hiver précédent. Tu as eu beau vouloir dire que tu n’avais pas échoué, que tu te faisais harceler par ton supérieur, c’est pas sorti, Mercy. T’as pas voulu le mêler à ça. Alors il ignore la véritable raison de ton échec. Ca rend peut-être les choses pires encore. Alors tu l’as écouté. Tu t’es repris. Ca ne t’empêchera pas de faire encore la fête quand tu pourras, de profiter de ta jeunesse aussi. Mais pour le reste…

« Tu fais quoi dans ce coin-là ? T’as besoin de trucs pour la rentrée ? Ou tu traines simplement ? » demandes-tu encore tandis que, dans ta tête, une petite voix nommée conscience te pose la même question.


UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t9888-mercy-le-feu-et-la-magie-coulent-dans-mes-veines
avatar
Matteo Astolfi
Newbee - sorcerer's apprentice ⚔
›› parchemins postés : 59
›› miroir du riséd : Luke Pasqualino
›› crédits : Sarasvati (ava) ROGERS. (sign)
›› dispo RP : Dispo. (2/4)
MEDICOMAGIE
›› âge : 26 ans
›› situation : Célibataire
›› années d'études : 9ème année
›› options obligatoires & facultatives : ㅡ options obligatoires :
potions, SACM, Sortilèges.
ㅡ options facultatives :
Botanique, Sciences et Politiques magiques.
›› nature du sang : sang-mêlé
›› gallions sous la cape : 140

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Mer 12 Sep 2018 - 1:10 Sujet: Re: Non mais! Regarde où tu vas, Mercy! ¤ Matteo


Non mais ! Regarde où tu vas, Mercy !
Mercy & Matteo

« Always I'm surprised how well you cut my feelings to the bone. »
Matteo ne s’attendait pas à tomber sur Mercy. Il faut dire qu’il avait un peu la tête ailleurs et il ne réalisait pas que la rentrée approchait à grands pas. Evidemment, tout un tas de sorciers et sorcières étaient revenus à Inverness, prêts à entamer une nouvelle année comme lui. A y penser, il constatait qu’il ne lui restait plus que deux années dans la prestigieuse université et après, il devrait voler de ses propres ailes. Ce n’est pas pour lui déplaire. Il a beau adorer sa vie à Hungcalf, il a hâte de devenir un véritable médicomage et ne pas à avoir à concilier un boulot avec des études et des devoirs. Il a tenté de faire comprendre à son père que cette année serait ingérable si elle se déroule comme il l’entend, mais il ne veut rien savoir pour le moment. C’est un bien un Astolfi : têtu comme une mûle. L’italien venait donc de manquer de se faire embrocher par un balai et l’infirmière de l’université venait de lui rentrer dedans. Décidemment, c’est presque à croire qu’il attire vraiment les catastrophes. Matteo tente de se justifier sur son arrêt brutal, il est vrai que ce n’est jamais agréable d’être interrompu dans sa marche par quelqu’un qui s’arrête subitement. Il n’avait pas vraiment le choix mais elle ne pouvait pas non plus le deviner. Elle le prit avec humour, ce qui est plutôt rassurant et Matteo fut plutôt amusé de sa blague.

« Ce serait le comble, quand même. Mais je suis certain que tu n’es pas ce genre d’infirmière. N’est-ce… pas ? »

Il fit mine de douter mais il savait bien qu’elle ne l’aurait pas jeté dans la trajectoire du balai volontairement. Les questions habituelles, premier round. Il s’attendait à devoir répondre à ces questions au moins vingt fois dans les semaines à venir et faire savoir à tout le monde que ses vacances n’ont rien eu d’exceptionnel. Il aurait aimé dire que ça y est, il a une petite copine, mais Tina n’avait répondu à aucune de ses lettres, alors il n’avait aucune bonne nouvelle à annoncer. Il expliqua donc son programme des vacances à Mercy, la rassurant sur son état avant de la questionner à son tour. Peut-être avait-elle quelque chose de plus excitant à raconter. Apparemment, non. Matteo aussi les épaules. Tout le monde n’avait pas la chance de faire des choses incroyables durant les vacances d’été, c’était même parfois pas forcément des vacances pour certain.

« Eh bien, je suppose que tu as eu le temps de te préparer à reprendre le boulot alors. Je suis certain que voir défiler des joueurs de Quidditch aux odeurs douteuses, tu n’attends que ça ! »

Il dit ça en rigolant, évidemment. Il faut dire que parfois, ça ne doit pas être agréable de devoir s’occuper des sportifs. On ne prend rarement le temps de leur donner un bain avant de les traîner à l’infirmerie. Il suffirait d’une petite potion pour dissiper les odeurs, et le tour est joué, mais encore faut-il y penser. Mercy demanda alors au jeune homme ce qu’il faisait dans le coin. Elle misa sur les derniers achats de rentrée, et l’italien agita sa tête de gauche à droite.

« J’ai déjà tout ce qu’il faut pour la rentrée. Je suis là parce que mon père exige de moi de trouver un boulot pour la rentrée. J’entre en neuvième année, comme si j’allais avoir le temps de concilier les cours et le boulot. Si seulement j’avais un retourneur de temps, alors là, je pourrais tout faire ! »

C’est beau de rêver, ce genre d’objet, ça n’existe que dans les livres et les légendes. Il n’empêche que ça serait bien utile pour Matteo. Il appréhende vraiment cette nouvelle année. Ce n’est pas le fait de travailler qui le dérange, au contraire, mais il a peur que ses obligations salariales ne le fassent baisser les bras pour les études, or, pour lui les études sont plus importantes que le reste. Il tient le bon bout, il a déjà fait les quatre cinquièmes, ce n’est pas pour laisser tomber maintenant. Il lui reste quatre jours pour convaincre son père de le laisser tranquille.

« D’ailleurs, si tu entends parler d’une offre, n’importe quoi qui ne propose que quelques heures pour un étudiant surbooké, je suis preneur. »

Matteo ne sera pas exigeant sur la nature du boulot même si, évidemment, faire quelque chose qui attrait à la médicomagie lui ferait plaisir.

« Et toi ? Qu’est-ce que tu fais dans le coin, aussi pressée ? »

(c) DΛNDELION


wild thing, you make my heart sing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t10265p25-matteo-astolfi-lamore-vince-sempre
avatar
Mercy Donovan
FREE AS THE WIND
›› parchemins postés : 265
›› miroir du riséd : Marie Avgeropoulos
›› crédits : ava: <lysanders> ; ae: moi
›› multinick : Isalynn & Grace
›› dispo RP : 3/4 disponibles
ENSEIGNEMENT
›› âge : 29 ans
›› situation : Célibataire
›› profession : infirmière à Hungcalf
›› nature du sang : née-moldu
›› gallions sous la cape : 534

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Sam 22 Sep 2018 - 20:01 Sujet: Re: Non mais! Regarde où tu vas, Mercy! ¤ Matteo

Non mais! Regarde où tu vas, Mercy!


lundi 27 août 2018

T’as beau être pressée de te rendre à l’animalerie pour trouver un petit camarade pour Scapula, même si - surtout si - tu sais que ça va faire râler Dhan, tu peux bien prendre le temps de discuter avec Matteo. Après tout, il n’y a pas d’urgence, aujourd’hui. Tu es officiellement en vacances avant la rentrée. Et t’es bien décidée à en profiter. Même si tu sais que oui, Dhan va t’engueuler parce que tu as pris un deuxième animal sans lui en parler avant. D’un autre côté, s’il y a bien un truc sur lequel il n’a jamais eu de remarque à te faire, c’est là-dessus. Pour Scapula, tu es irréprochable. Ce qui n’est pas le cas pour le reste. En attendant, dans ton cou, la petite furette ouvre un œil et regarde l’étudiant en face de toi en tendant le cou. La sentant remuer, tu tournes ton visage vers elle pour déposer un bisou sur sa petite tête poilue qu’elle frotte ensuite contre ta joue. Tu reviens rapidement au présent et à la petit blague que tu as lancée à Matteo concernant la une de la gazette, ou du chineur, si tu l’avais précipité devant ces fous du balai. Parce que oui, tu as de l’humour, Mercy. Ca ne t’a jamais fait défaut. Et puis… Il faut bien s’amuser un peu de la situation, pas vrai ? Matteo, d’ailleurs, te rassure en te répondant que tu n’es pas ce genre d’infirmière avant de, presque, douter. Presque. Parce qu’il te connait. Il t’a côtoyée en tant qu’étudiante. Ca ne fait, après tout, qu’un an que tu as quitté les bancs de l’université, Mercy Donovan. Qui ne te connait pas ici ? Même ceux qui ne t’ont pas croisée étudiante te connaissent depuis leur première année. Tu n’es pas partie assez longtemps. Ce qui contribue encore à ton côté infirmière décalée. Il n’y a, finalement, pas eu de réelle rupture entre tes années d’apprentissage et ta prise de fonction. Faudra que j’aille squatter la salle commune des rouges, un peu… songes-tu à cet instant. D’autant que tu dois bien admettre que l’ambiance bon enfant qui y régnait quand tu étais Wright te manque. « Non, je ne suis pas ce genre d’infirmière. Ceci dit… Je connais des médicomages de ce type, oui… » C’est, d’ailleurs, ce qui t’a valu de devoir arrêter ton internat. Bref. T’as pas envie de penser à ça, Mercy, et tu montes la main pour aller gratouiller Scapula. « Eh bien, je suppose que tu as eu le temps de te préparer à reprendre le boulot alors. Je suis certain que voir défiler des joueurs de Quidditch aux odeurs douteuses, tu n’attends que ça ! » « Oui… Oui, en effet, j’ai eu le temps de me préparer. » réponds-tu en te retenant de lever les yeux au ciel.

Heureusement, le ton de Matteo t’indique qu’il plaisante. Mais les bobos des joueurs de Quidditch ne te font pas rêver. C’est trop répétitif. Tu rêves de cas graves, qui feront remuer tes méninges pour comprendre comment les soigner. Tu changes donc rapidement de sujet, lui demandant s’il est là pour des achats de dernière minute. A moins qu’il ne fasse une activité typiquement féminine : du lèche-vitrine ? L’italien te contredit rapidement, expliquant que son père veut qu’il trouve un boulot. Tu fronces les sourcils et croises les bras sous ta poitrine. « T’es sérieux là ? Tu entre en neuvième année de médicomagie et il veut que tu perdes ton temps ? » Tu ne comprends pas, Mercy. Même Bash, lorsque tu étais étudiante, alors qu’il faisait de son mieux pour que vous puissiez joindre les deux bouts afin que tu puisses achever ton cursus de médicomagie ne t’a jamais demandé de trouver du boulot pour l’aider à vous assumer. Tu secoues la tête tandis qu’il parle d’un retourneur de temps. « Non. Cela ne ferait que te fatiguer encore plus. Pourquoi il fait ça ? » demandes-tu encore alors qu’une idée commence à germer dans ton esprit. Tu la laisses mûrir un instant, laissant passer sa demande de piste avec un sourire entendu pour répondre à sa dernière question : « J’ai envie de trouver un copain ou une copine à ma furette ici présente… » dis-tu en gratouillant celle-ci sous le menton à son plus grand plaisir. « Mais comme je veux pas lui imposer un animal qu’elle n’aimera pas… Je l’emmène avec moi. Tu veux m’accompagner ? » proposes-tu. D’autant que… « Si tu cherches un boulot… J’ai peut-être un truc à te proposer, mais ça serait sous forme de stage non rémunéré, par contre… » commences-tu de façon à l’allécher.

1-4 : juste à côté de vous, une personne âgée fait un malaise, vous forçant à mettre vos connaissances en pratique.
2-5 : un des fous du balai, occupé par sa course illégale percute un enfant, ce qui les envoie bouler au sol. Sang, fracture, ce n’est pas beau à voir
3-6 : la voie est libre, Mercy et Matteo peuvent traverser la route tranquillement. D’ailleurs, autour d’eux, les gens qui s’étaient immobilisés pour laisser passer les sportifs se sont mis en mouvement.


UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hungcalf.forumactif.com/t9888-mercy-le-feu-et-la-magie-coulent-dans-mes-veines
avatar
Maître du Jeu
→ je suis le destin ←
›› parchemins postés : 230
›› miroir du riséd : sans visage
›› crédits : gainsboro & tumblr
SCIENCES OCCULTES
›› âge : éternel
›› situation : C'est compliqué
›› particularité : Voyant
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 698

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
DATE: Sam 22 Sep 2018 - 20:01 Sujet: Re: Non mais! Regarde où tu vas, Mercy! ¤ Matteo

Le membre 'Mercy Donovan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de magie' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
DATE:  Sujet: Re: Non mais! Regarde où tu vas, Mercy! ¤ Matteo

Revenir en haut Aller en bas
 
Non mais! Regarde où tu vas, Mercy! ¤ Matteo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cours forest, mais regarde devant toi ! ♦ ASHTON & ANYA
» des gens normaux y'en a plein dehors, mais j'les regarde à la télé - 02/10 - 1h30
» Parfois, je regarde la télé toute la journée, c'est chiant. Mais quand je l'allume, c'est pire !
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
(NO) MAGIC UNIVERSE
 :: Myrddin Wyllt District
-