Revenir en haut Aller en bas
VINGT MILLE LIEUES SOUS LE LAC
Le domaine est infesté de strangulots et les êtres de l'eau requiert votre aide !
Participez au défi et remportez des gallions !
Tu ne sais pas quel groupe rejoindre ?
Et bien sache que nous manquons cruellement de Wright ! (a)
Toi aussi, tu aimes Hungcalf ?
Alors vote sur les top-sites et laisse un petit com' sur Bazzart et PRD !
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 savaeh • can you hold me ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sasha Muller
(bigbro) over protective
›› parchemins postés : 1108
›› connexion : ◼◼◼◼◼
›› avatar : matt daddario
›› crédits : ava : TAG ;
›› multinick : l'amoureux de la nature Caleb et la mélomane Niamh
›› âge : 28 ans
›› situation : C'est compliqué
JUSTICE MAGIQUE

›› années d'études : 9ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires
★ Histoire de la magie, Étude des moldus, Sciences politiques magiques

options supplémentaires
★ Défense contre les forces du mal, sport

›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 1243

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: savaeh • can you hold me ?    Ven 2 Fév 2018 - 3:58




tales as hold as time
savaeh


Sha', tu vas au truc du Loch? Haussement d'épaule, qu'est-ce que j'en sais moi ? J'ai une tête de romantique en perdition ou de fondu d'excursion ? Que ça soit les mièvreries misent en place pour les ado prépuberts ou les balades à dos de nessie : très peu pour moi. Puis putain c'est mon anniversaire, j'aimerais plus le passer à rouler sous les bars qu'à tenir la main d'un thon ... d'une sirène pardon ! Fin, c'est la même chose, ça doit être bon en sashimi non ?  J'ai passé la plupart de la journée dans ma chambre à réviser un peu, regarder par la fenêtre beaucoup et puis je me suis rendu compte que tous le monde était à ce blue trucmuche, alors qu'il fallait que j'y aille aussi. Ça serait l'occasion de recruter du monde pour la soirée tant qu'à faire.

Tee-shirt blanc, jeans, boots, cheveux en bataille, tenue classique du Sasha qui n'en a rien à foutre. Il y a des choses bien plus grave en ce moment que mes problèmes vestimentaires. Le chantage de mon père, mes sautes d'humeurs, blanche ... oui, je ne comprend plus rien à ma vie, à son fonctionnement, j'ai l'impression d'être un automate qui avance sans raison. Je me lève, je vais en cours, je rentre, je bois trop et je me fais engueuler par Eliott souvent, c'est dingue, il n'est plus dans le dortoir mais j'y trouve toujours des paillettes et il sait toujours ce que je fais. Ce panda m'épate. Bref, tout ça pour finalement arriver sur place, il y a beaucoup de monde et je sens déjà l'exaspération me gagner prochaine bonne idée comme ça, casse toi la gueule Muller, je soupire, grommelle et avance à travers la foule. Ma grande taille est un avantage certains, je remarques quelques têtes connues, familières et réconfortantes en bordure de lac. Un sourire se pose malgré moi sur mes lèvres, il y a toujours des personnes qui arrivent à me faire sentir mieux.  Je ne regarde pas vraiment devant moi et une douleur lancinante traverse mon pied , signal que quelqu'un vient de me marcher dessus, une pauvre victime toute désignée pour ma mauvaise humeur. 'TAIN Tu peux pas regarder où tu ... Oh merde ... presque deux mois que je l'évite et la blon... brune ? Elle est tellement belle en brune, elle semble si douce et pourtant le regard qu'elle me lance n'a rien de doux ... du tout. Je suis à un doigt de penser qu'elle a fait exprès de me marcher dessus. J'inspire sans quitter son regard et j'ai ce sentiment horrible qui refait surface, comme à chaque fois que je la croise. Ce sentiment d'impuissance, de perdition, cette impression d'être bouffé de l'intérieur et pourtant je pensais que j'allais mieux, qu'être loin d'elle était suffisant. Ce n'était qu'un futile espoir. d'Alverny






revelio:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nevaeh D'Alverny
MODO - Damned of Heaven
›› parchemins postés : 916
›› avatar : Emilia Clarke
›› crédits : perséphone & jumanji & tumblr
›› multinick : cordelia warrington & ravena vautier
›› âge : 27 ans
›› situation : C'est compliqué
MEDICOMAGIE

›› années d'études : 5ème année
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 1070

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: savaeh • can you hold me ?    Sam 3 Fév 2018 - 3:13




tales as old as time
savaeh


L’idée de ces festivités du Blue Love Day te rendait légèrement euphorique. Loin d’être attirée par ces mièvreries dégoulinantes de sentiments tu avais une ambition toute différente que celle de t’afficher avec un nouveau partenaire, aussi charmant puisse-t’il être. Mais tu étais là tout de même, dans un ensemble immaculé qui contrastait allègrement avec la toute nouvelle noirceur de ta chevelure. Tu avais des affaires à régler, des deals à nouer et la plupart des élèves étaient regroupés en cet endroit, attirée par le tintement des galions tu avais délaissé le confort de la salle commune des Grymm pour les bords du Loch Ness. La journée était ensoleillée et chacun se plaisait à laisser de côté ses problèmes personnels pour profiter de l’évènement, les rires et les échanges résonnaient de toute part mais tu n’y prêtais pas attention, bien trop concentrée sur d’autres mots, synonymes de tes maux.
Les mots de miss Radeva, l’infirmière de l’université et gardienne de ton secret n’avaient cessés de se jouer dans ton esprit, en particulier suite au bal de Noël car, même si tu te refusais de l’admettre, les voix s’étaient calmées depuis que tu avais avoué la vérité à Sasha. Elle avait eu raison, encore une fois. Tu allais mieux, les tremblements se calmaient, Héloïse, quoique toujours bavarde se manifestait avec moins de vigueur, elle semblait soulagée de savoir que son père te haïssait un peu moins. Du moins, c’est ce que tu avais cru de prime abord. Car celui faisait déjà presque deux mois qu’il t’évitait soigneusement dans les couloirs. Bien loin de chercher sa présence non plus tu ne pouvais t’empêcher d’être malgré tout un peu amère de cette situation, un instant de naïveté t’avait laissé à penser que ces confidences arrangeaient les choses entre vous… Ce n’était visiblement pas le cas à la vue du regard qu’il te lance en relevant la tête vers toi. « Regarder où je ? » Tu te pares de ton plus grand sourire pour contraster avec la mauvaise humeur visible de l’Elthered. Pourtant, au fond de tes pupilles claires se lisait aisément la rancoeur que tu pouvais ressentir à l’égard du sorcier. Pendant des semaines tu avais presque oublié à quel point sa présence pouvait avoir un impact sur ton humeur mais, maintenant qu’il se trouvait face à toi c’était une tempête d’émotions qui se déversait dans ton esprit torturé. Il peste et se reprend mais tu peux bien lire le désarroi dans ses yeux noisette : « Je t’en prie Sasha termine donc ta phrase. » Tu plantes ton regard dans le sien, tu cherchais autant à te délecter de ses nuances qu’à le mettre mal à l’aise. Mais c’était de bonne guerre n’est-ce pas?
« Que fais-tu donc là Muller ? Tu n’as pas d’occupations plus intéressantes que de rendre visite aux êtres de l’eau ? » Un léger rire s’échappe de tes lèvres, si la discussion semblait banale il n’en était rien, de même que tu aurais bien pu te détourner de son chemin lorsque tu l’avais aperçu fendre la foule au bord du lac. « A moins que tu n’attendes quelqu’un de.. particulier ? » Tu insistes sur ce dernier mot, il devait savoir que tu savais : comment pourrait-il en être autrement ? Tu étais au courant de tout ce qu’il se passait dans ce château et on ne pouvait dire que les tourtereaux se cachaient de quelconque regard : ces pensées te donnaient la nausée, tant de mièvrerie ne ressemblaient pas au Sasha que tu connaissais. Mais peut-être ne le connaissais-tu pas réellement après tout.  La preuve était qu’il était là aujourd’hui alors que quelques semaines auparavant il n’aurait jamais envisagé cette possibilité, le sorcier l’intriguait : ou bien était-ce de le savoir s’éloigner qui t’imposait de le ramener à toi par tous les moyens. « Oh j’ai failli oublier ! » Ton regard brille légèrement, tu sais très bien que tes gestes seront épiés par les personnes présentes : « Bon anniversaire honey ! » Mutine et bien consciente de tes gestes tu entoures son cou de tes bras, te hissant sur la pointe de tes escarpins pour arriver à la hauteur de son visage et viens déposer un baiser sur sa joue qui, bien que chaste était mué d’une chaleur qui ne trompait personne : pas même vous.


half of my heart is in...
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sasha Muller
(bigbro) over protective
›› parchemins postés : 1108
›› connexion : ◼◼◼◼◼
›› avatar : matt daddario
›› crédits : ava : TAG ;
›› multinick : l'amoureux de la nature Caleb et la mélomane Niamh
›› âge : 28 ans
›› situation : C'est compliqué
JUSTICE MAGIQUE

›› années d'études : 9ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires
★ Histoire de la magie, Étude des moldus, Sciences politiques magiques

options supplémentaires
★ Défense contre les forces du mal, sport

›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 1243

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: savaeh • can you hold me ?    Dim 11 Fév 2018 - 13:43




tales as old as time
savaeh


La douleurs que j'ai ressenti sur mon pied se déplace très rapidement dans mon corps, je ressens une espèce d'engourdissement soudain quand mes yeux croisent les siens. Comme si ma journée n'avait pas déjà été assez pourrie comme ça. Je n'ai pas envie de me battre contre elle, je n'ai pas envie qu'elle s'invite dans mon esprit comme elle sait si bien le faire d'ordinaire. Je souffle son nom comme par dépit et avec son sourire elle m'invite à terminer ma phrase, je lève les yeux au ciel  avant de les abaisser à nouveau vers elle sans avoir envie de dire quoique ce soit, pour la première fois depuis très longtemps j'ai envie de la fuir, elle et tout ce qu'elle représente. Je m'apprête à le faire, mais elle me retient avec sa voix si douce, étrangement elle est plus hypnotisante que les êtres de l'eau eux-même et    grand benêt que je suis je me contente d'hausser les épaules, lui laissant ainsi l'occasion de renchérir quelqu'un de particulier ? Je suis surpris de sa question, depuis quand est-ce que Nevaeh s'intéresse à qui je fréquente et surtout depuis quand est-ce qu'elle estime que ça mérite sa curiosité ? C'est prévu ... plus tard... J'ai rarement été si peu convaincant (convaincu ? ) de ce que je dis. Je devais retrouver Blanche et les autres dans la soirée, mais vu comme les choses se passent ce n'est pas gagné et elle est toujours là. Avec ses grands-yeux à me regarder, je me déteste. Je ne supporte pas d'être ainsi à la merci de quelqu'un, d'elle, j'ai beau me battre et résister c'est comme si l'univers me poussait vers elle quoique je fasse.

Si la raison de ma visite lors de ses festivités m'est encore inconnue, je commence à regretter amèrement la chaleur de mon dortoir, le plafond de ma chambre et ses tâches d'humidités masquées avec quelques sortilèges de décorations. Alors que je pensais pouvoir reprendre ma route, laisser derrière moi cette femme tellement désirée, mais sa voix enjôleuse prononce quelques nouveaux mots. Que pouvait-elle bien avoir oublié ? Nevaeh me fait face, elle enroule ses bras autours de mon cou et je me retrouve vide de toute envie quand ses lèvres se collent délicatement contre ma joue. Comment est-ce humainement possible qu'un si simple contacte puisse procurer autant de sentiments contradictoire ? Mon corps ne m'aide pas vraiment, probablement par habitude ma main trouve le bas de son dos et le caresse délicatement tandis que mon esprit essaie de trouver une solution à ce problème. Merci Nevaeh, bravo Muller, tu parles d'une motivation et d'une détermination ! Malgré moi je lui souris, elle s'est au moins souvenue de mon anniversaire, ce qui m'étonne je dois bien l'avouer.  Malgré ma main le long de son dos je me recule un peu, geste qui me coûte énormément, mon corps entier ne demandant qu'à se trouver contre le sien ce n'est pas un jeu équitable nevaeh. Aucun de nous n'est dupe, ce petit jeux  est vieux comme le monde et on y joue depuis suffisamment longtemps pour en connaitre chaque règle, mais elle a toujours l'avantage. Je retire ma main de son dos, fais un pas en arrière et balaie l'assemblée du regard, personne ne semble avoir remarqué ce petit manège, mais rien n'est jamais certains avec les étudiants. Je ne voudrais pas que des rumeurs arrivent aux oreilles de Blanche, après tout, je lui ai fait un promesse que je comptes bien tenir malgré la difficulté ci-présente.



revelio:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nevaeh D'Alverny
MODO - Damned of Heaven
›› parchemins postés : 916
›› avatar : Emilia Clarke
›› crédits : perséphone & jumanji & tumblr
›› multinick : cordelia warrington & ravena vautier
›› âge : 27 ans
›› situation : C'est compliqué
MEDICOMAGIE

›› années d'études : 5ème année
›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 1070

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: savaeh • can you hold me ?    Mar 13 Fév 2018 - 19:45




tales as old as time
savaeh


Tu n’aurais pas pensé croiser Sasha ici, mais ,étrangement, cela n’obscurcissait pas le soleil de ta journée comme tu aurais pensé que cela puisse le faire. Visiblement il n’était pas du même avis que toi car tu pouvais bien lire l’agacement dans son regard si reconnaissable. Tu ne pris pas la peine de t’en formaliser, ton jeu n’en serait que plus amusant. Car tu avais envie de jouer Nevaeh, tu avais trop souvent laissé tes démons te mettre en le brun et toi, t’empêcher de reprendre ce rôle que tu avais embrassé des années durant. Aujourd’hui, c’était l’occasion de prendre un nouveau départ, ou bien de rattraper le temps perdu si du moins c’était encore possible. « Oh, plus tard très bien ! » Un rire fluet s’échappe de tes lèvres, voilà qui te laissait suffisamment de temps pour essayer de percer le mystère du soudain changement de comportement du Muller. Ton regard glisse sur son visage, tu te demandes si, elle y glisse ainsi ses yeux de biche, tu te demandes aussi, légèrement amère, s’il lui offre les regards doux qu’il a pu t’offrir lorsque vous échappiez encore à votre auto-destruction.
Le destin avait voulu que vous vous déchiriez, mais vous étiez plus fort que ça. Du moins, tu l’avais imaginé, et malgré cette aversion à avouer tes échecs tu devais avouer que l’épisode Héloïse, qui t’offrait encore de nombreux cauchemars, avait eu raison de la douceur de vos échanges et de vos mots.

Pourtant, suite à ce rapprochement calculé, sa main glisse dans ton dos non sans créer un léger frisson qui se propagea dans tout ton corps. Ses mâchoires serrées avaient beau dire non, son regard et ses gestes laissaient imaginer tout le contraire. Alors tu t’en amusais Nevaeh, parce que ce jour là, tu voulais comprendre pourquoi il n’avait plus dénié se retourner sur ton passage après les révélations du Bal de Noël, pourquoi il avait préféré s’amouracher de cette douce Wright plutôt que de te pardonner. Etait-ce de la jalousie que tu sentais poindre au fond de ta poitrine ? Certainement pas, pour cela, il aurait fallu que tu ressentes de réels sentiments pour le Muller et ce n’était pas le cas. Du moins, la fierté que tu t’imposais le réfutais en bloc. Malgré tout, face à Sasha qui se refermait sur lui même tu prends le rôle de la douce princesse, un large sourire sur les lèvres et des manières travaillées tu offrais cette image au monde bien que chacun soit trop occupé à dépeindre son propre tableau : « Qui a dit que nous jouions ? » Tu papillonnes légèrement des cils, faussement innocente avant de retrouver quelques instants ton sérieux, tu jouais comme tu avais appris à le faire, ton masque se muait pour suivre tes désirs : « Et le monde n’est jamais bien juste mon cher Sasha, tu le sais bien. » Tu le vois jeter un oeil autour de vous, inquiet : « Oh ne t’inquiète pas pour ta douce mésange, ils sont tous trop préoccupés par leurs amours respectifs pour se préoccuper de tes faits et gestes. » A la fois désireuse de prouver tes dires et particulièrement provocatrice tu avances d’un pas vers lui, alors qu’il s’était éloigné quelques instants plus tôt. « Tu vois même si je fais ça… » Tu te rapproches dangereusement des lèvres de l’étudiant, les frôlant presque, mais sans les toucher dans un geste calculé et minutieux, avant de te reculer brusquement une main sur ta bouche dans une moue amusée : « Oh oups, au temps pour moi, peut-être que quelqu’un pourrait remarquer ça ! » Tu ris doucement en jetant un regard à Sasha qui n’avait pas l’air aussi amusé que tu l’étais. « Oh come on Muller, depuis quand es-tu aussi rabats-joie ? » Tu lèves les yeux au ciel avant de croiser les bras sous ta poitrine légèrement agacée par le comportement, peu coopératif, de ton interlocuteur, finalement cette journée n’était peut-être pas si douce qu’elle aurait pu l’être.


half of my heart is in...
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sasha Muller
(bigbro) over protective
›› parchemins postés : 1108
›› connexion : ◼◼◼◼◼
›› avatar : matt daddario
›› crédits : ava : TAG ;
›› multinick : l'amoureux de la nature Caleb et la mélomane Niamh
›› âge : 28 ans
›› situation : C'est compliqué
JUSTICE MAGIQUE

›› années d'études : 9ème année
›› options obligatoires & facultatives : options obligatoires
★ Histoire de la magie, Étude des moldus, Sciences politiques magiques

options supplémentaires
★ Défense contre les forces du mal, sport

›› nature du sang : sang-pur
›› gallions sous la cape : 1243

carte de sorcier
mes clubs:
mes liens :
boutique de gallions:
MessageSujet: Re: savaeh • can you hold me ?    Hier à 14:05




tales as old as time
savaeh


Son rire cristallin est probablement agréable pour ceux qui l’entendent, pour les âmes innocentes, pour ceux qui ignorent, mais pour moi il ne présage rien de bon. Ce rire fluet me glace, j'ai l'impression d'être un minuscule insecte prit au piège d'une toile d'araignée, cette dernière descendant et décidant de s'amuser avec son repas. En voilà une belle métaphore, je suis sûr que la grymm l'adorerait avant de m’arracher les yeux ! Pourtant, il y a un moment, pas si lointain où mes mains parcouraient son corps, où ses regards, ses sourires étaient sincères et illuminaient mes journées. Il n'y a pas encore si longtemps, j'avais des espoirs, des envies, même si ce n'est pas nous, même si c'est utopique, je me suis surpris à y croire, mais la vie est bien plus cruelle qu'on ne l'imagine. J'ai perdu tellement plus que de simples rêveries. Son regard se pose sur moi, je ne cille pas malgré cette envie furieuse de fuir, mais ça serait bien trop simple, beaucoup trop insipide pour la belle Nevaeh. Elle susurre et je plonge, mon corps retrouve des habitudes réprimées, ma main parcourt son dos, je la remercie, mais de quoi ? C'est tellement plus profond que les banalités que nous échangeons, cette lutte éternelle entre mon esprit et mon corps (si j'étais sûr d'en avoir un je pourrais presque dire mon coeur).

Je l'ai dit... parce que ça n'est que ça, ça l'a toujours été Bien sûr que ça n'est qu'un jeu, je le sais depuis le début et elle aussi. C'est comme ça que ça fonctionne, que ça a toujours fonctionné et je ne vois pas pourquoi est-ce que les choses changeraient aujourd'hui. Nous sommes incapables de changer. Elle fait les yeux doux et je détourne le regard avant de le poser à nouveau sur elle, l'air légèrement exaspérer désormais on le sait tous les deux. Je ne sais pas ce qu'elle veut, ce pourquoi elle manœuvre, mais je m'inquiète des gens autour et visiblement ça ne lui échappe pas. Comme si quelque chose pouvait lui échapper.  Ta douce mésange, dans sa bouche cela sonne presque comme une insulte et pourtant elle à très vite cerner mon problème. Je n'ai pas envie qu'on se fasse de nouvelles idées sur elle, sur nous. J'ai donné avec ce satané chineur et je n'ai vraiment pas envie de m'y retrouver une nouvelle fois en sa compagnie. Ni en compagnie de personne d'ailleurs. L'espace que j'avais créé entre nous est à nouveau réduit à néant. Comme pour se donner raison - comme pour me prouver ma faiblesse aussi ? -, elle s'approche, bien trop près, ses lèvres ne sont qu'à quelques centimètres des miennes, le vent qui passe dans ses cheveux m'oblige à respirer son parfum et j'ai l'estomac qui se noue, je n'ai pas envie de jouer à ça. Nevaeh semble s'amuser comme une enfant, elle pose la main devant ses lèvres avec un oups qui me donne une nouvelle envie de meurtre. Je la déteste tellement ... et en même temps ...  D'un léger coup sur l'épaule je l'éloigne une nouvelle fois et mademoiselle d'Alverny semble blasée, blessée aussi peut-être de voir que son manège ne fonctionne pas autant qu'elle le souhaiterait ? Je tente de garder mon calme, je respire profondément, balaie la foule tandis qu'elle reprend la parole. Je m'arrête net dans ma contemplation de la foule pour lui apporter toute mon attention, elle se fou de ma gueule en plus ? Je me penche légèrement vers l'avant pour être plus à sa hauteur depuis quand je suis rabat-joie ? Mon regard a retrouvé sa lueur joueuse, je m'approche encore un peu d'elle je ne sais pas, peut-être depuis que j'essaie de passer à autre chose ? Peut-être qu'essayer de vivre sans rien de toxique dans ma vie me rends rabat-joie à tes yeux, mais tu sais quoi honey ? j'ai plongé dans son regard, je cherche la moindre trace de sentiments qui pourraient m'éclairer sur son état d'esprit, mais comme toujours, elle est fermée et garde cet air suffisant qui est à la fois très enervant et très sexy. J'inspire et souris avant de reprendre faire le vide, mettre des priorités, trouver les bonnes personnes, ça fait un bien fou... tu devrais essayer. Mon visage n'est qu'à quelques centimètres du sien et si je n'avais pas cette promesse et surtout cette envie de la respecter, j'y placerais un baiser, juste pour m'amuser - et probablement me faire plus de mal qu'autre chose -.



hrp:
 



revelio:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

savaeh • can you hold me ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Amore Vita - Conad ----- Objectivement Hold'up tente de manager cette équipe
» L'écureuil par Hold'up - Pas d'allemand pour Milram, Pas de Russe pour Katusha
» WrestleMania : The Final Countdown !
» AARON TYLER ϟ Are you telling me to hold on ?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
(NO) MAGIC UNIVERSE
 :: Inverness city :: Le Loch Ness
-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet